Auparfum

Loverdose

2 juillet 2012, 19:38, par Opium

Bonsoir Hermeline et Tangerine.

 

Poison a empoisonné la vie de bien des gens dans les années 80-90, tout comme l’usage en "overdose" de Opium probablement. Le problème des parfums opulents et capiteux, des parfums à forte personnalité, un peu tonitruants et polarisants, c’est qu’ils sont toujours sur-puissants ; leurs porteuses/teurs leurs sont en général fidèles, parfois même à toute la gamme créée autour. Le cerveau, en plein état d’adaptation à cette information récurrente et monotone, sature et crée des phénomènes d’habituation. D’où, l’impression de ne pas se sentir, qui pousse à "augmenter les doses", jusqu’à l’insupportable pshittage de trop pour l’environnement immédiat (proches, transports...).
Alterner permet d’éviter cela. J’ai même constaté, moi qui suis amoureux d’orientaux opulents et de power houses, qu’avoir diversifié mes goûts aux verts, aux colognes et aux floraux, m’a permis de re-sentir (ressentir) à nouveau mieux mes vieux compagnons en modifiant mon seuil de sensibilité.
Maintenant, quand je "pshitte de manière nucléaire", c’est voulu (dans le but de "cleaner" l’environnement...). ^^
Mais, de l’usage et abus des parfums puissants, il a déjà été beaucoup discuté ici et ailleurs. Bref.
Les meilleurs parfums doivent être utilisés avec modération. Les moins bons, moins que cela encore... ;-)

 

Hermeline, merci pour vos informations quant au marché américain.
Que les "lessives parfumées", onéreuses pour ce qu’elles sont, diminuent un peu en Amérique du Nord est une bonne nouvelle.
En revanche, que les hyper-glucosés, surpuissants uniquement par la graisse et le sucre qui les caractérisent, continuent à plaire et de plus en plus, n’en est pas une, pour moi, en tous les cas... Zut !
Mais, le sucre plaît en Europe et en Amérique du Nord. A force de se priver, certain(e)s occidentaux/tales doivent sur-compenser en achetant des substituts sucrés alimentaires sous forme de flacons à 100 euros... Et, après tout, chacun(e), malgré ma critique, est bien libre de faire ce qu’il veut. Mais, c’est la lourdeur de cette tendance déjà lourde en soi qui est un peu horripilante. Avez-vous remarqué comme les odeurs dans les parfumeries ont changé en 10 ans ? Avant, ça sentait la poudre et les fleurs à outrance. Aujourd’hui, ça sent le sucre en sirop et les bonbons aromatisés. Parfois, cela m’empêche même de faire mes tests dans les Nociphorarionnauds, tant mon nez est pris dans la cassonade ! ;-)

 

Hermeline : Je crois que le "petit nom" que vous avez attribué à Loverdose est ce qu’on appelle un lapsus... Le cri du coeur en somme ! ;-)
Merci pour vos félicitations. J’espère que, malgré vos examens et cours à réviser, vous pass(er)ez d’agréables moments ici... ;-)

 

A bientôt.
Opium

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Chapitre 4 - Le nez dans la formule : la tige verte

Chapitre 4 - Le nez dans la formule : la tige verte

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Aujourd’hui, plongeon dans toutes les facettes du cœur vert de ce parfum.

en ce moment

kinou a commenté Ganymede

il y a 8 heures

bonsoir est ce que vos 2 parfums sont mixtes ?

kismi a commenté Eau capitale

hier

Superbe rose, pour moi la filiation avec Portrait of à Lady est évidente, mais sa diffusion se(…)

il y a 2 jours

Oui, c’est un dossier formidable, instructif, technique... mais aussi très bien écrit, un vrai(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019