Auparfum

Quel parfum portez-vous ?

par , le 18 juillet 2014

Petite mise à jour

Apparemment, ma prose a pu vous induire en légère erreur... Beaucoup parmi vous indiquent sous cet article quel parfum ils portent.... mais cet article ne visait initialement qu’à présenter la nouvelle fonctionnalité qui vous permet, sur chaque fiche parfum, d’indiquer que vous le portez. Evidemment, nous n’avons pas tous les parfums en "boutique". Mais pour ceux qui sont critiqués ici, n’hésitez pas à cliquer sur le petit flacon sous le visuel :)

— -

Vous le savez, auparfum ne rêve que d’une chose : chaque jour, vous éblouir un peu plus. Hier nous lancions sur notre site une fonctionnalité d’alerte contenu que des millions de sites nous envient à travers le monde.

Aujourd’hui, nous réalisons ce rêve inouï : il vous est désormais possible de clamer au monde entier ce simple cri du coeur "Je le porte" ! Mais attention, après 24 heures, pffuittt... plus rien... ils vous faut vous re-parfumer !

Vous retrouvez en bas de la fiche, la liste des auparfumistas qui portent/ont porté ce parfum (Onglet : Qui le porte)

Et bien sûr, vous retrouvez sur le profil de tous les membres la liste de leurs parfums portés.

Pour voir, jour par jour, toute l’activité liée à cette nouvelle fonctionnalité, il suffit de se rendre sur la page Parfums Portés, dans le menu Communauté.

Voilà.... à vos sprays !

Thème

auparfum
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Adina76

par , le 19 septembre 2020 à 15:58

Osmanthus interdite, Parfums d’Empire, floral lumineux fruité avec des notes de thé vert abricotées. Impossible d’y voir ou plutôt sentir une quelconque inspiration chinoise. Il me fait plutôt penser à l’univers du cheval et à Tabac tabou. Allez savoir pourquoi .... peut-être ce côté "suédé", cette peau lisse et un côté tabacé, foin.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 15 septembre 2020 à 17:03

Open de Roger & Gallet. Fougère classique aujourd’hui disparue, rehaussée d’une bien jolie note de tabac. Du flacon rectangulaire aux coins arrondis le bouchon « boule » étonnamment décentré a peut-être inspiré celui du fabuleux M7 d’YSL qui, lui, était tout en arêtes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

poivre rose

par , le 9 septembre 2020 à 09:33

Le temps de rêves d’Annick Goutal, le petit dernier de la maison, senti hier et dont la charmante vendeuse m’a donné un échantillon. Un très joli néroli boisé qui renvoie à l’été, à l’enfance et à l’intime, dans la continuité de l’univers de ’chat perché’ mais, à mon avis, bien plus intéressant que ce dernier. En revanche il est très très discret et léger, il ne faut pas espérer faire partager le plaisir à ses collègues de bureau, surtout par les temps qui courent où l’on ne s’embrasse plus le matin.
J’en profite pour partager une bonne nouvelle : il semblerait que l’Eau du ciel revienne prochainement, par contre en édition limitée. C’était prévu pour 2021, mais avec la covid19 le timing a été décalé, donc guettons ! La vendeuse m’expliquait que, lorsqu’elle était en vente, l’eau du ciel se vendait très peu, et que, maintenant qu’elle est discontinuée, tout le monde vient s’en plaindre. Apprécions que les plaintes aient été remontées et que la direction ait semble t-il décidé de nous écouter et d’en remettre à la vente. En espérant que cela ait bel et bien lieu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 septembre 2020 à 12:03

Cool, vivement le retour de "l’eau du ciel".
.
J’avais raté la précédente réédition. Puis j’ai racheté d’occasion un vieux flacon un peu moins bien.
La réédition me semblait mieux : l’iris y était plus poussé, la qualité plus palpable. (théorie : la hausse des prix permettrait à Goutal d’acheter des extraits naturels de qualité supérieure. On ne serait pas perdant sur toute la ligne).
L’évolution de la réédition, c’était : salicylate de crème solaire, iris (pluie), néroli (sourire enfantin), et fond qui sent un peu le sol mouillé (trottoir et/ou terre).
Mon vieux flacon est plus dissonant, pour ne pas dire décevant. De mémoire, les vieux prospectus mettaient plutôt en avant un parfum "bois de rose (palissandre), santal". Ces deux essences de bois sont devenues très difficile à trouver, en bonne qualité. Le bois de rose c’est surtout du linalol, donc un côté citronné à longue durée, et qui dans mon flacon a un côté aigrelet.
("Bois de violette" de Lutens fait aussi référence à ces bois de palissandre. C’est une dénomination fourre-tout où on retrouve aussi des bois de marqueterie. Et si comme Bois de violette, il y avait une facette lilas avec du lyral dans "eau du ciel" -pure théorie-, c’est désormais interdit d’en mettre.)
.
Avec les masques, les passants ne sentent rien. C’est l’occasion de ressortir les trucs énormes.
.
J’épargne les autres, puisque je sors peu. Mais en ce moment, j’ai Angel sur l’épaule droite (de la veille), et "A scent EDP" de Theo Fennell sur l’épaule gauche.
.
Je suis content d’apprendre cette sortie chez Goutal. Je ne savais pas qu’ils avaient un nouveau parfum en préparation, pour leur ligne classique.
(Vaporiser sur le tissu peut aider à maintenir les notes florales de tête plus longtemps)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 septembre 2020 à 16:09

Avec les masques, les passants ne sentent rien. C’est l’occasion de ressortir les trucs énormes. Merci, Petrichor, pour cette excellente suggestion. Et l’automne va bientôt débarquer avec sa fraîcheur, son humidité, ses mystérieuses brumes. Ce sera le moment de nous barder, de nous caparaçonner de nos coups de cœur boisés, orientaux, cuirés, de nos grands chypres, de nos somptueux iris que l’été sec et chaud avait renvoyés au fond du placard. Vivement les retrouvailles avec nos écharpes de bonne laine duveteuse baignées de Femme de Rochas, d’Habanita (encore que celui-ci supporte toutes les saisons...) de Paloma, de Scherrer, des Gold d’Amouage, d’Iris Silver Mist, de Mon Parfum Chéri, de L’Âme perdue, de Spellbound... ... et de nos vieux Caron (pour faire plaisir à Nez Inexpert ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 septembre 2020 à 19:46

Bonjour poivre rose, bonjour à tous,
Ce que vous écrivez à propos de l’Eau du Ciel me fait penser à l’Eau d’Iparie. Il y a quelques années, l’Occitane s’était décidée à ressortir ce superbe parfum dont la disparition avait été déplorée par de nombreuses clientes. On réclamait l’Eau d’Iparie à cors et à cris. Donc l’Occitane a eu l’excellente idée de la reproposer. Est-ce lacommunication qui fut insuffisante ? En tout cas, les ventes ne furent pas à la hauteur et malheureusement ce bijou olfactif a une nouvelle fois disparu. Hélas... souhaitons à ce nouveau millésime suffisamment de succès pour que l’Eau du Ciel réintègre vraiment le catalogue de Goutal.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par , le 7 septembre 2020 à 15:49

On ne rit pas : je porte un mélange d’huiles parfumées composé par les moines du Mont Athos : jasmin, rose, encens, myrrhe et nard. Une véritable tuerie olfactive : un halo enveloppant, riche, lumineux, profond, mouvant, intimiste, grave, réconfortant, sensuel...
Si c’est ça être en odeur de sainteté, alors j’en redemande ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 septembre 2020 à 06:10

Tu es myrrhoblyte, alors ? :)
Où as-tu trouvé cette merveille, qui ne semble pas du tout Ifra compatible ^_^

https://fr.wiktionary.org/wiki/myroblyte
Je trouve l’expression jolie, la réalité l’est moins. Elle fait partie du processus de reconnaissance d’un saint dans le catholicisme (bienheureux -> canonisation). On déterre la dépouille du saint quelques années après sa mort, et il doit encore sentir bon. (Soit-disant sans tricher sur l’embaumement). L’étymologie parle de myrrhe, on évoque aussi la violette.

Ca me fait me rappeler que je rate toujours l’occasion d’aller à la chapelle de la rue du Bac, quand je vais visiter Le bon marché. Le lieu a l’air propice au recueillement. La dépouille de Catherine Labouré (Sainte) y est exposé, mais pas à la portée des narines indiscrètes :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 septembre 2020 à 08:29

Bonjour Petrichor !
J’ai trouvé ce nectar sur Esty.com, dans une boutique nommée Agio Ergo.
En fait (racontage de life), tout a commencé quand un ami m’a offert un bracelet chotki (un objet de prière orthodoxe - bien qu’athée je raffole des babioles religieuses), dont les fibres sont imprégnées de cette huile parfumée.
Après avoir passé des jours à renifler compulsivement mon poignet, j’ai fini par leur commander un roll-on de 10 ml. Fuck l’IFRA, qu’est-ce que ça sent bon ce truc !
(Je demanderai à être enchâssée après mon décès, ça a tout de même une autre gueule que la mise en terre ou la crémation ^^).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 septembre 2020 à 08:31

Bonjour Petrichor !
J’ai trouvé ce nectar sur Esty. com, dans une boutique nommée Agio Ergo.
En fait (racontage de life), tout a commencé quand un ami m’a offert un bracelet chotki (un objet de prière orthodoxe - bien qu’athée je raffole des babioles religieuses), dont les fibres sont imprégnées de cette huile parfumée.
Après avoir passé des jours à renifler compulsivement mon poignet, j’ai fini par leur commander un roll-on de 10 ml. Zut pour l’IFRA, qu’est-ce que ça sent bon ce truc !
(Je demanderai à être enchâssée après mon décès, ça a tout de même une autre gueule que la mise en terre ou la crémation ^^).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 7 septembre 2020 à 06:47

Aire de Loewe, magnifique floral aldéhydé-chypré, Olivier Cresp, 1985.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Petrichor

par , le 3 septembre 2020 à 20:57

- 20% sur tous les parfums Lutens, sur son site internet.
.
La seule condition est de prendre deux produits, pas forcément deux fois le même, (même un maquillage).
Je ne sais pas combien de temps ça va durer.
.
Ca ramène les flacons de table de 75ml à 152€ au lieu de 190€.
Il y a les exclusifs et la gamme normale.
Le 2ème achat peut être le papier buvard à 15€, que vous pouvez associer à un flacon gratte-ciel ou un section or. (Regardez sur Vinted avant, certain y sont proposés par des particulier à 200-250€ + frais).
Ma préférence va vers les vapo tout noir et les mini vapo tout noir (Iris silver mist, Rahat loukhoum, Fourreau noir, mini La fille de berlin, Nuit de cellophane). Il y a aussi un nouveau kit découverte pour les eaux de politesse à 95€.
.
J’ai tâtonné (sans acheter), il faut aller dans mon panier (avant l’étape de l’adresse et du paiement), cliquer sur "vous disposez d’un code privilège", entrer aucun code, appuyer sur appliquer, et ça va prendre quelques seconde pour afficher la réduc (intitulée "Back to school"). FDP gratuit (dès 125€, donc quasi toujours).
.
Je porte le souvenir de Safran troublant sur la manche gauche, et l’extrait de Vol de nuit sur la manche droite, que j’ai voulu retester avant de poster.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par , le 3 septembre 2020 à 05:52

Dzing de L’Artisan parfumeur. Un cuir fauve talqué et très légèrement caramelisé. Très beau et lumineux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 1er septembre 2020 à 08:31

Quelques fleurs d’Houbigant. Il est précisé "Original", mais je ne vois vraiment pas en quoi. C’est un joli jus élégant, floral, aldéhydé, mais je ne retrouve en rien la bombe olfactive dont j’avais eu un petit tube dans les années 80. C’était l’un des tout premiers échantillons que l’adolescence que j’étais avais reçus. Jus foncé, il était un somptueux parfum de femme que je ne me sentais pas capable d’aborder. Quel dommage qu’il ne soit dans les faits plus ... peut-être qu’en farfouillant dans mes trésors parfumés, je le retrouverais ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2020 à 11:53

cela fait si longtemps que je n’ai pas senti Quelques fleurs… J’en garde un souvenir fort, c’était le parfum fétiche d’une de mes amies proches lorsque j’étais adolescente. Je pensais aller y rejeter un coup de nez prochainement mais à vous lire je me demande finalement si c’est une bonne idée. Autant peut-être rester sur le souvenir, même lointain, de sa grande époque … A moins que le nouveau jus, certes terni, n’ait le pouvoir de faire resurgir, par évocation, le vrai intact dans ma mémoire. En tous cas, j’ai toujours adoré le nom de ce parfum, Quelques fleurs, c’est désarmant de simplicité et de poésie...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par , le 29 août 2020 à 08:26

Le weekend s’annonce moche, alors ce sera Angel EDP. Après un break assez long, je retrouve mes étoiles 100 ml dans leurs boîtes et je vais certainement commander la nouvelle version.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par , le 28 août 2020 à 19:59

En cette journée automnale, j’ai exhumé Poison : le seul, l’unique, quand la maison Dior savait encore créer des parfums. J’admire toujours autant son évolution au fil des heures, sa tenue, ou devrais-je dire plutôt sa rémanence ; porté avec parcimonie il est comme un philtre mouvant, tantôt miellé, tantôt vénéneux, fleuri, doucement liquoreux, baroque, mais toujours extrêmement confortable et chaleureux pour qui le porte (et l’aime bien sûr).
A une époque et pendant quelques années il a été mon seul et unique. Nous avons traversé bien des épreuves ensemble et c’est pourquoi je l’ai délaissé (si vous connaissez le syndrome du parfum "porte-poisse" alors que ledit parfum n’y est pour rien, vous n’êtes pas seul ^^), mais je pourrais bien lui redonner sa chance.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 06:01

Bonjour,
C’était aussi l’époque où un lancement était un véritable événement. Poison marquait la rupture avec la tradition du nom Dior dans le nom des parfums. Et il était tellement bien dans son époque, après Opium et Paris, avant Coco, Byzance et Samsara.
Qui se souviendra vraiment d’un énième flanker 35 and après sa sortie ?
Et puis ce pouvoir évocateur ou ancreur de souvenirs et d’émotions...
Bon weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 06:56

Oh oui ! :)
Je me souviens du lancement d’Opium, ce pataquès autour du nom et du slogan ("incitation à la débauche !!"), ce flacon tellement original et glamour, cette débauche de velours rouge sang, de tissus précieux et d’opulentes chevelures dans les campagnes de pub... c’était quelque chose.
Je me souviens du lancement de Trésor aussi, de charmantes hôtesses distribuant des pétales de rose en tissu parfumé, et une interview d’Isabella Rosselini qui jusque là portait Magie Noire, et se demandait "et si mon amant allait ne pas me reconnaître ?"
Toute une époque mon pauv’ monsieur, mais au moins nous aurons eu la chance de la connaître :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 07:00

Et oui...
Avec pléthore de tailles, concentrations, version voyage, rechargeable, et des gammes de bain luxueuses, loin des tubes a deux balles.
Trésor, C’est la Vie de Lacroix, Giorgio, Diva, Ungaro, et les Rochas...
Tout ça avait beaucoup plus de gueule et était encore accessible. Lulu allait naître...
Bon, on arrête de radoter....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 07:55

Bonjour à tous, bonjour aux ringards dont je suis ! ;-)))
Puisqu’on en est à la séquence nostalgie, quelqu’un connait il Joop femme ? C’est un parfum composé par Michel Almairac dans les années 80 sur lequel je ne trouve guère d’information. Or, dans les années 80, étant en stage en Germanie, j’avais été impressionnée par le parfum d’une collègue qui embaumait. Bien évidemment, à l’époque, la timide que j’étais n’avait pas osé lui demander ce qu’elle portait. Je me demande si ce Joop femme pourrait être cette senteur fleurie baumée vanillée tout à fait enivrante ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 08:29

Bonjour,
Il est plus qu abordable chez Superwinkel, mais je ne l’ai jamais senti. Ringard et inutile, lol... Je vais me pendre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 08:31

Bonjour,
Guère d’informations sur Joop Femme ? 922 votes sur Fragrantica, 18 notes olfactives repertoriées pour ce parfum et je ne compte pas le nombre de commentaires, certes en anglais mais avec google traduction ce n’est pas un probleme si on ne comprend pas cette langue.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 08:38

S’agissant du Joop femme, je ferais plus confiance à la page allemande, quitté a utiliser Google translate. La page anglophone est une cour des miracles capable du meilleur et du pire. Les avis dépendent de trop nombreux facteurs culturels, sociaux. Un ringard européen, une milleniale américaine,un émirati ou un consommateur frénétique d’un pays émergent auront chacun un avis légitime, mais potentiellement diamétralement opposés.
Rien n’est a prendre au pied de la lettre.
Et sûrement pas les votes. Car si on s’y fier, Angel sent le melon et la noix de muscade....
Bon weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 08:53

Les notes d’Angel correspondent parfaitement à ce que le parfum sent. J’ai jamais noté d’incohérence entre ce que les gens disent sentir sur Fragrantica et l’odeur des parfums. Je ne vois pas non d’avis si différents entre les gens selon d’ou ils habitent. A la limite ceux qui habitent une region ou il fait 30 toute l’année diront qu’un parfum capiteux est difficilement supportable avec leur climat mais Mitsouko ou Bleu :) sentent la même chose au Canada, en Floride, en Norvege ou en Australie ! Le probleme est peut être que le gens y sont plus ouverts d’esprit et sont capables d’aimer de la niche et du mainstream sucré ou gel douche...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 08:58

Ça reste votre avis, que tout le monde n’est pas obligé de partager.
Et c’est tout l’intérêt d Auparfum : converser, argumenter, avec le respect mutuel nécessaire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 09:01

A un moment faut pas être de mauvaise fois. Vous dites qu’en se référant à Frangrantica Angel sent le melon, quand vous vous rendez sur la page verifier, les 5 notes les plus citées sont la patchouli le chocolat le caramel le miel et la vanille. Le melon arrivant bien loin derrière dans les moins remarquées. C’est pas mon avis, c’est un fait.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 13:04

Merci DomfromBe et Tobacco. Il est vrai que je me suis contentée du Fragrantica.fr. Je vous rejoins DomfromBe sur la diversité des goûts et des ressentis pour un même parfum. C’est déjà le cas d’une personne à l’autre sans aller chercher bien loin, mais à une échelle plus large (continents et cultures totalement hétéroclites), cela devient difficile d’en tirer des conclusions qui nous conviennent. En ce qui me concerne, outre la qualité des échanges sur Ap, je trouve qu’on peut facilement identifier quelques participants dont le "profil olfactif" nous ressemble. C’est très pratique pour élargir son horizon sans trop se tromper. Sur Fragrantica, c’est beaucoup plus compliqué : trop de monde, des votes qui ne veulent rien dire (car on ne connait pas le profil de ceux qui ont voté), trop peu de commentaires étayés. Je vais toujours y faire un tour, mais je n’en ressors pas toujours grand chose ou plutôt pas assez d’avis personnels sur lesquels je puisse me faire une opinion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 13:17

Hello.
Je contribue régulièrement sur les pages française et anglophone de Fragrantica, mais quand je veux creuser un avis, je regarde la collection de parfums annoncée par celui qui a posté un commentaire. C’est aussi très instructif... Ou plus simplement, j’envoie un message privé.
Excellent weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 14:38

Pfff ! Dit le petit moralisateur à deux balles du forum avec aucun sens de l’humour et à l’étroitesse et la petitesse d’esprit affligeantes ! HIHI

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 09:07

Pour faire simple en 3 clicks je pense pouvoir dire sans trop de risques de me tromper que Joop Femme a été crée en 1987 et est un sental aldéhydé animal qui a (avait suivant les reformulations) une bonne tenue et un gros sillage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 12:20

Merci Tobacco pour ces informations. Et pour ce qui est de votre ressenti, de quels parfums se rapproche-t-il ? Parce que le monde des aldéhydés est quand même vaste .... Plutôt Calèche ou White linen, ou autre ?... j’ai cru comprendre que ce n’était pas le plus raffiné qui soit, mais le parfum mystère de mes souvenirs ne l’était pas non plus. Un extraordinaire nuage fleuri vanillé baumé ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 16:18

De rien mais je ne l’ai pas senti. C’était juste pour dire qu’on pouvait avoir des info sur ce parfum et qu’on pouvait s’en faire une idée. J’aime beaucoup les commentaires sur Fragrantica car ça va du commentaire le plus bref, en passant par les plus imagés aux plus détaillés. Je cite Fragrantica mais je vais remercier Auparfum de m’avoir fait découvrir Francesca Bianchi même si le parfum testé ici ne m’a pas beaucoup plus ;) Ah Under My Skin quel chef d’oeuvre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 23:10

Adina : Vous avez senti "Joop" en Germanie ?
C’est drôle, j’ai eu une expérience proche avec une autre marque allemande.
Un jour en Allemagne, une marque mode sortait un parfum, et une cliente est venu me bassiner avec ce "Jil Sander".

Ca fait deux marques allemandes avec un J. Les gens semblaient avoir une gratitude pour ses vêtements, le souvenir d’une époque, et le rite de passage à la vie adulte que ça avait constituer de porter ces vêtements.

Quand je regarde dans google image, il n’y a pas de quoi m’intéresser. Mais c’est drôle de questionner son ethnocentrisme. Nos mythologies "modes" de français sont fait de Jean-Paul Gauthier, de Sonia Rykiel, d’Agnès B., d’Isabelle Marant, de Mugler des années 80... qui sont peut-être inconnus à l’étranger, et/ou chez les jeunes. Pour les allemandes, avec leurs identités régionales, Joop de Düsseldorf, et Jil Sander de Hamburg, ça avait du poids.

Héliante : Je vais défendre DOMfromBE. Je le trouve nettement sincère et respectueux dans ses avis. Ses tests de cosmétique sur son blog sont particulièrement francs.
Il se moque de lui plus qu’il ne taquine autrui. Il sait que son goût va pour les parfums d’avant, donc il prend des postures de dame patronnesse.
Il joue les pearl-clutchers. Littéralement. (Grrr <3 )
https://atrecherche.blogspot.com/2017/10/perles-et-poils.html

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2020 à 16:20

Bonjour.
Dau et moi avons bien le même prénom, mais nous ne sommes pas la même personne.
Bon dimanche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 13:10

Bonjour Absinthe,
C’est très intéressant ce que vous écrivez sur le parfum "porte poisse". Je vois bien ce que vous voulez dire. Le seul remède que j’ai trouvé quand on traverse une mauvaise passe et que les chagrins s’accumulent : ne porter aucun parfum. Ou alors, ne choisir que ceux avec lesquels on se sent plus fort(e). Sans aller jusqu’à de grosses épreuves (encore que pour certains ou à certains moments, cela puisse en être une !), pour aller travailler, je préfère mille fois un chypre à un floral tendre. Le parfum, c’est pour moi aussi une arme, un soutien pour affronter le monde !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Thé basilic

Thé basilic - Molinard

Feuilles froissées de menthe gorgées de sève sucrée, herbes folles et basilic anisé.

en ce moment

il y a 2 heures

Bonjour à tous, Je partais pour être séduit par fils de joie (j’aime le jasmin) et voilà que je(…)

il y a 4 heures

Bonjour, Un connaisseur des anciennes version aurait-il un avis sur la dernière ? Je(…)

il y a 23 heures

Bonsoir tout le monde. Merci Guillaume pour vos impressions de ce nouveau Caron.(…)

Dernières critiques

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019