Auparfum

Oud Caravan

30 octobre 2012, 19:05, par Opium

Bonsoir Jicky.

 

Merci d’aborder, en même temps qu’un parfum, le trans-culturalisme, et de poser la question de l’intention et du résultat.
Pertinence ? Moi, je dirais bien que oui...

 

Comment la violence d’un parfum nous transporte ailleurs, de l’Orient en intention vers le Moyen-Age dans les faits. Si c’est bien le parfum dont je me souviens, avec nos critères occidentaux, on pourrait presque considérer que techniquement, tout est redevable au coup dans le pif, par ce oud très primaire.
La matière n’étant pas normalisée, finalement, on sait peu ce que cela sent réellement, tant ce sont souvent des reconstitutions qui nous sont données à sentir. Mais, dans mes représentations mentales de la matière, allant de l’antiseptique, en passant par le pansement, la plaie humide et les odeurs fromagères et champignonnées, il en est un bel exemple ! (Comprendre : "Violent !")
[Ta description est en même temps drôle, juste et "fracassante" ! #tubéropowa]

 

Merci de nous faire voyager, et comprendre en même temps que rire. Et de nous transporter au-delà d’une simple description de parfum, de poser la question même de l’évaluation de celui-ci et de ses limites.
Ce que nous, passionné(e)s, faisons chaque jour ou presque, ici et ailleurs...
 

Je me souviens que j’ai été bien "décentralisé dans mon opinion de perfumista" quand je l’ai senti. Grâce à Oud Caravan, quand je dois me souvenir de ce à quoi peut ressembler le oud à peu près, pour certaines facettes en tous les cas, je me dis : "Pense à ce parfum qui p*e !" [Il s’agit d’un compliment ici, à comprendre en tant que tel. Il "p*e bon" comme dirait Jle ! ^^]
Je ne sais pas si c’est au Moyen-Age que je suis renvoyé, mais, c’est dans un lieu trèèèèèès éloigné de ce que nous connaissons aujourd’hui.

 

Bonne soirée.
Opium

 

PS : Je ne peux pas voter sur mon seul souvenir d’il y a des mois. De plus, je ne sais ce qui ressort : de l’admiration pour un parfum (dé)culotté ou une forme d’incompréhension du fait d’un trop grand éloignement culturel face à ce coup de poker très sale.

 

NB : Il mérite un détour et un coup de nez, quoi qu’il en soit... ^^

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Quando_rapita_in_estasi

Quando_rapita_in_estasi - Filippo Sorcinelli

Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d'un chypre floral à des émanations d'encensoir, inspiré par l'héroïne d'un opéra de Gaetano Donizetti.

en ce moment

Tobacco a commenté Vol de Nuit

il y a 19 heures

Je m’etais fait la même réflexion avec le flacon de Shalimar... l’imitation du sceau en plastique,(…)

Farnesiano a commenté Vol de Nuit

il y a 20 heures

Bravo Guerlain ... Au printemps dernier, j’ai commis la délicieuse folie de m’offrir pour mon(…)

hier

Last but not least, I’m not a perfume snob, I’m a perfume snob snob !

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019