Auparfum

Must

Cartier

Flacon de Must - Cartier
Note des visiteurs : (15 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Must have

par , le 18 avril 2007

Van Cleef & Arpels avaient été les premiers joaillers prestigieux en 1976 à lancer leur parfum First. Cartier suivit la tendance en lançant Must, nom provenant de la gamme de produits “Must de Cartier”, dont faisait partie le célèbre briquet en or, grand succès du moment, et dont le flacon du parfum reprendra la forme.

L’idée olfactive était de créer un oriental dans l’idée de Shalimar, mais avec plus de modernité, et plus de personnalité. La base orientale fut renforcée en vanille, surdosée, et la tête hespéridée fut remplacée par des notes vertes, très montantes, et bien vogue à l’époque, ouvertement inspirées par l’accord floral d’Alliage.

La note de tête est constituée de galbanum, fleur d’oranger, mandarine, et contraste fortement avec le fond sensuel et capiteux. Le coeur floral, rose, jasmin est très léger, et une fois la fraîcheur verte dissipée, on arrive très vite dans l’accord de fond oriental, boisé, vanillé, ambré, animal et musqué, qui sera repris quelques années plus tard dans Obsession.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 7 novembre 2018 à 21:49

depuis mon enfance un parfum porté par ma mère qui m’a accompagné et que j’ai plaisir à porter à mon tour c’est un réconfort une chaleur qui m’enveloppe c’est ça douceur comme une caresse plus que tout autre une histoire unique une invitation au bien être au sommeil au rêves. Il m’accompagne aujourd’hui et m’offre ça présence même loin de moi tu es la Avec mes souvenirs et mes rêves intact d’antant et de demain pas un parfum mais un bijoux intemporel un chef d’oeuvre Plein de poésie de rêves de la parfumerie d’aujourd’hui et d’hier tu berce mon cœur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

riky torres

par , le 8 mars 2018 à 11:31

Il porte bien son nom ! c’est un must, je suis un homme et j’adore le porter, il me fait penser A la crinière d’un lion sous le soleil chaud. C’est un parfum et une invitation au voyage. Très longue tenue, il fait corps avec ma peau.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 mars 2018 à 18:16

Bonsoir Ricky Torres. Must est un... must absolu ! Je le porte aussi. Votre image est belle, réellement évocatrice. Pour moi, Must n’a que des couleurs que je qualifierais volontiers de fauves. C’est un parfum félin : d’abord il rugit entouré de verdure, puis circule à pas mesurés sur le sable chaud dans une direction indécise, va-t-il bondir pour nous dévorer ? non, car il finit se lover à nos pieds et se laisser câliner, et on se plaît à disparaître dans sa fourrure. Bel animal que ce vieux Cartier (sans jeu de mot) dont les notes de fond ambrées, vanillées et subtilement boisées me rappellent un peu celles du Lagerfeld classic pour homme sorti à peu près à la même époque. La version parfum de Must est somptueuse mais hélas, beaucoup plus chère. Si vous ne les connaissez pas, testez à l’occasion les versions féminine et masculine d’Obsession de Calvin Klein qui sont apparues quelques années plus tard : beaucoup d’épices en plus mais une similitude dans le style, sinon le propos. Les années 80 n’ont pas fini de nous étonner par la richesse, la complexité, l’audace de leurs parfums. Bonne soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 mai 2018 à 17:50

Merci Farnesiano pour votre très belle description de Must, effectivement nous avons , me semble t-il, des points communs pour les parfums des années 80, riche en créations olfactives et beaucoup moins formatées qu’aujourd’hui. Je me rappelle des belles créations de Karl Lagerfeld "sublime" comme Kl et classique, sans oublié Jako hommage a son grand amour. Obession homme est une belle fragrance vanillé et terriblement chaude ,sensuel je l’ai aimé mais moins maintenant a cause de l’invasion des parfums "pur sucre" :) Quel dommage que de si belle création comme Version Original de Sinan est disparue ou sagamore de Lancôme. Il nous reste les images Olfactives fortes de moments heureux. Bien à vous. riky

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 30 janvier 2016 à 13:30

Il n’est jamais trop tard pour découvrir un chef d’oeuvre de la parfumerie, en l’occurence : Must de Cartier. Longtemps détesté, aujourd’hui vénéré, j’ai abordé il y a quelques mois ce fameux Must via Obsession de Calvin Klein dans ses deux versions, féminine et masculine, assez proches. Must est évidemment plus novateur, et à mes yeux peut-être moins traditionnellement oriental : tout au long de son évolution, sa " vibration " me paraît plus végétale (le vétiver ? le côté baumé mais fortement boisé ?) Vieillot pour certains, Must reste étonnamment singulier, voir détonnant sur une jeune personne stylée, à la personnalité affirmée. La version EdP portée par un homme est tout à fait envisageable. A reconsidérer de toute façon, hors version Gold.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 décembre 2015 à 19:25

Il a eu son heure de gloire...Aujourd’hui il est absolument dépassé. Parfum suranné, senteur vieillotte.
Chic certes mais un peu écoeurant.
c est un "vieux" parfum á réserver aux femmes mûres plus de 50 ans minimum.
Je le déconseille fortement.
Je le trouve démodé et je ne suis pas la seule. Rien de sensuel.
La vanille ne se se sent pas.
C est un parfum oriental .

Il n a rien a voir avec les parfums modernes qui se font aujourd’hui...

Bref, un parfum démodé a mille lieux de ce qui se fait de nos jours...

A réservé a votre grand mère si elle apprécie les parfums classes..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 décembre 2015 à 21:46

Bonjour,

Pourriez-vous définir ou donner des exemples de "parfum modernes qui se font aujourd’hui", que l’on puisse savoir un peu mieux à quoi vous le comparer ?

En ce qui me concerne, j’ai découvert Must à la toute fin des années 90, alors que j’étais encore ado, et c’est un parfum qui à l’époque m’a tellement plu que je l’ai porté le temps d’un flacon de 50 ml, offert par ma tante qui avait compris à quel point il me plaisait :)

La dernière fois que j’y ai rapidement mis le nez, c’était sur mouillette, et j’ai retrouvé furtivement ce qui m’avait plu à l’époque. J’ai 32 ans, je l’aime toujours, et alors que je suis loin d’être une grand mère et de n’apprécier que les parfums classes, c’est un parfum que je porterais encore volontiers.

Mais peut-être est-ce parce que mes goûts sont eux même dépassés...? car oui, j’apprécie Après l’Ondée, Habanita, l’Heure Bleue, Shalimar, Miss Dior l’Original ... que de vieilleries !! :) (certes, un peu moins pour le Dior :p)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 décembre 2015 à 23:51

Bonsoir,
Je suis à mille pour cent de l’avis de Raphaëlle. Je trouve Must très raffiné et nullement démodé. Certes il ne fait pas partie de mes orientaux préférés. Je lui préfère une autre "vieillerie " nommée Shalimar ou Coco, un peu plus récent il est vrai.
J’aimerais pour ma part que l’on crée plus de fragrances de sa trempe de nos jours mais ça doit être mon grand âge !!!
Je serais également curieuse de connaître les références modernes auxquelles vous le comparez.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 00:13

Bonsoir,j’ai dans ma collection Bal à Versailles de Jean Desprez en version de 7,5ml qui est sorti en 1962.
Je ne sais pas si il a été reformulé puisque je n’ai pas connu l’époque de sa création,mais je peux dire qu’il a de la classe,et donc si ce parfum est cataloqué vieillot,certains parfums actuels et bien souvent reformulé ne lui arrive pas à la cheville.
Etant un homme je le porte à certaines occasion,et personnes ne fait de grands yeux .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 08:38

Bonjour Luc
Pour ma part je regrette vivement de ne pas avoir acheté Bal à Versailles lorsqu’il était encore disponible sur ebay à un prix correct.
Je possédais une miniature et je me souviens d’une fragrance bien raccord avec son nom : un bouquet extravagant, opulent, complexe, mais pas dérangeant comme peut l’être Poison par exemple aux nez de certains.
Ah si Bal à Versailles pouvait nous revenir ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 10:48

Bonjour S9,vous pouvez encore l’obtenir sur le site suivant : http://www.balaversailles.com/
C’est aux USA,sur Ebay malgré un prix plus attractif j’aurais un doute à son authenticité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 22:35

Bonsoir Luc et merci pour le tuyau ! Et quelle bonne surprise de voir que ce bal n’a pas complètement disparu... Le prix est raisonnable, c’est cela qui vous fait douter de son authenticité ? Pas d’ebay à ce que je vois ; de quel site s’agit-il ? (c’est plutôt le site et non le prix qui me laisse perplexe).
Bonne soirée à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 décembre 2015 à 12:16

Bonjour S9,ce que je veux dire c’est que Ebay question parfums il faut être prudent,car il peu s’agir de contrefaçons d’où un prix plus abordable.
La course < au moins cher > n’est pas une solution quand on veut acquerir le produit que l’on aime,la qualité se paie il faut le savoir.
Je fait confiance aux sites spécialisés dans le domaine,comme celui dont je vous ai mis le lien.
En 1994, c’est la société "Inter Parfums Paris" qui possèdera les licences puis elle les cèdera,en 1996,à l’entreprise américaine "Parlux Fragrances Inc" qui,à son tour,les vendra,en 2002,à Genesis International Corporation marketing,une entreprise américaine basée à Miami en Floride.
C’est donc de là que viens mon exemplaire de 7,5ml et j’en suis satisfait,2 gouttes suffisent puisque c’est l’extrait.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2015 à 07:18

Bonjour Luc
Oui tout à fait d’accord avec vous, je fais attention sur ebay ; mais là je parlais de la différence de 30€ entre le site donné par Aryse et qui d’après lui est tout à fait sérieux et sous le parasol.
Bonne journée parfumée ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 12:19

Coucou Caroline,

Tu peux aussi l’obtenir sur le site suivant (très fiable, j’y achète souvent) :

http://www.news-parfums.com/parfum-desprez/505-jean-desprez-bal-a-versailles-eau-de-toilette-vapo-100ml-0670033014611.html

Pour ce Bal, à choisir entre le menuet et la valse lol

PS : j’ai bien reçu ton MP et je vais te répondre prochainement (ah les journées chargées des fêtes de fin d’année...)Big MERCI....

Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 22:42

Coucou Aryse
Tiens je ne connaissais pas ce site, le voilà dorénavant dans mes favoris, et attendant un futur achat.
Le 100ml au prix très attractif est pour l’instant en rupture de stock, donc vais suivre ça de près dans les semaines à venir et peut être faire une entorse à ma période de "no buy" qui a commencé il y a peu de temps (soupir) ; c’est ça d’être une perfume addict !
Ah la la ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 12:30

Bonjour S9,
Dont j’adore les interventions si fines et si élégantes, même quand les autres intervenants pètent un plomb. Je vous crois une chic fille et je me permets de vous indiquer la parfumerie parisienne Sous le parasol, déjà évoquée sur le site.
Ils vendent Bal à Versailles, pour un prix qui vous conviendra, je pense. Je n’ai pas connu la version originale, je ne peux donc dire si la version actuelle est fidèle. Ce sont des sociétés américaines qui commercialisent depuis plusieurs années cette oeuvre du patrimoine français et qui font état d’un des plus grands fans de ce parfum : Michael Jackson ! Vous pouvez commander en ligne sur le site de Sous le parasol.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 22:50

Merci pour le compliment, j’en rougis !
Je viens d’aller voir le site, en effet ils ont Bal à Versailles (un peu plus cher que sur les deux autres sites conseillés) mais ce qui m’intéresse c’est d’aller dans cette boutique à Paris !
J’y pensais d’ailleurs l’autre jour car je serai dans la capitale début juillet et je m’étais dit que je me devais d’aller faire un tour là bas.
Tant que j’y suis, ça me ferait plaisir d’y aller avec des auparfumistes ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 mars 2017 à 09:32

Bonjour à tous nous sommes spécialisés dans les parfums rares et très rares. Nous sommes parfumeur en Belgique. Nous avons toujours le parfum BAL À VERSAILLE. Et bien d autres raretés....AUX PARFUMS D ELODIE...www.auxparfumsdelodie.be

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2015 à 11:22

A moins de 30 ans, je porte souvent Must (que je n’ai jamais acheté mais je vais finir par le faire car je ne m’en lasse pas). Je ne me suis jamais trouvée "vieillie" par lui, et je ne suis de toute façon pas une grande amatrice de "ce qui se fait de nos jours", que ce soit le mainstream sucré ou la niche trop pointue (même si dans les contemporains, La Panthère ou M/Mink, chacun dans sa veine, me plaisent beaucoup).
Il a une chaleur, une rondeur pleine de caractère que j’apprécie, pas un poil de sucre ou de gourmandise, une grande classe enveloppante. Mon ami le trouve lourdingue, mais certainement pas vieillot (c’est d’ailleurs ce qui me retient de l’acheter jusqu’ici).

Et, de même que les parfums n’ont pas de sexe, ils n’ont pas d’âge, tout dépend de vos goûts et personnalité. Quelqu’un qui se moquerait de moi pour mon choix de parfum "vieillot" s’exposerait à un regard condescendant au mieux, une vacherie acerbe sur ses propres goûts au pire, un peu comme si on se fichait de moi pour avoir des vieux meubles ou un tableau d’avant 1900. Personne n’est gardien du bon goût, et il y a de vieux parfums (ou de vieux meubles) que je trouve vraiment affreux, mais l’absence de culture et de connaissance dans certains domaines (compréhensibles et qui ne remettent pas en cause les autres qualités de la personne concernée) ne doivent pas provoquer de jugements à l’emporte-pièce.

J’ai un flacon de Bal à Versailles des années 90, il paraît qu’il a été reformulé à ce moment et à perdu de sa superbe par rapport à l’original, mais je l’adore malgré tout. J’en ai acheté un autre sur internet pour pas trop cher, mais malgré l’inscription "parfum de toilette" (la dernière concentration que l’on trouve pour pas trop cher en général) sur le flacon j’ai peur que ce ne soit un factice : impossible de l’ouvrir, je ne vois même pas comment faire...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 décembre 2015 à 16:09

Mon dieu que cette manie de classer "moderne"/"démodé", "pour jeune" /"pour mamie", "masculin" /"féminin" est fatigante..
Ne peut-on pas juste apprécier (ou non !)un parfum pour ce qu’il est (ou pas) ?
Pour en revenir à Must, ce qui fait justement son intérêt dans le paysage "parfumesque" actuel, n’est ce justement pas cette classe qu’il affiche face aux resucées sucrailleuses qui nous sont actuellement proposées ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 décembre 2015 à 17:03

Bonjour missmuffin,je rejoins votre pensée au sujet du < Masculin-Féminin > des parfums.
Dans cette société overdosée de clichés,il est normal que madame utilise l’eau de toilette ou autre de son mari,parceque ....mais l’effet inverse pas question,çà va faire cocotte.
Pourtant si cette fragrance fait cocotte elle le fait sur les deux,donc c’est une question d’évolutions de mentalités.
J’ai eu un débat semblable avec des lames de rasoir,j’utilise une marque jetable,possédant 3 lames mais vendues < pour les dames >
Un ami me dit : çà ne rase pas bien,ce sont des rasoirs pour femmes,pas fait pour nous.
Je lui ai répondu : les lames utilisées par ces rasoirs dit < féminins > sont de moindres qualités..? elle sont en plastiques ?
Parceque la lame de rasoir est elle aussi < sexuée > ?
J’ai eu pour réponse un silence radio !
Pour en revenir à notre sujet,idem concernant ce qui est vieillot,ringuard etc...on aime un parfum tel qu’il est ou pas,les qualificatifs intellectuels le concernant sont eux vieillot !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Un des sens

par , le 22 mai 2014 à 19:18

Un de mes premiers souvenir de parfum…et quel souvenir !

Un des rares parfums que j’ai senti sur quelqu’un et qui m’ait donné l’envie irrésistible de savoir ab-so-lu-ment de quoi il s’agissait !

Je l’ai porté en version parfum, n’ayant jamais compris la "filiation" entre l’eau de toilette et l’extrait ??
Une concentration et une tenue qui rendait le prix très raisonnable, deux gouttes suffisait à embaumer pour plusieurs jours sur ma peau ! Je n’ai jamais retrouvé cela avec un autre parfum, hélas...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 janvier 2011 à 19:16

Ils avaient tout de même de drôles d’idées dans les années 80 : associer le vert râpeux du galbanum à un fond vanillé ultra crémeux. C’est comme si l’on vous servait un milk-shake vanille un peu écœurant accompagné de petit pois crus et de radis roses. C’est vaguement l’impression que j’ai eu en découvrant un Must de Cartier vintage (années 80) en concentration "parfum". Un poil déroutant, et à milles lieux de ce qui ce fait aujourd’hui !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PoisonFlower

par , le 28 septembre 2010 à 23:21

Je trouve que la Cologne du 68 a des airs de Must. On retrouve en effet (de mon point de vue) une douceur verte (avec en plus chez Guerlain des accents aromatiques/épicés) et un fond ambré (certes atténué, mais toujours bien présent) assez semblables.

Ca me fait penser qu’il faudrait que j’en demande un échantillon, afin de la tester autre part que sur mouillette ou sur un coin de bras.

Par ailleurs, j’ai porté Must quelques jours grâce à un échantillon et au vu de son rendu sur ma personne, j’ai, aux termes de délibérations avec moi-même, décidé de le passer dans le camp des unisexes ! Marre que les femmes soient mieux loties en termes de parfums que nous, les hommes ! ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 27 septembre 2010 à 21:50

Poison Flower, vous avez raison, l’accord vanille-ambre-herbe coupée fait tout à fait penser à Dune.

Vous devriez trouver Aliage dans les duty-free, ou dans les grands magasins, à défaut de le trouver dans les Sephoras...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PoisonFlower

par , le 21 septembre 2010 à 23:25

En tête, je perçois clairement (sur ma peau en tout cas) la filiation avec Shalimar, à travers un aspect citrique, contrebalancé par une vanille plus chaleureuse que l’on sent déjà poindre.

Puis viennent les notes vertes, très suaves, qui m’évoquent la sensation d’un brin d’herbe que l’on s’amuse à faire passer furtivement sous le nez, celles-là même que l’on retrouve dans les notes de tête de Dune.

Loin d’être terreuses ou âpres, elles apportent une bulle d’oxygène à la composition et permettent ainsi de préparer en douceur l’entrée en scène du fond puissamment ambré, dont les reines incontestées sont les délicieuses vanille et fève tonka, tout juste auréolées de quelques notes animales, douillettes et cacaotées.

Bien qu’il soit signé Cartier, ce Must est loin d’être snob ou guindé, il est au contraire très accessible. Attention, il n’est ni bon marché, ni vulgaire, c’est juste qu’il parvient à être raffiné en évitant de faire des manières. Et s’il descend bien de Shalimar, il a préféré délaisser le côté grande dame, afin de se muer en doudou olfactif de luxe.

Je l’aime beaucoup et le fait qu’il soit oublié de nos jours (dédaigné ?) me le fait aimer davantage encore.

J’aimerais beaucoup respirer Alliage, afin de me rendre compte par moi-même si Must s’en est ou non beaucoup inspiré. Est-il disponible quelque part sur Paris ? Je crois qu’il n’est pas distribué du tout en France, mais sait-on jamais...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par , le 29 août 2009 à 16:29

Résultat de l’expérience avec l’extrait :
Par fortes chaleurs (plus de 30° à l’ombre) les notes vertes disparaissent à toute vitesse et on plonge directement dans les notes de fond qui elles aussi perdent beaucoup de leur "force", ce qui, tout compte fait, ne m’étonne pas .
En revanche, si la chaleur n’est pas étouffante, les notes de tête persistent et les notes de fond ne sont pas altérées : on retrouve l’accord vert-chocolat amer qui reste très agréable.
Conclusion : je placerais la limite à 26 ou 27° car au-delà, on risque de ne plus reconnaître " Must" .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

Farnesiano

a porté Must le 20 janvier 2020

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Must le 3 octobre 2019

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Must le 25 septembre 2018

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait. Mais en matière de parfums comme pour les livres, je suis une compulsive invétérée : Mitsouko, Afternoon of a Faun (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Must le 14 juin 2018

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait. Mais en matière de parfums comme pour les livres, je suis une compulsive invétérée : Mitsouko, Afternoon of a Faun (...)
Sa note :
riky torres

riky torres

a porté Must le 8 mars 2018

Sa note :
Raphaëlle

Raphaëlle

a porté Must le 22 décembre 2016

Sa note :
Lizadiparma

Lizadiparma

a porté Must le 25 octobre 2016

Cynthiana

Cynthiana

a porté Must le 20 juin 2016

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Must le 30 janvier 2016

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Must le 19 septembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

isolda

a porté Must le 17 juin 2015

Sa note :
Mamzelle49

Mamzelle49

a porté Must le 5 février 2015

lisornella

a porté Must le 5 octobre 2014

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Must le 19 août 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

framboisine a commenté Euphoria

il y a 19 heures

J’ai Forbidden Euphoria... qui traînait au-dessus de mon armoire...je l’ai ressorti car c’est une(…)

il y a 2 jours

Bonjour Est-ce que quelqu’un se souvient d’un parfum très musqué porté par une amie dans les(…)

il y a 2 jours

Merci, cela permet aussi de se replonger dans cet excellent article !

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019