Auparfum

Prada décuple les Olfactories

par Jeanne Doré, le 4 septembre 2015

Comme déjà pressenti dans une récente discussion, Prada présente depuis le 1er septembre sous la coupole des Galeries Lafayette sa nouvelle collection baptisée Olfactories : 10 parfums conçus « comme des collages olfactifs ».

Créés par Daniela Andrier en collaboration avec Miuccia Prada, ces dix Olfactories évoquent « des moments clés, faits de matières précieuses », et remplaceront désormais la ligne des Exclusive Scents, qui étaient vendus dans les boutiques Prada.

La collection comporte entre autres les compositions suivantes :
Purple Rain, qui reprend le thème de l’iris.
Day for Night reprendrait des notes ambrées.
Pink Flamingos s’inspire d’une « rose fluo tokyoïte »
et Marienbad serait un voyage en Orient autour d’un café cuiré...

En exclusivité aux Galeries Lafayette Haussmann et en boutiques Prada.
Eau de Parfum 220 €/100 ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Aesh, le 13 décembre 2018 à 14:17

Après des années à chercher une boutique Prada présentant un corner olfactories, j’ai enfin pu sentir Purple Rain !
Et la déception... Oui il est très beau, mais il ne me séduit pas autant que l’ancienne formule d’infusion d’iris et ne tient que quatre petites heures (sur peau comme sur papier).

Par curiosité j’ai demandé à sentir Cargo de nuit, dont j’ai entendu beaucoup de bien, et là... Rien ! Mais vraiment rien ! J’ai tellement rapproché la mouillette de mon nez qu’une goutte c’est retrouvée sur mes lèvres ! Et toujours rien de rien ! Craignant l’anosmie, j’ai fait sentir à trois amis et aucun n’a senti quelque chose !

Quelqu’un les a sentis récemment ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

euskalpyth

par euskalpyth, le 9 octobre 2015 à 16:45

Et je viens de voir, sur le site de Prada, qu’il est question d’un projet olfactif constitué d’une autre ligne de 12 parfums (à venir ???) dits "exclusifs" (alors qu’ils ne parlent pas des olfactories sur le site) :

Je mets le lien pour les curieux : http://www.prada.com/fr/fragrance/collections/exclusive-scents.html

Je ne sais pas s’il s’agit d’une première mouture des olfactories, avant qu’ils aient décidé d’y intégrer le concept de "tableaux olfactifs"...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

euskalpyth

par euskalpyth, le 9 octobre 2015 à 16:18

Alors, quelques mots complémentaires sur les Olfactories...
On ne parlera pas du prix (ça discute sec autour du sujet sur la critique de The night, on ne va pas venir faire concurrence...) : on va se concentrer sur les jus !

Et je passe aussi sur le livret et ses présentations de mirliton qui me font mourir de rire : quand je pense qu’ils ont osé marquer, pour présenter le parfum Un chant d’amour, « la pureté d’un nuage qui s’évanouit, révélant la complexité de l’apesanteur » !!!
Y’en a pas un, dans tout le staff, qui leur a dit que c’était ridicule (bonjour, les bisounours !!! On aime le rose et on est tous amis !!!) mais surtout que ça ne voulait rien dire ?
J’avoue que j’hallucine un peu, et je me dis que ça n’est pas chez Chanel que l’on verrait ce genre de chose...

Bon, venons-en à l’essentiel, ce que j’ai senti :

- Purple rain : un poudré trop poudré pour moi... De l’iris et encore de l’iris, et comme je ne suis pas fan d’iris, je n’ai pas insisté...

- Nue au soleil : beaucoup de fruits assez sucrés : pas fan non plus (mais le nom ne déparerait pas chez Etat libre d’Orange !)

- Tainted love : très cosmétique, de la poudre, de la violette, ça sent la trousse à maquillage et ça n’est pas davantage mon truc (ça démarre mal pour les trois premiers...)

- Un chant d’amour : à part la petite phrase de présentation dont j’ai parlé en intro et qui me fait bien rire (et qui participe du sentiment de mievrerie généralisée que m’inspire l’ensemble de la série), on est sur des muscs blancs. Je suis sûr que ça plaira, le côté « linge propre », la vie au grand air, toussa...

- Cargo de nuit : le premier qui m’accroche un peu, du bois, des vagues épices... Ils parlent d’un voyage en pleine mer, mais j’ai la chance de ne sentir aucune note aquatique, marine ou iodée (car je n’aime pas ça). Je dirais qu’il est un poil plus « masculin » mais il reste très consensuel et ne me fait pas plus envie que ça même s’il a attiré mon attention en comparaison des autres qui ne sont pas du tout pour moi...

- Day for night : je ne comprends pas le nom, et si je m’en préoccupe, c’est pas bon signe, car ça prouve que le jus n’a pas fait tilt. On est sur un ambré, assez classique, rien de renversant mais pas mal.

- Heat wave : hier, j’avais un côté très « fruits tropicaux » mais cet aprèm, la mouillette ne sent quasiment plus rien...

- Double dare : des épices, du cuir, avec une pointe d’acidité, enfin un peu de caractère même si on est loin de l’Eau d’Hermès

- Pink flamingos : hier soir, on était dans le super-sucré, genre fraise tagada sous acide avec un côté louloum probablement dû à de la rose, mais cet après-midi, ça ne sent plus grand’chose...

- Marienbad : du cuir, des épices, un peu dans le même esprit que double dare, mais avec un côté rond, ambré, qui rend l’ensemble plus confortable

Bref, pour moi, rien de transcendant, surtout à ce prix... (ah zut : j’avais promis que je n’en parlerais pas !!!)

Mon trio de tête : Marienbad, Double dare et Cargo de nuit, que j’irai re-sentir avec plus d’attention...

Donc, si vous passez devant le stand, sentez-les, pourquoi pas, mais pour les provinciaux, si vous venez à Paris, je ne pense pas qu’il faille mettre cette collection dans vos priorités à découvrir et si vous restez en province, sachez que vous ne ratez rien...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

euskalpyth

par euskalpyth, le 8 octobre 2015 à 11:09

Sont-ils arrivés ? Quelqu’un a-t-il pu les découvrir ?
La curiosité me ronge...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Youggo, le 8 octobre 2015 à 14:47

Ils sont dispos depuis 15 jours dans les boutiques Prada. J’ai pu les sentir en vitesse, et il y a des choses originales qui m’ont plus sans pour autant de coups de cœur. Il faudra que je prenne le temps de tester ça calmement pour en faire un retour plus intéressant parce que là je suis un peu à sec d’infos.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 8 octobre 2015 à 22:22

Merci, Youggo : ils sont aussi aux Galeries Lafayette Haussmann où le stand est enfin ouvert :-D

Je suis du même avis que toi : il y a de belles choses, mais rien qui m’ait fait flasher...
Je trouve que toute la ligne est trop dans les "pastels" pour moi : j’aime les choses plus tranchées, j’aurais apprécié davantage de parti-pris, donc ça n’est pas pour moi, mais ça reste dans l’esprit des infusions, donc ça devrait plaire à ceux qui aiment les infusions.

C’est ça qui me gêne vraiment dans cette série, je suis en train de m’en rendre compte : je la trouve trop "mièvre"... Et ça fait longtemps que je n’avais pas eu cette sensation, mais là, vraiment, j’ai l’impression que la plupart de ces parfums sont dans la demi-teinte : pas un beau boisé costaud, peu d’épices, pas un floral punchy, aucune note sale : que du poudré, du cosmétique, de l’ambré inoffensif, que des notes propres et consensuelles,du floral chelou et doucereux avec des notes "exotiques" (parce que je porte Parure de Guerlain ce soir, par exemple, donc un floral franc ne me fait pas peur, mais là, rien à voir...)

Bon, tout ça, c’est une impression d’ensemble, bien sûr... Je suis un peu dans le flou, parce que tout se mélange (sentir 10 parfums d’un coup n’est pas forcément le meilleur moyen de les apprécier individuellement) mais j’ai pris les mouillettes, donc je vais pouvoir re-sentir ça tranquillou et vous donner davantage de détails bientôt (même si je sens que je vais passer mon tour car c’est trop "propre", il n’y a rien qui dépasse, pas la moindre petite note animale qui se dévoile et ça me manque...)

En tous les cas, ils sont disponibles et le vendeur ne ménage pas sa peine : il m’a fait décourir d’autres choses, dont le 1er Prada pour hommme, un ambré-patchouly que je ne connaissais pas et que j’ai vraiment bien aimé (je le trouve plus joli que les 10 olfactories réunis)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Cornelius, le 1er septembre 2017 à 18:33

Bonjour, je lis votre critique car je fais la comparaison avec un échantillon que je viens d’avoir de infusion d’iris, et mon ancien échantillon de purple rain (les deux sont tres similaires pour moi). Et je vous lis parlez de "pastel"...c’est CARRÉMENT ce que j’ai dit au vendeur, ca m’evoque des couleurs pastels tout ça. Cest marrant que ca le fasse a d’autre. Par contre j’ai l’impression que cest la pate prada, pour tout et pas seulement cette collection...du tres propre, du pastel tout doux...ca me donne cette impression avec infusion d’iris comme je le disais, mais aussi avec Amber pour homme (celui ci avec en plus une odeur de biafine et de souvenir de gros coup de soleil)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par invité, le 4 septembre 2015 à 17:03

Ils sont fous chez Prada... (inspiré d’un célèbre solgan)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par amber, le 4 septembre 2015 à 19:45

Eckbo : pourquoi dites vous cela ? :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eckbo, le 4 septembre 2015 à 20:27

Amber, Prada a déjà sorti cette années 6 Infusions, je vous mets le lien de la discussion
http://www.auparfum.com/la-collection-des-infusions-de-prada-s-agrandit,2298

auxquelles s’ajoutent ces 10 sorties, portant le nombre de nouveautés à 16. Personnellement, je trouve que c’est beaucoup trop...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par amber, le 6 septembre 2015 à 15:43

C est donc le nombre de lancements qui vous a interpellé.

Par rapport aux Infusions , il n y a réellement eu que deux nouveautés : Oeuillet et Amande. Prada a voulu recentrer son image et communiquer sur les Infusions un peu comme Hermès à travers ses Jardins.

Quant aux Olfactories, il s agit de leur ligne premium, j espère que vous aurez l occasion de les sentir si vous êtes sensibles aux créations Prada !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eckbo, le 8 septembre 2015 à 14:35

Amber, oui, je suis sensible aux créations Prada et sans doute plus que vous ne pouvez l’imaginer. Toutefois, il est très difficile de se procurer certaines d’entre elles. J’ai pu tester Opoponax grâce aux quelques gouttes qui m’ont été gentiment envoyées, je n’ai pas réussi à tester Rossetto. Quant à Infusion de Rose, j’ai pu m’en procurer un flacon grâce à une grande mobilisation de personnes, dont une qui est allée voir en Europe Centrale...

Je ne demande qu’à tester cette ligne Premium (peut-être ambitieuse, l’avenir nous le dira) si toutefois Prada de son côté fait un effort sur la diffusion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

La fleur d'oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

La fleur d’oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

Après les muscs et la vanille, l’ex-directrice du développement parfums chez Guerlain poursuit l’exploration de ses matières premières favorites.

en ce moment

il y a 2 heures

Oui. C’est un des plus beaux parfums de Gucci et de la parfumerie des années 2000. Son flacon(…)

il y a 4 heures

Merci. Je dois le finir j’en ai encore mais .....nostalgique de cette odeur que je ne retrouve(…)

il y a 4 heures

Bonjour, Sa production est arrêtée depuis longtemps. Il vous reste les sites de vente(…)

Dernières critiques

Oriental Leather - Memo Paris

Frissons d’ambre

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Saint-Malo

Divine Saint-Malo

Saint-Malo (35)

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019