Auparfum

ANBAR : l’histoire de l’ambre gris racontée en peintures et en parfums

10 avril 2018, 21:03, par Galate

Il est vrai que ce commerce et ses circuits sont très opaques. Pourtant chaque grande maison de parfums a son acheteur de matières premières et d’ambre gris, qui doit être capable d’évaluer la rareté d’un ambre en cheville avec les labos qui procèdent aux analyses et les traders d’ambre. Le plus drôle c’est qu’on ne sait toujours pas avec certitude s’il s’agit d’un vomi ou d’un calcul de cachalot. Les avis sont très divergents sur le sujet.

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Mon père, rapportez-moi une rose...

Mon père, rapportez-moi une rose...

J'aime l'aspect vert et naturel de la rose, celle que j'imagine est tout en ombre et lumière, vénéneuse et verdoyante, velouté et viride, sans oud ni accord chypré.

en ce moment

il y a 4 heures

Bonjour Sekhmet, après vous avoir attentivement lu je pense que vous devriez essayer Sa(…)

il y a 4 heures

Votre description m’a fait penser à une jolie rose récente : Rosamonda de J.U.S. Elle est à la(…)

il y a 5 heures

Votre description m’évoque un peu Ma rose de Fragonard et Soir d’Orient de Sisley. Eventuellement(…)

Dernières critiques

Posthume - Son Venïn

Brasier viking

Audacious - Nars

Songe du lys

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019