Auparfum

Posthume

Son Venïn

Flacon de Posthume - Son Venïn
Coup de cœur
Note des visiteurs : (0 vote)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Brasier viking

par , le 4 août 2020

Derrière un nom riant, qui ne déparerait pas sur la pochette d’un album de métal, se cache en réalité la sixième création d’une marque norvégienne lancée en 2016. Son Venïn, qui a pour dessein de traduire en odeur le patrimoine scandinave, propose ici un kaléidoscope de nuances fumées, hommage au goudron qui revêtait les drakkars vikings comme les églises en bois typiques de la région.
Des volutes brûlées et cuirées s’élèvent d’emblée, mêlées d’épices combustibles, évoquant de pleines poignées de cannelle et de clou de girofle jetées dans un feu de cheminée.

Dans cette atmosphère brute et calcinée s’insinuent peu à peu des inflexions plus végétales, grâce au tabac et au vétiver qui teintent d’une pointe de vert leurs facettes fumées. Les flammes se font alors presque ronronnantes dans le foyer, consumant doucement une vanille sèche et une fève tonka poudrée. Une flambée au caractère éminemment réconfortant et généreux, près de laquelle on se love avec plaisir.

Ce parfum fait partie de la sélection de la Box Auparfum#21 – mai/juin 2020

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 22 août 2020 à 08:53

Découvert grâce à la box mai/juin 2020 (quel plaisir de recevoir cette box) j’attendais beaucoup de ce parfum. La description qu’en fait Anne-Sophie Hojlo me laissait espérer de vivre une expérience virile faite, comme elle le décrit, de goudron, de Drakkars, de bois... et d’austérité brutale scandinave.
Malheureusement j’y reconnais l’odeur désagréable du cumin cuisiné qui me fait irrésistiblement penser à l’odeur d’une sueur âcre. Je me retrouve dans une cuisine fumante où des corps crasseux transpirent dans une fumée épaisse. Loin des drakkars donc.
Néanmoins, comme on dit, c’est une expérience qui ne laisse pas insensible. C’est le charme de cette box.
J’y reviendrai car je veux y voir ce qu’ASH y a vu (qui est une possibilité enthousiasmante). Plus tard, en hiver, à un autre moment qui me fera aborder ce parfum différemment.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Quando_rapita_in_estasi

Quando_rapita_in_estasi - Filippo Sorcinelli

Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d'un chypre floral à des émanations d'encensoir, inspiré par l'héroïne d'un opéra de Gaetano Donizetti.

en ce moment

il y a 10 heures

Il y a du vrai dans vos observations. Le cynisme peut être une affectation pour attirer(…)

il y a 16 heures

C’est dur d’acheter des cadeaux de Noël sans donner son argent aux milliardaires ;) Audrey Vernon(…)

hier

Pour avoir été le premier à dépasser ce cap, dans le sens inverse (j’ai porté des parfums "pour(…)

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019