Auparfum

Patchouli Homme

Nicolaï

Flacon de Patchouli Homme - Nicolaï
Coup de cœur
Note des visiteurs : (17 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Preppy patchouli

par , le 8 avril 2010

Pour ceux que le seul mot Patchouli rebute, et toutes celles qui, en lisant Homme, penseraient qu’il vaut mieux passer leur chemin, empressez-vous d’aller découvrir ce Patchouli Homme dont le nom trompeur pourrait bien vous faire louper quelque chose.

Du patchouli, oui, il y en a sûrement un peu, comme partout, mais ce qui compte ici, c’est surtout l’orchestration, les arrangements qui ont été mis au service de ce ténor à la mode que l’on entend parfois un peu trop systématiquement, et souvent mal accompagné.

Ici, il sert presque de prétexte à créer, dans un style classique, raffiné et élégant, une fougère orientale et épicée, aux accents de savon à barbe à l’ancienne, perdue dans des méandres de bois fumés, résineux et cuirés.

L’ouverture se fait dans les règles de l’art, à peine citronnée et lavandée, et déjà très géranium, avec cette typique facette épicée qui nous fait faire un voyage dans le temps, dans un monde de gentlemen portant moustache, gants et chapeaux. Ce n’est pas le cuir, qui apparaît bientôt, qui viendra nous dire le contraire, avec sa note cirée et résineuse presque sucrée, il rejoint, par sa facette fumée, le fantôme du patchouli, qui doit se cacher par là, bien au fond, dissimulé entre l’ambre, l’encens et le santal lacté, puissants et persistants.

Loin des “patchoulis-hippies” en patte d’eph et col pelle à tarte, Patchouli Homme serait plutôt du genre “patchouli-preppy”, à porter avec cravate fine, chemise blanche et Richelieus bien cirés.

Mise à jour : Patchouli Homme a été relancé en 2014 en version Patchouli intense.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Demian

par , le 26 mai 2017 à 16:13

Découvert ce jour à la boutique Parfums de Nicolaï dans le Marais. Lorsque j’ai expliqué au vendeur que j’étais totalement addict à New York Intense, il m’a proposé sur le bras gauche, Cuir Cubas intense et sur le bras droit, Patchouli intense. J’ai tout de suite craqué sur Cuir Cuba. Attirée par les odeurs de tabac et de foin, celui-ci m’a emballée par son départ réglisse très frais et j’ai opté pour un petit flacon de 30 ml, histoire de voir si lui et moi, ça le faisait sur la durée... Malheureusement le charmant jeune homme n’avait plus d’échantillons de Patchouli intense à tester chez moi, "à narines reposées". Puis arrive le drame qui se passe dans la vie de tout parfumista qui se respecte : on a choisi un parfum pour s’apercevoir que c’est l’autre que l’on préfère... Attendant un RER qui n’arrivait pas, au milieu des courants d’air dus à l’arrivée des rames, je me suis demandé ce qui sentait aussi bon, ce qui est une gageure dans une station de RER. Avant de m’apercevoir que c’était mon bras droit, celui qui était parfumé à Patchouli intense. Il est réputé difficile (c’est ce que m’a dit le vendeur), masculin, mais ce n’est pas cela qui m’arrête, et pourtant je le trouve plus facile d’accès que le patchouli de Mon Parfum chéri par exemple. Franchement, ce mélange de géranium, de cannelle, de rose, de santal et de vanille autour du Patchouli est à se damner. Et comme le dit si bien Jeanne, c’est l’assemblage des matériaux, la construction qui fait la différence avec n’importe quel autre patchouli. Et pour l’avoir tester par une journée parisienne à 30 degré, je vous confirme que celui-là, parce que je compte évidemment retourner à la boutique le mois prochain, je n’attendrai pas l’automne pour le porter...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2014 à 14:44

bonjour à tous !
est-ce que ce Patchouli Homme se nomme aujourd’hui Patchouli Intense ? De même Week-end à Deauville deviendrait Weekend ?
Pour l’instant, j’ai essayé le temps d’une fête, le côté vert du début m’a bien plu, mais je ne suis pas sûr d’apprécier le coeur narcisse/jacinthe. Certains connaissent-ils Weekend ? J’ai noté également New-York, La vie de château, et peut-être l’eau chic.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2014 à 14:59

Bonjour Colto Maltese,

Il me semble que ces parfums sont tous des créations à part entière.
Week-end a, semble t-il, été crée avant W E à Deauville. A vérifier, je n’ai pas beaucoup approfondi le cas de Nicolaï.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2014 à 15:01

Oui, il se nomme Patchouli Intense maintenant, confirmation hier à la boutique à Paris. Perso, j’accroche pas sur ce Patchouli, comme me disait la vendeuse, il est partuculier.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2014 à 15:07

Bonjour Nezenmoins,

Ils ont donc renommé un de leurs parfums en réutilisant un nom déjà utilisé ultérieurement ou je le confond en deux fragrances distinctes ?
Merci pour cette réponse et je m’excuse Corto Maltese, de vous avoir induit en erreur, je suis la première étonnée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2014 à 18:12

Merci pour vos avis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 août 2014 à 15:27

J’adore ce patchouli, même s’il faut bien reconnaître qu’il n’est pas facile à porter, et surtout très très présent, j’allais dire "riche", dans tous les sens du terme.. Il faut donc avoir la main légère... Mais en automne et en hiver, après l’avoir apprivoisé, il est simplement délicieux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 août 2014 à 11:26

d’autres connaissent-ils Weekend ou l’Eau chic ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 avril 2014 à 11:08

ça y est, ils se sont mis à fumer chez Nicolaï, les prix ont doublé en un rien de temps !
Pour une parfumerie si confidentielle, c’est le seul moyen de rentrer dans leurs frais (mais un peu suicidaire niveau expansion)ou c’est pour faire davantage nichu-inabordable-donc-encore-plus-désiré ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2011 à 11:44

je n’ai jamais senti ce patchouli homme mais j’aimerais savoir pourquoi Patchouli de Reminiscence n’est pas sur Au parfum ??C’est pourtant un parfum mythique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2011 à 12:21

Mythique ou pas, pour écrire sur un parfum il faut un minimum d’inspiration...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par , le 17 octobre 2010 à 22:20

Coup de coeur moi aussi !!!

 

Hum ! Une belle fougère rétro, chic et classique ! une belle lavande qui me parait juteuse qui me rappelle l’acier, je ne sais pas pourquoi... Peut être il y a de la bigarade avec, mais j’en doute. Parce qu’après apparaît le patchouli comme je l’aime. Le moisi, le vrai. Le pur ! Le patchouli est au parfum, ce que le fromage est à la nourriture, plus il pue, mieux il est ! Nan mais c’est vrai, Coromandel, il est bien orienté Placard pourri par l’humidité, les mites et moisi. Mais qu’est ce qu’il est divin...

Sauf que comme le fait remarquer Jeanne, là, il y a un véritable agencement dans ce patchouli masculin. Je sens beaucoup un accord bois, qui permet d’équilibrer le moisi du patchouli, puis aussi un peu d’ambre gris, qui accroche bien à la peau.

Sur la peau, il y a aussi une belle note ronde de vanille qui me berce dans un petit cocon. Avec Patchouli Homme, je me vois bien assis sur un banc, à l’ombre dans les Jardins du Luxembourg, à lire "La Joie de vivre de Zola" en écoutant en boucle "Les Nomades" de Jean Ferrat. Ouais, je passe directement dans un univers totalement rétro. Limite je vois en sépia :p et avec les petits crépitements et les taches noires du cinéma. Ca fait très "Les Mots" de JP Sartre ma description tant que j’y pense...

 

En tout cas, un vrai coup de coeur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 novembre 2010 à 10:50

Lorsque littérature et parfums se donnent la main ! Oui, tout ça sans doute, un coté jardin du Luxembourg, sur une chaise bois et fer, plongé dans un Julien Gracq pour ma part ( je verrais bien Le rivage des Syrthes), alors qu’au delà des grilles s’agite le monde, tout près, mais si loin...
Je porte ce patchouli - rare forcément ! - de temps à autres : il m’accueille comme une personne, tant il me semble converser avec lui, dans un dialogue électif un peu exclusif...!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ROBERTO

par , le 23 juin 2010 à 14:38

Another love of mine. Fantastic, absolutely fantastic perfume. Another GEM (like New York, Nicolai pour homme, Odalisque ) Madame Patricia de Nicolai has given to us. Also another must have in my wardrobe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2010 à 12:45

je suis le premier étonné ! Cette "fulgurance" première me laissait présager autre chose !
Cela étant dit, ça ne m’empêche pas de lorgner dessus, car la qualité des matières est magnifique, et ce côté peu envahissant me permet de l’envisager comme parfum "quotidien" cet été !
ps : sur moi les Lutens ont une puissance très forte au début, et très très vite ils s’estompent de façon très décevante pour la plupart, vraiment très décevante si on compare à un habit rouge par exemple qui n’est pas envahissant au début mais sait rester très très longtemps sur la peau !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2010 à 16:35

Alors, je reviens sur cette page délaissée. J’ai été découvrir NEW-York, et.. ne vous inquiétez pas Milleric, je ne vous piquerai pas votre madeleine de proust à vous ! Je ne suis pas fan de la confiture à l’orange, et sur mon poignet, ce parfum a rendu cela très longtemps, suscitant en moi un rejet véhément. Comme quoi on peut gustativement déterminé vis-à-vis des parfums. Non, non, par contre je maintiens que Patchouli pour homme, est une petite merveille, bien que il n’y ait selon moi vraiment pas assez de sillage, ce qui le rend par contre portable au quotidien, étant donné son excellente tenue.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2010 à 16:45

Je suis allé à la boutique dans l’idée d’essayer New-York, le fameux noté tip top par Maîiiiiiitre Turin, parfum que j’ai aimé, mais sans plus.
En revanche, j’ai aussi essayé ce Patchouli Homme, et là MIRACLE !! Je trouve que le sillage est au contraire très présent, à tel point que dans un librairie proche de la boutique, 2 personnes m’ont demandé le nom de mon parfum ! Expérience incroyable, vous en conviendrez... En tout cas une vraie révélation, et très surprenante, car à la base, je n’était pas tellement tenté par le test...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2010 à 17:00

Il est magnifique hein ? et beaucoup d’évolution, chose rare aujourd’hui. Mais n’avez vous pas trouvé que cette intensité de sillage a surtout lieu au début, et que cela s’estompe rapidement ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 juin 2010 à 13:15

alors franchement je ne veux manquer de respect à personne mais si patchouli homme ne vous semble pas assez persistant je gage que votre nez est bien fatigué !!! quand à new-york c’est un parfum beaucoup plus subtil que cela et il ne suffit pas de l’essayer une fois pour s’en faire un avis définitif mais évidemment il peut ne pas plaire à tout le monde.par contre le côté confiture à l’orange me semble un excessif tout de même...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2010 à 11:03

mon nez n’est pas fatigué je vous assure ! je l’ai essayé plusieurs fois, et il est très fort au début certes, l’échantillon embaume littéralement mon placard, mais une fois sur la peau au bout de peu de temps c’est la facette orientale qui parvient et elle se fait réellement discrète, et j’ai demandé à ma famille ce qu’ils sentaient, et ils ont tous le même impression ! Mais peut-être est-ce un phénomène d’accoutumance ? Toujours est-il que ce n’est pas vraiment la tenue que je critique, mais le sillage que j’ai tendance à déplorer lorsque le temps a un peu passé..
Quant à New-York je veux bien croire qu’il faille l’essayer plus d’une fois (comme tant d’autres ai-je envie de dire), mais vous ne contesterez pas l’effet orange confite qui est d’ailleurs clairement revendiquée par Patricia de Nicolaï (c’est parmi ses odeurs préférées, à elle !). Pour ma part elle me dérange, non que je l’assimile forcément à de la confiture mais... Je n’aime vraiment pas ça !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2010 à 11:39

Je suis très étonné aussi par votre avis car, de tous ceux que je porte, c’est un de ceux qui a une tenue et un sillage des plus remarquables, et qui sur ce point, n’a rien a envier aux lutens les plus riches !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 décembre 2010 à 21:19

Tout à fait d’accord avec vous : pour ma part ce patchouli pour homme (que j’ai adopté entres autres edt) est bien supérieur à New York en terme de réussite... La question que je me pose est de savoir si le dernier évoqué n’aurait pas un peu vieilli ? En tout cas je trouve New York "pesant"... peut-être suis-je un peu sévère... 4 étoiles pour le nouveau-né, nettement moins pour l’autre !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2010 à 13:16

Pour ma part, qui ai découvert Patchouli homme, je découvrirais bien New-York aussi..
Puis-je demander à ceux qui savent si son sillage et sa ténacité égalent celles de patchouli homme ?? Ou est-ce vraiment plus discret..?
MERCI !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 mai 2010 à 13:52

d’ailleurs à essayer le patchouli homme plusieurs fois, je trouve que sa ténacité est très forte sur les notes de têtes sur les vêtements, c’est assez frappant ! Quand à sur la peau, quelques heures plus tard il y a effectivement un fond cuiré-ambré mais pour moi il est très (trop peut-être) discret-

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2010 à 17:51

je ne le trouve pas pour ma part proche d’habit rouge.quand à héritage c’est vrai qu’il est un peu dans la lignée.ce qui est vraiment remarquable et Luca Turin le souligne d’ailleurs c’est qu’il est on pourrait dire multi facettes.on en a un perception différente selon les jours.c’est assez remarquable aussi à ce niveau là.je ne peux pas le rapprocher d’un parfum que je connais en tous cas.la seule chose que je peux redire ici c’est qu’il est dans la lignée des très grands guerlain oui ça c’est certain.après il ne peut plaire à tout le monde vraissemblablement...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2010 à 19:37

Merci à vous deux pour vos réponses ! Alors tant pis pour Habit rouge, on verra pour la filiation avec Héritage, qui n’est pas vraiment mon guerlain préféré, car je n’aime pas trop la note coriandre, mais celle-ci est absente de N-Y visiblement, donc.. à voir, j’irai le sentir car tout ce que vous m’en dites m’a l’air fort alléchant !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

dodolou

a porté Patchouli Homme le 16 août 2020

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Patchouli Homme le 8 mai 2020

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Patchouli Homme le 16 février 2019

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Patchouli Homme le 26 mai 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
OiseauBleu

OiseauBleu

a porté Patchouli Homme le 13 mars 2016

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Patchouli Homme le 17 octobre 2015

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Patchouli Homme le 10 janvier 2015

Sa note :

barmassa

a porté Patchouli Homme le 7 octobre 2014

ROBERTO

ROBERTO

a porté Patchouli Homme le 4 octobre 2014

Sa note :

barmassa

a porté Patchouli Homme le 30 juillet 2014

à la une

Quando_rapita_in_estasi

Quando_rapita_in_estasi - Filippo Sorcinelli

Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d'un chypre floral à des émanations d'encensoir, inspiré par l'héroïne d'un opéra de Gaetano Donizetti.

en ce moment

il y a 3 heures

C’est dur d’acheter des cadeaux de Noël sans donner son argent aux milliardaires ;) Audrey Vernon(…)

il y a 21 heures

Pour avoir été le premier à dépasser ce cap, dans le sens inverse (j’ai porté des parfums "pour(…)

il y a 21 heures

Il doit aussi rester le Vétiver au fond des placards de Dior au 326 rue St.-Ho. Au 173 : Astier(…)

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019