Auparfum

NEZ, la revue olfactive

par Dominique Brunel - Jeanne Doré, le 28 octobre 2015

Mise à jour du 15 décembre 2015 - Voici le site de NEZ : www.nez-larevue.fr

Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous avons quelque chose à vous dire...

Merci tout d’abord de suivre Auparfum avec assiduité, curiosité et passion. Depuis plus de 8 ans pour certains, peut-être simplement depuis quelques jours pour d’autres.

Notre magazine, aux côtés de quelques blogs que vous connaissez sans doute (Dr. Jicky and Mr. Phoebus, Flair, Grain de Musc, Musque-Moi, Poivre Bleu), a initié une approche inédite dans le traitement du parfum, en en proposant une vision indépendante, critique et "positive".

Nous espérons toujours y parvenir, et nous savons que vous êtes vigilants !

Aujourd’hui, nous franchissons un pas... de géant pour nous, puisque nous lancerons en avril prochain une revue semestrielle qui s’intitulera :

NEZ, la revue olfactive

... et nous espérons que vous franchirez ce pas avec nous !

Cette revue sera l’occasion pour notre équipe, et pour ceux qui la rejoignent à l’occasion de ce nouveau projet, d’étendre notre champ d’action, on pourrait même dire d’olfaction !

Nous y parlerons science, histoire, littérature, art mais aussi odorat, molécules, odeurs de lieux, odeurs du passé… et bien sûr de parfum.

Vous pourrez ainsi lire dans NEZ aussi bien des articles de fond, que des reportages, des entretiens le tout accompagné d’illustrations et de photographies.

Du papier… mais pourquoi ?

Pourquoi ce passage du digital au papier ? Parce que ce n’est pas raisonnable bien sûr ! C’est déjà une bonne motivation.

Nous l’avons dit, nous souhaitons aborder d’autres sujets et ne pas nous limiter au parfum.

Nous voulons aussi disposer d’un support mieux adapté à des formats éditoriaux plus variés et que nous avons cités plus haut : reportage, entretiens, photographie, illustration...

Le format revue/livre offre une plus grande latitude pour ce type de contenus, ainsi qu’une possibilité de développer des articles plus ambitieux, à commencer par leur longueur ! Le web, de ce point de vue, est encore trop limité.

Et puis, le papier, c’est beau non ? En tout cas, l’ambition est de vous proposer un bel objet à regarder autant qu’à lire.

Et rassurez-vous (si vous vous êtes inquiétés), Auparfum poursuit sa route toujours 100% parfumée !

Une collaboration Auparfum/Le Contrepoint

Ce projet, nous ne le mènerons pas seuls, mais en partenariat avec l’éditeur Le Contrepoint qui édite notamment la revue Omnivore (dont vous pourrez feuilleter quelques pages ici.)

Le Contrepoint nous apporte un ensemble de compétences que nous ne possédons pas, à commencer par la plus élémentaire : comment fabrique-t-on une revue ? comment définit-on l’enchaînement des articles ? qui pour illustrer ce sujet ou photographier ?

Cette association était pour nous indispensable pour mener à bien ce projet pharaonique (vous connaissez notre amour des pyramides).

La rédaction

Nous évoquions plus haut ceux qui nous rejoignent et participent à la naissance de NEZ. Voici donc les noms de l’équipe du numéro 1... et nous l’espérons des numéros suivants :

Denyse Beaulieu, Eléonore de Bonneval, Sarah Bouasse, Eugénie Briot, Pascale Caussat, Yohan Cervi, Cécile Clouet, Olivier R.P. David, Céline Ellena, Juliette Faliu, Emmanuel Mangin, Clara Muller, Patrice Revillard, Roland Salesse, Delphine de Swardt, Guillaume Tesson, Alexis Toublanc, Léa Walter…

... et eux aussi, nous les remercions !

Pour finir...

Sachez pour finir que NEZ sortira en avril, comptera 144 pages, sera bi-annuel et sera vendu au prix de 19,90 €.... et que nous vous en reparlons très bientôt !

Pour en savoir plus, vous pouvez nous suivre
sur facebook : www.facebook.com/nezlarevue
sur twitter : www.twitter.com/nezlarevue
sur notre site, pour ceux qui désireraient nous laisser leur adresse mail : www.nez-larevue.fr

à suivre donc...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par boisderose, le 4 décembre 2017 à 14:45

NEZ, la revue olfactive, apparaît dans le dernier épisode de la série Mongeville, intitulé Parfum d’amour.

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ce petit clein d’oeil à notre revue préférée !
Le NEZ n° 2 apparaît quelques instants derrières les protagonistes dans l’atelier, appelé la grotte, des parfums Dampierre , à l’occasion de leur dernier lancement.
Je ne sais pas encore qui est le coupable !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

euskalpyth

par euskalpyth, le 9 mai 2016 à 22:41

Pour les poitevins : Nez est disponible à la librairie "la belle aventure" !
Je l’ai vue en vitrine, pour la 1ère fois, et ça m’a fait bien plaisir ;-)))))
A vrai dire, comme j’avais reçu mon exemplaire par la poste, je ne l’ai pas cherché dans les vitrines parisiennes, mais là, en week-end, au soleil, je suis tombé dessus au détour d’une rue, et de voir Nez, bien en évidence, dans la vitrine, ben c’était bien agréable...
(Bon, ce message ne fait pas du tout avancer le schmillblick, j’en suis bien conscient, mais j’avais envie de partager ma joie avec vous !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 9 mai 2016 à 22:42

La librairie "la belle aventure" est située à Poitiers, bien sûr ! (j’ai oublié de le préciser)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Volute

par Volute, le 9 mai 2016 à 19:01

Heureuse que je suis ! j’ai pu enfin dénicher la revue "NEZ", ce jour, dans une petite librairie située au cœur de Draguignan (83300) qui se nomme "papiers collés".
Cette revue olfactive est qualitativement somptueuse. Toutes mes félicitations et un grand MERCI.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nahéma

par Nahéma, le 8 mai 2016 à 15:05

Béni soit mon facteur, la voici la belle revue ! D’abord, la qualité de la présentation impressionne, et le poids de l’objet laisse augurer de longues et savoureuses lectures... Clairement au-delà de mes espérances.
Premier coup d’œil, j’adore la frise sur la filiation du Chypre de Coty, la cartonnette sur les odeurs de l’école, les différentes sections de l’ensemble. Puis, première lecture, l’entretien passionnant avec Mathilde Laurent, le vétiver et les critiques, que je picore pour les garder plus longtemps. Cerise sur le gâteau, l’article sur Aragon, j’ai moi aussi été marquée par les différentes mentions de Guerlain dans son œuvre, relevées au fil des lectures, notamment des Voyageurs de l’impériale en préparant l’agrégation. Super ! Quelle lecture !
Je suis ravie de ce format papier : on me reproche d’être toujours collée sur mes écrans pour lire auparfum - c’est pas bien devant les petits, gnagnagna... - maintenant je peux lire tranquille.
Bravo à vous pour ce superbe travail et vivement dans 6 mois !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

iago

par iago, le 30 avril 2016 à 19:45

La revue est introuvable à Lyon .. Rupture de stock et en commande .. Je devrais encore attendre pour m’y plonger .. La rançon du succès visiblement . Félicitations !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par domik, le 30 avril 2016 à 23:26

Bonjour

Elle devrait être bientôt au Paravent. Nous ferons l’envoi lundi.

Bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 7 mai 2016 à 22:00

Récupérée aujourd’hui au paravent .. Je vais plonger dedans dès ce soir ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par domik, le 8 mai 2016 à 14:21

Bonjour

Ici le Bureau de Vérification des Promesses Faites sur Auparfum (BVPFA pour les intimes). Lecture entamée ? Et par quel article ?

A bientôt

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 8 mai 2016 à 15:49

Je m’incline devant autant de droiture dans les promesses ... Je lis dans le désordre , d’abord l’article sur le Vetiver puis le cahier critique de parfum et enfin l’entretien avec Mathilde Laurent ... J’en ai pour une bonne semaines de lectures nocturnes avant d’avoir tout parcouru . Revue passionnante et tres bien faite, il y en a pour tous les goûts

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par grand’ourse, le 28 avril 2016 à 09:13

Bonjour,
revue trouvée sans souci chez mon gros indé, super !
Boudiou que c’est qualitatif et fouillé, de l’Itinéraire d’une odeur à l’entretien avec M. Laurent, de l’herbe coupée à l’école (je suis du team phénol-toluène-alcool ;D), c’est du vrai beau boulot : chapeau !
J’ai beaucoup aimé la sélection, bien sûr pour les critiques, mais aussi pour les illustrations (comme p.130-131), saisir l’identité visuelle et la traduire sans les détails, c’est assez fort, non ?
Heureusement, aujourd’hui c’est grève, pas de garde pour mini qui reste donc avec sa mère à la maison, je pourrai vous lire sans vous camoufler dans un dossier et sans culpabilité ;)
Amicalement

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 27 avril 2016 à 21:25

Pas de chance pour moi aujourd’hui, toujours pas de Nez en vue, même dans l’immense Cultura de ma banlieue parisienne qui conjugue presse et librairie et ça ne disait rien à la vendeuse responsable du rayon... Je crois que je vais le commander en ligne pour stopper la prise de tête ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ambre, le 26 avril 2016 à 14:48

Que dire si ce n’est que le contenu de la revue Nez est excellent. Les sujets abordés dans les articles sont originaux et enrichissants. Un énorme bravo ! Bonne continuation à toute l’équipe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nahéma

par Nahéma, le 21 avril 2016 à 07:47

Patrick Cohen vient de parler de la revue sur France Inter !!! Super !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par domik, le 21 avril 2016 à 13:00

En effet, on peut l’écouter ici.

Et demain, à 14 heures, ne ratez pas Jeanne Doré et Olivier David dans La tête au carré !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance 3, le 21 avril 2016 à 21:50

Oh, merci pour le renseignement, j’adore cette émission, en plus...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nahéma, le 22 avril 2016 à 14:09

Jeanne Doré en direct dans une de mes émissions préférées ! Quel bonheur ! Je vous écoute tout de suite.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Volute, le 22 avril 2016 à 14:59

Une question indiscrète olfactive me taraude depuis que j’écoute la prestation de Jeanne sur France Inter :
Quel parfum habille Jeanne aujourd’hui ?
Félicitations pour ce moment radiophonique !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Passacaille, le 22 avril 2016 à 18:02

L’attachée de production de l’émission était également curieuse de savoir ce que Jeanne porte aujourd’hui, je vous transmets donc sa réponse : "rien aujourd’hui" :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 22 avril 2016 à 18:37

Merci à Jeanne et à Olivier . Qu’il est agréable de mettre une voix sur vos prénoms.
Belle fin de jourNEZ !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Volute, le 9 mai 2016 à 19:10

Merci Olivier pour votre réponse. Je ne savais pas que derrière Passacaille se "cachait" Olivier. J’en profite de fait pour vous féliciter. Votre prestation radiophonique apportait un éclairage intéressant et complémentaire de celui de Jeanne. Et vous, Olivier, que portiez-vous comme parfum ce jour-là ? :-D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Passacaille, le 9 mai 2016 à 19:34

Merci beaucoup Volute :)

oui c’était exaltant de pouvoir ajouter quelques touches à la présentation de Jeanne, qui organise (avec Dominique et Sarah...) cette revue fantastique.

Ce jour là j’ai emporté Olivia Giacobetti avec sont Eau Blanche pour IUNX (le parfum qu’elle met elle-même apparemment)

Et vous, d’ailleurs, que portiez-vous ce jour là ? :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Volute, le 9 mai 2016 à 20:33

 :) Je ne m’attendais pas du tout, Passacaille, à ce retournement de situation... Ma réponse sera emprunte d’incertitude : Hermes, je crois soit l’eau de narcisse bleu ou bien l’eau de gentiane blanche. ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Passacaille, le 9 mai 2016 à 22:07

c’est vrai que cette journée a probablement été plus marquante pour moi que pour vous ;-)

Mais dans cette incertitude, il n’y a que du raffinement et du réconfort parfumé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nathmylène, le 22 avril 2016 à 19:55

Je l’ai écoutée, et c’était si humain d’entendre "une voix" que d’habitude nous lisons, que ça a apporté une autre dimension à cette émission scientifique : de la chaleur. Et grâce au très sérieux sujet qu’est le parfum. Pas frivole comme le pensent encore des esprits non éclairés. La classe !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 27 avril 2016 à 20:12

Je viens d’écouter , en replay, l’émission de France Inter, c’est toujours intéressant de mettre une voix sur des écrits .. En tout cas ca m’a donné encore plus envie d’echeter la revue. Meme si mon approche du parfum est beaucoup plus sentimentale que chimique, les explications d’Olivier David m’ont passionné . Je démarre ce week end mes recherches in situ pour tenter de renifler les parfums que l’on m’a suggéré dans mon "En quête de parfum" ,j’en profiterais pour dénicher la revue .. Ce sera un week end tres parfumé .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par mam’isa, le 28 avril 2016 à 14:10

Bonjour, toujours dans le registre "Emission" à ré écouter, hier entre 19 et 20h sur France-Culture, Jean-Claude ELLENA était invité dans l’émission "Ping-pong" pour parler de son œuvre, et du jardin qu’il a conçu dans le cadre du Festival des Jardins de Chaumont sur Loire. Ce jardin présente du muguet, des iris et des roses, ainsi que 7 transats pour sentir l’odeur naturelle des fleurs. Et me semble t-il (j’ai loupé quelques minutes, horreur !), des cloches sous lesquelles les parfums artificiels de ces fleurs avaient été recréés.
Toujours JCE, mais dans une interview écrite cette fois, aurait participé, à ses débuts, à la création des premières Eaux Jeunes et parfums Yves Rocher. Adolescente, j’aurais déjà porté des parfums JCE... Quel honneur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Passacaille, le 29 avril 2016 à 22:16

Que dire, cela fait tellement chaud au cœur de savoir qu’on donne un peu de bonheur :)
Participer à cette aventure est source de joies multiples, et celle de savoir que les lecteurs sont heureux.ses est incomparable.

Sans vouloir parler à la place de Jeanne, je crois pouvoir dire qu’on aurait passé un plus long moment à vous raconter les odeurs, les gens qui font les parfums..... tous ces hommes et femmes qui œuvrent avec ce sens qui ne demande qu’à trouver des mots, des paroles, des échanges pour être plus ancré dans nos vies, l’Odorat !

(et pour être plus personnel, j’ai la délicieuse impression d’être un petit souriceau qui assiste émerveillé à une réunion fantastique où tous les passionnés échangent : Clara, Delphine, Denyse, Sarah, Eugénie, Éléonore, Céline, Léa, Juliette, Pascale, Alexis, Patrice, Yohan, Hirac, Guillaume... sous la houlette de Jeanne et Dominique)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par domik, le 8 mai 2016 à 22:51

"Bâton de berger terminé soit par un crochet pour attraper les animaux par une patte, soit par une lame de fer pour leur lancer des mottes de terre.

Vieux. Crosse d’un évêque"

J’adore !

En savoir plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/_houlette/40511#4uyS8tm5rmGkQyQp.99

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Passacaille, le 9 mai 2016 à 18:48

C’est une image très employée dans la poésie pastorale du XVIIIème, les bergers d’Arcadie guident leur troupeaux avec cet instrument dans une atmosphère bucolique (herbe coupée) et bonne-enfant !

http://www.french-poems.com/air-de-cour-ma-bergere-est-tendre-et-fidele-michel-lambert/

(la vidéo donne un exemple savoureux de prononciation "restituée")

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Raphaëlle

par Raphaëlle , le 15 avril 2016 à 12:00

Bonjour à tous,

je ne vais ici pas faire preuve d’une grande originalité, car je rejoins ce que les autres heureux et chanceux lecteurs de NEZ ont écrit avant moi !

Je m’y suis plongée avec délectation, curiosité, impatience, un peu comme lorsque, enfant, on découvre ses cadeaux au pied du sapin le matin de Noël. Mais avec retenue aussi. Il y avait quelque chose d’un instant précieux à découvrir enfin l’objet tant attendu, à ouvrir ses pages, à sentir l’odeur du papier et de la colle tout neufs.

Ce fut une plongée délicieuse, intéressante, passionnante, étonnante. Seule la petite carte à odeurs d’école n’a pas encore été profanée ^_^

Alors, pour ces très bons moments passés à me perdre dans les pages de NEZ, merci à ses parents, créateurs, contributeurs. Quel magnifique bébé ! Longue vie à Nez <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

La fleur d'oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

La fleur d’oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

Après les muscs et la vanille, l’ex-directrice du développement parfums chez Guerlain poursuit l’exploration de ses matières premières favorites.

en ce moment

sigisbée a commenté Loulou

il y a 12 heures

Bonjour à toutes, tous, J’ai passionnellement ressorti un flacon de Loulou récent. J’ai été(…)

il y a 3 jours

Bonsoir, Pour ma part c’est un parfum que je porte régulièrement et je crois que j’ai trouvé(…)

il y a 3 jours

J’ai consulté la description pyramidale de "Libre" directement sur le site "yslbeauty.fr". j’y ai(…)

Dernières critiques

Oriental Leather - Memo Paris

Frissons d’ambre

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019