Auparfum

Pi de Givenchy

Givenchy

Flacon de Pi de Givenchy - Givenchy
Note des visiteurs : (30 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Space cow-boy

par , le 14 février 2008

L’épopée pré-millénaire de Givenchy dans l’espace était interprétée par un flacon pyramidal massif et gravé, très compliqué, un nom bien connu des matheux mais pas très glamour, une communication pas commune montrant des astronautes en apesanteur repoussant leur limites, et, heureusement, un parfum oriental vanillé à tomber.

Après quelques notes de tête pétillantes (mandarine), aromatiques (pin, estragon, basilic) et vertes (galbanum, néroli), l’accord oriental s’étale de tout son poids, déversant sa vanille crémeuse, son benjoin suave, la fève tonka aux effluves de tabac blonc et d’amande gourmande, et le gaiac qui apporte sa petite note fumée. On pense à des macarons, du caramel, de la crème brûlée à la vanille, des gourmandises bien plus terre à terre mais surtout plus sensuelles, à mon sens, que les aventures spatiales des héros de Pi.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 31 octobre 2016 à 10:39

Je porte Pi ce jour et je suis une femme de 30 ans. J’ai l’impression d’être une guerrière aztèque qui revient après la bataille, pour reprendre doucement ses parures de princesse (toujours guerrière) mais plus douce. Messieurs, aimez-vous sentir ce parfum sur une femme ? Je le sens puissant et rassurant, il me plait bien, mais je ne souhaite pas qu’il paraisse trop masculin sur moi, seulement je recherche une vanille un peu relevée, avec du caractère, qu’en pensez-vous ?
En tout cas le flacon et le parfum me plongent beaucoup plus dans un univers aztèque, temple pyramidale au milieu de la jungle, il a pour moi un petit côté sauvage et envoutant, quelque part un peu dangereux mais attirant... Mais très loin de la découverte spatiale, je ne retrouve pas cet univers galactique donné par son image marketing. En tous cas, une jolie rencontre !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 octobre 2016 à 11:35

Aimons-nous sentir ce parfum sur une femme ? Je n’en ai jamais eu l’occasion, et pour répondre à cette question, il faudrait que je vous rencontre, chère auparfumiste ! Mais, si ce parfum vous plaît, pourquoi vous poser une telle question de principe ? Qu’importe ce qu’il "paraîtra". Je vais vous dire une bonne chose : dans ma garde-robe parfumée, aux côtés de masculins et de mixtes, on trouve Ysatis, le Dix de Balenciaga, Après l’ondée, Ma griffe, Tocade, L’Instant, et d’autres féminins. Jamais, au grand jamais, personne ne m’a fait la moindre remarque du genre : "Mais bon sang de bonsoir, tu portes un parfum pour femme !" Autrement dit, cela passe comme une lettre à la poste : les personnes qui s’intéressent peu au parfum n’y voient que du feu, me disent parfois que mon parfum est agréable ; les connaisseurs identifient le parfum, en trouvant qu’il rend bien sur une peau d’homme, ou me demandent ce que je porte.
Je dirais que les choses seront faciles à plus forte raison dans le sens inverse, car l’état présent de nos habitudes sociales fait qu’il est plus fréquent de voir une femme adopter un parfum mascuin que le contraire.
En conclusion, disons qu’à la vérité un parfum n’est, fondamentalement, ni masculin, ni féminin, mais il est fleuri, boisé, oriental, chypré, poudré, fruité, etc.

Quant à la vanille, avez-vous essayé celle, somptueuse, de Mona di Orio ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 octobre 2016 à 12:06

Jean-David,

Merci pour votre réponse ! J’essaye en effet de prendre un parfum pour ce qu’il est, sans genre, mais plutôt ce qu’il évoque. Le fait est que j’ai parfois une apparence un peu masculine par les vêtements, je ne voulais pas surdosé avec un parfum qui dans l’esprit peu paraitre "viril" dans ses composants. Cependant j’aime cette dualité dans certains parfums, ce revirement du vert/hespéridé/floral au profond/boisé/épicé/ambré.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer la vanille de Mona di Orio (pardon, j’utilise souvent le terme de rencontre/d’accompagnement, je considère le parfum comme une entité vivante à part entière). Pensez-vous que je puisse la trouver au Printemps de Lille ? Je ne pense pas l’avoir aperçu dans mes recherches de cette fameuse vanille/amande/épices des dernières semaines. A vrai dire j’ai du mal à trouver un parfum de ce genre et pour l’instant (que j’aime beaucoup aussi) c’est Pi qui s’approche le plus de ma recherche. Je ne le sens pas trop sur moi, peut-être sommes-nous suffisamment fusionnels pour qu’il m’accompagne sans paraitre une odeur étrangère... en tout cas il me rassure.

Si vous avez d’autres suggestions dans le genre de Pi, je suis preneuse ! J’ai testé Egoiste (trop piquant/boisé pour moi, il me plaisait sur papier mais on forme un couple disgracieux), Samsara (me plait bien mais beaucoup trop discrète, elle se fond sur ma peau), Brit women (bien apprécié mais trop sage ? il manque l’étincelle), et j’ai senti les Poisons sans coup de coeur, je cherche un parfum moins porté.

Merci de votre intérêt pour mes questions purement esthétiques, malgré tout, je porte un parfum aussi pour séduire et me donner confiance, je veux juste être certaine de mes choix car le budget (brrr quel vilain mot pour tout domaine artistique !) est malheureusement limité...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 octobre 2016 à 15:04

Chère MayAdl3r (quel prénom véritable cache ce pseudonyme ?),

Merci de votre charmante lettre. Si c’est par votre vêtement, et non par votre plastique, que vous avez un côté masculin, alors il n’est pas à craindre, à mon avis, de souligner cela par des notes olfactives plus traditionnellement associées à l’homme (vétiver, bois, poivre, etc.). Cela peut être au contraire attirant.
Il faut aussi voir que Pi, s’il est classé parmi les masculins (et qu’il est réputé pour être un parfum séducteur), n’est tout de même pas un macho du cosmétique. Ce n’est ni Kouros ni Azzaro. Donc, si ce parfum vous plaît, essayez-le donc quelques jours, et vous verrez bien la réaction autour de vous. Je doute fort que vous choquiez ! En un mot, parfumez-vous comme vous aimez !

Encore un mot sur Pi : si vous ne le sentez pas beaucoup sur vous-même, c’est peut-être tout simplement que vous ne le dosez pas beaucoup. C’est tout de même un plaisir que de sentir, tout au long de la journée, le parfum que l’on porte. La plupart des gens se contentent de deux ou trois pschitts, mais pourquoi ne pas essayer quatre, cinq... dix, douze ? Il faut trouver, pour chaque parfum, la juste mesure, celle d’une vraie présence, sans bien sûr être envahissant. Quant aux endroits où se parfumer : outre le cou, il y a les poignets, le creux des coudes, les cheveux, le revers d’une veste, un foulard, et, pourquoi pas, l’ourlet du pantalon !

Je ne sais si la marque Mona di Orio est distribuée au Printemps. C’est tout de même une marque plutôt "de niche". N’avez-vous pas une ou deux parfumeries "branchées" à Lille ?

Quand vous parlez de mélange vanille/amande, le nom de L’Heure bleue vient naturellement à l’esprit. L’extrait en est la plus belle incarnation... splendide, mais c’est bien coûteux ! Et quoi qu’il en soit, il faut vérifier chaque parfum sur peau, avant tout achat.

Les vanilles, ce n’est pas ce qui manque, entre celles de Réminiscence, de Diptyque, Guerlain, Hermès, etc. Il faut prendre son temps, essayer patiemment, demander des échantillons, des décants, les tester chez soi, un par un, noter ses impressions. Bonne quête parfumée !

Ah ! Essayez donc Kiss me tender des parfums de Nicolaï : amande, vanille et épices s’y mêlent, et c’est un parfum très séduisant, qui, comme son nom l’indique, donne aux garçons l’envie d’embrasser celles qui le portent !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 octobre 2016 à 15:45

Un prénom des plus commun se cache derrière ce pseudonyme, dont je vous donne la moitié de décryptage,
vous aurez peut-être reconnu Adl3r, pour Adler, c’est-à-dire Irène Adler, pas-si-tendre aimée de Sherlock Holmes...

J’ai effectivement fait un long tour du côté de Guerlain, malheureusement j’attends l’eau de parfum de l’Heure Bleue, pour avoir un meilleur aperçu de son aura, mais Lille est si loin de Paris qu’il leur faut des semaines (voire des mois apparemment) pour abreuver leurs comptoirs (et nos petites narines) de leurs compositions poétiques... Alors je patiente, en espérant que l’Heure Bleue constituera une partenaire de choix... J’ai eu Après l’Ondée sur le poignet il y a quelques semaines, la rencontre a été tonitruante (voir désagréable la première demi-heure) mais je lui ai pardonnée grâce aux heures suivantes. Mais le démarrage est bien trop difficile pour que je la porte avec jubilation.

Je reviens du Printemps, pas de Mona di Orio a priori, mais pour la découverte et hors sillage de cette quête vanillesque, je repars avec un échantillon de Bois des Iles de Chanel, j’ai découvert 31 rue Cambon avec délice toute la journée d’hier, nous verrons ce que peut donner ce voyage sur les iles.

J’ai découvert durant cette quête la jolie Traversée du Bosphore de l’Artisan Parfumeur, et tout comme Pi, on s’approche plutôt de ma recherche, c’était un agréable voyage... J’ai testé Un Bois Vanille de Lutens (qui ne m’a pas déplu, mais là aussi, pas d’étincelle), Noir pour Femme de Tom Ford sur papier (que j’ai trouvé très crémeux, donc un peu éloigné de ce que je recherche). Je verrai si j’ai une possibilité de me rendre à Paris l’an prochain pour découvrir d’autres merveilles introuvables ici, enfin dans notre jolie ville du Nord, nous n’avons pas à nous plaindre, j’ai la possibilité de bien des rendez-vous enchanteurs !

Merci pour cet échange Jean-David, au plaisir de vous lire...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 octobre 2016 à 16:25

Ah ! Irène Adler, LA femme ! la seule qui ait réussi à tenir en échec ce cher Sherlock !

Toujours au sujet des vanilles, il y a celle de l’Artisan parfumeur, justement : Vanille absolument, mais je ne suis pas certain que ce soit toujours distribué. C’est une vraie splendeur.
Par ailleurs, trois parfums de Réminiscence (outre Vanille) semblent s’accorder avec votre recherche : Dragée, Héliotrope, et Guimauve.

Farewell, miss Adler !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er novembre 2016 à 14:52

Bonjour, je vous contacte car je porte Vanille de Mona Di Orio et c’est un beau parfum il faut le rencontrer au moins une fois dans sa vie. Etes-vous allée rue Esquermoise au soleil d’or ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er novembre 2016 à 16:12

Bonjour Del 7294,

j’y suis déjà allée découvrir quelques parfums d’Annick Goutal. Je ne sais pas s’ils ont les Mona di Orio, vous pensez que c’est le cas ?

En tout cas je viens de passer une agréable journée avec sur un bras Bois des Iles de Chanel, qui a ses qualités mais n’est pas un coup de cœur sur ma peau et ce fameux Pi de Givenchy sur l’autre bras, dont j’ai fait l’achat. Il correspond vraiment très bien à ma recherche d’une vanille/amande qui ne tombe jamais dans le crémeux, sur ma peau il se fait épicé, aromate, quelque peu salé, et je pense vite que nous serons inséparables pour les jours plus froids qui s’amorcent...

Merci en tous cas pour cette suggestion, je tâcherai dans les semaines à venir de continuer quelques découvertes, et pourquoi pas aller à la rencontre des trésors de Mona.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er novembre 2016 à 16:26

Alors, je ne sais pas exactement s’ils ont les parfums en magasin (vpc oui), mieux vaut les contacter. Sinon avez-vous déjà senti Jaïpur de chez Boucheron ? Je pense aussi à Hypnotic Poison mais vous devez le connaître.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er novembre 2016 à 16:37

J’irai voir s’ils l’ont en boutique à l’occasion, je travaille sur Lille, ce ne sera pas un souci.

J’ai senti Hypnotic Poison, qui ne m’a pas vraiment transportée, et je pense qu’il est beaucoup porté mais peut-être que je me trompe ?
Je testerai donc également Jaïpur, je connais son flacon car j’avais une série de miniatures quand j’étais petite, il en faisait partie, mais le jus avait complètement tourné, et je devais avoir 10 ans, donc difficile de remonter un souvenir précis !

Merci pour ces suggestions !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2016 à 10:04

Bonjour, alors Jaïpur n’est pas vraiment une amande/vanille mais de mémoire ses épices et son soupçon de vanille fonctionnent bien. Bonne recherche à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 mai 2016 à 16:02

Testé sur le poignet aujourd’hui. Je connais car un collegue de travail le porte. Je pense que j’aurais du mal à porter ce parfum. L’odeur est agréable mais l’amande, le sirop d’orgeat, voila quoi... je préfère à manger/boire qu’à porter sur la peau !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 septembre 2015 à 05:41

J’aime beaucoup porter ce parfum en soirée et ça fait son effet :)

Jeanne avez vous testé Pi Extrême de Givenchy ? J’ai vu une vidéo US sur yooootouuube
mais comme je ne maîtrise pas la langue j’ai rien compris.
J’aimerai bien votre avis sur cet Extrême que d’ailleurs je ne trouve pas en France.

Au plaisir de vous lire

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 septembre 2015 à 03:01

Bonsoir Ludo

Givenchy Pi Extrême est un parfum qui va sortir en France courant automne et qui propose une réécriture de l’original Pi

Cuir , Benjoin et " bois épicés" seront de mise ... Une déception apparemment pour les personnes ayant pu l’essayer aux Usa , bien loin de la gourmandise de l’original , voire plutôt similaire a One Million / Ultra Mâle , rien a voir donc avec l’original et ce qui annonce pour ma part une réelle deception .. On verra bien ...

Au plaisir ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ajaremilie

par , le 9 novembre 2014 à 00:03

La vanille est superbe dans ce parfum, alors qu’elle fait partie des odeurs qui marchent bien et sont souvent massacrées (rose, lavande, et surtout à mon sens jasmin ). Je trouve qu’elle est "faite homme" ici, et ça lui va très bien.
Un peu chaud, un parfum d’hiver. C’est vrai qu’il faut le porter avec légèreté, il est puissant.
Le seul problème est qu’on me nomme papy quand je le porte. Tant pis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 juillet 2014 à 13:27

Mon premier parfum " coup de poing " quand je le sens je retourne directement a mon début de relation avec ma femme ! de plus il a une très bonne tenue. Ah nostalgie quand tu nous tiens !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 novembre 2012 à 13:29

J’avais acheté ce parfum sur la fois d’un échantillon qui m’avait particulièrement attiré. L’échantillon exhibait des notes métalliques / magnétiques très marquées, ce qui du coup était cohérent avec le nom du parfum et la publicité réalisée.

Quelle déception après l’achat du flacon ! Ces notes en étaient presque totalement absentes, remplacées par une vanille légèrement sucrée mêlée à des notes boisées, pas désagréable mais ne correspondant pas du tout à ce que je recherchais et que j’avais senti dans l’échantillon.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que je constate une différence sensible entre un échantillon (ou un testeur) et le produit vendu. Quelqu’un sait-il d’où ça vient ? Différence de concentration ? Différence de formule ? Formule changée rapidement après la mise sur le marché ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 novembre 2012 à 13:37

Je pense que l’échantillon avait tourné ou quelque chose comme ça parce que mon ressenti est semblable à celui de Jeanne : ce parfum est vanillé, suave et gourmand - avec une vraie présence. Rien de métallique à mon nez...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 novembre 2012 à 14:04

Bonjour Tiffy !
Tout dépend de quand date votre échantillon. L’avez vous depuis plusieurs années ? Car j’ai toujours perçu dans Pi ces notes "métalliques" dont vous parlez. Après, le jus a sûrement été reformulé, plus ou moins récemment, lissé par François Demachy, "Reformulator" dixit Jicky. Et même si votre échantillon est récent, peut être vous l’a t on rempli directement dans un tube dans une parfumerie traditionnelle où les débits sont beaucoup moins importants que chez Sephora et où les testeurs restent parfois des années sur le présentoir (et sont donc des versions d’origine). Dernière piste pour moi, peut être que vous avez un échantillon d’une déclinaison de Pi comme Pi Leather Collection, avec des notes qui diffèrent de l’original.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 novembre 2012 à 17:31

et bien je me rappel avoir senti ce parfum les jours de son lancement et je l’ai resenti hier pq j’ai un flacon qui trainait ...résultat c’est totallement identique et toujours aussi massif de vanille. (rarement vu un concept de parfum autant en décallage avec son odeur)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 novembre 2012 à 18:21

Ce n’est qu’une hypothèse : peut être avez-vous confondu avec Pi Néo, le flanker de Pi, qui est plutôt une fougère, avec une vanille très fine et épurée en fond, une note anisée (Toscanol) et un magnifique cocktail de muscs blancs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 novembre 2012 à 15:42

Merci à tous pour vos réponses. Ceci dit l’échantillon datait du moment de la sortie du parfum et le flacon d’un ou deux mois plus tard...

Je continue de soupçonner les marques de faire parfois des échantillons ou testeurs légèrement différents du produit final. Peut-être pour qu’on distingue mieux leur parfum dans l’environnement saturé d’odeurs des Nociphorionnauds ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 décembre 2012 à 03:01

Je crois que j’ai trouvé la solution à ce mystère de l’odeur métallique :
www.osmoz.fr/parfums/givenchy/880/pi-metallic-collector
C’était une édition limitée, la version commercialisée actuellement ne varie pas de celle de son lancement en 1998 :
http://www.osmoz.fr/parfums/givenchy/866/pi
.
Bye.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 décembre 2012 à 11:07

Wahou... Bravo pour l’enquête M. François ! J’ai jamais senti celui là, mais c’est possible du coup. A suivre ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2012 à 19:44

offert a mon cheri . une petite merveille de suavite qui me donne encore plus envie de fourrer mon nez dans son cou. Arrrhh !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

baron.de.la.brède

par , le 16 janvier 2011 à 17:31

Très beau flacon ! La vanille dans toute sa splendeur. Ici, ça rappelle un gâteau de mariage, mais aussi toute sorte de pâtisserie française sucrée. Vraiment, chapeau ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 novembre 2010 à 11:00

C’est marrant de voir que vous soyez plusieurs à le trouver sucré.
Je cherchais un parfum pour mon chéri et c’est son nom qui m’a attiré, pour le clin d’oeil. ( ben oui, il m’a offert Samsara alors je me suis dit que Pi pour un prof de maths... lol quoi ) Et comme le parfum m’a beaucoup plus, je lui ai offert et bingo il adore !
Sur mon mari, il est crémeux mais sans lourdeur ; l’amande et la vanille sont à peine sucrées sur sa peau. Pi est gourmand mais en arômes, pas en sucre. En tout cas sur la peau de mon homme. Miam !
Je suis d’ailleurs assez de l’avis de Clochette, c’est un piège à fille. On en mangerait ! Re-miam !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Phoebus

par , le 2 mai 2010 à 13:50

Je viens de retrouver un échantillon de Pi néo... Je suis sous le charme. C’est présenté comme un "boisé fusant" mais ce n’est pas fusant du tout, du moins pas au sens que je donne à ce terme (on peut dire d’un parfum vert qu’il est fusant, oui, mais pas là). Non, ici c’est plutôt dans la case "doux", juste ce qu’il faut de sucré, quelqu’un de charmant qui n’a pas besoin de sourire de toutes ses dents gâtées pour qu’on l’apprécie. Je ne sais pas si on le vend au rayon homme ou au rayon femme mais je le trouve parfaitement mixte, pas trop envahissant...

Pour la composition, c’est plutôt boisé-aromatique d’après mon nez. On sent de l’anis, on sent du bois (je pencherais pour du cèdre, en tout cas pas l’ombre d’un vetiver) et j’imagine déjà la pointe de vanille (discrète à l’heure où j’écris) se développer plus tard. Globalement ça donne une impression bâton de réglisse, ceux que mon père mâchouillait pendant des heures lorsqu’il conduisait longtemps...Mais il y a aussi une facette gel douche pour homme (les gels douches noirs tahitti..)qui pourra déplaire à certains.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vin100

a porté Pi de Givenchy le 25 mai 2018

Sa note :

jeremysouchong

a porté Pi de Givenchy le 5 février 2018

/)
Sa note :

MayAdl3r

a porté Pi de Givenchy le 9 novembre 2016

Sa note :

MayAdl3r

a porté Pi de Givenchy le 31 octobre 2016

Sa note :

MayAdl3r

a porté Pi de Givenchy le 27 octobre 2016

Sa note :
Poison1997

Poison1997

a porté Pi de Givenchy le 14 novembre 2015

Ludo

a porté Pi de Givenchy le 16 septembre 2015

Mes eaux de toilette préférées : Body Kouros (YSL) Le Mâle (Jean-Paul Gaultier) Philéas (Nina Ricci) Polo (Ralph Lauren) Polo Sport (Ralph Lauren) Derrick (Orlane) Kipling (Well) French Line (...)
Sa note :

jeffmilo

a porté Pi de Givenchy le 12 septembre 2015

Sa note :
Celeria

Celeria

a porté Pi de Givenchy le 28 août 2015

Sa note :
Glòsòli

Glòsòli

a porté Pi de Givenchy le 1er juin 2015

Sa note :
ajaremilie

ajaremilie

a porté Pi de Givenchy le 21 février 2015

Sa note :

à la une

Quando_rapita_in_estasi_ , l'hommage à Maria Callas par Filippo Sorcinelli

Quando_rapita_in_estasi_ , l’hommage à Maria Callas par Filippo Sorcinelli

La marque anciennement appelée Unum, qui porte aujourd’hui le nom de son créateur, continue d'explorer les nuances de l’encens en s'inspirant de la musique.

en ce moment

il y a 9 heures

bonsoir et merci pour votre réponse. Je vais voir sur le site que vous m’avez(…)

il y a 9 heures

bonsoir et merci pour votre reponse Je vais voir tout ça.

il y a 9 heures

bonsoir et merci pour votre reponse Je vais voir tout ça.^^

Dernières critiques

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019