Auparfum

Monocle Scent Three : Sugi

Comme des garçons

Flacon de Monocle Scent Three : Sugi - Comme des garçons
Note des visiteurs : (6 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Architecture nippone

par , le 10 août 2016

Comme des Garçons a toujours excellé dans la mise en œuvre de parfums à la fois figuratifs et abstraits, à l’architecture contemporaine et géométrique, où chaque seconde de diffusion procure une joie intense mêlée d’une réelle excitation sensorielle.

La collaboration avec la revue Monocle a donné naissance à 3 parfums qui ne démentent pas cette observation, avec un premier et superbe Hinoki, et Sugi, qui déjà, par la seule teinte jaune canari de son flacon, vise vraisemblablement un public qui n’a aucune envie de bailler en se parfumant.

Un cyprès froid, fusant, médicinal et poivré fend l’air de sa fraîcheur métallique, presque lessivielle pendant quelques secondes où l’on retient presque son souffle. Puis un magnifique cèdre apparaît dans ce décor surréaliste, doublé de pin, de vétiver et d’encens terreux, peu à peu adouci par un iris poudré et un musc minéral.
Sugi s’étend sur la peau avec un sillage certes feutré, à la discrétion nippone, mais une tenue remarquable, et une élégance subtile et rare.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Jicky

par , le 31 août 2016 à 14:05

Je découvre cette critique Jeanne et c’est trop bien ! J’adore Sugi, c’est un travail vraiment intéressant sur la lumière des notes encens/cyprès/poivre !

Il a cet équilibre entre propre/détergent/mystique/sacré/austère/radical qui le distingue des autres propositions de ce registre. Il arrive à être fascinant et foisonnant dans ce départ très varié et cohérent : poivre rose, baies rose, poivre noir, cyprès, encens, élémi... on ne sait pas trop qui est où, mais tout se fond et fonctionne parfaitement.

A porter c’est merveilleux : transparent, éthéré, allongé, nuageux, vaporeux... Clairement mon Comme des Garçons préféré depuis des années (je pense même que c’est un des rares que j’ai acheté et que je porte).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 août 2016 à 14:59

Merci Jicky ! Tu aurais sans doute écrit une critique plus approfondie que la mienne, mais j’ai profité de quelques minutes de répit en août pour rassembler en quelques lignes mon ressenti sur ce parfum, qui, en effet, est vraiment génial en tout point :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2016 à 00:16

Je ne suis pas si sûr, je l’apprécie de façon tellement abstraite que j’aurais (j’ai) du mal y trouver les mots simplement comme cela. Je suis content de le voir sur auparfum, je ne sais pas pourquoi il est passé si inaperçu... Je vais le mettre demain tiens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 août 2016 à 16:20

Pardonnez mon "impérativité" Jeanne Doré mais il va vous falloir un jour faire un ou des articles sur cette marque qui nous a tant apportés en parfumerie. Une visite au marché Saint-Honoré est, depuis de très nombreuses années, toujours un grand plaisir olfactif pour moi. L’odeur 53 tellement représentative d’une époque où l’on sentait ce parfum dans toutes les réceptions mondaines. La série des feuilles qui était si originale, celle des encens si adorée. La série des rouges, si avant-gardiste avec ses boisés. Et celle des synthétiques, mon Dieu ! Les colognes avant tout le monde, les associations avec Monocle ou Stephen Jones. Puis les Puig, si commerciaux... Tant à dire sur cette marque. J’ose croire que vous avez aussi profité, Madame, de leur inventivité si prometteuse d’avenir. Dans tous les cas, merci encore pour votre site.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 août 2016 à 15:04

Bonjour Donald, je découvre votre message, désolée.
Je pardonne votre "impérativité toute compréhensible, car je suis bien d’accord avec vous : on ne parle jamais assez des parfums Comme des Garçons ! Ils ont pourtant amplement contribué à l’essor de la parfumerie de niche, alors qu’ils appartiennent à un des plus gros groupes de parfumerie "mainstream", comme quoi....
C’est pour cela que dès que j’en trouve le temps, c’est à cette marque que je pense pour rédiger une petite critique :)
Merci à vous pour ce "rappel en douceur"...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 septembre 2016 à 15:09

Merci à vous pour votre réponse et pour le reste. Merci à votre équipe ! Pour fréquenter le milieu depuis si longtemps, je sais la valeur que vous apportez. Bon courage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Passacaille

Passacaille

a porté Monocle Scent Three : Sugi le 18 décembre 2016

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :

à la une

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

L'enseigne du groupe LVMH dévoile une nouvelle collection d'eaux de parfum présentées comme unisexes, à petit prix.

en ce moment

Rokabarr a commenté Rochas Man

il y a 6 minutes

J’aime cette fougère gourmande. Comme le dit la critique elle a en effet un côté synthétique (que(…)

il y a 2 heures

I’m very happy to tell you that IFRA saved oakmoss. There was a proposal from the legislators(…)

hier

Je suis bien d’accord. Le langage, c’est une production sociale, et en tant que le parfum et les(…)

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019