Auparfum

Rahele de Neela Vermeire, ou les aventuriers de l’Inde perdue

par , le 13 octobre 2016

Neela Vermeire lancera cet automne le sixième parfum de sa collection : Rahele, une ode au voyage exotique qui s’inspire de trois aventuriers français qui ont exploré l’Inde au XVIIe siècle.
Jean-Baptiste Tavernier, joailler, est l’un des pionniers du commerce avec l’Inde, notamment pour le négoce des pierres précieuses à la cour de Louis XIV.
François Bernier, voyageur, philsophe, astronome, fut médecin à la cour de l’empereur moghol Shâh Jahân. Et enfin Jean de Thévenot, linguiste et botaniste, décrivit ses voyages en Inde, Moyen-Orient et Afrique du Nord dans de nombreux ouvrages, et fut à l’origine de l’introduction du café à Paris.

Pour illustrer cette confrontation entre un orient fantasmé et un occident aventurier, Betrand Duchaufour, toujours aux mouillettes, a signé une composition à la fois dans la tradition française, mais parsemée de touches d’inspirations indiennes. Construit autour de l’osmanthus, Rahele mêle bois et épices avec des notes herbales et florales.

Rahele se situe dans la continuité des créations existantes de Bertrand Duchaufour pour Neela Vermeire : une écriture luxuriante, généreuse et abondante en évocations, avec cette fois peut-être un glissement vers quelque chose de plus conventionnel. Les fleurs blanches dominent en tête, évoluant dans une structure boisée épicée et balsamique, avec une esthétique proche de celle des classiques des années 80/90. Original, jamais senti ou osé : pas vraiment. Mais riche, complexe, élégant, évolutif et très abouti, certainement.

Eau de parfum, 205 euros/60ml

Premières impressions

Rahele se situe dans la continuité des créations existantes de Bertrand Duchaufour pour Neela Vermeire : une écriture luxuriante, généreuse et abondante en évocations, avec cette fois peut-être un glissement vers quelque chose de plus conventionnel. Les fleurs blanches dominent en tête, évoluant dans une structure boisée épicée et balsamique, avec une esthétique proche de celle des classiques des années 80/90. Original, jamais senti ou osé : pas vraiment. Mais riche, complexe, élégant, évolutif et très abouti, certainement.

à lire également

Niral
critique

Niral

L’hymne à la soie

Pichola
critique

Pichola

Patchwork indien

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

jovi

par , le 15 octobre 2016 à 21:15

Agréablement surpris qu’auparfum est consacré qques lignes pour faire connaitre la marque Neela Vemeire.Merci Jeanne.Mon préféré dans la ligne est Pichola,un véritable coup de coeur.Dommage les créations de cette marque sont inabordables pour le simple membre de la classe moyenne que je suis.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

hier

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

sigisbée a commenté Loulou

il y a 3 jours

Bonjour Chloé, C’est avec bonheur que je lis votre poste. En France, nous avons la chance(…)

Jicky a commenté Folie bleue

il y a 4 jours

Bonjour Absinthe, j’imagine que vous le connaissez déjà et que vous avez déjà une opinion à son(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019