Auparfum

Pour un Monsieur moins discret

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : pour moi

Âge : 41 ans

Sexe : un homme

Budget : 200 euros

Ville : Paris

par , le 25 mai 2018

Bonjour,

Je suis un homme de 41 ans, et m’intéresse depuis peu (moins de deux ans) au parfum. Je ne sais pas d’où m’est venu cet intérêt subit pour ces choses-là, mais le monde des odeurs a commencé à devenir très présent chez moi.

Avant cela, j’en étais à un niveau assez basique (Axe) qui ne tenait pas un rôle très important dans ma vie. Les rares parfums fugaces (le temps d’un flacon) de mon passé ayant été Crave de Calvin Klein (coffret cadeau de ma maman), Cucumber de Marc Jacobs (cadeau d’une chérie un peu fofolle de l’époque) et Cool Water de Davidoff. Je les ai tous appréciés à l’époque. Je le dis pour la forme mais vous aurez sans doute noté une dominante de fraicheur dans toutes ces eaux de toilette.

Depuis, des eaux ont coulé sur mes poignets, j’ai connu des hauts et des bas olfactifs, et j’ai du me résigner au fait que je n’aurai jamais de parfum signature car je suis trop sensible au climat et ce qui me semble un philtre irrésistible en hiver devient une puanteur intolérable en été, et vice versa.

Pourtant il y un parfum de "saison froide" que j’adore et j’aurais aimé qu’il soit ma signature d’hiver en quelque sorte, c’est Pour Monsieur de Chanel. Bon, je sais bien qu’il n’est qu’une énième reformulation de ce qu’il a du être à sa sortie, mais toujours est-il que je le trouve vraiment très beau.
Tout me plait en lui : son flash explosif de citron, son voyage au cœur de la mousse de chêne et sa descente toute en douceur de santal patchouli. Une très belle expérience pourrait-on dire. Pourtant un détail me gêne : il est beaucoup trop discret ! J’aimerais quelque chose qui s’en approche mais plus efficace, avec une projection rayonnante et un sillage puissant.

Auriez-vous des suggestions ?

Par avance, merci.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Timeal

par , le 29 juin 2018 à 21:58

Eau hyper fraiche de Courrèges (http://www.auparfum.com/courreges-plongeon-dans-l-hyper-frais-eau-hyper-fraiche-3525), apparemment ça a de la gueule si je puis dire ! Je le rajoute à ma liste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Timeal

par , le 29 juin 2018 à 21:38

Bonsoir à tous !

Merci pour les nouvelles suggestions. Je ne manquerai pas de les essayer.

Sinon j’ai pu essayer quelques suggestions telles que :
1/ Eau de Campagne de Sisley (très très très très vert puis après une heure savon aux herbes),
2/ Eau de Monsieur d’Annick Goutal (ressemble BEAUCOUP à Pour Monsieur : très joli, même notes de fond mais également faible performance),
3/ Colonia D’acqua Di Parma (J’avais l’impression d’être non pas Jean Gabin mais Clark Gable lol ;). J’essaierai bien la version "Intensa" dont j’ai lu beaucoup de bien sur Fragrantica.

Sinon vu la chaleur du moment qui altère mes gouts, je mets ma quête temporairement entre parenthèse car pour l’instant je n’ai d’yeux que pour Concentré D’Orange Verte/Cédrat enivrant/Monsieur de Givenchy. Bref tout ce qui désaltère ! Je reprendrai en septembre je pense, quand le climat se sera refroidi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 25 juin 2018 à 19:48

Bonsoir Timeal,
Essayez l’Eau hyper fraîche de Courrège. Elle est très rarement citée, je trouve, mais c’est une petite merveille hespéridée et délicatement chyprée. Une grande réussite, dans la lignée des eaux chyprées des années 60 et 70. Autre très belle eau : la Colonia Intensa d’Aqua di Parma, dont l’élégante note cuirée lui confère un vrai rayonnement et beaucoup de personnalité. Voilà ! Puissiez vous trouver parmi nos nombreuses propositions parfum à votre nez !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpege*

par , le 25 juin 2018 à 18:50

Bonjour Timeal

J’aime beaucoup POUR MONSIEUR CHANEL.

En dehors des parfums hesperides ou frais aquatiques vous êtes nettement attiré par les Chypres verts boisés.

J’ai lu toutes les propositions et je pense à l’eau du soir de SISLEY.

Son accroche de départ se situe entre une tisane menthe verveine avec un effet très vert et un sillage intense citronné . il a aussi ce côté "vintage" qui lui donne une aura distinguée et peu courante.

Une mini vaporisation suffit pour la rémanence exceptionnelle.

vous me direz !

bonne recherche

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2018 à 21:45

Bonsoir Arpège*,

Je pense que vous avez tout à fait compris mes gouts. En tout cas la description que vous en faites est très alléchante. Vous êtes la troisième personne à me parler d’un Sisley d’ailleurs. Je ne connaissais pas cette maison jusqu’à peu. Je vais devoir combler cette lacune. Merci pour la suggestion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2018 à 21:48

Zut un bout de phrase a sauté. Je parlais de la description que vous faisiez de l’Eau du soir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juin 2018 à 13:41

Timéal...bonjour
J’ai moi-même 59 ans....grand amoureux des parfums...je m’intéresse depuis de nombreuses années aux différentes fragrances, familles..
Je ressens exactement la même chose que vous en ce qui concerne l’eau de parfum "Pour Monsieur" de Chanel. C’est vrai, c’est un parfum discret, mais il vous sera difficile de trouver un parfum de la famille des hespéridés avec une "grande tenue" ou un grand sillage... "Pour Monsieur de Chanel" est raffiné, subtil....la dernière création d’Olivier Polge "Edition blanche, eau de parfum...l’est encore plus....Un chef d’oeuvre ! Mais toujours le problème de "puissance"...Alors je vais vous surprendre, mais tentez le parfum le plus connu de chez Dior.....eau sauvage le parfum ! celui qui a un "petit bandeau noir"...le dernier né, (2017)..la fragrance approche de celle de "Pour Monsieur", citron, bergamote, élémi (un subtil mélange doux sucré qui peut rappeler la vanille de "Pour Monsieur" mais beaucoup, beaucoup plus de force de tenue de puissance....essayez, vous verrez !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Timeal

par , le 20 juin 2018 à 19:03

Bonsoir à tous,

Une petite mise à jour de mon passage au 31 rue cambon. Alors :

1/ Cristalle EDT, bon clairement c’est pas pour moi ! Il y a une espèce d’odeur poudrée et "lactée" que je trouve écoeurante. L’adjectif "lactée" n’est peut être pas le meilleur mais je ne vois pas d’autre façon de décrire cette odeur.

2/ Cristalle EDP, bof mais mieux que l’EDT. Et très tenace. Je ré-essayerai en saison froide mais bon, sans plus.

3/ Cristalle Eau verte EDT, vraiment pas mal , j’aime bien. A ré-essayer en saison froide absolument.

Sinon la vendeuse m’a fait sentir deux items de la gamme "Exclusifs" après que je lui ai expliqué ma recherche. C’est bien plus cher mais si j’y trouve un vrai coup de coeur, pourquoi pas.

1/ Jersey, c’est joli j’avoue mais pas plus que ça. Pourquoi pas en saison froide.

2/ Bel Respiro, celui là m’a vraiment **beaucoup** plus. Avec Cristalle Eau verte, ça sera un nouvel essai prioritaire en saison froide !

Sinon, indépendamment du fait de me plaire ou non, j’ai l’impression qu’il y a chez tous ces parfums Chanel que j’ai sentis, un air de ressemblance. Y a-t-il une fondement à mon assertion ? Une sorte de socle commun "Chanel" ? Ou bien n’est-ce que le fruit de mon imagination et de la suggestion (la forme des flacons peut être) ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 juin 2018 à 21:39

Bonsoir Timeal ,

J’ai commencé à porter Pour Monsieur à l’âge de 18 ans, j’en ai 42 et je continue à le porter et effectivement , bien qu’il soit passé par la case inéluctable et fatale de la reformulation, il reste encore très beau . Mais il est discret certes, et c’était un choix de Mademoiselle, qui voulait pour son premier masculin "un parfum qui ne puisse être senti que par l’être aimé"... C’est donc un parfum de peau et non de sillage (ou alors très léger) . Dans cette recherche qui est la vôtre (et que j’ai eu a une certaine époque) je vous livre mes modestes conclusions. La note de fond de Pour Monsieur étant chyprée , pourquoi ne pas aller voir du côté de Pour Homme d’YSL , qui à un départ plus citronné , ou encore (comme cité par ailleurs) Eau de Rochas ... "Monsieur" de Givenchy est très beau également . La version EDP "Pour Monsieur" pourquoi pas ? mais il a une note vanillée et boisée qu’il faut aimer (personnellement ça passe pas) ... Pour un genre plus "méditerranéen" , "Colonia" d’Aqua di Parma , ou encore la très belle "Eau de Monsieur" d’Annick Goutal .. a essayer également, l’eau de Guerlain , magnifique aussi avec ses notes chyprées ...
J’espère que cela vous aura donné quelques pistes ! bonne recherche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 juin 2018 à 21:46

PS ; à l’occasion un petit coup de nez pour "Le Frenchy" chez Guerlain , une verveine d’une superbe facture , dans le cadre de votre recherche ça me semblerait pertinent . Par contre je ne suis pas certains que le sillage soit tenace .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2018 à 19:21

Bonsoir Parbar,

Je vous remercie beaucoup pour vos suggestions. Vu votre âge et votre parcours "parfums", je me sens moins seul ;-)

J’ai bien noté vos suggestions que je ne manquerai pas d’aller explorer. Je peux malgré tout déjà dire que :

1/ Monsieur de Givenchy, je l’ai déjà. C’est joli mais ça n’arrive pas à la cheville de Pour Monsieur. Il me semble plus simple, moins sophistiqué. Je trouve qu’il convient très bien au temps TRES chaud car étrangement, sur ma peau en tout cas, il devient plus performant par forte chaleur. Par contre en saison froide, c’est mort.

2/ Pour Monsieur EDP, comme indiqué infra, je n’aime pas du tout pour les raisons que vous évoquez (vanille + noix de muscade).

3/ Ca faisait un petit moment que je m’intéressais à la maison Acqua Di Parma étant très attiré par leur coté méditérranéen. Votre suggestion sera l’occasion d’un premier essai.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

danslalune

par , le 16 juin 2018 à 07:55

Bonjour Timeal,
je vous conseille de sentir Poivre Samarcande, dans la collection Hermessence, qui est à la fois original et addictif, tout en s’incrivant dans une tradition olfactive du parfum masculin. Boisé, à la fois frais et intense.
Mon Poivre chez Fragonard s’en rapproche un peu, en moins cher et moins beau.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Timeal

par , le 14 juin 2018 à 22:24

Bonsoir à tous !

J’ai fait un petit tour chez Atelier Cologne dans leur boutique à la devanture toute bleue -on ne peut pas la rater- rue st florentin. Je me retrouve dans le concept de la marque de créer des parfums inspirés de l’eau de cologne mais avec une vraie tenue (haute concentration donc).

J’ai craqué pour un 100ml de Cédrat Enivrant vu qu’il faisait chaud et lourd quand j’y suis allé. Puis le temps s’est refroidi. Je ne pense pas que ça me convienne très bien pour la moins clémente période de l’année. Par contre dès que le thermomètre monte, c’est une vraie tuerie ce truc ! Et la durée : hallucinante ! Le lendemain je le sentais encore et très nettement. Une vraie réussite et une belle découverte, mais qui ne mets pas un terme à ma recherche du moment pour autant.

Cependant j’ai eu une dizaine d’échantillons divers et variés avec mon achat, ce qui me permettra de me familiariser un peu plus avec ce parfumeur. Mais là je brûle vraiment d’essayer les Cristalle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 juin 2018 à 21:03

Hum.... à mon avis Cristalle pour un homme ça ne le fait vraiment pas, en plus c’est avant tout un grand galbanum.
Avez-vous essayé Eau de campagne de Sisley ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 juin 2018 à 22:34

Pourquoi dites vous que Cristalle "ça ne le fait pas" pour un homme ?

Sinon, non je ne connaissais pas Campagne de Sisley. A lire, ça semble à essayer, surtout que si je ne m’abuse c’est JCE qui en est le père (d’un coté ça donne l’espoir d’une belle rencontre, de l’autre ça me fait peur pour la tenue).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 06:55

Bonjour Timeal !
Bah, faites comme vous le sentez ! ( ;-) ça c’est dit !)
De toute façon les parfums n’ont pas de sexe. Mais je peux comprendre la réaction de Galate. Qui sait ? Les Colognes d’Hermès séduisent bon nombre d’entre nous alors que je suis prête à parier qu’il y a plus de 20 ans je ne me serais pas autorisée à porter certains jus que j’aurais a priori trouvés plutôt masculins. L’Eau de campagne est merveilleuse, quoiqu’elle ait souffert des reformulations. La belle note de feuille de tomate est très amoindrie, le jus bien évanescent (il l’était déjà à sa création mais ça s’est dégradé).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 08:52

Bonjour Timeal, je trouve que les galbanum ne conviennent pas du tout aux hommes. Mais c’est vous qui jugerez :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 07:48

Bonjour Galate & co,
Je me permets d’intervenir parce que je ne suis pas du tout d’accord.
Cristalle tout comme N°19, sur un homme, c’est aussi très bien en parfum de jour, plutôt "chemise et pantalon bien repassés", présents sans étouffer ni incommoder, tant au bureau, que dans la belle famille ou tout simplement pour soi.
Je les ai beaucoup pratiqués tous les deux, le 19 en costume pour plusieurs recrutementset Cristalle en hiver, surtout s’il y a de la neige. J’ai d’ailleurs converti une collègue qui l’associait d’office à la belle saison. Je suis assez adepte de traiter le froid par le froid, le chaud par le chaud... L’été avec Habanita.
Ces senteurs vertes des années 70, chyprées, boisées, assez légères si on les compare aux gros lancements masculins actuels sont tout simplement de "bon ton", un peu bourgeois. Je vais souvent nettement plus loin avec Soir de Lune aussi, qui me vaut toujours des commentaires positifs au travail.
Nous faisons partie des rares personnes qui reconnaissent et associent ces senteurs en retrait pour le plus grand public, qui y verra à n’en pas douter une luxueuse odeur de propre ou de savon.
Bon weekend à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 07:54

Oups, un oubli : Cistalle, c’est l’edt qui est la plus intéressante, pour le 19 je préfère l’edp et l’extrait.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 09:09

Bonjour DomfromBE, perso autant c’est facile pour une femme de porter la plupart des parfums masculins autant les parfums féminins sur un homme sont borderline sauf si on vit dans le Marais et qu’on a beaucoup fréquenté le Queen dans ses folles années ^^
Certains parfums sont comme un jean, d’autres sont comme une jupe.
Et ce n’est pas parce que l’époque nous enjoint de verser dans la confusion des genres qu’il faut s’y soumettre.
Question de culture. Les Egyptiens s’inondent de parfums alors que les Égyptiennes n’en portent pas... Mais nous ne sommes pas Egyptiens :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 09:29

Bonjour les clichés...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 09:51

Galate,
Je peux vous dire que sans vivre dans le Marais, très loin de là, Mitsouko, Shalimar et même le numéro 5 ne m’ont jamais valu la moindre remarque de type "confusion des genres". Trop peu de narines sont éduquées à cet exercice.
Et vous me surprenez... Je vous pensais plus large de perspective...
Pour rappel, Estée Lauder, dans les années 60-70, a sorti les mêmes parfums tant sous le label Lauder/Clinique que sous celui très masculin d’Aramis : Youth Dew et Aromatics Elixir, deux icônes absolues, ont été proposés aux deux genres avec succès. Et l’Amérique de cette époque n’est pas vraiment le Marais des barbus parfaitement taillés, coiffés et accessoirisés.
Bon weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 11:29

Ah oui mais je déteste Aromatic elixir et Youth dew et je comprends pourquoi maintenant ^^
Encore une fois, c’est juste une question de culture, de milieu. Les colognes ont toujours été unisexes et partagées par toute la famille mais la plupart des parfums ont toujours été genrés. C’est la tradition française et je n’ai vraiment pas envie de m’américaniser en mode low cost à la Calvin Klein.
Sentir un homme en Jardin de Bagatelle ça le fait pas. Sentir une femme en Habit Rouge non plus.
Certains parfums se prêtent aux 2 sexes et d’autres pas :’)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 12:58

Je suis une femme et je porte Habit rouge, Bel Ami et Bulgari Black et vu les compliments que j’ai reçus, je peux dire que ça le fait énormément. J’ajoute que je suis mariée, j’ai des enfants et je vis en banlieue, pour couper court à une tentative de catégorisation...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 13:09

Tous les goûts sont dans la nature Demian :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 13:09

Bonjour à tous. Tout d’abord Galate, je vous trouve courageuse d’oser exprimer une opinion aussi peu tendance, bien-pensante, ou politiquement correcte :-)
Au tout début des années 80, ma tante et moi nous sommes aperçues que mon oncle, un homme retraité fort virile (genre DSK) s’aspergeait de Cléa, d’Yves Rocher, après son rasage quotidien...Stupeur. Ma tante, moitié rigolarde, moitié outrée, lui a fait remarquer que c’était un parfum pour dame. Et bien ça ne l’a pas démonté du tout. Il lui a répondu "et alors, j’men fous, ça sent bon ! ". Et pourtant mon oncle aurait peu apprécié les clients du Queen, et en voyant une gay-pride il se serait demandé si le monde n’était pas tombé sur la tête ! Quant à moi, non, je n’ai aucune envie de porter un parfum masculin. J’ai une cousine qui portait Jules de Dior dans les années 70 et qui porte maintenant Azzaro, ça lui va bien, c’est comme elle, agressif. Mais franchement, je ne supporterais pas que mon mari me pique l’heure bleue ! J’ajoute que j’avais des copains homos à la fac, et qu’ ils portaient Farenheit, Kouros...ils ne leur serait pas venu à l’esprit de porter un féminin à l’époque, et c’est tant mieux parce qu’ils sentaient bigrement bon !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 13:18

Demian, quand j’ai rencontré mon mari, il portait Bel ami et je détestais ce parfum. Je pense qu’il pourrait me plaire davantage sur une femme, à petite dose. Quant à habit rouge, je l’adore, et je préférerais sincèrement sentir ça sur ma cousine, mais je suis sûre qu’il ne lui plairait pas :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 13:37

Bonjour Izzy, un homme bien poilu en Cléa effectivement ça décoiffe ! L’essentiel c’est que chacun trouve le parfum qui lui convienne mais le diktat du "le parfum n’a pas de genre" pour étendre le volume des ventes aux 2 sexes à un moment où le volume des ventes s’écroule me semble tellement téléguidé que ça en devient ridicule.
Quant à la bien-pensance et au politiquement correct, je m’assois dessus. Moi non plus je n’ai pas envie de retrouver mes parfums sur un homme, ni de sentir des hommes qui cocottent le Shalimar et si des parfums sont parfois mixtes ça ne justifie pas d’en faire un nouveau dogme sous couvert d’être "moderne" :)))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 14:01

Bonjour Izzy,
Je viens rajouter un tableau dans cette galerie de portraits familiaux.
Mon très alcoolique grand-père, père de quatre filles, toutes mariées et mères à leur tour, portait... Tabu de Dana, sans la moindre équivoque.
Et occupé à repeindre mes boiseries cet après-midi, je dégageais des effluves d’Habanita edt vintage alors que j’ai une carrure large et la barbe rousse épaisse.
Bon weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 14:18

Tabu, un parfum de catin, en plus ! Je crois que j’aurais bien aimé rencontrer votre grand-père :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 13:43

Ce genre français, chère Galate, ne date que du XIXe siècle bourgeois, moralisateur où seules les prostituées de haut vol se lavaient régulièrement et se parfumaient.
Pour Jardin de Bagatelle, gros bouquet fleuri, je vous concède qu’il est peu attendu sur un homme. Mais quand on parle d’orientaux, de bois et de parfums chyprés verts et frais...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 14:27

Oui DomfromBE, nous sommes d’accord, les premières eaux de cologne ou vinaigres de toilette étaient parfaitement unisexes et intergenerationnelles. Nous avons d’ailleurs toutes et tous été parfumés enfants par notre grand-mère avec Farina, Mont Saint Michel ou Bien Être.
Et la différenciation réalisée par les premiers nez pour le parfum est culturelle. Mais il se trouve que je ne suis ni américaine ni arabe. Le parfum en France, comme le foie gras ou le bordeaux est un geste d’identité, un mode de vie, alors les ouds, les muscs blancs, les parfums sans tenue ni sillage, et le grand chamboule-tout des genres dans cette volonté d uniformisation mondialisée c’est non merci :p
Ce qui ne m’a pas empêchée de craquer pour Vetyverio censé incarner "une virilité sans concession" (je cite la marque). D’ailleurs depuis j’ai des poils qui poussent dans le dos. C’est grave docteur ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 14:39

A chacun son point de vue et sa sensibilité, en fonction de son parcours ou ses références.
J’ai souvent ronchonné contre le nivellement par le bas et la dictature de la médiocrité. Et je suis assez réfractaire au changement.
Mais à 47 ans, je porte Mitsouko de Guerlain depuis trente ans et c’est mon parfum signature. J’espère ne pas devoir en changer tant que sa qualité reste acceptable. Mes autres favoris sont Habanita, Soir de Lune, Ambré Lumière (un mixte !) et Shalimar.
J’ai démarré ma vie parfumée à 12 ans avec Kouros et à 18 je portais Santos...
Peu importe le genre.
Ce qui compte c’est d’être en accord avec soi-même, se sentir, bien dans sa peau, confiant.
Le reste, les avis, les diktats, les jugements... Personnellement, j’ai du mal à ne pas réagir vivement voire violemment.
Qui peut se permettre de juger ?
Surtout s’agissant d’un indispensable accessoire futile comme un parfum...
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 15:36

Houlala DomfromBE, que vous n’aimiez que les parfums féminins à la base ça ne regarde que vous et encore heureux que vous vous sentiez en accord sinon ce serait un indemêlable paradoxe. Après tout je n’aime pas la betterave mais je cohabite paisiblement avec ceux qui l’aiment.
Mais que vous utilisiez le poncif "qui peut se permettre de juger" là je m’insurge, c’est carton rouge, sortie de route, non, non, non vous m’aviez habituée à mieux comme argument qu’un rossignol insipide. Reprenez vous ! Amicalement :,)
PS : Avez-vous le tatouage qui va avec la barbe ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 15:44

Le tatouage est sous la chemise, d’ordre privé.
Et je n’aime pas QUE les parfums féminins, mais j’ai surtout une prédilection pour les chypres et les orientaux.
Le poncif est assumé, vous aussi, vous m’avez habitué à mieux qu’à un jugement de ménagère hétéro normée et normative, lol.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 16:33

Ménagère ? Euh.... nan je suis trop occupée à gérer ma boîte, ça rapporte plus intellectuellement et financièrement.
Vous faites dans la journée clichés aujourd’hui en Belgique ou bien...? Vous n’avez pas l’impression de nager en pleine contradiction ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 16:45

Je vous provoque et vous me rejoignez à deux pieds joints.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 18:00

Dom, vous êtes impossible aujourd’hui...et je vais finir par vous demander de payer 5 euros virtuels à chaque fois que vous utiliserez le mot "mémère", ou "ménagère"...
Quant à vous Galate, je connais des ménagères qui ont des vies plus riches intellectuellement que certains gérants d’entreprise que j’ai côtoyés et qui n’avaient jamais ouvert un livre de leur vie, ou visité un musée...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 18:11

Ah ah ah Izzy j’espère pour elles qu’elles avaient au moins ouvert leur livre comptable !
Et je vous trouve pleine de mansuétude pour Dom, 5 euros c’est pas cher payé. Et j’ajouterais aussi : mamie, duègne et rombiére.
Hop hop hop à l’amende le Dom !! Non mais.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 18:15

Et vous oubliez Mégère(s), lol.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 18:41

Rhoooo...... Va y avoir du sang sur les murs façon puzzle si ça continue. Grrrr !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 18:03

Ouh le vilain !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2018 à 19:52

Bonsoir Galate,

Merci pour ces messages enflammés :-)

Pour ma part, je pense que je dois être comme le grand-père d’Izzy : ça sent bon je mets, ça sent pas bon je mets pas. Et même si je ne suis pas pour l’uniformisation des cultures et encore moins pour le "no gender" (notez bien l’image que j’ai utilisé pour illustrer ma recherche), il n’empêche que pour les odeurs j’avoue ne pas comprendre la dichotomie M/F. Par exemple, j’ai découvert les Jardins d’Hermès chez Sephora au rayon F. Bon, franchement je n’ai pas trouvé ça super féminin, ni même masculin. Ca sent bon simplement. Peut être est-ce un manque de culture du parfum dans ma jeunesse qui fait que je n’ai pas intégré ces codes. C’est possible. Mais du coup je pense que j’appréhende le parfum sans préjugé. Vous avez également comparé le parfum aux vêtements. Or moi j’aurai plutôt tendance à l’approcher comme du vin. Je suis plus immergé dans la sensation que cela me donne que dans l’image social que je projette. Notez que je n’y suis pas indifférent non plus, sinon je ne chercherais pas un parfum avec plus de sillage. Je me rappelle dans mon plus jeune âge, dans mon premier vrai job, quand je mettais Cucumber au bureau, j’avais le droit au compliment d’une très sexy secrétaire à cause du sillage très frais de ce splash. Ca m’avait marqué comme étant une qualité indispensable d’un bon parfum.

Et sinon je vous confirme que Cristalle EDT, ça ne le fait pas ;-)...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juin 2018 à 21:10

Mdr je vous avais prévenu ;`)
Le galbanum en surdose n’est pas pour un homme. C’est comme le vétiver en surdose pour une femme. Mais en touche ça le fait.
Le parfum est éminemment culturel : nous appelons les muscs blancs des parfums lessiviels car ils nous rappellent les produits d’hygiène alors qu’un Papou n’aurait pas la même référence en mémoire . Nous appelons "orientaux" des parfums qui ne le sont pas vraiment car ils sont avant tout très français. Un indien d’Amazonie aurait probablement une lecture très différente de nos parfums en fonction des codes de sa propre société.
Si certains parfums peuvent passer de l’un à l’autre, le nouvel oukaze du "y’a pas de genre" relève d’une fumisterie très à la mode dans les petits milieux branchouilles mais qui n’apporte pas grand chose . En résumé si Jicky ça passe, je vous déconseille fortement de porter Anaïs Anaïs ou l’Air du temps sauf si vous avez une peau très musquée ^^
Concernant Pour Monsieur, peu de chance de trouver un équivalent, mais si vous avez aimé Cristalle eau verte, tentez donc Eau de campagne, bien supérieur à mon avis :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 juin 2018 à 08:17

Effectivement ce clivage homme / femme ne ressemble à rien. Quand j’ai rencontré mon mari, il portait…. Amarige de Givenchy et franchement, c’était incroyable !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 juin 2018 à 08:20

un peu cliché effectivement...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2018 à 08:42

Bonjour Timeal,

Ravie que Cédrat Enivrant vous ait plu. Je sais que l’Eau d’Ikar de Sisley vous à déjà été proposée. L’avez-vous essayée ? Si c’est non, courrez vite ! Elle peut correspondre à votre quête.

Belle journée. Pour moi, ce sera avec Ô de Lancôme, nouvelle formule très acceptable à mon nez.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

yoda

par , le 9 juin 2018 à 06:31

Bonjour,
À être sur Paris, je vous invite à nouveau à vous rendre dans le quartier du palais royal, chez Pierre Guillaume, et à vous laisser une heure ou deux aller à la découverte d’un « monde enchanteur » .... Et, même si il ne correspond pas vraiment à votre recherche initiale, ne manquer pas de découvrir « cuir venenum », à mon sens un must de chez must !!!
bonne recherche et, du coup, bon week-end !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Promenade bucolique et mythique avec Le Couvent

Promenade bucolique et mythique avec Le Couvent

Alhambra, Taj Mahal et Babylone : la marque explore l’atmosphère de jardins emblématiques avec ses nouvelles Colognes botaniques absolues.

en ce moment

PwZz a commenté Eau de citron noir

il y a 14 heures

C’est effectivement une critique au vitriol pour un parfum dont les avis sont dithyrambiques sur(…)

Farnesiano a commenté Vétiver

hier

Bonjour Guillimot. " Pour les femmes qui ont le sens de l’élégance et du raffinement ", Jean-Paul(…)

hier

Bonjour Nez inexpert, J’espère que vous me pardonnerez mon introduction mais commençons par(…)

Dernières critiques

Folie bleue - Godet

Violette fauve

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Theodora - Genève

Theodora - Genève

Genève (01)

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019