Auparfum

Sauvage

Dior

Flacon de Sauvage - Dior
Note des visiteurs : (35 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Pirate du parfum vide

par , le 22 août 2015

Dix ans qu’une grande nouveauté était attendue chez Dior. La marque sortait alors du très beau lancement de Dior Homme. Depuis, François Demachy a été nommé parfumeur-maison et s’est ensuivie une période dominée par les reformulations, les réappropriations de formules, la destruction du patrimoine de la maison et par la mise sur le marché de milliers de flankers, déclinaisons et autres joyeusetés.

Sauvage est donc un lancement important et c’est globalement la seule raison expliquant la présence de cette critique. Félicitations, Dior, le patrimoine incroyable (que vous avez sacrifié) vous a offert suffisamment d’importance pour qu’on se sente obligé d’écrire sur la fougère fraîche la plus quelconque qu’il ait été possible de sentir.

Ce sont les tests consommateurs qui ont créé ce parfum. Et étant donné que la marque va s’accaparer l’espace médiatique, des milliers de flacons s’écouleront par jour. Mais n’ayez crainte, comme J’Adore, comme Bleu et comme beaucoup d’autres, vous ne le sentirez pratiquement jamais tant ce parfum est insignifiant et peu distinguable du premier parfum Zlatan venu.

Ce texte aurait pu tenir en un tweet de 140 caractères, ce qui est déjà bien au prorata de l’émotion qu’il porte en lui. Aucune passion pour la parfumerie ne naîtra de ce parfum, aucune passion n’émergera dans le coeur des amoureux du parfum. Pour un lancement Dior aussi important, vous conviendrez que ce constat est sauvagement préoccupant.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Yannanas

par , le 7 février 2020 à 13:03

Un parfum reconnaissable entre mille.
Doté de notes de coeurs boisées assez fortes, celui-ci conviendra parfaitement pour les sombres soirées d’automne ou d’hiver, par opposition aux journées ensoleillées d’été.
En revanche, à la longue, ce parfum aux notes de tête plutôt acres, pourra très vite en étouffer plus d’un de par l’espace qu’il occupe.
Ma note : 2/4

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 décembre 2019 à 11:35

Mouais...
En fait, la première phrase de la pub est un message subliminal :
"I have to get out of here "

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kismi

par , le 12 septembre 2019 à 14:47

J’ai testé le "Parfum" Sauvage (sur mouillette).

On dirait Bleu EdP. Le même. Pas eu envie d’essayer sur peau. La flemme de me laver les mains après sans doute.
Prix : 129 euros les 100 ml… Continuez chez Dior, vous êtes sur la bonne voie :-)).
/kiss

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 septembre 2019 à 15:25

Ils vont peut-être lancer un Miss N°5 l’originale...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2019 à 14:46

Ahaha je vous adior DOMfromBE :p

Mais ce que j’adiore par dessus tout c’est la candeur et la naîveté de la séphorette, obligée de pécho le client à l’entrée du magasin, musique techno à donf, la mouillette dans une main et le flacon nouveauté dans l’autre.

"Je vais vous faire découvrir aussi le dernier Lancôme, vous allez voir il est étonnant".

Oh oui avec grand plaisir !

*Pshhhiiiiit

Merci beaucoup Mademoiselle, je suis comblé, c’est magnifique !

A quoi bon parler de ce fruit synthétique (pêche ? poire ? je ne discerne pas), hein ?! Quand on entre chez Sephora, on sait quel genre de service on va avoir : le plus dépersonnalisé possible.
Et c’est pour ça que j’y attends le prochain Shalimar Extrait de Poison ! :-)
/kiss

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2019 à 17:15

Avec ou sans arrêtes ? Beurre JOYeux blanc ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2019 à 22:22

Acide Bôrique. Un Lancôme techno à l’eau de rose, pour la femme-fleur moderne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2019 à 22:58

Glyphosate Intense Eau Flétrie Rosée Radioactive

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2019 à 23:01

Ah, non, ça, c’est du Mügler !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 août 2018 à 10:52

J’ai retrouvé hier soir un echantillon de Sauvage, et en le ressentant , je me suis demandé pourquoi j’ai porté ce parfum et pourquoi je m’en suis lassé...
Je comparerais Sauvage au mâle de Gaultier, pourquoi ? parce qu’a mon avis le cheminement est un peu le même
Quand Sauvage est sorti, j’ai trouvé ce parfum à la fois original et recyclant un peu le concept de la fougère , comme Gaultier mais travaillé différemment : là ou Gaultier lui donnait un côté gourmand grâce à la vanille , Dior accentue les notes aromatiques et fraîches.
Sauvage est un parfum puissant et reconnaissable entre mille, le probleme de ce parfum est qu’il manque de subtilité et qu’a mon avis il ne peut pas etre porté par tout le monde , or voilà on le sent partout, comme Gaultier dans les années 2000. Je le vois plutot sur un homme de + de 40 ans et brun et surtout n’abusant pas de la quantité !
Je l’ai porté , je n’ai jamais eu de compliments (ce n’est pas forcement ce que je recherche, mais bon...) et pour cause : on le sent partout et vu son sillage il s’impose.
Comme dit plus haut on le compare aussi beaucoup à BDC, mais Bleu est beaucoup plus fin.

L’eau de parfum est sortie , N°1 des ventes chez sephora, pour vous dire qu’on a pas fini de le sentir, et qu’il faut s’attendre à une flopée de Flankers. En le ressentant et le laissant travailler sur ma peau , je trouve maintenant ce parfum écoeurant et déjà trop senti,

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2018 à 12:50

Bon, on compare souvent ce parfum avec le bleu de chanel
autant je trouve Bleu, classe et plutot discret autant je trouve sauvage agressif et pas très fin à vrai dire.
je trouve que ce parfum "hurle" , par contre il est reconnaissable entre mille, j’ai senti la version eau de parfum et non, vraiment pas pour moi
ceci dit peut etre dit que sauvage sera un classique de la parfumerie dans quelques années......

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juin 2018 à 21:43

C’est un assez bon parfum mais bon on ne se démarque pas au début j alternais avec d autres parfums de niche mais maintenant j’ai trouvé la pépite K747

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 avril 2018 à 22:42

Alors voilà... j’avoue j’ai fait quelques infidélités à la communauté d’Auparfum et suis allé regarder quelques vlogs anglais et allemands de parfumerie. Sauvage est adulé, encensé. Je m’étais soigneusement tenu à l’ecart de ce parfum. Et puis assailli par le doute, j’ai demandé un échantillon au commerce du coin. Et là. Et là chers amis. J’ai regretté. Pourquoi ? La caricature du Parfum masculin. Sans âme, sans originalité. Ce n’est pas possible ai-je pensé : le Nez devait être apprenti, à lire le 101 du “Comment faire un parfum pour les hommes, les vrais” ou alors attaché au radiateur par les chaînes du mauvais goût, muselé comme l’annonce l’article par la parole toute puissante des panels utilisateurs. Le coup de grâce a été le retour de ma petite amie... (venant de quitter l’heure bleue de Guerlain, pour la fugacité séduisante de l’Eau de Citron Noir d’Hermes)... qui avec son tranchant synthétique habituel : “Tiens... tu t’es acheté de l’Axe ?... non non ça ne sent pas mauvais mais quand même, c’est proche de ce qu’on trouve en supermarché... c’est quoi ?”. Voilà. J’avais fait le tour de la question. Et elle aussi

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 avril 2018 à 22:49

... et suite : je décide donc de repartir sur mon alternance Himalaya de Creed / Terre-Eau très fraîche d’Hermes. Je ne suis donc pas le client type des fougères et encore moins de celles faisant preuve d’aussi peu de subtilité que Sauvage. Avis à prendre donc avec du recul.

Bien à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

par , le 25 mars 2018 à 04:18

Il est rare qu’un parfum récent et grand public me plaise - et d’autant moins qu’il a de succès, c’est mon côté anti-conformiste. Ici, pourtant, je trouve que Demachy a mis dans le mille. C’est original et agréable ; sec et amer comme Homme de Grès ou Arboretum du Prince jardinier - que cette hérésie me soit pardonnée : je ne fais qu’écrire ce que dicte mon nez. J’ai bien résisté, me disant que si les kakous à lunettes de soleil en boîte aiment, ce n’est pas mon créneau. Rien à faire : ça me botte. Peut-être devrais-je porter des Ray Ban, une chaîne en or et déboutonner les quatre boutons du haut de ma chemise.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 mars 2018 à 16:53

Quel bonheur de voir cité ici Homme de Grès, superbe masculin de 1996, déjà ! Il n’a pas connu de vrai succès, c’est bien dommage : ce parfum est unique. Je conserve précieusement mon flacon faussement plat et dont un côté incurvé fait tout le charme. Entre fraîcheur sèche et bois vivifiant, cet hespéridé vaguement fougère développe un petit côté "cèdre" peut-être provoqué par l’accord citron vert, patchouli, mousse de chêne, santal ? Aussi sportive qu’élégante, cette eau de toilette ne méritait pas de disparaître des rayons. Cabaret , sorti quelques années plus tard sans aucun retentissement, n’en avait pas la singularité mais allait sans doute mieux correspondre à l’idée que l’on devait se faire des parfums masculins.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 avril 2018 à 21:10

Voui, Homme de Grès est tel que vous le décrivez, un monument qui mériterait de figurer sur ce site. Hum hum, Jeanne Doré ? Nan mais allô, quoi.

Quand vous aurez terminé votre flacon, s’il devient difficile à dénicher, je suggère Equipage géranium d’Hermès comme substitut. Pour moi, ces deux-là sont frères.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 avril 2018 à 10:37

Je n’y avais pas pensé, Nez (in)expert ! Je viens de les comparer. En effet, c’est frappant, une étrange similitude dans leur fond, même si l’Hermès Géranium développe un côté à la fois fleuri, épicé et plus marin que le Grès qui jusqu’au bout conserve son agrume frais, vert et boisé sec, perceptible des notes de tête. Ils se ressemblent sans être clones l’un de l’autre, c’est là le propre d’un vrai lien familial. Par ailleurs, le Géranium me rappelle plus l’Équipage d’origine qui toujours figurera dans mon top 10 masculin, avec e. a. Bel Ami, Rocabar, Habit Rouge, Héritage, Gucci 1, Givenchy Gentleman, Signoricci 2... Mais, c’est vrai, la découverte de certains rapprochements inattendus entre parfums au propos radicalement différent s’avère extrêmement passionnante. Merci à Auparfum qui nous permet ces échanges plus que fructueux : formatifs ! Bon week-end.
PS. Je ne pense pas jamais terminer mon flacon Homme de Grès, j’en veux sauver au moins un cm pour l’Éternité ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 mars 2017 à 09:09

Moi j’ai réussi à le reconnaitre vendredi dans un auditoire ! Je me suis dit "Tiens il y a un truc moderne qui sent vaguement la vanille"

C’est effectivement totalement sans intérêt. En particulier la note de fonds animale surdosée est désagréable, cette note de fonds est assez proche de celle de L’homme idéal (que je n’aime pas non plus).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 mars 2017 à 09:33

Personnellement, je trouve étonnant que certains le trouvent difficile à distinguer des autres parfums mainstream... Dès que je l’ai senti, je l’ai toujours reconnu sans hésitation. Et moi aussi il m’arrive très souvent de le sentir dans les auditoires... Ce qui me dérange pas mal parce qu’il m’insupporte très vite !

Surtout, il a un sillage assez atomique... Il m’est arrivé (en examen cette fois !) de le sentir, de chercher qui le portait, et de m’apercevoir que j’étais entouré de jeunes femmes... Comme je vois mal une femme se risquer à porter un parfum aussi macho (il faut le dire) cela veut dire qu’il doit diffuser sur littéralement plusieurs mètres, merci pour nos pauvres nez...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 mars 2017 à 09:56

Oui effectivement la projection de Sauvage est très puissante. Dans mon cas la "source" était située trois rangées plus haut :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ChrisB

par , le 23 mai 2016 à 22:48

Bleu, La Nuit de l’Homme, L’Homme Idéal, et maintenant Sauvage... la boucle est bouclée dans ce qui est (était) le fleuron de la parfumerie "hors niche" française : du "ça sent bon", du "oh le joli flacon", du "oh j’ai acheté du Dior"... Et à part ça ? Comme Jicky, je suis incapable de reconnaître Bleu dans la rue, parfum pourtant ultra porté. Je pourrais dire pareil de "La Nuit de l’Homme". Du "oh comme ça sent bon", vous en trouvez à l’hyper du coin, estampillé Fabergé ou Daniel Hechter, et au moins vous en avez pour votre argent. Ca me fait mal d’écrire ça, mais les attentats olfactifs, et néanmoins best-seller, que sont "One million" ou "La Vie est belle" chez les dames ont un minimum d’audace, de relief (je ne dirai pas de corps, ce serait un pléonasme), d’identité (impossible de ne pas les reconnaître). Franchement, chez les hommes en tous cas, à quand remonte le dernier vrai bon parfum ? Ceux auxquels je pense ont déjà disparu ou presque des rayons (Man de Paul Smith, Midnight in Paris, Cocorico - si, si, j’aime beaucoup - ). Bref, songer à Egoiste, à Fahrenheit, à Habit Rouge, à Kouros, et sentir les premiers cités, ça se passe de commentaire !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 mai 2016 à 22:49

Kokorico pardon

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Yannanas

Yannanas

a porté Sauvage le 7 février 2020

Sa note :

mariama

a porté Sauvage le 17 mai 2019

Sa note :

Lynx

a porté Sauvage le 20 mars 2017

Sa note :

Thim85darzy

a porté Sauvage le 15 février 2016

Sa note :

redsense

a porté Sauvage le 17 décembre 2015

paname

paname

a porté Sauvage le 16 septembre 2015

Mon parfum ne sent pas bon, c’est pas grave c’est le mien ;)
Sa note :
paname

paname

a porté Sauvage le 13 septembre 2015

Mon parfum ne sent pas bon, c’est pas grave c’est le mien ;)
Sa note :
paname

paname

a porté Sauvage le 6 septembre 2015

Mon parfum ne sent pas bon, c’est pas grave c’est le mien ;)
Sa note :
paname

paname

a porté Sauvage le 6 septembre 2015

Mon parfum ne sent pas bon, c’est pas grave c’est le mien ;)
Sa note :
Bibelo

Bibelo

a porté Sauvage le 26 août 2015

Ce que je recherche dans un parfum ? ? ?Comme vous, avant tout que le Nez ait une saine motivation , un désir sincère, beaucoup d’audace et du talent pour reussir (...)
Sa note :
Bibelo

Bibelo

a porté Sauvage le 23 août 2015

Ce que je recherche dans un parfum ? ? ?Comme vous, avant tout que le Nez ait une saine motivation , un désir sincère, beaucoup d’audace et du talent pour reussir (...)
Sa note :

à la une

Quando_rapita_in_estasi

Quando_rapita_in_estasi - Filippo Sorcinelli

Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d'un chypre floral à des émanations d'encensoir, inspiré par l'héroïne d'un opéra de Gaetano Donizetti.

en ce moment

il y a 5 heures

C’est dur d’acheter des cadeaux de Noël sans donner son argent aux milliardaires ;) Audrey Vernon(…)

il y a 23 heures

Pour avoir été le premier à dépasser ce cap, dans le sens inverse (j’ai porté des parfums "pour(…)

il y a 23 heures

Il doit aussi rester le Vétiver au fond des placards de Dior au 326 rue St.-Ho. Au 173 : Astier(…)

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019