Auparfum

Obsession

Calvin Klein

Flacon de Obsession - Calvin Klein
Note des visiteurs : (15 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Idée fixe

par , le 21 juin 2009

Les premières secondes d’Obsession peuvent être trompeuses. Ce départ Cologne hespéridé foisonnant de bergamote et de mandarine, nous ferait presque penser aux débuts d’une Guerlinade. Le malentendu est vite dissipé lorsque se dévoile l’accord épicé puissant de cannelle et de girofle, baignant dans son lit de vanille ambrée, balsamique, avec cette petite note animale lancinante (le costus ?) qui m’évoque une odeur de fourrure chaude. Le fond s’étire vers des accords de plus en plus sombres et fumés, où le santal et l’encens perpétuent la chaleur.
Finalement, la structure est assez classique, s’inspirant largement de celle d’Alliage, sans le départ vert, qui aurait été subtilement combiné à l’ambre hespéridé de Shalimar.
Obsession est tout à fait dans la vague des parfums sulfureux des années 80, qui, après Opium ou Poison, faisaient leur entrée aux Etats-Unis. S’il a un peu vieilli aujourd’hui, fatalement associé à cette mode, son accord sucré, enveloppant et brut resté très identifiable, délivre toujours un message d’une sensualité féroce et sauvage.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

JimmyFD

par , le 29 avril 2020 à 13:01

Bon, un an d’utilisation et je l’aime toujours autant.
Il faut parti de mon top 5 avec Opium, youth Dew, Shalimar.

Un vrai plaisir, cette odeur réconfortante de fourrure. Je vais souvent dodo avec !
Merci parce que je ne l’aurais jamais acheté sans vos avis

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

JimmyFD

par , le 17 avril 2019 à 11:51

J’ai reçu un flacon d’Obsession il y a quelques jours.

Je n’ai aucune idée de ce qu’il était avant sa reformulation.

Une chose est sûre j’aime beaucoup cette version que je trouve vraiment très agréable, assez opulente, vraiment caractéristique.

C’est un parfum assez animal, je retrouve l’effet fourrure chaude décrit dans les avis... C’est ce qu’il le caractérise le mieux.

Il a un air de must de Cartier. Je ne lui trouve pas vraiment de parenté avec youth dew que j’adore ormis la note œillet que je retrouve et surtout un sillage assez caractéristique.

Le fond de vanille n’est pas sucre c’est très agréable. Les premières notes vertes sont surprenantes et disparaissent vite au profil des notes de fonds qui n’ont rien à voir.

Il a, à mon avis, un côté très très sexuel (charnel je dirais) et un grand parti pris olfactif.

Il reste un parfum à mon sens tout à fait valable, qui peut constituer une belle signature olfactive vraiment caractéristique.

Je suis ravi de l’avoir découvert, et il va faire parti de mon fond de parfums de roulement.

J’ai offert à mon ami la version Obession for Man.... Ils se répondent très bien et il y a une vraie parenté que l’on adore.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 avril 2019 à 17:45

Un bel achat, et quel enthousiasme !
Si vous aviez connu l’ancien... C’est comme admirer la Fontaine de Trevi de nuit, en amoureux, à Rome, ou regarder une photo...
Le principal est que cette découverte vous plaise.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

JimmyFD

par , le 1er avril 2019 à 17:39

Quelqu’un qui connaît cet Obsession de Calvin Klein peut il me donner son avis ?

On m’a dit qu’il faisait penser à Opium et à Cinnabar ? Est-ce le cas ?

Je suis un fan inconditionnel d’Opium (le vrai pas le fantôme actuel), de Youth Dew, de Cinnabar. Ce sont mes préférés, oui j’aime les mastodontes orientaux ooiulents épicés et ambrés.... Bref je suis très années 80

j’aime aussi Poison, Kenzo Jungle, Diva, Giorgio, Fidji, Yvresse, et aussi Coco mais moins Chanel (trop pour moi, je dirais trop pointu)

Bien évidemment impossible de trouver un testeur donc je vais l’acheter à l’aveugle sur internet (à des prix canon une trentaine d’euros ... Vendu sur sep... A 108 euros ! Ils ont vu la Vierge eux je crois ! Ahah) . J’en avais fait de même avec Diva que j’avais trouvé à un prix plus que raisonnable et qui m’avait séduit grâce à vos avis et commentaires alors que je ne l’avais jamais senti(et je suis tombé sur un bijou grâce à vous !) merci merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er avril 2019 à 17:51

Bonsoir,
Depuis que Reformulator est passé, Obsession a subi une affreuse cure d’amaigrissement. Au paravant, il était envahissant, collant, capiteux, sexy en diable, avec des faux airs de Must et Dune.
Un vintage aura un capuchon brun opaque, s’il est brun translucide c’est la version ultra liftée.
Je l’ai eu dans les narines pendant des années car c’était la signature de mon ancienne boss, qui se vidait un 100 ml chaque mois et l’a définitivement abandonné.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er avril 2019 à 18:21

Bon bon bon.... Ce serait plutot merde merde merde que j’aurais envie de dire...
Cela m’aurait étonné.
Bon, je ne vais pas me mettre en quête d’un vintage (ça m’agace suffisamment avec Opium !)
Merci pour cette réponse. On ne s’en sortira pas je crois bien, nous, les aficionados des parfums années 80 !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er avril 2019 à 18:40

En ce moment, pour moi, c’est Coco. En boucle. Un des moins amochés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er avril 2019 à 19:03

Ah le Coco.... J’ai un peu de mal... J’ai toujours ma version Edt que je porte de temps en temps ! Il me fait furieusement penser à Diva mais orientalisé.... Mon copain me dit pareil. Je n’arrive pas à le porter souvent.... Car il est pour moi entre le Chypre et l’oriental....je lui préfère Diva que je trouve plus intéressant, un peu plus grande gueule et moins guindé (bref c’est plus moi lol) !
Il faudra que je suive votre conseil de porter la version parfum. Mais n’étant clairement pas un fan de Chanel j’hésite. Je ne me sens pas à l’aise avec eux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er avril 2019 à 19:21

Bonsoir aux aficionados de Coco. Récemment, Yohan Cervi a vanté les qualités de la version actuelle de l’EdP. Je la recommande vivement : elle est tout bonnement magnifique et se rapproche assez bien du Coco des années 80 (que ma sœur au tempérament conquérant, au caractère bien trempé et à l’humour ravageur portait superbement.) Je ne connais pas l’extrait, il doit être à tomber. Quant à Diva, il porte bien son nom et me paraît plus " diva " que Coco en déployant un petit côté trouble et presque femme fatale.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2019 à 09:28

Malheureusement, qui dit Tubéreuse (pour moi) dit Migraine ! Il y a des beautés inaccessibles...
Je comprends que vous trouviez les classiques de Chanel un peu austères ou lointains, mais Coco est moins conformiste. Tentez l’EDP.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2019 à 09:39

Ah la tubéreuse oui effectivement elle me donne parfois la migraine aussi ! J’aime beaucoup Giorgio d’ailleurs.... Encore un parfum passe partout et tellement discret ! ^^
J’hésite pour Coco. Sans doute aussi qu’une amie de ma mère le portait et que j’appréciais moyennement (le stéréotype de la vieille biquequi ne veut pas mourir comme on dit, on ne sentait et on ne voyait qu’elle ! Lol). C’est vraiment un parfum que j’ai du mal à apprivoiser et à faire mien (c’est la première fois que ça m’arrive et ça m’exaspère !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2019 à 20:59

Vous devez essayer une version récente, mon flacon a 5 ans environ et l’affaire est nucléaire. A quel point ça a changé depuis, je ne sais pas, mais elle correspond tout à fait à ce que vous aimez. Il y a un lien de parenté entre Youth-Dew et Obsession au moins à mes narines.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 avril 2019 à 12:29

C’est bien tout le problème de la reformulation d’Obsession. Il a suffi d’une fois pour transformer cette prédatrice extraordinaire en pâle reproduction d’une imitation timide d’elle-même, à peine plus qu’une eau parfumée. Impression : j’ai acheté une copie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2019 à 23:37

Merci Ana ! Je vais tester, au prix proposé sur internet je ne risque rien ! Je suis tellement fan de ces parfums orientaux, balsamiques, que l’idée me séduit ! Et puis ça permet de varier un peu...

A Dom, je comprends cette déception que je partage à la vue de nos goûts communs pour Youth Dew et autres merveilles dont on nous privé au fur et à mesure mesure de reformulations successives (massacres en bande organisée)....

J’ai eu la merveilleuse idée (mais qu’est ce qu’il a pu me passer par la tronche ce soir) de mettre deux pshitt d’un échantillon d’une abomination qui s’appelle the only one 2 de dolce et cacabana.... Résultat j’ai l’impression de dormir avec des bonbecs haribot dans le lit..... Naturellement insomnie.... On ne peut pas lui enlever d’avoir une tenue du diable cette cochonnerie.... Over sucré à en vomir... Comme quoi ils arrivent à faire encore des "parfums" qui tiennent les bougres.... Je viens donc de masquer l’odeur avec Poison de Dior.... Même s’il n’est plus ce qu’il était.... Il a eu raison de cacabana de malheur .... Lol
Belle nuit à toutes et tous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Delph

par , le 7 juillet 2017 à 06:44

Il ne sent pas mauvais mais il fait partie pour moi des parfums "énervants", "relous" : la première impression est plutôt bonne mais à peine une semaine plus tard, on se lasse de son côté ambré gras et sans délicatesse, au même titre que Sexy Amber de Michael Kors ou Ambre Gris

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juillet 2016 à 13:12

Une fois, j’ai porté "obsession", bonne senteur qui m’a fait penser a l’ Inde, en revanche, je n’aime pas la bouteille, elle me fait penser a un gland (de chêne) !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

par , le 24 novembre 2014 à 00:04

J’ai un flacon depuis un moment déjà. J’ai du l’acheter a une liquidation pour moitié rien. J’avais en peu froid et je l’ai porté aujourd’hui.
C’est bien un gros ambre qui tache. J’aime occasionnellement un oriental une peu lourd au une tubéreuse capricieuse et criarde, mais ça...une cacophonie, un désordre olfactif à peine contenu, mais rond. C’est la vanille, l’ambre et le santal qui aident à retenir tout ça ensemble. Une animalité franche sans retenue dans une structure plutôt classique. Un oriental vert. C’est une contradiction (obsessionnelle) dans un flacon.
Le jus est criard au bord de la vulgarité, il manque de finesse, il est maladroit et grossier. Il est aussi franc, d’une sincérité attachante et ce que j’apprécie le plus il est fier de l’être, sans complexes et excuses.
Il me fait penser à l’amour vache, on s’aime et on se déteste, je t’aime moi non plus...il est la et je n’ai aucune idée ce que je vais faire avec.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Dryne

par , le 20 juin 2013 à 22:33

Bonjour, je m’appelle Sandrine. "Bonjouuuur Sandriiiiine"... je me présente brièvement, j’ai porté Obsession durant 10 ans, comme beaucoup de femmes, qui l’ont porté durant assez longtemps. Peut-être l’effet répulsif du départ convainc pour toujours et celles qui l’aiment l’aiment longtemps. Je l’ai porté cette bombe de sensualité autour de 20 et jusqu’à 30 ans. Il correspondait à cette image de jeune fille à fort caractère, un peu spéciale qui attirait l’attention par son originalité ; je n’avais rien de la bombe sensuelle sexy mystique de Shalimar, j’étais plutôt marrante sympathique séduisante directe ! BREF ! Après Charlie, Anaïs Anaïs, voilà que Obsession s’est installé, puis à 32 ans, j’en ai changé, lasse de sa vanille doucereuse et surtout, il ne me surprenait plus... Shalimar, un temps. Besoin de poudre sensuelle, d’être rassurée dans ma féminité, ce petit côté orientalisé comme Obsession ; mais lasse après 3 ans, c’est le 19 qui m’est apparu comme une évidence malgré un "rhaaaaaa comme ça pue ici" lâché par deux ados entrain de se sprayer de Guess seductive à côté de moi dans le rayon. Et je traîne et je traîne et je traîne aux rayons parfumerie, j’essaie, Escale à Portofino, Ô de Lancôme, Miss Dior et j’en passe, croulant sous les hespéridés-faciles frais qui font du bien par où ça passe. Et j’ai continué à harpenter les parfumeries à la recherche de mon nouveau moi ; c’est la superficialité qui me domine avec tous les hespéridés possibles et inimaginables. Pendant ce temps, je cultive mes connaissances en matière de parfum : vu que je suis GRAVE DE CHEZ GRAVE, j’en connais un rayon ; bien moin que vous, dont la haute littérature critique en matière de parfum a atteint un niveau de connaissance qui montre les années de pratique, l’amour et la curiosité, la finesse, bref... le talent. Je suis nouvelle ici, j’a beaucoup écrit sur Osmoz.fr je vais essayer de copier coller mes proses... mais ici, je viens pour une chose :
Montrer le désespoir qui m’habite, car depuis 2 ans, frénétiquement je CHERCHE, obsessionnellement mon nouveau moi ; la psychanalyse que je fais a néanmoins trouvé que je ne l’ai point trouvé mon moi.. peut-être cela reflète-t-il mon impossibilité à trouver celui qui me représente, qui est moi, dans son développement, ses notes de tête foudroyantes, son fond mystérieux boisé et profond. Tout moi quoi. Et je désespère... Je vous donne quelques pistes et vous m’aidez ?? Je sais que vous aimez les challenges... no :D
Kelly Calèche : j’adore son côté piquant-fleurs blanches-profond et distingué. Mitsouko : il me transporte dans son univers farouche et mystique... Mandragore de Goutal : mon favori aromatique sensuel et sorciérique. Heure fougueuse : rien à dire... il me fait presque peur tant il parle à mon âme. Et pour finir : vous n’y croirez pas : Desire de DG, si :( mais même pas honte... j’aime bien son fond classe et séducteur. AH OUI ! J’adore aussi Vraie blonde pour son côté pisseuse en chaleur... Voilà... merci pour vos conseils, trucs, tuyaux etc... et merci d’avoir lu ma prose !!! Bises. Sandrine

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2013 à 23:50

Bonsoir Dryne !

Votre appel m’a emue. Ah, la quete DU parfum unique qui nous represente !!!

Une personnalité est toujours complexe, aussi ne serait il pas surprenant que plusieurs facettes differentes vous attirent, que vous vous reconnaissiez en elle.

Une facette verte poudree (le 19 chanel) les epices (obsession) la vanille (shalimar) les hesperides (eau de lancome), fleurs blanches ... etc

Moi je ressens que vous cherchez quand même du "lourd", un sillage, une tenue.
Je pense a l’Eau du Soir de Sisley et son compere Soir de Lune (tres poudre) de Sisley. Aussi, Knowing Estee Lauder. Saharienne d’yves saint Laurent.

Chamade de Guerlain et Vol de nuit (même marque).

Puisque vous venez d’Obsession : Cinnabar et Youth Dew de Lauder. Je ne vous propose pas Opium, il a subi une sacree cure amaigrissante. Coco Chanel (pas coco mademoiselle). Et Poison de Dior. Portrait of a Lady par Frederic Malle.
Alien de Mugler pour son jasmin et sa radiance.
Je laisse la parole aux autres qui auront plus d’idees que moi

Si la poudre vous enivre, que vous revez d’un parfum altier, magique, d’un autre age : Iris Silver Mist de Serge Lutens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2013 à 23:54

J’ai oublie "Cuir mauresque" qui evolue dans un univers proche d’Obsession, un cuir epice avec des vapeurs d’oranger.

Habanita de Molinard

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 juin 2013 à 17:00

Chamade, merci pour ta réponse, géniale, rassurante. Et en plus tu as tout à fait raison je cherche un peu du "lourd" le tilt de bombe sensuelle mais paradoxale car quand même fleuri et patati patata, compliqué quoi... Je pense me rendre au stage NOSE pour me faire mon propre parfum, face à l’incompétence et au manque de passion auxquels je suis confrontée dans les magasins en Suisse, je me dis que là, je devrais trouver ce qui m’irait comme la chaussure de Cendrillon.
Bref, dans tes propositions, quelques unes sont tout à fait à propos, comme Saharienne que j’aime bien, les Lauder, je les trouve trash... Opium ça me fait pensée aux années "ma mère, cette femme séductrice" et le reste, me rappelle plus.
Là, j’ai trouvé des Roger Piguet pas mal.. Que penses-tu de VISA ? Qui me fait penser au fameux Desire de DG que j’aime bien pour son côtédoux, fleuri, sensuel, et un peu boisé-épicé ; (excuse mon langage peu pro :))... Tout le monde abonde Fracas, il faut que j’approfondisse mais je l’avais trouvé trop... trop... car j’aime les parfums de niche mais je n’aime pas les odeurs trop too much "je sens le parfum de niche très très spécial encens et volupté à outrance". Chez Amouage, j’avais bien aimé un ou deux, mais trop orientaux pour moi... Que penses-tu de Desire de DG ? Bon, je continue à mettre mes avis parfum on en parlera sur la page parfum à l’occasion, merci pour ta réponse, attentive. Bises. Sandrine

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 juin 2013 à 17:00

Ah oui, en Suisse les Chanel comme Cuir mauresque sauf erreur, ben on ne les trouve pas comme bcp d’inédits...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 juin 2013 à 17:21

RE-AH OUI ! J’AVAIS OUBLIE... "LUMIERE NOIRE" DE FK... Mon dieu il faut vite que je le réessaie j’avais littéralement flashé ! Te redis...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 juin 2013 à 20:31

Bonsoir Dryne !

Ton enthousiasme concernant les parfums et tes gouts tres affirmes font chaud au coeur ! Bienvenue !

J’aime Guerlain, les Lutens dans leur grande majorite, les parfums boises chypres a facettes vertes et aussi orientaux comme Shalimar. J’ai senti les DG et je n’ai rien ressenti mais c’est mon gout a moi.

J’ai lu que tu apprecies Madly Kenzo et c’est encore la facette que j’appelle "verte et blanche" comme du coton, poudree, qui doit t’attirer comme dans Chamade ou le 19 Chanel.

Lutens est disponible par correspondance (demande le livret des concretes - parfums a base de cire- c’est gratuit, et ils doivent livrer sur la Suisse).
Je te conseille de les appeler plutot que le site internet : Salons du Palais Royal Serge Lutens a Paris.
Cuir mauresque est extraordinaire et A la Nuit (Lutens tous deux)

Frederic Malle a plusieurs parfums absolument merveilleux. On peut commander des echantillons. Dans tes bras, Musc ravageur, Carnal Flower et tant d’autres. Sur leur site tu peux avoir leur avis suivant tes gouts en parfums.

En parfumerie, toi qui aime les parfums de caractere, Essaye Paloma Picasso, Alien de Mugler, J’adore Essence Absolue et Voile de parfum J’adore - tous deux de Dior. Giorgio Beverly Hills, Vol de Nuit de Guerlain et Insolence (eau de toilette au sillage "nucleaire" Guerlain , Chez Goutal, l’Heure Exquise qui a cette note blanche et intense, verte, echo au 19 de Chanel.

Et aussi Womanity qui, chez Mugler, est une figue absolument renversante (eau de parfum).

Bisou

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juin 2013 à 23:34

Salut Vol de Nuit.
Merci pour ta réponse. Qui fait chaud au coeur aussi.
Merci pour tes conseils. En matière de Serge Lutens, je n’ai acheté que Jeux de Peau, qui m’avait séduite par sa sensualité, son goût réel du risque de sortir des sentiers battus n’en fait pas un "original" juste pour l’être.
Il est fabuleux. Sur la peau il se développe à la façon d’une Heure fougueuse, que j’adore, il rend la peau exquise, et son côté particulièrement boisé, lacté, en fait une addiction. Cependant, je ne le porte que rarement. Les autres Lutens, je les aime aussi. Mais je ne puis m’en acheter car je ne tiens pas longtemps, je me lasse un peu vite. Peut-être n’ai-je pas trouvé celui qui évolue divinement sur moi et ils me semblent assez costauds et trop tranchés.
J’ai fait l’acquisition au final de Lumière Noire du Fameux FK. Divin.
Mystère douceur profondeur et délicatesse entourent ce parfum, qui me sied à merveille. J’avais craqué pour Body de Burberry mais il m’a vite écoeurée ; même si c’est un grand parfum, dont le fruité et la rose sont délicats et le fond sublime je n’ai pu le porter. Lumière noire est très subtil ; je n’ai pas votre vocabulaire pour le définir, je parle plutôt en matière de sentiments quand je parle de parfum... Même si les notes me sont familières il me manque bcp de savoir. C’est pour cela que lumière noire derrière sa "simplicité" patchouli-rose est surtout d’une subtilité renversante. Ce mec est un virtuose. Bref, je crois bien avoir trouvé mon chez-moi même si des eaux fraîches comme Madly EDT poivré délicieusement chypré-sucré ou Womanity me font craquer quand je veux être légère...
Bises et continue à nous faire rêver !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juin 2013 à 23:40

Bonsoir Dryne !

Je vous souhaite la bienvenue sur auparfum, je n’en avais pas eu l’occasion...

 

*mode témoin de Jéhovah ON*

 

Avez vous déjà entendu parler d’Iris Silver Mist ?

 ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juin 2013 à 23:51

Ô grand gourou messager du tout puissant Dieu Iris. C’est devenu un rite d’initiation ce parfum.
Faut que tu touches des droits dessus, c’est pas possible !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2013 à 00:31

Arf ! Elle est excellente la blague : tu touches des droits pour ISM ! Arf !

Je plussoie : Iris Silver Mist c’est THE parfum ! Il est monolithique, divin, hieratique. Avec Lui on est transporte dans le passe medieval, ou Renaissance.

Toi qui aime le poudre, il est renversant ! Avec lui on devient addict. Un snif et on est cuit(e).

Amen !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2013 à 01:39

Si comparer ISM à un certain monolithe ne serait pas dénué de sens, dire d’un parfum qu’il est monolithique n’est jamais très mélioratif : ça implique que c’est un gros bloc qui bouge pas, n’évolue pas, dure des heures et des heures sans que rien ne bouge.

ISM est vivant (c’est un vivant pilier) !!

 

(Et je rappelle qu’on touche des droits quand on créé quelque chose !! Ah les jeunes de nos jours... C’est à Momo qu’il faut donner des droits !!)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2013 à 09:45

Ah jicky, t’as raison ! Iris silver mist est vivant mais pour moi, il est comme stonehedge, monilithique. Un pilier, un monument. Je trouve qu’il reste intact au fil des heures sans evoluer (sur moi) mais sur toi qui a parait-il, une peau qui magnifie les parfums (guerlain en autre) il peut tres bien evoluer.

Helas ma peau n’a plus la jeunesse de la tienne !!! Hi hi

Et une peau d’homme n’a surement pas le même rendu qu’une peau de femme, non ? (Hormones etc) en plus, ca change si tu es blond, brun, tout blanc (!) chauve...

Comme tu le defends bien, ton iris silver mist ! Et oui, monsieur roucel devrait toucher des droits sur son oeuvre magistrale ! Cet homme est genial. Et aussi bon cuisinier que "nez" (logique !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 juin 2013 à 09:17

Mode Témoin de Jéovah ON ?
Que veux-tu dire, que je fais du prosélytisme ? :)
BON ! Ok, Iris silver mist je vais aller de ce pas m’y nicher dedans pour voir...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 juin 2013 à 16:25

Oh non non je me moque pas de vous mais je me moque de moi même... J’ai la fâcheuse tendance à considérer ce parfum comme une sorte d’entité supérieure (mais vous inquiétez pas je me soigne grâce à l’Opiuméopathie qui consiste à se parfumer en quantité pharaonique ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 juin 2013 à 21:46

Halleluuuujaaah !
Je me réjouis juste de sentir ce pilier de la parfumerie. ISM donc et de voir s’il est aussi monolithique que pour certain/es. ;)
Perso justement, parfois les Lutens je les trouve très... "HA ! tu vois ! j’ai mis de la fleur d’oranger, d’où le titre souvent très clair, eh bien on parle bien de fleur d’oranger quoi !" sauf Jeux de Peau qui est le seul Lutens que j’ai acheté ; ce parfum n’en est pas un c’est un poème.
Tom Ford aussi d’ailleurs. J’ai Amber absolute, eh bien, on sait ce qu’il y a dans ton parfum, même s’il se veut très subtil. Moi perso j’aime bien quand il y a 36’000 trucs dans le parfum... et qu’il faut chercher... chercher... les ptites notes bien cachées... ben genre Visa. BREF ! ISM, j’arrive.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2013 à 00:49

Boinsoir Dryne,

De tous les FK que j’ai testés par des commandes d’échantillons à cette maison, c’est également Lumière noire qui a été mon favori.Class, élégant, féminin certes, mais je le porterais sans souci aucun. Dés l’ouverture, une rose fraiche, très bonbon, soutenue par un patchouli discret et non reconnaissable. La rose domine. Puis l’opulence, la persistance sont celles d’un chypre féminin, soutenu. Très vite, une autre fleur s’impose avec la rose : une fleur d’oranger, une autre fleur blanche ? Je ne sais, mais l’accord des deux est réussi. Quelques heures après, surprise, la rose revient sur le devant de la scène. On est loin du benjoin de l’Absolue pour le soir ou de la Cologne pour le soir (note que je n’aime pas trop). Aucune lourdeur. Une tenue correcte de 6h pour moi qui a tendance avec ma peau sèche à raccourcir les durées de vie.
C’est le seul parfum de cette maison qui m’a fait clairement tilt. Sa lecture au fil des heures en a été facile et évidente pour un néophyte comme moi. Donc moi aussi je partage votre enthousiasme.
Très cordialement
Eric

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 juin 2013 à 00:50

Bonsoir Dryne !
Chamade a fait de jolies propositions (Iris Silver Mist et Vol de Nuit sont merveilleux, à essayer absolument !), je n’ai pas de suggestions dans l’immédiat, mais je vous souhaite une bonne recherche.
Et surtout... il ne faut pas avoir peur de l’Heure fougueuse <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 juin 2013 à 17:01

Heure Fougueuse parle à mon âme... :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2012 à 21:11

Magnifique, opulent, charnel, sexuel...
J’ai redecouvert ce parfum que j’avais senti deja plusieurs fois sans oser...
Il me semblait trop puissant, non assume...
Aujourd’hui, j’ai craque !!
Tous les jours, peut etre pas, mais les jours ou je suis sure de moi, ou pour finir de le devenir....
Je l’adore. Et puis, comme il est deja ancien, je suis certaine de ne pas le sentir sur tout le monde !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 juin 2012 à 19:58

Tant qu’il est disponible, hélas ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 juin 2012 à 21:40

Vous pensez qu’ils vont l’arreter ?
Au secours !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 juillet 2012 à 12:27

Bonjour Poupinette et Dominique.

 

Je suis content, Poupinette, que vous ayez sauté le pas de l’achat pour ce "fort en gueule" des années 80 qu’est Obsession. Il vous semblait "trop puissant", mais, le temps passe. Et, peut-être assumez-vous mieux cette force aujourd’hui. Mais, une reformulation assez récente (mais, je ne saurai la dater précisément) a pu vous aider à passer le cap. J’en ai acheté un flacon il y a quelques mois et l’ai comparé, le trouvant un peu dilué, avec celui d’un ami. Mon impression était-elle due à ma mémoire qui sublimait le passé, ou bien à une reformulation typique de tous les parfums, ou presque, qui ont plus de, allez, 3 ans... qui l’avait un peu "amaigri" ?
Le verdict est sûr (je me permets ce commentaire définitif tant cela a été flagrant "à vue de nez") : Le flacon de mon ami, acheté il y a un peu plus de deux ans (mais, il a pu être stocké avant achat durant fort longtemps sur un linéaire nocipharorionnaud), est bien plus ambré et foncé (ce qui pourrait être dû au vieillissement de certains matériaux qui "foncent" avec le temps [vanille, patchouli...]. Mais, l’odeur a un peu été modifiée aussi. La, c’est mon nez qui a été le seul juge. Auparavant, le parfum avait un envol moins puissant, moins séduisant, plus sourd. Il était ambré, un peu gras. Aujourd’hui, le départ est plus immédiatement séduisant. Mais, il "tombe" plus vite et devient, non plus ambré, mais, vanillé. Or, la structure, plus simple, avec une vanille que beaucoup réclament aujourd’hui car c’est l’une des matières préférées en ce moment, doit mieux correspondre aux goûts actuels, permettant à ce parfum de maintenir des ventes qui éloignent sa discontinuation pour quelques temps encore.
On se trouve donc dans le format classique d’une reformulation : La tête et "les pieds" (le fond) sont rectifiés/modifiés avec un coeur qui se trouve, lui, plus ou moins dilué ("à l’eau" => ceci n’est qu’une expression, on ne rajoute pas de l’eau bien entendu, mais, c’est l’impression que cela évoque à celes et cuex qui "observent" [dans le sens de "constatent"] ce phénomène).
Il est, donc, moins "fort en gueule" aujourd’hui que quand il a été créé (syndrome typique des "vieux" parfums maintenus à la vente que l’on "ré-orchestre" pour les faire correspondre aux goûts du jour (Opium en est un exemple flagrant... et dramatique). Mais, je suppose qu’il vaut mieux cela plutôt qu’une disparition des linéaires... Pour Obsession en tous les cas ; pour l’Opium d’origine et ses amoureux/reuses, il en est autrement, un arrêt total aurait été une méthode plus franche et moins "malhonnête" que le maintien de son "fantôme" actuel. Mais, même maintenu sous assistance respiratoire, il est possible de supposer que ce dernier reste un fleuron de Yves Saint Laurent pour L’Oréal. Bref.
A propos de la discontinuation d’Obsession, justement, question posée auparavant : Il ne doit plus, aujourd’hui,être l’une des meilleures ventes de Calvin Klein, plutôt spécialiste des "fresh and clean" blancs faciles à adopter "à l’américaine". Toutefois, tant qu’il y a deux contenances, ce qui est encore le cas pour Obsession (50 et 100 mls), cela indique que la rationalisation des services marketing et production n’a pas encore tout à fait décidé de sa fin de parcours. Le jour où il n’y aura plus au catalogue qu’un seul format, il faudra peut-être commencer, sur quelques années, à penser à faire des stocks. Un arrêt de la production met plusieurs mois ou années avant que la discontinuation ne devienne synonyme d’impossibilité à trouver l’objet où que ce soit. Mais, à un moment, cela arrive. Heureusement, on en n’est pas encore là... ;-) Pour le moment, probablement, seulement, malheureusement, comme l’indiquait Dominique... :-(
[Quatre mots en "ment", cela compte quadruple au Scrabble des parfums ? Ma phrase est bien lourde, mais, je la conserve...^^]

 

Ravi que ce parfum avec du caractère, quel que soit son état de forme actuel, ait trouvé une nouvelle amoureuse.
Bonne journée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 juillet 2012 à 19:06

Hello,
En France, Obsession reste disponible, mais en Belgique c’est presque "cuit" et ça nous pose un petit problème car c’est la signature d’une de mes proches, qui biberonne un 100 ml chaque mois depuis des lustres.
On profitera d’une virée lilloise pour stocker. Car la dame est un mystère bactériologique. Elle fait tout virer ou presque. Même le Rouge Noir de Chanel, à titre d’exemple, prend une teinte Bois de Rose ... Alors les parfums ! Et Shalimar ne lui plait plus. Dune et Must n’en parlons même pas.
Pour ma part, cet été, je savoure le côté obscur de la parfumerie grâce aux eaux de cologne de Santa Maria Novella, Peau d’Espagne (cuir chauffé au soleil qui meurt avec de faux airs de savon) et Patchouli (radical, un antidote absolu à la diabétose ambiante. En plus leur concentration me permet le pschittage intensif sans asphyxier tout le bureau !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 juillet 2012 à 20:32

Merci pour vos commentaires et éclairages, et surtout merci de me confirmer que je vais continuer à pouvoir satisfaire ma nouvelle addiction !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 mai 2010 à 11:49

Que pensez-vous de la version masculine ? Je serais curieux de vos opinions, pour ma part je suis très partagé. Elle me plaît, mais le départ n’est-il pas un peu shamppoing-bizarre ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 mai 2010 à 18:04

Pour ma part je connais une personne qui le porte et je trouve que ça sent l’après rasage avec une note de scorpio, le parfum pour homme cheap par excellence. Mais j’aime bien le fond plus caractèriel !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Garance2

par , le 18 février 2010 à 16:14

J’ai franchement du mal à apprécier ce parfum. Pourtant, les orientaux opulents ne me font pas peur, mais là, il y a en note de fond quelque chose de très âcre, animal, qui me paraît désagréable. Je ne sais quel composant, ou quelle association de composants est responsable de cette impression. Peut-être est-ce a contrario cette âcreté qui fait qu’il est apprécié et considéré comme très charnel par certains. J’ai eu beau faire plusieurs essais, je le trouve sans grande subtilité, et même répulsif.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

helianthe

a porté Obsession le 10 juin 2020

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Obsession le 24 avril 2020

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Obsession le 4 avril 2019

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :

Bianca33

a porté Obsession le 29 mars 2019

Instagram : @bianca_reve

Carmen

a porté Obsession le 8 novembre 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Obsession le 26 janvier 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Obsession le 4 décembre 2015

Sa note :
ana

ana

a porté Obsession le 30 mars 2015

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Obsession le 20 février 2015

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Obsession le 15 janvier 2015

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
mara

mara

a porté Obsession le 5 janvier 2015

Depuis mes 18 ans j’aime le monde des odeurs. C’est à cet âge que j’ai reçu mon premier parfum : Princesse d’Albret. Le second fut L’Air du Temps de Nina Ricci. Et après je n’ai cessé de partir à la (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Obsession le 17 décembre 2014

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Obsession le 24 novembre 2014

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Obsession le 23 novembre 2014

Sa note :

à la une

Le Ciel

Le Ciel - Floratropia

Un sillage d'iris, d'ambrette et de carotte en apesanteur... une bonne surprise dans l'univers des parfums 100% naturels.

en ce moment

il y a 7 heures

On peut le déplorer, Hélianthe... Mais moi, j’aimais bien quand ça sentait fort ;-) (sauf peut-être(…)

helianthe a commenté La Peau nue

il y a 11 heures

La différence se joue plutôt entre La Pausa de Chanel et La Peau Nue de Céline, parce que Misia(…)

il y a 11 heures

Je me souviens encore de ce que c’était de prendre les transports en commun à Paris dans les(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019