Auparfum

Patchouli

Réminiscence

Flacon de Patchouli - Réminiscence
Les Classiques
Note des visiteurs : (37 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

par(fum de carac)Terre

par , le 15 août 2011

Patchouli : la simple énonciation de ce mot, lors d’une soirée, vous permettra d’observer autour de vous la majorité de votre auditoire froncer les yeux et le nez, dans un signe indiquant mépris et rejet. Quelques-un(e)s souriront discrètement en se remémorant leur jeunesse passée, des moments de vie, à deux ou entre amis, de passion ou d’humour, des souvenirs, vieux ou pas si anciens ; en somme, des réminiscences...

Si ce parfum de Réminiscence est une fragrance (Patchouli avec un grand "P"), il est aussi une matière (patchouli avec un petit "p"), adorée parfois, détestée souvent. Soit que le public assez âgé ait des souvenirs des années 70, époque où le patchouli était porté en overdose et glorifié comme le symbole des mouvements hippies, de certaines révoltes, lié(s) à la crasse et aux odeurs qui vont avec. Soit que le public ait des souvenirs de traitements appesantis de cette matière parmi des compositions qui ne font pas l’unanimité, comme le (trop) célèbre Angel de Thierry Mugler. Enfin, si vous avez l’occasion de réunir des passionné(e)s de parfums, c’est la saturation de cette matière fétiche dans des compositions faciles et/ou légères, - décriées et peu valorisées, auxquelles elle doit apporter du coffre et de la profondeur, - qui les fera rechigner à apprécier une fragrance comportant cette plante à l’odeur si particulière. Quelle qu’en soit la raison, le patchouli a donc mauvaise réputation depuis fort longtemps.

Pourtant, en dépit des critiques qu’on lui porte, le patchouli n’a jamais été réellement has been. Déjà utilisé dans des parfums comme Shalimar, il connaît son plein envol dans les années 70. Il deviendra alors le symbole de la rébellion, de la fin des dogmes, d’une nouvelle utopie. Dans une société qui a perdu certains de ses rêves, où les anciens hippies sont devenus ce que l’on nomme, souvent avec mépris, des bobos, le symbole aurait dû être amené à disparaître. Mais, c’était sans compter avec les valeurs intrinsèques de cette matière. Ces facettes multiples en font, au même titre que la rose, la tubéreuse, le vétiver, la vanille ou la fève tonka et bien d’autres, un produit riche et dense qui a différents messages à exprimer, diverses facettes à explorer.

 

Ainsi, dans les années 90, le patchouli fournira une base et des fondations solides lors de l’émergence des gourmands qui, sans lui, seraient probablement indigestes ou sans "maintien" (au sens de savoir se tenir).

Par la suite, il permettra d’ancrer au sol des compositions plus aériennes nourries de senteurs fruitées et florales, agréables, accessibles, mais sans grande expressivité pour certaines. Son succès est tel qu’il est même expressément nommé dans ces compositions, bien qu’avec une certaine exaspération : "patchoufruit(s)" et "fruitchouli(s)" sont ainsi les surnoms donnés aux créations parfois orientalisantes ou plus souvent néo-chypres de ces parfums qui doivent répondre à des critères de vente en étant tout à la fois, confortables à porter, tout en tentant d’être "sérieux et crédibles" (? !). Ah, l’éternelle quadrilature du cercle qu’il faut atteindre ! Ainsi, dans les années 2000, nombreuses ont été les créations trouvant leur assise sur le patchouli, souvent mêlé à la rose par ailleurs : Coco Mademoiselle, le précurseur de la "nouvelle vague" parfumée, Miss Dior Chérie, Idylle, Perles (pour citer l’un des plus réussis), ou même Voleur de Roses avant ceux-là (précurseur de l’accord rose-patchouli), et tant, tant d’autres... Parfois, cet accord donne un mariage à l’union stable et appréciable. Souvent, le patchouli n’est que la raison d’être de créations moins réussies (mais plus nombreuses), dont les passionné(e)s de parfums préfèrent divorcer.

Mais, déroulons le fil de l’histoire et revenons en 1970.

Bien avant la sortie de Angel en 1992, ou même d’Aromatics Elixir de Clinique en 1972 et de Gentleman de Givenchy en 1974, Réminiscence va rendre un hommage presque "solifloral" à cette matière, en lui donnant le nom de son premier et plus emblématique parfum.

La plupart des facettes du patchouli seront exploitées. Dans la création de 1970, certains en "voient" (ou plutôt, sentent) jusqu’à cinq, d’autres le trouvent trop linéaire et stable. Je distingue effectivement plusieurs étapes lors de l’évolution sur ma peau, selon les jours. En effet, l’évolution du parfum est souvent changeante, totalement indépendante de toute forme de conscience. La seule facette de la matière que la parfum de Réminiscence délaisse assez ostensiblement est l’aspect camphré et parfois vert du patchouli, que l’on ne retrouve guère ici.

Tout débute par un accord extrêmement alcoolique, spiritueux, surprenant, mais pas désagréable. Immédiatement, cette éclat liquoreux s’accompagne d’une facette boisée évidente qui perdurera jusqu’aux notes de fond et d’une forte odeur de moisi, qui, bien que persistante, fort heureusement, sera malgré tout plus fugace au fur et à mesure des heures qui passent. Le patchouli et son aspect moisi, racineux et terreux, cohabite d’abord avec un cèdre extrêmement sec. Le parfum mêle alors les extrêmes puisqu’il apparaît moisi, donc humide, mais extrêmement asséché également !

En coeur, co-existent les bois de vétiver, fumé, et un santal d’Australie qui a pour caractéristiques de ne pas être crémeux ou onctueux comme le santal de Mysore, mais sec et amer dans ses premières notes, bien que comme son cousin indien, il soit d’un boisé doux. Le Patchouli de Réminiscence est ainsi bien plus sec que le celui de Molinard, plus rond et moelleux. L’effet de sécheresse abordé en tête se poursuit ainsi en coeur et s’amplifie jusqu’à des notes légèrement fumées, diminuant lentement mais sûrement l’aspect moisi des débuts. Alors, la "puanteur" de la vaporisation, souvent décriée, laisse place à une senteur bien plus agréable. Le moisi s’en est presque totalement allé, la facette boisée persiste.

Les notes de fond sont bien plus complexes et fort agréables. Il s’agit d’une réussite assez importante pour que les accords de fond soient devenus une signature de la marque dans nombre de ses compositions. A la note boisée s’ajoutent des notes ambrée (absolue labdanum d’Espagne), gourmande (vanille et fève tonka), balsamique (résinoïde de baume tolu) et musquée (par des muscs blancs). L’adjonction des bois et des facettes qui se révèlent en fond rendent ce Patchouli très tenace, avec une résistance et une persistance à toute épreuve. Les aspects balsamiques, ambrés et gourmands rappellent parfois des notes douces et vagues de cacao et de caramel. La promenade dans les sous-bois s’achève, après une longue marche, en cuisine, les biscuits sortant du four, leur fumet nous attirant au loin !

Patchouli est en quelque sorte un trait d’union entre Shalimar, sorti 50 ans plus tôt, et Angel, qui sortira un peu plus de 20 ans plus tard. Cet oriental boisé, âpre dans certains moments de son évolution, que beaucoup adorent détester, mais que celles et ceux qui l’aiment, le font avec passion et virulence, partage avec eux un grand nombre de points communs : le clivage des goûts ; l’adoration ou la détestation qui le caractérisent ; l’absence de place laissée à l’indifférence... ; et, surtout, après quelques minutes ou heures qui mettent à mal l’amour qu’on peut lui porter ou celui que l’on nous porte (par insupportation de la fragrance que l’on arbore), cette conclusion en forme d’apothéose de gourmandise. En effet, après le sablé sec rance rangé au fond d’un vieux placard moisi, semble ne plus subsister qu’un délicieux biscuit doré et vanillé, dont on se demande comment on a pu douter quelques minutes à peine auparavant qu’il était si savoureux. Patchouli est ainsi, avec Shalimar et Angel, baroque et mystérieux, franchement séduisant ou peu appréciable. Alors qu’on refractionne si souvent aujourd’hui le patchouli pour lui ôter ses aspects les plus dérangeants et sales (ceux de terre humide et moisie), Patchouli, malgré ses 40 ans fêtés cette année, est à l’image de la matière originelle et originale à qui il rend si bien hommage dans (presque) toutes ses facettes. Qu’on apprécie... ou pas ! Moi, j’aime plutôt !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 26 septembre 2019 à 09:58

Bonjour,
je porte patchouli de réminiscence depuis plus de 30 ans !!
je suis désespérée car je ne retrouve plus mon odeur dans ce parfum !!!!!
il ne sens plus la même odeur !!?????
Que faire ????
si vous pouvez me renseigner svp ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 septembre 2019 à 11:24

Bonjour capa,
La première chose à faire, c’est votre deuil.
Vous pouvez traquer les flacons avec des étoiles sur les sites de vente en ligne, avec les risques connus.
Et vous pouvez découvrir d’autres parfums, qui, peut-être, viendront remplacer ce patchouli amputé et défiguré.
Est-ce que vous connaissez la marques Les Néréides. Ils ont deux Patchouli : Précieux et Antique, qui vient d’être réédité. Il y a aussi le Patchouli Leaves de Montale, qui n’est pas du genre discret.
Bonne recherche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 septembre 2019 à 20:26

Une belle alternative au Patchouli de Réminiscence que je n’ai plus senti depuis longtemps (est-il défiguré à ce point ?), testez le Patchouli de Santa Maria Novella, à mes yeux le plus pur des patchoulis. Magnifique !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

John Doe

par , le 12 février 2019 à 14:28

Bonjour à tous,
Rien à voir avec Réminiscence mais la fameux "patchouli antique " des Néréides est de nouveau en vente sur leur site ou sur le site "olivolga".
Affaire à suivre car plusieurs d’entre vous mentionnent cette marque.
Belle journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

John Doe

par , le 17 août 2018 à 08:33

Bonjour,
Est-ce que l’un(e) d’entre vous connaît la maison "Bleu de Nice" ?
Ils sont spécialisés dans le patchouli, et proposent une large gamme, à bas prix !
Le site a des allures de page "minitel" et n’est de ce fait pas vendeur.
Quand bien même, j’en ai commandé : "mon patchouli".
Il est très bien, mais je reste très dubitatif quant aux procédés de fabrication, synthétique ou pas... Je leur ai posé la question, ils assurent une production "artisanale", mais derrière ce mot, il peut y avoir beaucoup de choses.
Au plaisir de vous lire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 mai 2018 à 11:14

Bonjour, le patchouli de Santa Maria Novella n’ayant pas sa critique, je pose ma question ici : avez-vous déjà senti ce parfum ? Kafkaiesque, dont j’aime beaucoup le blog, en fait une critique dithyrambique, c’est un de ses patchoulis préférés. Et vous, vous en pensez quoi ? C’est le seul patchouli de sa liste que j’ai peut-être une chance de pouvoir tester dans ma ville car une boutique vend les parfums de cette marque ( reste à espérer qu’ils aient celui-là, bien sûr ).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 mai 2018 à 18:29

Bonjour Izzy. Ce patchouli, sans doute le plus pur, le plus authentique du marché, s’adresse aux vrais amateurs de la plante. Je le sens chaque fois que je peux et il figure en très bonne place sur la liste, bien trop longue, de mes achats à venir. Je ne l’ai plus senti depuis une bonne année. J’ose espérer qu’il n’a subi aucune malheureuse reformulation (*). Paradoxalement aussi puissant que doux, il s’épanouit sur la peau merveilleusement, sans fioritures mais tout en subtilité. Noble, racé et attachant. Bonne semaine !
* Sans doute le mot qui hélas apparaît le plus souvent sous la plume de tous les intervenants de notre site préféré.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 mai 2018 à 21:18

Bonsoir Farnesiano, "pur et authentique", "doux et puissant", "noble et racé"...décidément, j’ai de plus en plus envie de le sentir ! Ayant également jeté un oeil à votre liste de parfums, je me dis qu’il pourrait bien me plaire, porté avec légèreté. Je vous tiens au courant !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 mai 2018 à 12:01

Bonjour, je vous lis toujours avec beaucoup d’intérêt.
Pour ma part, le Patchouli de Réminiscence a toujours la même tenue... Question de peau ? je le porte régulièrement et ce depuis plus de vingt ans, le sillage reste identique vraiment ! Même parfois un peu trop à mon goût...
En revanche celui des Néréides, je ne m’y attarde plus et pourtant c’était un véritable monstre, surtout le "antique", qui n’existe plus, bien entendu.........
Jolie journée,
Sigisbée ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 mai 2018 à 15:01

Bonjour. Je n’ai toujours pas trouvé le temps d’aller tester le patchouli de SMN, donc j’en profiterai pour tester le Réminiscence que je ne connais pas non plus. Je suis aussi furieusement attirée par 2 parfums de Nobile 1942 : Patchouli nobile, et Anonimo Veneziano ( bergamote, orange, mandarine / jasmin, ylang ylang, lotus, rose / labdanum, santal, patchouli, vanille ). Pour ces deux-là il faudra que je trouve une boutique qui envoie des échantillons. Si vous les connaissez, dites-moi ce que vous en pensez.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mai 2018 à 08:43

Bonjour Izzy,
Je suis toujours méfiant quant à la bergamote qui logiquement n’est plus autorisée, UE oblige, mais bon, à tester bien sûr !
Belle journée,
Sigisbée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mai 2018 à 16:41

Bonsoir Sigisbée,
Oui, bien sûr, moi aussi j’y ai pensé. Mais que faire ? Renoncer à tous les parfums qui en contiennent, ou sont censés en contenir, comme Shalimar ? Je ne suis pas assez au fait de toutes ces "chimisteries"pour savoir comment se débrouillent les nez dans cette affaire de bergamote. Et le reste de la pyramide m’a bien plu !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2018 à 08:58

Bonjour Izzy,
Quand je parle de méfiance, je ne crains pas la bergamote en elle même, mais le fait qu’elle soit citée dans la pyramide.
Il est vrai que moi non plus je n’y comprends plus rien... Ou du moins je m’interroge, comme nous tous ici. Je suis un peu las d’acheter des flacons de flotte à prix d’or. Parce que finalement, le fond du problème est bien là, vous serez d’accord avec moi je pense.
Je vous souhaite une belle journée,
Au plaisir,
Sigisbée ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 avril 2018 à 10:27

Bonjour,

Dommage que Patchouli réminiscence et Elixir de Patchouli est perduent toutes leurs notes qui composaient leur originalité DE Patchouli. Il reste juste cette senteur terreuse...sans plus les fameuses Notes de Patchouli des années 70 qui ont construit son indéniable succès ....au grand dame de toutes les inconditionnelles du VRAI Patchouli....J’ai du mal à retrouver un autre parfum qui me sied autant...vraiment dommage que les décideurs ne prennent pas en compte les besoins des clients.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 décembre 2017 à 23:37

Juste un petit mot pour vous dire que je portais patchouli depuis les années 80, je l’aimais passionnément, je lui suis toujours restée fidèle, c’était mon empreinte. Aujourd’hui je vous rejoins pour partager l’incompréhension de ce changement de tenue. Je ne reconnais plus mon parfum, plus de sillage captivant, plus de trace, plus rien sinon quelques petites minutes de réminiscence .... n’y-a-t-il rien à faire pour récupérer notre patchouli originel ? C’est étrange tout de même qu’une marque change la composition d’un parfum sans prévenir ses fidèles clientes, je suis tellement déçue et un peu désemparée car il faisait partie de moi.

Après avoir lu tous vos posts, je viens de commander élixir en espérant retrouver la tenue de patchouli. Merci pour votre aide.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2017 à 06:41

Bonjour,
Vous risquez d’être déçu(e) parce qu’Elixir en flacon translucide, bouchon carré (la nouvelle version), a perdu son sillage. Dans le même registre, juste plus ambré et moins poudré, Patchouli Leaves de Montale est encore vraiment très bien. Je n’ose pas recommander le Patchouli des Néréides parc e que ça fait trois ans que je ne l’ai plus acheté. Je ne sais pas comment est la version actuelle.
Sinon, plus caramel gourmand, sans étouffer, avec tenue ET sillage : Patchouli Intense de Molinard.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2017 à 13:39

Quel plaisir de voir mentionné le délicieux Patchouli Précieux des Néréides. Il est vraiment sympa, ainsi que l’Opoponax de la même marque. C’est un patchouli à l’ancienne, oriental mais pas trop, avec de beaux agrumes, de beaux bois, une jolie vanille et un peu de baume pour l’arrondir. Dispo en 30 ml, rare pour être souligné, donc accessible sans casser sa tirelire, comme dit Tamango.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2017 à 13:42

Et là, Farnesiano, c’est à moi que vous faites plaisir en citant Opoponax, parce que je trouve que c’est un vrai petit bijou d’hiver, réconfortant et plein de charme. C’est vrai que les petits formats permettent de craquer sans trop mauvaise conscience (c’est un compulsif qui dit ça, lol).
Bon APM

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2017 à 14:49

Merci Dom pour votre réponse qui hélas ne me rassure pas . Savez-vous pourquoi Réminiscence patchouli n’a plus de sillage ? Est-ce un ingrédient que l’on a supprimé ? Si oui suffirait-il de rajouter "quelque chose" "une substance" dans mon flacon pour retrouver ce parfum ?
Je me pose en candide car je ne sais vraiment pas quel ingrédient donne le sillage d’un parfum.
Je vous remercie encore pour votre aide, je vais acheter patchouli intense de Molinard, il faut absolument que je retrouve mon "odeur" je me sens dépouillée, pour vous dire à quel point je suis addict. Passez de très bonnes fêtes de fin d’année, je vous souhaite plein de bonnes choses, plein de délicieux parfums ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2017 à 14:58

Les Molinard sont assez différents. Testez les ou demandez directement des échantillons. Ils le font assez facilement, c’est très commercial de leur part. Et sinon ces références sont correctement suivies en parfumerie.
Les reformulations, c’est une très vaste débat que je ne vais pas encore relancer, mais c’est, hélas, l’évolution du marché : toujours plus dilué et plus cher. La profondeur venait surtout de la mousse de chêne, qui est bannie... Mais c’est une alchimie si complexe.
Bonnes recherches.
On trouve encore sur la "baie" des flacons dorés d’Elixir Patchouli. Ils en valent la peine. C’est une vraie explosion poudrée et enveloppante.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2017 à 19:22

Bonsoir Dominique,
A vous lire, on dirait que vous avez fait le tour du patchouli en parfumerie, mais je me demandais si vous connaissiez Patchouli Noir de Il Profvmo. Il m’a vraiment beaucoup plu, et ce n’était pas gagné car le patchouli ce n’est pas vraiment mon truc a priori.
Il me rappelle Coromandel, celui d’avant, pas la vilaine eau de parfum.
Je l’ai vu d’occasion, et je pourrais même aller jusqu’à l’acheter, c’est dire !...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2017 à 19:43

Bonsoir Pascale,
J’adore le patchouli, mais mon nez sature vite et j’en ai essayé de très nombreux, avec plus oumoins de succès, mais merci pour votre suggestion. Je ne le connais pas.
Actuellement, c’est Patchouli Intense qui a mes faveurs, parce qu’Inoubliable Elixir a vraiment été défiguré.
D’accord avec vous quant à Coromandel. Chanel nous prend vraiment pour des tirelires. C’est agaçant de voir ce qu’ils font de leurs parfums.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 décembre 2018 à 10:10

bonjour,
faux, la tenue reste identique sur moi.
c’est dans votre tête que ça tient moins bien.
je rigole ! ah la la ! un peu d’humour, c’est juste du parfum, enfin ce qu’il en reste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

alexis.F

par , le 9 août 2015 à 17:23

moi je connais la version homme, y a t’il une grande différence avec sa version original mixte ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 décembre 2017 à 12:07

Il y a un gouffre... Pour moi la version pour homme est une sorte de parfum-lessive aux aldéydes, avec une pointe de caractère original.

Patchouli est une racine, un bois, une terre poussiéreuse, brune et passionnante, une merveille à explorer. Patchouli Homme est une buanderie le week-end, sans l’humidité, mais avec la sensation de propre.

Patchouli Homme n’est pas forcément un mauvais parfum en soi, il a en tout cas plus de caractère que d’autres parfums lessive. Mais à côté de Patchouli...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 décembre 2017 à 13:15

La version lessivielle d’un parfum lui-même lessivé ? Mais nous atteignons le registre de l’homéopathie !
Excellente journée.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2017 à 10:34

Effectivement ^^
J’imagine que le patchouli est encore présent dans la version homme, mais à côté de Patchouli, c’est presque une blague.
Après ça, je n’ai pas vraiment fait l’effort de le sentir longuement, à ma décharge j’étais occupé à me plonger dans l’Élixir de Patchouli... Que je trouve somptueux. Cher DOMfromBE, si vous trouvez Patchouli affadi, peut-être l’Élixir de Patchouli sera plus proche de ce à quoi vous aspirez ? En sentant les deux à côté, je n’ai aucune hésitation pour l’élixir...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2017 à 11:51

Inoubliable Elixir Patchouli, en bouteille dorée kitsch à souhaits a été un enchantement poudré hivernal dès que je l’ai rencontré et jusqu’à son changement de flacon. Depuis que Réminiscence est passé au verre transparent et bouchon doré carré, il est toujours bien reconnaissable, correct au niveau de la tenue pour une EDP, mais comme tant d’autres, c’en est fini du sillage et de ce si bel effet enveloppant qu’il procurait sur les lainages...
Merci pour votre suggestion, que je ne connais pas. Quant à moi, je peux dire que je vais réessayer Patchouli Leaves de Montale et le Patchouli des Néréides, proches de l’Elixir. Sinon, dans mes armoires, il y a un vaporisateur et un flacon de 500 ml, carré, massif, jouissid de Patchouli Intense de Molinard.
Je suis partial, emporté, tranché, et tant pis. Certes toutes les marques nous emballent dans leurs récits, mais la "petite" ancienne maison familiale et grassoise n’est ni Chanel ni Guerlain, alors pas de pseudo égérie avec lesquelles on gaspille des millions de dollars... Certes, certainesformules ne sont pas forcément inovantes, mais l’exécution est bonne. Tenue et sillage sont au rendez-vous. Cet automne, j’ai plongé compulsivement dans Ambré lumière, Chypre charnel, Rose turkia, Ambre, en plus de mes habituels Habanita (un soupir par la Cologne discontinuée) et P.I.
Pour 2018, j’ai encore quelques essais à faire et j’espère faire de belles rencontres, mais je serai de plus en plus intransigeant sur la qualité des produits. J’attends beaucoup de Grand Soir et Absolu pour le Soir... Ce n’est pas le prix qui est mon critère, jusque 3€/ml, mais je veux du sillage !
Je n’aime pas le lissage, le politiquement correct, le "vite-senti-vite-acheté-vite-oublié", je veux des réactions, des provocations, des parfums qui bousculent. Rendez moi mes années 80.
 ;-)
Excellent weekend à tous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2017 à 12:04

"Je n’aime pas le lissage, le politiquement correct, le "vite-senti-vite-acheté-vite-oublié", je veux des réactions, des provocations, des parfums qui bousculent. Rendez moi mes années 80."

Je signe pour ce dernier paragraphe ; )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2017 à 12:29

Merci Pascale,
Et bon weekend à vous,
Dominique

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2017 à 15:23

Eh bien ! Si aujourd’hui ce parfum est diminué, quel devait être son aura, alors ! Je n’ai pas connu les années 80, seul leur écho me parvient, grâce justement à ces parfums, et c’est un écho sonore !
Par contre je ne comprends pas bien la politique des noms chez Réminiscence, en particulier dans la gamme Patchouli, et j’ai peur que chaque perfumiste donne un nom différent au même parfum...
Je ne sais pas si j’aime le patchouli... J’aime Patchouli, évidemment, mais ce n’est pas une note après laquelle je cours. Sachant qu’elle est quand même incontournable.
Concernant Molinard, je n’ai malheureusement pas tellement l’occasion de les sentir, ils sont difficilement trouvables à Genève, et généralement, ce n’est que Habanita qui est disponible... Mais je garde Ambré Lumière dans mes parfums à sentir. Et je devine d’avance qu’il ne me laissera pas indifférent ;)
Moi non plus je n’aime pas le lissage, et encore moins la médiocrité. Pourquoi la parfumerie, qui était auparavant si contrastée devient-elle aujourd’hui tellement stéréotypée ? C’est le contraire qui devrait se passer...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2017 à 15:39

Ce qui domine, c’est cette règle du vite senti, vite choisi, vite vendu, dans une optique de rentabilité à court terme, et l’année d’après, on remet ça... Si certains produits s’imposent et demeurent, tant mieux. Et sinon, ceux qui s’indignent sont une infime minorité comparé à cette foultitude de clients lambdas. Vive les moutonsqui passent à la caisse !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 décembre 2017 à 23:54

Moi aussi je signe pour ce paragraphe. Si vous retrouvez ce sillage ....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 décembre 2017 à 23:40

Merci pour vos conseils, je viens de commander , avec espoir,Élixir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Beer luc

par , le 4 août 2015 à 11:04

Un très bon patchouli que j’ai oublié de cité dans un post précédent est celui de Montale - Patchouli Leaves que je trouve bien supérieure à cette eau de toilette de Réminiscence,mais plus proche D’Elixir avec moins de vanille,celle-ci se faisant plus discrète au profit de l’ambre.
La qualité est la tenue des parfums Montale sont légendaires à leurs réputations.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 août 2015 à 12:29

Cette fois, ça y est !
Je suis obligé d’admettre que je suis complètement influençable et compulsif, mais à force d’en lire des échos favorables, je me suis commandé Patchouli Leaves de Montale en aveugle.
Vivement que le colis arrive !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 août 2015 à 11:09

Voilà que je me réponds car le colis est arrivé hier.
Je ne connais pas le reste de l’assortiment Montale, mais Patchouli Leaves correspond à ce que j’attendais et que j’apprécie, très proche de l’Elixir de Réminiscence, en moins vanillé. Tenue et sillage sont au rendez-vous. Et un détail sympa : la housse et le vapo 20 ml (à choisir dans la gamme, mais je suis resté sur le patchouli) offerts.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 août 2015 à 18:24

Bonjour DOMfromBE,c’est très sympa de nous faire de votre avis sur cette version de Montale.
La présentation en plus est originale,petit stress quand on découvre pour la première fois un flacon : la légèreté.
Il y a bien 100ml mais l’effet est dû à l’aluminium,qui protège beaucoup mieux le jus de la lumière qu’un joli flacon en verre bien plus lourd.
Mais je garde toujours mes flacons dans leurs boîtes d’origines malgré tout.
L’idée de choisir son 20ml dans la gamme est une bonne chose pour faire des découvertes,nettement plus intéressant qu’un banal échantillon de 2ml .
A l’occasion essayez Dark Aoud,une très belle réussite bien maitrisée loin de cette nouvelle tendance mode dans laquelle on nage,plus proche des Oud Arabes quoique ....ceux-ci font références dans le domaine de la parfumerie Saoudienne.
Bravo pour votre aventure de la découverte d’un très beau Patchouli.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 août 2015 à 18:48

Je n’aime pas trop acheter sans avoir eu l’occasion d’essayer, mais dans ce cas la surprise est bonne. Comme encore récemment avec Cuir de Russie de L.T.Piver.
Le patchouli est une drogue pour moi et mon odorat sature vite, donc je dois alterner. Car en un weekend, je peux "avaler" un demi Bornéo 1834 (format export)...
J’avais aussi craqué pour le Patchouly de Profumum, à tort. Très grande déception. Aucun sillage. Il ne tient que sur les vêtements et de préférence foncés car il est assez huileux et tache.
Je vais essayer d’aller fouiner chez Montale la prochaine fois que je viens à Paris. J’ai aussi loupé Jovoy et le patchouli Von Euserdorff.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 août 2015 à 19:46

Je l’aime beaucoup aussi ce Bornéo 1834 de S.Lutens,une autre facette de Patchouli tout aussi envoûtante.
Dans une gamme moins niche mais agréable également c’est la version des Néréides :Patchouli Précieux,auparavant Patchouli Antique.
Assez proche de Reminiscence,vanille oblige.
Une autre variation mais plus sèche,pas de vanille du tout c’est celui vendu par les Ecuadors,227, Galerie Porte Louise 1050 Bruxelles.
Tester avant d’acheter,je l’aime bien aussi,à avoir dans sa collection.
Je ne connais pas la version de Profumum,aussi je vous remercie de votre avis,celui de Etro est très bien aussi,plus subtile,il fait plus bcbg comme celui de l’Artisan Parfumeur,Patchouli Patch.
Celui de Von Eusersdorff aurait des similitudes avec Profumum,à éssayer avant.
Je compte me prendre celui de Jovoy :Psychedelique,au pif sans jeux de mots car j’ai confiance en cette maison.
Volià pour conclure le tour d’horizon de cette matière qui est à l’origine de mon attirance des parfums.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 août 2015 à 20:09

J’ai déjà porté celui des Néréides, et j’ai aussi craqué pour leur Opoponax. C’est un nuage enveloppant très confortable pour l’hiver et comme je mets souvent Shalimar, je reste dans le thème.
Etro, c’est une valeur sûre. Je l’avais réessayé chez Senteurs d’Ailleurs avant d’acheter celui de santa Maria Novella (très sec, très sexe en cuir...).
Pour moi, tant que je vivais avec ou en contact avec mes parents, c’était le tabou absolu. Mon père détestait ça.
Maintenant, je me compare souvent à la chenille bleue d’Alice au pays des merveilles, dans mon nuage...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mai 2016 à 15:56

Bonjour,
Puis-je savoir ou tu as commandé le parfum Montale Patchouli Leaves ? j’adore le Patchouli et je recherche un parfum qui tient toute la journée. Merci bien

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mai 2016 à 21:15

Bonsoir,
C’est tout simple, je me suis inscrit sur le site de Montale et j’ai commandé PL, qui est arrivé assez vite par la poste.
C’est actuellement un des trois patchoulis que je porte avec Inoubliable Elixir de Réminiscence et Bornéo 1834 de Lutens. Chacun explore des facettes différentes, mais ils ont en commun d’être tenaces et dotés de sillages importants. Et seul le Lutens n’est pas porté en "association".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sigisbée

par , le 3 août 2015 à 15:24

Finalement je le porte à nouveau et lui suis fidèle,
En superposition avec un oriental vanillé tel Shalimar, il est unique et mystérieux.
J’ai le sentiment qu’il est conforté dans son merveilleux orient.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par , le 3 janvier 2015 à 10:32

Bonjour,
L’Incroyable est une version Millésime de Patchouli sortie pour les 40 ans, avec des paillettes dorées sur le flacon et un grand 40 sur la boîte. Pas vraiment différent ni meilleur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

neovand

neovand

a porté Patchouli le 16 mars 2020

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Patchouli le 20 décembre 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Patchouli le 16 décembre 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Patchouli le 13 août 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :

Guillaume83

a porté Patchouli le 24 mai 2019

38 ans, un brin original, quelque peu rangé quand même, la passion du parfum m’anime depuis l’adolescence même si je manque encore cruellement de formation ou d’apprentissage, j’y travaille (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Patchouli le 21 avril 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :

Carmen

a porté Patchouli le 8 novembre 2018

Sa note :
neovand

neovand

a porté Patchouli le 14 août 2018

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
Effervescence

Effervescence

a porté Patchouli le 10 juin 2018

Sa note :
neovand

neovand

a porté Patchouli le 5 juin 2018

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :

Belle du seigneur

a porté Patchouli le 30 mars 2018

Saenen

Saenen

a porté Patchouli le 28 février 2018

Sa note :

karamelle56

a porté Patchouli le 28 décembre 2017

LeLysNoir

LeLysNoir

a porté Patchouli le 8 novembre 2017

Sa note :

isadorage

a porté Patchouli le 4 juin 2017

sigisbée

sigisbée

a porté Patchouli le 11 avril 2017

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :
hangten

hangten

a porté Patchouli le 3 décembre 2016

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
Emma Bovary

Emma Bovary

a porté Patchouli le 13 novembre 2016

Nathalie

Nathalie

a porté Patchouli le 23 octobre 2016

Sa note :
Masque rouge

Masque rouge

a porté Patchouli le 5 septembre 2016

Sa note :
sigisbée

sigisbée

a porté Patchouli le 21 août 2015

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :
sigisbée

sigisbée

a porté Patchouli le 4 août 2015

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :

Twig

a porté Patchouli le 3 août 2015

sigisbée

sigisbée

a porté Patchouli le 3 août 2015

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Patchouli le 5 juin 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
sigisbée

sigisbée

a porté Patchouli le 20 mai 2015

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :
sigisbée

sigisbée

a porté Patchouli le 7 mai 2015

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :

sublime balkiss

a porté Patchouli le 19 avril 2015

Sa note :

Twig

a porté Patchouli le 13 avril 2015

Frédéric

Frédéric

a porté Patchouli le 4 février 2015

Très Curieux de toutes les nouveautés. Mes parfums les plus portés : 1) Iris Silver Mist, Lutens 2) Arabie 3) Melograno, SantaMariaNovella 4) Shalimar parce que je le porte depuis que j’ai 5ans mais (...)
Sa note :
mara

mara

a porté Patchouli le 10 décembre 2014

Depuis mes 18 ans j’aime le monde des odeurs. C’est à cet âge que j’ai reçu mon premier parfum : Princesse d’Albret. Le second fut L’Air du Temps de Nina Ricci. Et après je n’ai cessé de partir à la (...)
Sa note :

VaLy

a porté Patchouli le 23 novembre 2014

lucasdries

a porté Patchouli le 20 novembre 2014

Fan de parfums depuis mon plus jeune âge, j’aime à peu près de tous les styles de parfums, ma seule règle étant de ne pas trop mélanger, et d’avoir le plus que possible de vraies périodes avec un tel ou (...)
Sa note :

lucasdries

a porté Patchouli le 22 octobre 2014

Fan de parfums depuis mon plus jeune âge, j’aime à peu près de tous les styles de parfums, ma seule règle étant de ne pas trop mélanger, et d’avoir le plus que possible de vraies périodes avec un tel ou (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Patchouli le 17 septembre 2014

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Patchouli le 13 août 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :

lucasdries

a porté Patchouli le 8 août 2014

Fan de parfums depuis mon plus jeune âge, j’aime à peu près de tous les styles de parfums, ma seule règle étant de ne pas trop mélanger, et d’avoir le plus que possible de vraies périodes avec un tel ou (...)
Sa note :
hangten

hangten

a porté Patchouli le 6 août 2014

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
CADAF

CADAF

a porté Patchouli le 6 août 2014

DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Patchouli le 26 juillet 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Patchouli le 21 juillet 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Patchouli le 13 juillet 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
hangten

hangten

a porté Patchouli le 7 juillet 2014

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
Opium

Opium

a porté Patchouli le 7 juillet 2014

Rédacteur sur auparfum depuis 2011, je suis connu pour mes interventions rapides, brèves, succintes et synthétiques... Il paraît que je pourrais vous en raconter davantage, mais, non. Pour une fois, (...)

à la une

Louis Vuitton égrène les Heures d'absence

Louis Vuitton égrène les Heures d’absence

Le sellier présente cette onzième addition à sa collection féminine comme « une invitation à se laisser aller et à profiter des moments où le temps est en suspens ».

en ce moment

il y a 17 heures

#memeespoirdecu

il y a 17 heures

Mais que nenni Helianthe : il n’y a pas de mauvais moment. Ne vous excusez pas. Chacun est(…)

il y a 20 heures

Bonjour Adina, Je me rends compte que le moment est assez mal mal choisit, je suis vraiment(…)

Dernières critiques

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019