Auparfum

Parfum & confinement : racontez votre quotidien

par , le 28 mars 2020

Le coronavirus et le confinement qu’il induit bouleversent nos vies. Le virus a même, selon certains malades, le pouvoir de nous faire perdre le sens de l’odorat et du goût. Mais cela change-t-il notre manière de nous parfumer ? À vous de nous le dire.

Si votre travail ne vous impose pas de continuer à aller travailler dans un hôpital, un magasin d’alimentation, ou encore sur un chantier, pour permettre aux autres de vivre, alors vous êtes forcément confiné chez vous, à la ville ou à la campagne, à télétravailler, à éduquer, à stresser, à hurler, ou à vous ennuyer.
Sur les réseaux sociaux, nombreuses sont celles qui racontent comment elles abandonnent maquillage, épilation, soutien-gorge… et d’autres le rasage, la douche, parfois même les vêtements.
Mais continue-t-on à se parfumer de la même manière lorsqu’on vit en confinement ? Seul ou à plusieurs ?
S’asperge-t-on d’eau de Cologne comme on se badigeonnerait de gel hydroalcoolique pour chasser le virus ? Utilise-t-on plus d’huiles essentielles ? Ou d’épices dans sa cuisine ? Fait-on brûler plus de bougies ou de bâtons d’encens pour se sentir entouré ?
Choisit-on un parfum pour se sentir rassuré, réconforté, rafraîchi, réchauffé, ou pour avoir l’illusion de s’évader ? Ressort-on un vieux flacon du placard pour se remémorer un passé lointain, voire un être éloigné ? Est-ce le moment de profiter de tous ces parfums peu compatibles avec l’open space, et que l’on n’osait plus porter par peur d’incommoder nos voisins de bureau ? Ces parfums peuvent-ils par ailleurs nous garantir la distance minimum de sécurité lorsqu’on se retrouve dans une file d’attente ? Enfin, se sent-on démuni si l’on est parti précipitamment s’exiler ailleurs, sans avoir pu emporter tous ses flacons avec soi ?...

Racontez-nous votre quotidien parfumé de confiné.

— 
Photo : Daphnez - Recluse derrière sa forteresse parfumée par Olivier David

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 23 juin 2020 à 17:24

Vous savez si on peut à nouveau sentir les parfums en parfumerie ? La dernière fois que je suis passée au Printemps, on m’a dit que je pouvais sentir, mais qu’il fallait demander avant... J’ai pas osé retourner à Sephora, je sais pas trop comment ça se passe. Si quelqu’un sait...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Leopold

par , le 20 juin 2020 à 07:01

Bonjour à tous,

je viens de m’inscrire sur ce site et c’est mon baptême du feu. Je ne sais pas si c’est ce confinement qui a servi de catalyseur, mais j’entame encore une nouvelle phase de mon voyage olfactif.

Amoureux des parfums depuis toujours, je m’en suis tenu pendant longtemps à 3 ou 4 bouteilles en même temps et une collection embryonnaire de miniatures que je traîne depuis le début des années 90. Il y a 4 ans j’ai commencé à accumuler les parfums. Découvertes et re-découvertes. En parallèle j’ai commencé récemment à augmenter ma collection de miniatures et d’échantillons. Je me lance aussi timidement dans l’achat de parfums vintage et j’espère partager sur ce site les expériences d’utilisateurs plus aguerris que moi.

Revenons au confinement. En ce qui me concerne, ça a été l’occasion de terminer une bouteille de Moustache original 1949 achetée l’été passé dont je suis très mécontent. Les parfums et les souvenirs étant indissociables, autant utiliser un parfum que l’on ne remettra jamais.

J’ai également acheté quelques parfums pour femme que j’adore mais que je ne peux porter. Quand je travaille à la maison, une mouillette ou l’autre d’Arpège ou de Paris d’Yves Saint Laurent me détend et me ravit.

J’en profite également pour prendre le temps de tester tout ces échantillons vintage dans le calme religieux de ma maison. Ébène de Balmain, Macassar de Rochas, Signoricci... Pour le moment c’est chaque jour une découverte.

En cette période stressante je me suis aussi décidé à acheter Mémoire d’une odeur. Trop féminin à mon goût pour le porter lorsque je travaille. Mais ne dit-on pas que la camomille est relaxante ? Je le porte à la maison pour l’instant. C’est un parfum assez unique.

Bon week-end à tous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2020 à 09:08

Bonjour Leopold !
Et bienvenue sur Auparfum.
Ce que vous dites sur Moustache m’intrigue. Je n’ai certes pas connu l’original et ne peux donc pas faire de comparaison. Mais cette eau de toilette est très raffinée. Je l’ai offerte à un ami pourtant difficile et récalcitrant au début mais qui en peu de temps en a fait un des principaux jus de son vestiaire parfumé. Elle est extrêmement raffinée et pose ses notes délicatement poudrées et très légèrement vanillées sur un fond d’agrumes et de lavande certes classique mais impeccable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2020 à 10:48

Chère Adina,

enchanté ! Je pense avoir la réponse. Rochas a sorti simultanément Moustache eau de parfum qui ressemble à la description que vous m’en faites. Mais ils ont aussi sorti Moustache original 1949 qui est plus dur à trouver. Je l’ai acheté dans une grande chaîne lorsque j’étais en vacances en France l’année passée mais ils ont dû le faire venir d’un autre magasin. Ce Moustache original est un parfum très rétro, dans la veine de YSL pour homme original (citron, bergamote et lavande). Un parfum d’homme mature dirons nous. Ce n’est pas qu’il soit déplaisant. Le flacon est magnifique, j’adore le concept. Mais ce n’est pas mon préféré dans cette catégorie et il n’a aucune tenue mais alors vraiment aucune ! Je suis très déçu.

Moustache eau de parfum est une toute autre composition et il n’a rien en commun avec le premier. Ce n’est même pas une ré-interprétation mais une nouvelle composition. Si celle-ci permet de faire perdurer le concept de Moustache, why not ? Je comprends aisément que votre ami l’apprécie. J’en ai moi-même un flacon qui sera utilisé tôt ou tard. Cette version commence à faire parler beaucoup d’elle à travers le monde car elle ressemble très fort à Tuxedo d’YSL. Pour une somme dérisoire en plus sur certains site. D’où le fait qu’il y a un énorme buzz et que ce parfum commence à avoir un certain succès.

Belle journée,

Leo

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2020 à 11:12

Leopold, il s’agit bien du Moustache 1949, l’eau de toilette. L’eau de parfum ne présentait à mes narines aucun intérêt.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2020 à 19:32

Adina,
autant pour moi. Cependant le reproche principal que je lui fais est que, sur ma peau en tout cas, il tient à peine une heure. Mais c’est le cas avec de plus en plus de parfums. Le parfum en lui-même n’est pas déplaisant même si je lui préfère d’autres créations de cette époque-là. J’apprécie en tout cas qu’il trouve des adeptes. C’est autrement plus chic que la majorité des best-sellers actuels.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2020 à 10:53

Enfin, excusez la conclusion que j’ai tirée. Mais effectivement quand vous me parlez de notes vanillées j’en ai déduit que vous confondiez peut-être les deux ou que connaissiez pas l’existence de l’original qui est très confidentielle. Avec ces ré-éditions et ces noms très similaires il est parfois difficile de s’y retrouver. Entre Montana Homme et Montana Parfum d’homme par exemple, j’ai déjà vécu quelques moments kafkaïens sur des sites de ventes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 juin 2020 à 08:50

Bonjour Léopold,
Je vous ai lu sur la page anglophone de Fragrantica et c’est toujours agréable d’avoir un nouvel intervenant sur Auparfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 juin 2020 à 18:20

Mon cher compatriote,

je ne savais pas que j’avais une petite notoriété, moi qui suis encore bien moins expert que vous tous dans mes commentaires sur le net. C’est un plaisir de pouvoir échanger maintenant aussi dans la langue de Molière. N’hésitez pas à me faire signe sur Fragrantica. Je me réjouis de papoter et d’apprendre de nouvelles choses sur Au Parfum.

Belle soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 juin 2020 à 04:24

Ce n’est pas tant le niveau d’expertise qui est recherché que des échanges de points de vues, qui enrichissent le débat. Chacun construit ses avis et ses arguments sur ses connaissances ou des émotions, c’est selon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 juin 2020 à 18:43

Bonjour à tous,
je suis une créatrice de parfums indépendante, et dans le cadre du lancement d’une nouvelle marque de parfums de niche, j’aurais besoin d’amateurs de parfums qui accepteraient de répondre à un rapide sondage, afin de connaitre vos habitudes de consommations pour une étude de marché.
Votre aide serait grandement précieuse pour lancer ma marque, que j’espère vous faire découvrir très prochainement !!! :)
https://fr.surveymonkey.com/r/NHSYGSL
(réponses anonymes)
Merci à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 septembre 2020 à 08:46

Le sondage est maintenant terminé. Merci à tous pour votre participation !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

derby13

par , le 17 mai 2020 à 09:23

Bonjour, `
Je n’ai pas retrouvé le dossier "Le parfum fait son cinéma" alors je poste ici, puisque le sujet a un lien avec le confinement.
Sur youtube, Madonna a posté pendant le confinement une vidéo où elle "chante" dans sa salle de bain. Derrière elle on aperçoit des étagères chargées de flacons de dont on devine les marques : Artisan parfumeur, Diptyque, Frédéric Malle, ByRedo (?)... Mais impossible de savoir de quels parfums il s’agit exactement. Avez-vous une idée ? Certains auront peut-être de meilleurs yeux que moi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 mai 2020 à 19:18

Bonjour à tous
Je ne sais si c’est ce confinement mais un fait est certain, j’avais envie d’un parfum à la vanille et j’aimerais commander celui de Réminiscence sur le site Origines parfums mais j’aimerais savoir si ce site est fiable ?
En effet j’ai entendu parler de contrefaçon le concernant.
Qu’en est-il ?
Merci d’avance de vos réponses.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 mai 2020 à 21:14

Bonjour Nastassja640,
Aucun problème avec le site Origine Parfums. C’est l’un des sites en ligne auprès desquels j’ai très souvent - peut-être même le plus souvent- commandé et il n’y a rien à redire : choix vaste, prix très compétitif, service efficace et rapide. Je n’ai jamais reçu le moindre article qui puisse ressembler à une contrefaçon. Tout est authentique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 mai 2020 à 09:27

Bonjour Adina76
Merci beaucoup pour votre réponse.
Belle journée ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

marieofthevalley

par , le 22 avril 2020 à 16:43

Bonjour à tous, je suis nouvelle sur AP. Depuis quelques semaines, je passe mes journées de confinement à vous lire (chroniqueurs et parfumistas).
Après avoir passé des nuits à lire et relire "les cent onze" je me suis littéralement fait une obsession des parfums. Je me suis mise en quête du parfum de ma vie, du parfum qui dit : "voilà qui je suis".
Je m’adresse à vous ici car c’est l’occupation numéro 1 de mon confinement. Après avoir envoyé un "en quête de parfum", je me demande néanmoins si la rubrique est toujours éditée au vu des dernières dates de publication. Etant d’une nature très impatiente je vous soumets donc ma requête ici (merci à ceux qui prendront le temps de me lire) :
Je m’appelle Marie, j’ai 21ans et je vais bientôt commencer une formation de fleuriste (une autre de mes passions). Je suis très curieuse, extrêmement espiègle et je m’émerveille de tout. Je suis sensible et tous mes sentiments sont exacerbés. J’adore dessiner, peindre, écrire, en bref : j’adore CREER. Physiquement, je ne suis pas très grande (1m58), j’ai la peau très très TRES claire et je ne bronze jamais. J’ai les yeux bleus, des cheveux bouclés très volumineux (châtains clairs avec des reflets dorés/roux). Je suis de corpulence normale, voir fine. Je suis tatouée sur les hauts des bras, les côtes et la cheville (tatouages de tous les styles, relativement loufoques).
J’adore les végétaux, la nature, la mer, la forêt, la campagne... Si j’étais une fleur je serais le muguet, si j’étais un fruit je serais la groseille, si j’étais une couleur je serais couleur glycine, si j’étais une chanson je serais L-O-V-E de Nat King Cole. Je rêve de trouver un parfum duquel je puisse dire : "si j’étais une odeur je serais...".
Mon odeur "madeleine de proust" doit être la pluie d’été ou les odeurs de sous-bois humide lors des cueillettes de champignons.
Je n’aime pas les parfums entêtants ou opulents. Je n’aime pas du tout les parfums sucrés. J’aimerais beaucoup trouver un parfum frais mais femme. Je n’en peux plus des parfums de "fille". Je voudrais que mon parfum dise : "oui, je suis espiègle et mutine, oui je suis pétillante et je ressemble à une poupée de porcelaine mais je suis aussi une femme, une vraie !". Néanmoins, je le veux frais, léger, avec une petite touche de sensualité.
J’ai porté Nomade de Chloé mais je le trouve quelconque et bien trop sucré (à l’époque je prenais le premier parfum qui "sentais bon" pour ne pas trop embêter les vendeuses), j’ai porté Eau Belle d’Azzaro mais je l’ai porté ayant 16ans et il fait trop jeune fille. Je porte Like This d’Etat libre d’orange en ce moment mais je l’ai acheté dans un moment ou j’avais besoin de réconfort et maintenant je le trouve trop "gourmand" voir "culinaire", pas assez frais, pas assez moi. J’adore vraiment Like This mais ce n’est pas moi.

J’espère vraiment que vous pourrez m’aider car je suis totalement perdue. Merci beaucoup !

- Marie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 avril 2020 à 21:05

Bonjour !
En vous lisant je pense immédiatement à In love Again d’Yves st Laurent, à l’ombre dans l’eau de Diptyque, ou cassis frénésie, sa petite sœur, plus abordable, de Roger et gallet.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 avril 2020 à 23:18

Bonjour.
Tout d’abord, merci pour votre réponse.

Je viens d’aller voir la description de "in love again" Yves Saint Laurent que je ne connaissais pas du tout et quelle surprise : il semble (sur le papier) parfait pour moi ! Merci beaucoup, vous avez parfaitement compris ce que je cherche, maintenant j’ai extrêmement hâte d’aller le sentir (j’en trépigne d’impatience) !
En ce qui concerne "l’ombre dans l’eau" j’avoue que je louche dessus depuis un petit moment et j’attends avec impatience de pouvoir le sentir également !
Merci beaucoup pour vos conseils avisés ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 avril 2020 à 08:18

Bonjour !
Je suis ravie d’avoir pu vous aider. Ces trois parfums sont vraiment très beaux et bien construits, j’espère que vous y trouverez votre bonheur. Pour la pétillance et le côté mutin, je les trouve parfaits ! De plus ils sont assez peu portés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 avril 2020 à 10:54

Bonjour à vous et bienvenue parmi nous :)
De votre présentation je retiens le côté nature, aussi je pense à Jicky de Guerlain en edp, Aôd de Lostmarc’h et son petit côté "journée à la plage devant l’océan", et en fruité je reviens toujours à Amethyst de Lalique, une jolie mûre fraîche, feuilles et fruit, très estivale.
Voilà c’est tout, bon courage pour vos recherches !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 avril 2020 à 16:04

Bonjour.
Encore une fois, quelle jolie surprise pour moi de me sentir aussi comprise !
Votre sélection me semble extrêmement pertinente. J’ai hâte de sentir le monument qu’est Jicky (avant je n’imaginais même pas pouvoir porter ce genre de chef-d’oeuvre mais vous m’avez intrigué).
Merci d’avoir pris le temps de me lire et d’avoir répondu avec autant de justesse. Je vous ferez mon petit débriefing dès que j’aurai senti ces jus.

- Marie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 avril 2020 à 15:56

Bonjour,
J’ai fais mes petites recherches sur "cassis frénésie" également et encore une fois j’ai l’impression que vous avez tapé dans le mille.
Je vous fais un retour dès que je suis allée sentir toutes ses merveilles ! Merci encore.

- Marie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 avril 2020 à 17:43

Vous savez que Roger et gallet est une marque distribuée en pharmacie ? Si par hasard vous aviez à vous y rendre, ce serait l’occasion avant l’heure de le rencontrer !
Belles découvertes à vous ! Et bienvenue dans cette communauté de passionné/es !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 avril 2020 à 17:48

Je ne savais pas ! Je dois effectivement me rendre en pharmacie dans peu de temps. Pour la première fois de ma vie j’ai hâte d’y aller.
Merci, votre communauté me plaît énormément ! Vos échanges sont très enrichissants.
Merci à vous tous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 mai 2020 à 16:02

Bonjour @marieofthevalley

Cela fait effectivement bien longtemps que l’on ne nous avait pas soumis une quête de parfum et je découvre la vôtre avec plaisir....

C’est un parfum que je n’ai moi-même pas senti, mais ce qui en est dit m’a fait pensé à votre recherche : Totally White de Parle moi de parfum.
Cette idée de fleurs printanières, dont le muguet, de jardin humide, de légèreté semble définir ce parfum.

Vous pouvez lire à son propos ici :
https://faireletourdumondeenparfums.com/le-muguet/

Ou ici :
https://www.auparfum.com/parle-moi-de-parfum,3659

Sinon, je pense aussi à un parfum qui fait désormais partie de mes must : Bas de soie de Serge Lutens. Qui allie cette fraicheur, cette vivacité et cette floralité printanière et humide que vous cherchez sans l’opulence que vous n’aimez pas avec ce côté femme qui s’assume qui vous manquait jusque là dans les parfums que vous avez portés.

Une description et des avis complémentaires là (j’en ai déposé moi-même plusieurs :)) :
https://www.auparfum.com/bas-de-soie

Donnez nous des nouvelles !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mai 2020 à 15:13

Mon odeur "Madeleine de Proust" doit être la pluie d’été ou les odeurs de sous-bois humide, je pense à Après l’Ondée de Guerlain bien sûr

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mai 2020 à 17:01

Bonjour,
Je viens de sentir "in love again" que je trouve MERVEILLEUX !!! Merci pour vos conseils !
J’ai voulu sentir Après l’ondée mais il ne l’avait plus... J’ai senti "Quatre" de Boucheron que je trouve très médiocre, trop classique, trop lourd. Et j’ai senti "Habit rouge" pour mon compagnon qui est sublime !

Merci pour vos précieux conseils, "In love again" est parfait !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mai 2020 à 20:28

Parfait ! Profitez bien de ce petit bijou ! :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 mai 2020 à 17:12

Bonjour, énorme revirement de situation olfactif !
Je suis retournée en parfumerie aujourd’hui et je suis tombée totalement amoureuse de Mitsouko ! J’ai enfin trouvé mon parfum de peau, mon identité olfactive ! J’ai sélectionné Shalimar comme parfum de soirée et d’occasion que je trouve extraordinaire et Rose Pompon de Goutal en parfum frais !
Je suis tellement heureuse pour Mitsouko, je suis subjuguée, émerveillée, comme hypnotisée. Je ne peux m’empêcher de sentir mon poignet.
J’ai senti Après l’ondée que je trouve fabuleux mais la vendeuse m’a dit qu’ils allaient bientôt l’arrêter... je suis si triste... J’aurais aimé l’avoir en parfum frais...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 mai 2020 à 10:22

C’est un vrai revirement en effet ! Mais c’est ce que j’apprécie avec nos chers parfums, ils suscitent des émotions, des ambiances très différentes et j’aime en avoir plusieurs pour coller au "moment".
Tout est permis et tout est possible, quelle liberté... :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Déborah

par , le 22 avril 2020 à 10:02

Bizarrement, moi qui étais si volage en matière de parfums, je n’en ai gardé que trois depuis le début du confinement, un surtout : le cri de la lumière de Parfum d’Empire. C’est mon parfum doudou, mon antidépresseur quotidien. J’en use et abuse et vois mon flacon se vider avec inquiétude. Il faudrait peut être en faire un stock, comme pour les pâtes. Désolée, en ce moment, pour moi, j’j’ai honte, mais c’est un produit de première nécessité, pour ne pas sombrer dans l’angoisse et le chagrin de ne plus voir et toucher mes petits enfants. Dire qu’avant ce satané confinement, je n’aimais que les parfums à l’oud ou au patchouli ! Les deux autres parfums qui trouvent grâce à mes yeux certains jours sont l’extrait de parfum Oud de Kurdjian et Ganymède de M. À. Barrois.
Je crois que je vais définitivement m’en tenir à ce trio dans un éventuel après-confinement : ils m’auront tellement aidée à dépasser l’angoisse et la peur de mourir...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

par , le 21 avril 2020 à 19:18

Bonsoir chers amis confinés.

Je veux, d’abord remercier notre Sehnsucht nach dem Duft qui nous a fait part de son expérience avec cette saloperie de virus. C’était simple et profondément personnel. Vous m’avez préparé et rassuré quand au mienne. Rhume, sinusite et finalement virus. Quand j’ai perdu goût et odorat, pendant seulement 3 jours, je savais à quoi j’avais affaire. Température 3 jours suivants et une respiration laborieuse pendant environs une semaine.
Et j’etais sage, j’ai respecté scrupuleusement tous les règles, j’ai une santé fragile...

Je suis en quarantaine jusqu’à la fin de la semaine ; et parfaitement consciente de la chance que j’avais avec ma version abrégée de ce virus. J’en suis toujours très fatigué, mais j’ai l’accès à l’internet et à cette fabuleuse communauté. Pour l’instant, mon plus grand probleme est ; un de mes sites préférés, Origines P, propose des alléchantes promotion sur les Malles, Goutal et je peux faire des fabuleux dégâts sans sortir dehors.

Quand on est malade, le simple fait de se laver et changer est un defis presque insurmountable, ça se fait en étapes et avec une sieste à la fin. Une tasse de thé dans un pyjama propre avec peu de parfum et on se sente comme un être humain au nouveau.

La tisane à la menthe m’a aidé plus que tout autre chose avec la respiration et la nausée générale. J’ai continuée de me parfumer, avec un peu plus de précaution et des affaires propres, poudrés, floreaux aldehydés. Mes réserves de Estée, N°5, Eau Première et Ombre Rose ont sérieusement diminuées.
Je prépare une expédition au supermarché du coin à la fin de la semaine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 avril 2020 à 05:59

Bonjour Ana,
Votre commentaire est touchant ; imaginer que les simples gestes du quotidien deviennent à ce point une épreuve ça fait peur...
Quand le corps est diminué à ce point et certainement le moral avec, ici les amoureux des odeurs que nous sommes comprenons à quel point un parfum peut sauver une journée, redonner un peu le sourire, faire du bien tout simplement, avec d’autres réconforts que sont la sensation de propreté et le plaisir des papilles si c’est encore possible.
Le plus difficile semble être derrière vous mais je vous souhaite néanmoins un bon rétablissement.
PS : tout comme vous j’ai vu les promos sur origines ^^ eh oui c’est bien tentant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 avril 2020 à 16:28

Bonjour Ana,
Cela me fait plaisir de savoir que mon écrit a pu vous aider dans cette épreuve. C’était en effet mon but en faisant part de mon expérience qui s’était bien fini de rassurer... Prenez soin de vous, et, vive l’odorat !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

lililatigresse

par , le 16 avril 2020 à 10:44

Bonjour à tous,

Comme la plupart d’entre vous je partage ce besoin de senteurs hespéridées, d’effluves un peu "herbeux", mais j’ai aussi besoin de soleil. Sans aucun parfum dans mes bagages (je suis, ô sacrilège, partie de Paris la veille de l’annonce du confinement pour la Normandie), j’ai profité d’un passage à la pharmacie (rien à voir avec la fameux virus) pour me procurer l’eau de Lotus Bleu de Roger&Gallet, que je portais il y a longtemps. Un peu méfiante quant à mes souvenirs, je n’ai pas été déçue : dès la vaporisation les notes fraîches d’agrumes ont fusé, pour rapidement se transformer en un cœur floral où j’ai pu percevoir fugacement la rose et la fleur d’oranger. Mais déjà les notes de fond ont fondu sur moi : patchouli, oliban et vanille m’enlacent telle une étole légère, procurant sur mon moral les effets des rayons du soleil sur ma peau. Après un mois sans me parfumer, chose qui n’arrive jamais d’ordinaire, je suis revenue à la vie en quelque sorte, en refaisant des choses que j’aime et qui m’apportent du plaisir. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? Je n’en sais rien, mais je compte bien rattraper mon retard (progressivement, pour éviter de me noyer dans le Nil...). En diffusant autour de moi ses senteurs florales et printanières, cette jolie eau fraîche rend décidément ce terne quotidien plus lumineux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 avril 2020 à 07:31

Climat étrange : les températures quasi estivales et l’ambiance plombée provoquent chez moi un besoin de parfums légers. Je me suis quasi étouffé en mettant Bel-Ami vétiver l’autre jour et Vétiver de Guerlain passe à peine, lui qui était souvent mon parfum d’été.

Avant le confinement j’avais fait quelques achats dont Pour un homme parfum. Aïe, lui aussi je le trouve trop lourd. Je crois que c’est dans ma tête en fait. Au moins ce n’est pas un signe d’anosmie, c’est juste psycho ou psychiatrique (youpi !)

Je trouve ma thérapie grâce à Jicky edp : mon parfum de confinement. Je ne l’ai jamais autant porté. Merci l’ancêtre dont le fond poudré me ravit.
Quand je ne teletravaille pas je porte Guerlain homme eau boisée dont le duo vetiver-citron vert (du citron, du citron !) me rafraîchit et me soutient sur place au boulot. Je l’ai découvert avec la canicule de l’été dernier. Sa tenue est très bonne sur moi et son vétiver est un des plus beaux de la parfumerie de masse, du moins à mon avis.
Avec ces deux Guerlain je me console. Il m’en reste assez.

La situation actuelle fait reconsidérer ses stocks. Petit stock pour moi mais suffisant avec les échantillons.
Je regarde mon placard de la salle de bains comme ma bibliothèque désormais : un stock de sources de plaisir et d’émotions. C’est déjà bien, même si je voudrais plus. Mais patience, cela viendra. Jicky prouve bien que le temps est relatif. Merci l’ancêtre.

Bonjour chez vous, comme disait un autre confiné célèbre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 avril 2020 à 21:32

bonsoir vous avez acheter "pour un homme " de caron l’eau de parfum c’est bien ça ? comment est il par rapport à l’eau de toilette ?la lavande est elle toujours aussi présente ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 avril 2020 à 13:44

Bonjour Kinou.
Le Pour un Homme que j’ai est neuf avant confinement. Il est noté comme « parfum » et, je crois, remplace la version « impact ».

Le flacon est fumé noir vers le haut, très beau et l’emballage est aussi plus élaboré.

Pour en revenir au jus : on (re)découvre Pour un Homme avec une meilleure concentration et peut-être de plus belles matières : la lavande et la vanille rayonnent. J’ai l’impression qu’un fond d’ambre a été ajouté.

Tout ceci est plus capiteux : on arrive plus vite sur les notes de fond, avec un effet papier d’Arménie assez plaisant, mais qui ne fait que passer au profit des muscs en fin (j’aime moins).

Avez-vous essayé Jicky qui a un petit air de famille ? Une superbe lavande, une belle vanille, mais une construction plus « facettée », moins fondue que le Caron...que paradoxalement je trouve plus daté et conventionnel.

La tenue respective est est sans mesure : bien 8 heures pour le Caron (mais bon, ses notes de fond, aïe) contre un petit 3-4 heures pour Jicky en edp (!), mais j’en remets. Le flacon historique aux abeilles est lui aussi une merveille. Sur les vêtements la tenue des deux est plus égale : plus d’un jour.
Et puis, la superbe guerlinade en fond...je fonds.
En tous cas deux superbes parfums qu’il est stimulant de comparer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 avril 2020 à 19:25

La Guerlinade, ça n’existe pas ♫
Ca n’existe pas ♪

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 avril 2020 à 07:12

Ils sont terribles ; - )

C’est vrai que la guerlinade est un peu une arlésienne. À part le parfum éponyme (bien postérieur à Jicky d’ailleurs) elle semble être une idée reconstruite après coup pour justifier l’air de famille de certains Guerlain lié à l’utilisation de bases assez proches.

Le fait que Shalimar serait dérivé de Jicky auquel on aurait ajouté de la vanilline (comme pour les crêpes ??) est aussi peut-être une légende commode.

Restons basique : Jicky sent bon et sa base poudrée me plaît.

Précision aussi : je n’ai jamais connu Jicky dans son flacon d’origine, qui reste utilisé pour l’extrait. Je l’ai découvert dans son flacon recharge moche à insérer dans le flacon de voyage que je n’ai jamais acheté tellement il était clinquant. Je suis heureux que soit utilisé maintenant le flacon abeilles des eaux de Cologne historiques. Très décoratif dans la salle de bains.

J’ai constaté qu’au passage l’eau de parfum avait un peu changé : les notes animales me semblent moins mises en avant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

L'enseigne du groupe LVMH dévoile une nouvelle collection d'eaux de parfum présentées comme unisexes, à petit prix.

en ce moment

Farnesiano a commenté 1000

il y a 6 heures

Merci, chère Adina, pour ce bon plan. Manquent hélas au sein de la Collection Héritage Patou pour(…)

il y a 11 heures

Le coté poivré épicé et cendrier froid c’est le bouleau. L’odeur de l’ananas aussi à un leger coté(…)

il y a 12 heures

Creed a servi de marche-pied vers la parfumerie de niche pour bon nombre d’anglo-saxons, surtout(…)

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

Divine Saint-Malo

Divine Saint-Malo

Saint-Malo (35)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019