Auparfum

Parfum, sexe, drogue et patchouli : la revue de sorties #1

par , le 21 octobre 2019

Parce qu’il y a de plus en plus de lancements, y compris dans les marques de niche, et que l’équipe d’Auparfum tient à vous informer de façon la plus complète possible, voici la revue de sorties : chaque mois, un tour d’horizon des flacons qui sont arrivés sur nos bureaux.

Dans son huitième numéro, paru le 17 octobre, la revue Nez consacre son dossier aux liens entre substances addictives et parfumerie. D’Opium à Dior Addict en passant par Yvresse, nombreuses sont les créations à travers l’histoire de la parfumerie revendiquant une inspiration tirée des drogues ou de l’alcool. Un registre que les marques continuent à exploiter, comme en témoignent plusieurs sorties récentes.

Thierry Blondeau et Malin+Goetz, peut-être inspirés par les images traditionnellement associées à l’ambiance estivale, ont choisi d’évoquer des cocktails exotiques. « Végétation luxuriante, fruits exotiques, bois nobles » : dans Santal Colada, le parfumeur parisien associe citron vert, mangue verte, sève, santal, noix de coco et vétiver.
Dark Rum, lancé par la marque new yorkaise d’apothicaires, revendique un rhum brun aromatisé de prune juteuse, d’une touche d’épices, d’ambre et de cuir vieilli - certains y sentiront plus volontiers des notes fruitées et propres, façon Soupline à la pêche.

Addiction encore avec Juliette Has a Gun, qui s’adresse aux accros à Not a Perfume en leur proposant une overdose, c’est-à-dire une version intense de son fameux accord Cétalox, grâce à Not a Perfume Superdose, décrit comme « superclean, superpure, superunique » - et super boisé ambré serait-on tenté d’ajouter.

Addiction toujours, et même au carré, avec M.Micallef et son Désir Toxic, qui joue à la fois sur le tableau du sexe et sur celui des drogues douces, avec son accord cannabis entouré de citron, bergamote, cardamome, cannelle, cassis, tonka, patchouli, benjoin, et mousse.

Frisson du stupre et de l’interdit : la recette n’est pas nouvelle pour By Kilian (Liaisons dangereuses Typical Me, Forbidden Games, Beyond Love Prohibited, Noir aphrodisiaque…), mais la voici de nouveau avec Rolling in Love, qui « célèbre l’amour comme l’addiction ultime ». Mariant graine d’ambrette, lait d’amande, iris, freesia, tonka, vanille et tubéreuse, cette nouvelle création signée Pascal Gaurin est présentée comme un « musc de peau » dans lequel « plusieurs textures de blanc se superposent ». À la vaporisation, la blancheur ici évoque surtout celle du sucre en poudre.

La netteté immaculée inspire d’autres marques. Tom Ford nous emmène ainsi vers les cimes blanchies par l’hiver avec Soleil Neige (qui succède à Soleil blanc et Eau de soleil blanc). Bergamote, graine de carotte, rose, jasmin, fleur d’oranger, Karmaflor (une note florale transparente), benjoin, labdanum et vanille recréent un paysage enneigé baigné de soleil entre Courchevel et Megève. (Nous ne l’avons pas encore senti)

Réputé pour sa maîtrise des muscs blancs, le parfumeur Alberto Morillas (auteur entre autres de CK One pour Calvin Klein, de la Cologne de Mugler ou plus récemment de Chant de Camargue pour L’Artisan parfumeur) en ajoute deux au portfolio de sa marque Mizensir. Very Musc enrobe un musc « animal, sauvage, au sillage charnel » de citron, sauge sclarée, ylang, tonka, vanille et encens. Elixir de musc est lui décrit comme plus innocent, « cocon chaud » ne comportant aucune note de tête et mêlant iris, héliotrope, muscénone, Habanolide (des muscs « puissants et solaires »), Limbanol et Cétalox (des bois ambrés).

A l’opposé de cette douceur opaline, les tonalités sombres et boisées du patchouli : Maître parfumeur et gantier rend hommage à la matière fétiche des hippies avec Patchouli 1969, où il est interprété de façon plutôt florale, élégante et policée grâce à la cardamome, au petit grain bigarade, au jasmin, à la rose, à la fleur de lotus, à l’élémi, au santal, à la vanille et aux muscs.

Le Patchouli de référence du Flower Power reste cependant celui de Réminiscence, créé en 1970. Le cofondateur de la marque, Nino Amaddeo, qui vient de créer la maison du même nom, en livre parmi d’autres compositions une version très voisine (Patchouli by Nino), mettant en valeur toutes les facettes de l’ingrédient, des plus camphrées et terreuses jusqu’aux plus baumées voire gourmandes.

Lui aussi pilier parmi les matières premières, le vétiver est à l’honneur chez Pont des Arts avec Next Tee. Le parfumeur Bertrand Duchaufour habille sa racine aux effluves boisés et fumés avec du pamplemousse, de la cardamome, de la baie rose, de l’acétate de vétyveryle, du maté et du cèdre.

Autre mythe de l’histoire de la parfumerie, l’accord cuir de Russie est retravaillé par Patricia de Nicolaï dans Baïkal Leather intense. La créatrice le réinvente en mariant bois de Gaiac et pin fumé, parés de yuzu, poivre, safran, menthe crépue, rose, violette, iris et tonka.

Enfin, un peu d’humour pour terminer avec Zoologist. Même si vous ne vous êtes jamais demandé à quoi pouvait ressembler un parfum inspiré du calamar, vous pourrez le découvrir grâce à Squid, nouveau lancement de la marque aux côtés de Dodo, Chameleon et du prochain Bee. Et la réponse est un accord encre, salicylates, notes marines et ambre gris, assombri d’encens.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Duolog

par , le 22 octobre 2019 à 11:37

Impressionnant tour d’horizon ! C’est vrai qu’il y a pléthore… Pas forcément pour le meilleur, pour ce que j’ai pu me mettre sous le nez : le Main+Goetz pousse sans doute un peu trop loin la note biliaire des fleurs exotiques à mon goût, et le nouveau By Kilian porte la gourmandise dans des retranchements où je ne voudrais pas me retrancher. Par contre il faut que je réessaye le Maître parfumeur et gantier, qui m’a pris par surprise mais sur lequel je reste partagé…

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aristide

par , le 22 octobre 2019 à 08:51

Il en est des sorties de parfums comme des rentrées littéraires : impossible de les découvrir tous, et certains ne correspondent pas à nos goûts. Mais savoir qu’ils existent ajoute à la beauté du monde. Soyez remerciée pour ce tour d’horizon des nouveaux flacons qui donne furieusement envie d’en humer quelques-uns : la richesse du contenu et la gaieté des propos sont réjouissants !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par , le 21 octobre 2019 à 22:18

Merci pour ce bel article .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Savant mélange entre tabac et vanille

Savant mélange entre tabac et vanille

Je cherche un parfum mêlant notes de tabac et de vanille, mais moins onéreux que Tobacco Vanille de Tom Ford.

en ce moment

il y a 7 minutes

Le tabac est aussi souvent associé à des notes miellées plus que vanillées, en accord avec(…)

il y a 35 minutes

Bonjour On vous a déjà conseillé Habanita, qui est effectivement un incontournable de ces 2(…)

il y a 39 minutes

Bonjour @ian_melt, Comme proposé par les autres intervenants, Habanita de Molinard me semble(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019