Auparfum

Quel parfum portez-vous ?

par , le 18 juillet 2014

Petite mise à jour

Apparemment, ma prose a pu vous induire en légère erreur... Beaucoup parmi vous indiquent sous cet article quel parfum ils portent.... mais cet article ne visait initialement qu’à présenter la nouvelle fonctionnalité qui vous permet, sur chaque fiche parfum, d’indiquer que vous le portez. Evidemment, nous n’avons pas tous les parfums en "boutique". Mais pour ceux qui sont critiqués ici, n’hésitez pas à cliquer sur le petit flacon sous le visuel :)

— -

Vous le savez, auparfum ne rêve que d’une chose : chaque jour, vous éblouir un peu plus. Hier nous lancions sur notre site une fonctionnalité d’alerte contenu que des millions de sites nous envient à travers le monde.

Aujourd’hui, nous réalisons ce rêve inouï : il vous est désormais possible de clamer au monde entier ce simple cri du coeur "Je le porte" ! Mais attention, après 24 heures, pffuittt... plus rien... ils vous faut vous re-parfumer !

Vous retrouvez en bas de la fiche, la liste des auparfumistas qui portent/ont porté ce parfum (Onglet : Qui le porte)

Et bien sûr, vous retrouvez sur le profil de tous les membres la liste de leurs parfums portés.

Pour voir, jour par jour, toute l’activité liée à cette nouvelle fonctionnalité, il suffit de se rendre sur la page Parfums Portés, dans le menu Communauté.

Voilà.... à vos sprays !

Thème

auparfum
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

DOMfromBE

par , le 4 avril 2020 à 06:30

Habanita de Molinard, en eau de parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 3 avril 2020 à 16:41

Maitresse d’Agent provocateur. Assurément mal nommé, ce jus à tout petit prix, s’il ne brille pas d’une folle originalité, a le bon goût de remettre les aldéhydes sur le devant de la scène. Floral aldéhydé donc de bon ton, un joli parfum sagement coloré, qui fait la part belle aux fleurs (rose, jasmin, iris, ylang ylang et violette) avec un fond poudré exquis. Patchouli, ambre et quand même un bon paquet de muscs ancrent le parfum dans notre époque. Mais pourquoi ne parle-t-on jamais des parfums Agent Provocateur sur Ap ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2020 à 11:26

Je possède également ce Maîtresse,il me donne l’impression de me trouver dans un boudoir secret réservé aux initiés ....eh oui certains noms font réver,c’est pour cela que je l’avais acheté en son temps.
Sa tenue n’est pas extraordinaire,les matières sont de qualités,c’est un parfum inoffensif,comme quoi il à l’opposé de l’univers auquel il fait référence.
Pour extraire le flacon or en forme de grenade de sa boîte il faut être avertis,j’ai dû pratiquement démollir le tout pour en arriver.
Le petit ruban rouge en plastique donne à l’ensemble l’aspect ( frou-frou )
Je ne connais pas les autres créations de cette maison,je ne vais pas en chercher d’avantage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 mai 2020 à 05:25

il faut absolument tester Agent provocateur de Agent provocateur. la bouteille rose. Je l’ai acheté grace notamment à Ana qui l’avait conseillé, c’est une merveille à tout petit prix

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 mai 2020 à 08:32

Bonjour rose de nuit, bonjour à tous,
Je plussoie : Agent provocateur est une merveille chyprée, dans le meilleur sens du terme (entendez sans sucré, pas un infâme "patchoufruit"). Et à tout petit prix, ce qui à une époque de flambée des prix est d’autant plus appréciable. Pour la petite histoire (bon, je prends le risque de faire la midinette - et par la même occasion la ringarde : plus grand monde n’utilise plus le terme de "midinette" ! :-)))), c’est le parfum sur lequel Claudia Schiffer a jeté son dévolu et lui voue (ou a voué) une fidélité de plusieurs années.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par , le 3 avril 2020 à 09:01

Lilipur de Tiziana Terenzi

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 avril 2020 à 09:16

Bonjour Beer Luc,
Je suis toujours très intriguée de découvrir les parfums ultra originaux (sortis quasiment de derrière les fagots si j’ose dire ;-)))) que vous portez et toujours frustrée car vous n’allez pas plus loin que de dégainer le nom de vos raretés. Pourriez-vous s’il vous plaît nous écrire deux trois mots sur votre Lilipur ? Notre curiosité à tous en sera comblée. D’avance, merci !Prenez soin de vous. Bonne journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2020 à 11:09

Bonjour Adina,merci pour votre gentil message.

Il est vrai que je cite le nom de mes parfums sans trop en faire d’analyses,simplement pour la raison toute simple : je n’ai pas ( toujours ) cette écriture pour détailler les composants qui me viennent à l’esprit,comme le font si bien nos chroniqueurs.
Une chose importante pour moi,c’est la tenue et l’originalité,les matières utilisées qui sont cohérentes afin que ce parfum me parle,et surtout en dehors du temps,du mainstream,des marques commerciales aux reformulations diverses et flankers de rares inspirations.
Concernant Lilipur c’est avant tout son nom,l’invitation au voyage vers les Indes,ensuite sentir l’anis étoilé avec l’encens,deux belles matières que j’affectionne (L’anis étoilé fort présent dans L’Essence de Reminiscence),sans oublier des notes de cédre du Liban,la cannelle,le tout sur fond ambré.
Sa tenue est relativement bonne et son sillage moyen,il est question d’extrait de parfum,donc aurait pu être beaucoup mieux.
Dans mon esprit,un extrait doit avoir beaucoup de caractère,je possède des eaux de parfums dont la diffusion est exemplaire,c’est avant tout cela que je demande d’un parfum.
Je ne fait pas de fixations sur des sillages nucléaires non plus,j’aime aussi du léger,mais surtout une tenue correcte,ne pas me dire que je vais en remettre en journée parceque il a disparu.
Pour Lilipur,sa présentation est attirante,un lourd flacon or dont vous avez le choix entres deux bouchons,soit celui qui épouse la forme du flacon,soit un plus petit,le tout dans une belle boîte carée noir avec la marque de la maison en or sur fond blanc.
Parfum de qualité,discret et pas tapageur,qui ne se sentira pas dans le métro ou entres les rayons de grands magasins.
En espérent vous avoir donner envie de le découvrir ou .....de le fuir,voilà donc mon ressenti à son sujet.
Excellente journée également.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 avril 2020 à 21:26

Merci Beer Luc pour ce partage détaillé. Contrairement à ce que vous affirmez, votre description de votre ressenti au regard de vos attentes me semble tout à fait pertinent. Ne jouez pas les modestes. J’espère pouvoir lire dans le futur d’autres commentaires de votre part sur les jus extrêmement originaux que vous portez.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par , le 2 avril 2020 à 17:05

Pas de Estée Lauder pour moi, juste Eclat d’Arpège de Lanvin. Il n’a rien de très spectaculaire ni de très remarquable, il est tout sauf clivant mais offre une délicate brassée de fleurs printanières (lilas, glycine) qui suffit à me donner le sourire par cette belle journée ensoleillée.
En cette période on ne peut plus morose, je préfère la beauté modeste des petites choses toutes simples.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

neovand

par , le 2 avril 2020 à 15:11

J’ai poursuivi ces derniers jours avec des échantillons à terminer. Dernier thème en date : la rose, l’une de mes fleurs préférées avec la fleur d’oranger. Du coup, seulement des parfums que j’apprécie.

Pour commencer, 9 Arcana Rosa de L’Artisan Parfumeur, la plus discrète, qui m’a bien réchauffée par ce vent qui ne permettait pas au soleil de s’exprimer pleinement.
J’ai continué avec Tocade, un aimant à compliments (ce qui n’a pas grande importance pour moi actuellement), l’un des parfums les plus tendres et joyeux que je connaisse. Il me semble de plus en plus vanillé avec la maturation.
Enfin, et cette fois j’ai pioché dans ma collection, Rouge Hermès, l’un des parfums les plus coriaces et des plus difficiles à catégoriser que j’aie. L’un des plus riches aussi. Je ne le porte pas très souvent, car il est un peu difficile (et aussi parce qu’il a tendance à s’incruster sur les vêtements !!) mais j’apprécie toujours.
Ces parfums sont tellement différents qu’aucun ne ferait office de doublon si je possédais les trois.

Rien à voir, mais je porterais bien La Panthère si j’en avais encore. Je verrai bien si c’est toujours d’actualité dans quelques semaines.

Je reviendrai parler patchouli !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par , le 2 avril 2020 à 11:57

Bonjour,
Il me semble avoir lu quelque part que la marque a voulu se recentrer en France sur ses gammes soins et maquillage, contrairement au marché américain, sa base.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 13:24

Bonjour DomfromBe,
Nous avons lu la même chose. Mais je trouve tout de même ce choix curieux au regard de la qualité de leurs jus qui doivent très bien se tenir face à la concurrence. S’ils maintiennent en boutiques leurs produits de soin et de maquillage, pourquoi faire une croix sur les parfums ? Ils paient déjà les points de vente physique. Bizarre, bizarre ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 13:34

Nous sommes régulièrement d’accord, lol.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 2 avril 2020 à 11:42

Bonjour à tous,
Waouh ! Quand on consulte aujourd’hui la liste des "parfums portés", on ne peut que dire : "voilà une journée Estée Lauder". White Linen, Spelbound, Private Collection, que du beau monde ! Mais pourquoi diable cette superbe marque a-t-elle choisi de quasiment disparaître des points de vente physique ???

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 2 avril 2020 à 11:42

Bonjour à tous,
Waouh ! Quand on consulte aujourd’hui la liste des "parfums portés", on ne peut que dire : "voilà une journée Estée Lauder". White Linen, Spelbound, Private Collection, que du beau monde ! Mais pourquoi diable cette superbe marque a-t-elle choisi de quasiment disparaître des points de vente physique ???

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 14:03

Et.... Azurée ^^
C’est drôle, je m’étais fait exactement la même remarque tout à l’heure : journée Estee Lauder !
Azurée n’est pas seulement difficile à trouver en boutique, sur le net aussi... C’est grâce à toi Adina76 que je l’avais acheté si je me souviens bien...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 16:08

Bonjour S9,
C’est bien possible. Je suis une grande fan de ce magnifique Azurée - pour ceux qui ne le savent pas encore - et le seul moyen pour qu’il ne disparaisse pas, c’est de lui trouver de nouvelles - et nouveaux - adeptes. Je me réjouis d’y contribuer très modestement. Je précise que je n’ai aucune action chez Lauder ! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 2 avril 2020 à 08:21

Bonjour sikkim,
Semblablement c’est avec plaisir que je vois quelqu’un citer mon beau Spellbound d’Estée Lauder (qui a de nombreux afficionados, rassurons-nous, comme pas mal de " vieux " Lauder.)
Le mien date d’il y a quelques années. En tête, une explosion d’épices (l’œillet sans doute), puis, au cœur d’une corbeille de fruits mûrs, s’ouvre un énorme bouquet de fleurs qui s’épanouit dans l’ambre, les baumes précieux, les bois rares. Parfum dont la richesse, la complexité se dévoilent dès le départ et ce, jusuq’en ses notes de fond d’une rare profondeur. Chez Lauder, j’aime aussi Azurée et Alliàge, classiques de plus en plus difficiles à dénicher hors ligne. Passez une bonne journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 17:51

Bonjour Farnesiano
Vous parlez joliment de Spellbound, ça donne envie d’aller le sentir !
Vous faites bien de parler d’Alliage, je l’adore ^^
Il y a plusieurs années sur la baie j’en avais acheté deux flacons (non vaporisateur, emballage carton vert kaki, lettres couleur prune) de 120 cc / ml avec un packaging bien retro... Tenue excellente, le genre de parfum pour lequel je craque : la touffeur-verte-moite-moisie bref de la verdeur mais plus que ça, de la profondeur qui vous fait sniffer encore et encore . Je ne l’ai plus trop cherché ensuite vu que j’en ai une bonne réserve mais je ne suis jamais retombée sur une autre belle occasion...
Pour finir toujours sur la baie j’avais aussi dégotté 2x50 g (oui grammes, pas millilitres, emballage carton poreux beige aux liserés bleu outremer) du magnifique Private Collection. Encore un floral vert opulent,et bien travaillé, aux notes puissantes ambrées et poudrées.
Estee Lauder est une belle maison, assurément.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 1er avril 2020 à 10:13

Or et Noir de Caron. Merveilleuse rose, aujourd’hui scandaleusement disparue, que la vivacité du géranium, la délicatesse du lilas et la chaleur de l’ambre rendent profondément attachante et sensuelle. Un réconfort hors d’âge en ces temps moroses et troublés, cependant sauvés sur ce site par des messages émouvants et encourageants.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er avril 2020 à 21:28

Bonsoir Farnesiano,

C’est bien la première fois que je vois quelqu’un parler de cette splendeur qu’était Or et Noir.

Je vous en remercie beaucoup,

sikkim

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 11:05

Bonjour Farnesiano,

Les somptueux extraits Caron me donnent moi aussi cette impression de réconfort et de luxe salvateur quand tout va mal.
J’ai pu mettre la main sur Acaciosa, French Cancan et Or et Noir en extraits avant que la Collection Privée de Caron ne fut subitement supprimée suite au rachat de la maison par l’actuelle propriétaire qui semble-t-il a choisit de prendre une toute nouvelle direction. D’ors et déjà, des jus rose pâle et rose bonbon en EDP ont remplacé les anciens extraits des iconiques urnes à parfum de la boutique Rue du Faubourg Saint-Honoré Place Beauvau !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 17:04

Bonsoir Helianthe,
N’est-ce pas la faute e. a. aux vendeurs et vendeuses du Faubourg Saint-Honoré et de la rue François Ier (c’était mieux avant, sur l’avenue Montaigne, n’est-ce pas ?) qui, aux visiteurs de la vénérable maison, proposent d’abord le test des parfums récents et par conséquent des plus faciles à porter au lieu de valoriser ceux, magnifiques, de leur patrimoine ancestral (ouh là, je parle comme un vieux monsieur endimanché !)
En la rachetant au groupe Alès, le groupe Rothschild a sauvé la marque Caron mais à quel prix... Celui des flacons féminins, revu à la hausse (l’Edp Montaigne à 190 €) décourage tout (jeune) acheteur potentiel. Bon, je vais arrêter de me lamenter une fois de plus sur le déclin, ou la mutation ? d’une maison qui m’est chère pour profiter à la fois de mes vieux trésors ( luxe, calme et volupté) et des découvertes qu’Auparfum ne cesse nous proposer si fidèlement et si généreusement !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2020 à 19:47

Bonsoir Farnesiano,
Rue Montaigne c’était quelque chose en effet !
Je suis allée Place Beauvau à deux reprises depuis le début de l’année, c’est d’un triste ! On dirait plutôt l’ambiance de pompes funèbres que de celle d’une boutique grand luxe de parfums, surtout en janvier puisque seules subsistaient trois urnes de parfum avec Pois de Senteur, Tabac Blond entièrement vide et je crois l’affreux Accord 119 EDP.
En février, quatre urnes ont réapparu pour venir égayer le funeste décor contenant les nouveautés de la maison dont Tabac Noir (pas aimé) dans des jus qui varient du rose et bleu pâle au rose bonbon, concentrations EDP. Je n’ai pas pu m’empêcher de dire tout haut : "Waouh, des EDP dans les unes Caron !".
Pour le reste, on m’a annoncée que la majeure partie des anciens extraits sont définitivement supprimés car ça coûte trop cher à produire et à reformuler. Seul certitude, Narcisse Noir continuera d’être commercialisé en extrait. C’est ainsi que j’ai acheté dans la précipitation au Printemps et sur le site allemand Aus Liebe zum Duft ce qui restait en extraits. J’aimerais finir sur une note positive, ils ont toujours l’extrait de Pois de Senteur en boutique et l’actuel Narcisse Noir est magnifique, bien plus beau qu’il ne le fut il y a une dizaine d’années.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 avril 2020 à 15:39

Bonjour,
Je réagis a ce que vous avez posté.
Il n’y a quasiment aucune limite de prix pour le luxe, le vrai. Et il y a des acheteurs.
Quand on achète une marque comme Caron, avec une histoire et un patrimoine exceptionnels, on ne s’arrête pas à des coûts de production !
Pour moi, ça n’a pas de sens.
Mais hélas, c’est certainement le dernier chapitre de l’aventure de cette belle maison.
Les fantômes d Ernest et Félicie ne doivent pas être a la fête. Un peu comme celui de Jean Patou...
Ceci me pousse à dire que la parfumerie n’est plus qu’un gros business et trop rarement un art...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2020 à 11:07

Bonjour DOMfromBE,
Vous avez entièrement raison. Je pense que le pari est celui de cibler une toute nouvelle clientèle plus jeune, sans doute celle qui achète les exclusifs Dior et tant pis s’ils perdent l’ancienne clientèle qui ne jure que par les légendaires parfums fontaine. Le souci de sauver un grand nom de la parfumerie en respectant les codes maison on peut s’asseoir dessus, le modèle économique c’est la rentabilité avant toute chose.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2020 à 11:15

C’est clair.
Je n’attends pas de voir ce qui risque de sortir comme nouveautés chez Patou en mode La Vilaine Mauvaise Haleine...
1OOO, j’en ai fait mon deuil déjà depuis Pitié & Galère...
Et maintenant Tabac Blond dévient un joli souvenir. Peut-être que je poursuivrai avec Knize 10, plus abordable que Cuir Mauresque. Jeune compte certainement pas acheter Cuir Carnage...
Bon weekend ensoleillé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2020 à 11:40

Sur ce, bon week-end à vous aussi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Les pionniers de la niche : état des lieux

Les pionniers de la niche : état des lieux

Nous sommes en 2020, une belle occasion pour faire un tour d’horizon des marques de niche créées il y a plus de 20 ans...

en ce moment

il y a 4 heures

Il m’intriguait depuis longtemps, autant qu’il m’intimidait : un monument historique face à moi,(…)

hier

Salut Guillaume, _J’ai créé un compte juste pour répondre a ta question alors que j’étais tombé(…)

il y a 2 jours

Merci pour partager ces liens, malheureusement même s’il sont tous les deux adorables, ça va pas(…)

Dernières critiques

Audacious - Nars

Songe du lys

Bloom Ambrosia di Fiori - Gucci

Que ma joie demeure

Le Ciel - Floratropia

Beauté céleste

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019