Auparfum

Natura Fabularis, la nature sublimée par l’Artisan Parfumeur

par , le 25 août 2016

Après avoir célébré ses 40 ans en remettant au goût du jour ses boutiques et ses flacons, L’Artisan Parfumeur lancera en septembre « Natura Fabularis », une collection de six parfums vendus en exclusivité dans les boutiques de la marque.

Pour cette collection, la maison a choisi de travailler avec un unique parfumeur, Daphné Bugey. Celle-ci s’inscrit dans l’héritage de la marque en s’inspirant de la nature à travers ses propres voyages. Elle crée donc six associations inattendues, des parfums qui apparaissant comme des « fantasmes », enfermés dans un flacon créé pour la collection qui rappelle les flacons d’apothicaires avec leur étiquette portant le nombre d’essais réalisés pour chaque parfum. Ces nombres veulent illustrer « le lien de confiance qui unit la maison et le nez Daphné Bugey » mais permet aussi de remettre au centre le travail du parfumeur, comme le fait par exemple la marque Le Labo en indiquant le nombre d’ingrédients compris dans la formule. A l’encolure, une abeille orne chaque flacon, pas sans rappeler un certain univers, celui de Guerlain.

Violaceum  : Daphné Bugey honore la nature avec ce parfum pour lequel « elle associe la violette à un accord de carotte au safran ». A travers un bois sombre apparaît l’iris, des notes poudrées ainsi des notes cuirs.

Venenum  : A travers une forêt de santal et un thé chai, Daphné Bugey nous fait voyager en Inde, où règne une odeur de pain chaud, de nuage lactée ainsi que de riz.

Tenebrae veut nous embarquer dans une forêt chamanique, « où les vapeur d’encens infusent les réserves de sève concentrée », autour de notes de bois et de résines.

Arcana Rosa casserait les codes de la rose romantique en offrant une rose machiavélique, avec de l’absolue de rose bulgare habillée de cèdre, de santal ainsi que de ciste labdanum, pour « brûler sur un brasier de rances de vétiver ».

Mirabilis  : Création construite autour de la réconciliation du sacré, avec de l’encens rappelant les offrandes vers les cieux et de l’artifice, avec des molécules de synthèse comme l’ambrox et le musc vulcanolide.

Glacialis Terra évoque « un jardin de fleurs de givre », cette dernière création est inspirée des vieilles bouteilles d’apothicaires conservant « de longues racines de vétiver qui infusent dans une liqueur absinthe ».

— 
Eau de Parfum : 160 euros /75ml
Photo©FrançoisCoquerel

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 5 juillet 2017 à 13:41

En général, je suis complètement hermétique à l’univers de l’Artisan Parfumeur pourtant, cette fois, je suis totalement séduit par cette collection. Daphné Bugey a formidablement réussi chaque parfum de cette collection. Mes préférences vont vers Glaciacis Terra que j’ai eu l’occasion d’essayer lors d’un séjour à Paris. Je l’ai vraiment beaucoup aimé. Seul bémol, le prix de ces parfums 160 euros pour 75 ml, je trouve que c’est beaucoup. Peut-être qu’un jour, je me laisserai tout de même séduire. En tout cas, je tire mon chapeau à Daphné Bugey. Quelle originalité !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 août 2016 à 16:51

On a une date de sortie approximative ? J’avoue que ça fait envie. Comme toujours à voir sur le produit fini....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 août 2016 à 17:18

Voilà une date, aussi approximative que possible, trouvée en début d’article :)
L’Artisan Parfumeur lancera en septembre « Natura Fabularis »

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 septembre 2016 à 17:50

Je ne sais pas depuis quand ils sont sortis, mais je les ai découverts ce midi au Bon marché !
C’est assez inégal : de jolies choses (Tenebrae et surtout Venenum, un lait chaud saupoudré d’épices) comme de moins belles (Terra glacialis, un aquatique iodé, pas du tout mon truc), mais surtout des parfums bien chers et ça commence vraiment à me soûler, cette hausse des prix constante...

160 euros les 75 ml ?
"oui, mais les parfums ont demandé du temps"
Ah, parce que le Costes Rouge et le Costes noir de Giacobetti, à 80 euros les 100 ml, qui sont pour moi la plus belle rose et la plus belle guimauve, n’ont pas demandé de temps ?
"oui, mais là, c’est des exclusifs"
Vous n’avez qu’à les diffuser partout ! ça ne sera plus des exclusifs et vous ne serez plus "obligés" de les vendre aussi chers...
"C’est comme ça dans les autres marques aussi"
Pas du tout : je vous rappelle que les exclus de Chanel (au sein desquels on trouve, je vous rappelle, de VRAIS chefs d’oeuvre comme Sycomore, Cuir de Russie, Bois des Iles, Jersey, et même l’Eau de cologne est fabuleuse) sont vendus 250 euros les 200 ml, soit quasiment moitié prix au ml que les vôtres :-p

Je crois que la vendeuse ne va pas être mon amie... :-))))

Mais si personne ne leur dit, ils vont croire que tout le monde est d’accord avec leur politique de prix qui prennent le client pour un pigeon, alors maintenant, je le dis systématiquement -
Le message finira bien par passer ? Ou pas, mais au moins, j’aurai essayé :-)))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 septembre 2016 à 19:58

Merci Pyth :) et je plussoie .... et je fais comme toi... et encore, on atteint pas les sommets ridicules de The Night ou autres Renards constrictors lol....

Heureusement que quelques marques respectent encore leurs clients et ne cherchent pas qu’à capter les clients les plus parvenus de la planète... Effectivement, Chanel en fait partie, Iunx aussi... je rajouterais Oriza L. Legrand, Parfum d’Empire, Diptyque, Lubin ou The Different company par exemple dont les rapports qualité/prix sont acceptables...

Mais les dernières sorties de Lutens ou des EDPFM, c’est juste du foutage de gueule selon moi... c’est triste de renier son histoire et de s’enfoncer dans un opportunisme sans vergogne ;(

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

L'enseigne du groupe LVMH dévoile une nouvelle collection d'eaux de parfum présentées comme unisexes, à petit prix.

en ce moment

Farnesiano a commenté 1000

il y a 4 heures

Merci, chère Adina, pour ce bon plan. Manquent hélas au sein de la Collection Héritage Patou pour(…)

il y a 9 heures

Le coté poivré épicé et cendrier froid c’est le bouleau. L’odeur de l’ananas aussi à un leger coté(…)

il y a 10 heures

Creed a servi de marche-pied vers la parfumerie de niche pour bon nombre d’anglo-saxons, surtout(…)

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019