Auparfum

Balades parfumées à Paris (4) - Rive Gauche

par , le 21 juillet 2008

Suite de nos balades parfumées. Cette fois, nous traversons la Seine. C’est un risque parfois inconsidéré (si on atterrit dans le quartier Saint Michel par exemple), mais nous avons su éviter les écueils du quartier latin et de ses rues plus du tout pavées pour vous emmener en visite dans des quartiers plus... ouatés.

Rendez-vous dans le très chic 7ème arrondissement, au 80 rue de Grenelle pour une petite mise en bouche chez les parfums Nicolaï, maison fondée en 1989 par la nièce de Jean-Paul Guerlain, Patricia de Nicolaï.

Un peu plus loin dans la même rue, au numéro 37, vous tomberez sur la première boutique de Éditions de parfums Frédéric Malle, avec ses célèbres Editions de Parfums présentées dans les colonnes à sentir, où vous pourrez renifler Musc ravageur, Lipstick rose ou En Passant.

Un détour au Bon marché rue de Sèvres peut s’intégrer dans la balade, en opérant un petit demi-tour, puis en prenant le boulevard Raspail jusqu’au square Boucicaut. Dans le plus élégant des grands magasins parisiens, vous trouverez au rez-de-chaussée une petite sélection de marques triées sur le volet : Jo Malone, Miller Harris, Goutal Paris, Serge Lutens, L’Artisan parfumeur, Creed, Penhaligon’s, Paco Rabanne, Byredo, By Kilian, ... Un petit tour à la Grande Epicerie vous fera par la même occasion découvrir le supermarché le plus chic - et aussi le plus cher - de la capitale, pour dénicher des produits de tous les pays.

Reprenez la rue de Sèvres sur votre gauche, puis encore à gauche rue des Saint-Pères, c’est là que se trouve, au numéro 60, la toute récente boutique Memo, qui propose des parfums, des bougies et une ligne pour le bain sur le thème des voyages.
Retournez au Carrefour de la Croix-Rouge, et prenez la rue du Vieux Colombier, jusqu’à la place Saint-Sulpice, où se trouve l’adorable boutique boudoir Goutal Paris, qui propose également des soins cosmétiques. Profitez de l’occasion pour aller goûter les sublimes macarons de Pierre Hermé, au début de la rue Bonaparte, mention spéciale pour Caramel-Fleur de Sel, Passion-Chocolat au Lait ou Rose, mmmh...
Retournez vers la rue du Four, et arrêtez vous au numéro 22 dans la micro boutique Réminiscence, pour re-découvrir les mythiques Musc, Patchouli et Ambre et découvrir leurs nouvelles gourmandises Héliotrope (ex Do Ré) et Guimauve (ex Mi Fa). Puis continuez sur votre gauche en sortant jusqu’au boulevard Saint-Germain, prenez en face la rue de Buci, puis tournez à droite dans la petite rue Saint-André des Arts, où se trouve au numéro 63 la boutique multimarques Evody, à la sélection éclectique de très bon goût : Acqua di Parma, Comme Des Garçons, Etro, The Different Company, Stéphanie de Saint-Aignan, Juliette Has a Gun, Mona di Orio, Marc Jacobs, Serge Lutens, Miller Harris, Jil Sander, Baghari, L’Oeuvre Noire by Kilian, Parfumerie Générale, Parfum d’Empire, Les Bains du Marais. Vous pouvez sentir les parfums dans des petits pots contenant une gaze déjà imprégnée, sur mouillette, ou sur votre peau. Elle propose également les magnifiques gants de la Maison Fabre, des parfums d’intérieurs et des bougies. Ce genre de boutique est bizarrement plutôt rare à Paris, alors profitez-en ! (Mise à jour 2010 : Evody n’existe plus !)

Retournez boulevard Saint-Germain pour terminer la balade au numéro 34, dans le 5ème arrondissement, dans la mythique boutique Diptyque aux allures d’apothicaire d’un autre temps, où l’on vous fera sentir la collection de bougies en les démoulant de leur verres sur un petit coussin, et les célèbres eaux de toilettes dont L’Eau Diptyque, Tam Dao, ou L’Ombre dans l’Eau.

Histoire de terminer votre journée dans un esprit parfumé et exotique, et parce que vous avez bien mérité un moment de répit, vous pouvez aller déguster un thé à la menthe accompagné de douceurs orientales au sommet de l’Institut du Monde Arabe, avec en prime une vue phénoménale sur l’Ile Saint-Louis et Notre-Dame.

Où acheter ?

Les marques citées dans l'article (L’Artisan parfumeur, Robert Piguet, Serge Lutens, Éditions de parfums Frédéric Malle, Goutal Paris, Penhaligon’s) sont disponibles dans les boutiques partenaires de notre annuaire des points de vente parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

mam'isa

par , le 1er décembre 2015 à 09:20

Balade parfumée au bon Marché ce week-end : une conseillère charmante chez Acqua di Parma qui m’a fait testé Profumo, parfum qui m’avait été conseillé pour remplacer Miss Balmain. Magnifique chypré, mais hors budget.. Et le stand Hermès où nous avons découvert les Hermessences, encore une dame délicieuse, qui nous a offert des décants de nos préférés : Rose Ikebana et Ambre Narguilé, après nous avoir fait tester la quasi totalité des créations. Et nous avons aperçu Opium, quel plaisir de voir l’un des plus grands parfumista de ce site en chair et en os, une star, quoi !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Biloute

par , le 27 mars 2014 à 15:48

Jolie petite visite ce matin à la boutique "Le labo" dans la petite rue de Bourbon le Château (station Mabillon ou Saint-Germain, près de la rue de Buci), et je me permets de l’ajouter aux suggestions de flâneries parfumées rive gauche. Le vendeur était extrêmement sympathique et passionné, et a pris le temps de me guider dans la série de parfums de la marque, de la plus légère à la plus forte. Le fil directeur est un peu "conceptoual" (le titre de chaque parfum est le nom du composant principal, accompagné d’un chiffre qui correspondrait au nombre d’ingrédients), mais quelques parfums ont attiré mon attention : un Patchouli sous forme de concentré de fumée qui éclate au nez, il ne fait certes pas dans la dentelle mais pourrait ravir les nostalgiques de feux de cheminée ou de Lapsang Souchong, un Oud un peu gourmand mais associé à une note aigre qui l’équilibre de façon intéressante, et un Santal un peu cuiré aux effluves de chèvre, pour le moins original... Il y a de nombreuses autres propositions, j’ai vu que l’une d’entre elle, le jasmin, a déjà été chroniquée sur ce site, voici la page : http://www.auparfum.com/Jasmin-17,306#.UzQ4mlcvw-8

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Biloute

par , le 20 février 2014 à 09:37

Avis aux amateurs de bougies parfumées qui se balladeraient Rive gauche : à l’étage "Ecriture et papeterie" du Bon Marché, ils ont installé un stand de la marque Cire Trudon. Pour moi ce sont parmi les meilleures bougies parfumées qui soient, puissantes, complexes et inspirantes. Je les préfère aux Diptyques. On en hume les parfums sous cloche, et j’ai un petit faible pour l’Ernesto (tabac-cuir), ou l’Empire (herbes fortes !). Seul hic : ça fait un peu mal au porte-monnaie ! Mais pour ma part, elles embaument et magnifient mes heures de travail, ça n’a pas de prix !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mado33

par , le 24 mars 2012 à 23:25

Hello,

En vrac, mais parfois sans rapport avec le Paris parfumé :

- Mariage Frères
- La bague de Kenza ( pâtisseries orientales )
- Pierre Hermé
- Ladurée rue Royale ( et pas ailleurs ! )
- Le Bac à glaces ( pratique car pas loin des parfumeurs Rive gauche )
- La mère de famille ( là on s’éloigne quand même un peu, enfin tout dépend )
- Debauve et Gallais pour les chocolats et la façade classée
- Fouquet pour ses bonbons et douceurs ( délicieux )

Evidemment c’est un choix très provincial, il y a longtemps que Paris s’est éloigné de moi... Mais les adresses sont bonnes je pense.
La Grande Epicerie j’oubliais, il y a tout pour savourer, déguster et mais aussi se restaurer et faire une pause.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PoisonFlower

par , le 19 février 2012 à 23:19

Comme pour moi balade parfumée à Paris rime souvent avec balade gourmande et salon de thé, j’aimerais bien connaître vos bonnes adresses. J’aime beaucoup Ladurée, mais je ne serais pas contre l’idée de trouver d’autres endroits tout aussi raffinés, mais si possible moins bondés !

Merci d’avance pour vos suggestions. ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juillet 2011 à 09:52

Je ne sais pas si je poste au bon endroit. Je vais à Paris chaque année et je souhaite profiter de mon prochain sejour pour faire quelques achats dans des boutiques de parfumerie de niche, car je cherche un parfum sortant de l’ordinaire (j’aimerais essayer chez parfum d’empire, Serge lutens....). Pourriez-vous m’en conseiller ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juillet 2011 à 10:07

Vérifie les adresses sur le net et colle des pastilles style Post-it sur un plan, mais les Salons du palais Royal Serge Lutens sont incontournables, l’endroit est magique.
Frédéric Malle, Parfum d’Empire et si tu as du temps, au Printemps Haussman il y a un espace pour des produits plus élitistes que ce qu’on trouve dans les Sépho, autant zapper le mainstream pour libérer ta journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juillet 2011 à 10:16

Il est clair que j’éviterais nociphorarionnaud ! Connaissez-vous d’autres boutiques ou marques "confidentielles" à Paris ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2011 à 10:14

Bonjour à tous, étant tombé par hasard sur ce forum, je m’en suis rappelé et je tenais à vous dire à toutes et à tous que le samedi 12 mars 2011, un événement parfumé aura lieu dans la rue des Abbesses, au niveau du numéro 38, organisé par la Boutique Terre d’Oc, à l’occasion du lancement d’une nouvelle senteur, "Les Années Patchouli" de la gamme Mémoire d’un Instant. Cet événement à lieu de 14h à 20h avec la participation de Perfume jockey Lalo - Le Dj des senteurs.
Ci joint le communiqué de presse :
Lorsqu’on vous dit "Patchouli", à quoi pensez-vous ? Flower Power, Scott McKenzie, The Doors, Bob Dylan, Joe Cocker, ça vous dit encore quelque chose ?
Terre d’Oc a conçu pour vous une nouvelle senteur, une senteur chaude et chyprée, aux accents insouciants de Patchouli et de bois de santal exhalés sur un fond poudré et espiègle de vanille délicate : LES ANNEES PATCHOULI
A l’occasion du lancement de ce parfum emblématique, terre d’Oc souhaite faire revivre avec vous les éphémères seventies.
Le 12 Mars après midi, terre d’Oc parfumera délicatement le quartier des Abbesses, avec le soutien du Perfume jockey Lalo - Dj des senteurs, venu spécialement pour l’occasion. Un nuage de bulles parfumées est au programme, et une série de petits cadeaux.
Vous pouvez participer à ce grand pied de nez fleur bleue de plusieurs façons :
rejoignez nous aux Abbesses le 12 après midi, vous en repartirez avec les sourire aux lèvres et quelques encens pour ramener un brin de soleil chez vous
participez à notre album photos "hippy" : postez sur Facebook ou à l’adresse " hippy.hippychic@gmail.com" la photo de votre choix, qui exprime au mieux le style hippy selon vous. Un album sera réalisé par la suite, pour voir quelle photo emporte le coeur des internautes.
vous avez également la possibilité de venir vous faire tirer le portrait en hippy à la boutique le 12 après midi. Vous participerez automatiquement à l’album photos et aurez droit à une remise de 15% sur tous vos achats.... une belle façon de continuer mardi gras !
Alors on dit quoi ? PATCHOULIIIIIIIIII.
Alors à bientôt à toutes et à tous.
Emmanuel

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2010 à 15:58

Tout fout le camp... Heureusement il y a le Bon Marché. Prenez une lampe de poche, des boissons énergisantes, de la vitamine C, une boussole et un passeport - mais surtout pas de carte bleue, et entrez au paradis.

On y trouve des merveilles : Memo justement, mais aussi La Prairie, Killian, (ou Kirian ? Oh, j’ai un doute, soudain), tous les Miller Harris à découvrir dans l’opulence (juste Fleur Orientale et Noix de Tubéreuse, par exemple), Creed, The Different Company, Byredo etc...

Chez Memo, j’ai aimé : Take me to St Barth, ouh la la gourmandise caramel grillé, on en mangerait, Back to Dubbai, un peu trop envahissant pour commencer, addictif pour finir. Le Jannat avec ce rappel d’enfance dû à... je ne sais quoi, très tendre. Le Los Angeles Angel, intéressant, ainsi que le Manoa, le Sundance rieur, et une belle fleur d’oranger :le Memo 2010.

Les Byredo aussi sont à parcourir, mais que dis-je, tout est à parcourir. Cherchez pas, ô parfumistas, on entre au Bon Marché à 10h du matin, on en sort à 18h, un rien saoul, avec la paupière à mi-course et le sourire béat sinon bêtat du passionné qui vient de s’en fourrer fourrer fourrer jusque là ! N’oubliez pas d’apporter un gros bouquin afin d’y ranger vos mouillettes sans qu’elles se touchent...

Oh je suis tellement persuasive que je me suis donnée envie d’y retourner, diantre, tudieu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2010 à 16:31

Ok, le choix y est merveilleux, mais je n’aime pas du tout l’ambiance, vraiment trop snob. On se sent comme un pique-assiette quand on demande des échantillons, accordés au compte-goutte avec un air très désagréable. Pourtant, quand on n’a pas la chance de vivre à Paris, impossible de tout découvrir, c’est bien agréable d’avoir plein d’échantillons à tester tranquillement chez soi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2010 à 16:41

Ah ! Dame La Comtesse, j’ai une super technique pour conserver toutes les mouillettes (nan mais c’est vrai, quand on fait des ballades parfumées, impossible de TOUT retenir !) : les pochettes plastiques !

C’est super, après chez moi je les met dans un classeur spécial parfums avec des intercalaires avec les marques et tout : Frederic Malle, ELO, Cartier, Guerlain, AP, etc... J’ai même quelques branches de jasmin de Grasse ou des feuilles de bigaradier !

Comme ça, je sors, je sens, j’en prend un autre et tout... Et c’est super pratique, après 4 mois ça sent toujours (sauf pour les moins tenaces), voila voila ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2010 à 20:36

Génial le coup du classeur ^^
Ca c’est de l’organisation !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2010 à 21:56

Puis alors je vous raconte pas ! (si, je vous raconte), c’est THE classeur : vous pouvez pas comprendre, vous (non, je ne rajouterais pas "les vieux"), c’était mon classeur de mes delires de mes 6 ans, Pokémon ! Et oui, j’aimais ces petites bébétes, voila, c’est dur de se livrer —’... D’ailleurs, quel aurait été le parfum des Pokémon ? Je vois bien un Artisan Parfumeur, mais je sais pas trop lequel...

Bref, super organisation : Frederic Malle, par ordre de préférence (oui, perso je sniffe plus Une Rose que French Lover), ELO, AP, Guerlain, Cartier, intercalaire "nouveautés mainstream" (très pratique celui là), puis intercalaire "niches diverses" (Penhaligon’s, Piguet, Villoresi,...), puis tout à la fin, l’intercalaire "Grasse", avec toutes mes petites plantes : jasmin de Grasse, feuille de biagaradier, de figuier, j’ai même deux petite oranges bigarades, thym, sauge, etc...

Et à chaque ballade parfumée, je prend ma pochette cartonnée avec toutes mes pochettes plastiques et un stylo (un crayon à papier Frederic Malle, c’est plus la classe^^) et voilà !

 

Vive l’odorat !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 octobre 2010 à 01:46

Ça dépend sur qui on tombe... la dernière fois que je suis allé au Bon Marché, il y avait un homme très aimable au comptoir des Kilian. J’ai pu avoir deux échantillons... et avec le sourire. (D’ailleurs, dès que j’aurais des sous, je crois que je craquerai pour "A taste of Heaven" !!)

 

Je pensais par contre qu’il distribuaient Honoré des prés (je voulais découvrir le fameux "I love les carottes") et je ne l’ai pas trouvé... une vendeuse m’a même ajouté qu’ils ne faisait plus cette marque depuis longtemps : c’est vrai ce mensonge ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 novembre 2010 à 08:14

J’y suis retournée deux fois avant de retrouver les parfums honoré des près ! En Septembre on m’avait dit la même chose "mais non, on n’ a pas honoré des près" c’était juste pour une courte période" "Ah bon ?" Et puis je suis revenue en coup de vent et oh, quelle surprise, honoré des près est avec les produits bio (évidemment !) alors pour le situer...il y a Annick Goutal à côté des escalators, en face (enfin pas très loin) Estée Lauder, et dans la même zone, des parfums bio (dont HDP), quand on traverse cette zone on arrive vers les collants, bas...Peut être pas très clair...mais HDP est au BM ! (Bon j’espère que ça n’a pas encore bougé, je verrai ça mardi j’ai enfin une journée de libre ; à moi la journée des senteurs !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

clochette79

par , le 18 juillet 2010 à 11:29

La boutique Maître parfumeur et gantier de la rue Grenelle n’existe plus ! ’il n’existe plus qu’un MPG, celui du premier arrondissement, près de la place Vendôme ! Evody n’existe plus non plus il me semble, à signaler que le Bon Marche propose The different company, assez peu distribuée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 mars 2009 à 15:04

bonjour,

un pote à moi s’est fait embaucher chez memo (pourtant la parfumerie n’est pas son domaine, mais bref)
je vais donc aller le voir samedi,

connaissez-vous leur gamme de parfums ?

merci beaucoup !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Sel de vétiver

Sel de vétiver - The Different Company

Comme l’argent, le sel n’a pas d’odeur. Céline Ellena en a pourtant retranscrit la saveur pour The Different Company.

en ce moment

il y a 8 heures

Lui : un Caron trempé dans Myrrhe Ardente ! Joli Guerlain, très agréable à porter. Pour le(…)

il y a 12 heures

...je n’arrivaiS ... (rhooo)

il y a 13 heures

Ah ben voilà le parfum qui m’a fait coller le nez sur mon écran et dont je n’arrivait pas à(…)

Dernières critiques

Splendiris - Dusita

Lueur poudrée

Fleur d’oranger & Lilas délicieux - 100Bon

Comme une fleur d’oranger bleu clair et crue

Bois d’Ombrie - Eau d’Italie

Fin d’après-midi d’un faune

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019