Auparfum
Flacon de Sweet - Lolita Lempicka
Note des visiteurs : (13 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Crocos Haribo

par Thomas Dominguès (Opium), le 7 décembre 2014

Le nouveau parfum de Lolita Lempicka, dont le flacon d’origine a pu inspirer la pomme (empoisonnée) de Nina, a encore d’autres similitudes avec ce parfum.
L’overdose de sucre rappelant la couverture écarlate d’une pomme d’amour fait autant grimper le thermomètre glycémique et est aussi peu naturelle dans l’un que dans l’autre.

Sweet est donc bien sucré, ça, au moins, on en est bien sûr, pas de hors sujet. Mais, je n’ai que très peu de cerise et presque rien du cacao, pas davantage que d’angélique et d’iris également revendiqués. Quant au gloss à croquer, ce serait plutôt ces gloss sans marque destinés aux enfants. En lieu et place, un accord fruité assez indistinct de sirop Advil aux fruits rouges, des fraises écrasées et l’impression de croquer dans des crocodiles rouges et jaunes au ventre blanc Haribo et autres gélatines fluorescentes. Au fur et à mesure de l’évolution, la signature d’Anne Flipo, qui avait déjà façonné le "fil de sucre" suffocant de La Vie est Belle (on préfère la voir composer un bouquet floral plutôt que le thermomètre à caramel entre les mains), vient clore ce nouveau parfum à trop forte teneur en glucose que des muscs ne rendent pas plus digeste.

On observe ainsi encore une marque passer des gourmands plutôt fins et raffinés, a posteriori, des années 90, qu’on qualifierait presque de "pas sucrés", à ces arômes de friandises industrielles agro-alimentaires qui n’auraient jamais dû quitter leurs sachets en plastique dans les linéaires des supermarchés. Laissez-nous Le Premier Parfum !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Chanel_5

par Chanel_5, le 14 novembre 2017 à 21:11

Le parfum fraise tagada par excellence, très chimique, c’est une odeur de luxe, pas un parfum de luxe, grosse différence.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sandrine 77

par sandrine 77, le 5 septembre 2015 à 10:54

Bonjour je voudrai faire une proposition si quelqu un a eu ce parfum en cadeau et ne l’apprécie pas et que je l’adore je pourrai l’échanger contre un autre à discuter écrivez moi en mp ici

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sandrine 77

par sandrine 77, le 20 août 2015 à 14:01

J’ai essayé un échantillon que ma parfumerie m a donne et j’ai adoré ce parfum !! D habitude je n’aime pas du tout les parfums sucres comme la vie est belle mais la un véritable coup de coeur une odeur accord de cerise avec du kirch que j’adore l’odeur de cette alcool !! Vraiment original !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lady of Shalott

par Lady of Shalott, le 23 mars 2015 à 16:16

Personne n’a repéré de petite note anisée ou fraîche ? (se cache). Hanae Mori vient de sortir Hanae, une nouvelle fragrance qui me rappelle un peu le concept de la pomme d’amour de sweet. Quelqu’un avec un nez bien pendu pourrait-il se pencher sur la question ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Boxeuse de Daturas

par Boxeuse de Daturas, le 19 mars 2015 à 19:32

Je n’ai pas encore eu l’opportunité de sentir SWEET, mais au vu des descriptions que vous en faites, j’ai tendance à me dire que les nez séduits auraient tout intérêt à être jusqu’au-bout-istes et à se diriger vers un petit parfum qui, à mon sens, est la quintessence du gourmand : Pink Sugar.

Pour reprendre les termes de Cymoril (qui me plaisent assez :) ) c’est l’archétype de la pizza froide au ptit dej appliqué au parfum !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Cymoril

par Cymoril, le 19 mars 2015 à 19:09

J’adore cette odeur, elle m’éclate. C’est le type de choses atroces qui fait du bien selon les circonstances : la pizza froide restée dans le four un lendemain matin de cuite, la joie d’un vieux bonbon un peu poisseux/ranci que l’on retrouve au fond d’un sac qui n’a pas vu le jour depuis 15 ans. C’est du n’importe quoi à la fois fluo et un peu maronnasse. Le sirop médoc dégoûtant mais dont on prend plutôt une cuillère à soupe qu’une à café. Seul bémol : un Flanby se glisse dedans et ça c’est vraiment de mauvais gout, à faire repasser la soirée à l’envers...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par Doblis, le 10 décembre 2014 à 00:23

Bonsoir !
Une pomme rouge sang mangée en partie sur laquelle on peut voir "l’or à lèvre" resté de part et d’autre de la morsure...
Le crime a été commis, la pomme a été croquée...
C’est kitch, c’est jeune, c’est pour ados ou fan de Junk food.
En voyant tous ça ne me dites pas que vous vous attendiez à un joli parfum fleuri de jeune fille style Anaïs-Anaïs quand même ? Ni à un bel oriental comme Shalimar, encore moins à la verdeur de Vent-Vert ???
Tout est annoncé dès le départ ! Même le nom l’indique !
Alors oui, c’est du sucre, oui c’est gourmand. Mais c’est bien ce que la cible attend !
Mesdames, Messieurs les Jurés, nous sommes donc bien en présence d’un tout parfaitement homogène, sans aucune surprise.
Partant de ce constat, je trouve ce parfum pas si mal que ça finalement vu la cible à laquelle il est destiné !
C’est jeune, fruité-gélatineux-chamalow à souhait et, au risque de choquer certain(e)s, on est dans la lignée des parfums actuels comme La Petite Robe Noire et ses notes de framboise (1ère version) ou de cerise (2ème version).
Après, il est certain que l’on adhère ou pas.
Mais au final, pour moi, l’ensemble est cohérent et il n’y a aucune tromperie sur la marchandise. Ensemble parfait !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 10 décembre 2014 à 00:32

Chère Doblis,

Quand je serai en vacances, promis je vous fais un petit best of du dossier de presse de Sweet afin de vous montrer que ce parfum prend bien le public général et sa cible pour des ***** et en quoi il est à des années lumières de la qualité de parfums comme Le Premier Parfum ou La Petite Robe Noire :) (et pourtant c’est pas comme si l’article d’Opium déminait déjà les problèmes...)

Vous verrez, c’est drôle !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Neo, le 10 décembre 2014 à 00:52

Effectivement le jour où Guerlain sort une lignée "Sweet", nous n’aurons plus que nos vieux tee-shirts pour pleurer ou notre imparfaite Petite Robe Noire malgré tout encore cousue mains...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 10 décembre 2014 à 19:15

Jicky et Néo, je suis bien d’accord avec vous pour le fait de prendre les gens pour des ***. Mais les gens aiment qu’on les prennent pour des *** ! lol
Quand à Guerlain, je suis désolé mais ça fait une éternité pour moi, depuis qu’ils ont intégré le groupe LVMH, qu’ils prennent justement des gens pour des *** avec une politique de prix bien supérieure à la créativité réelle qui est dans leurs flacons !
Pour preuve, dès qu’ils trouvent un jus qui marchent, il partent dans les variations à tout va. Cf. La Petite Robe Noire et même Shalimar a le droit à sa version annuelle dénuée d’intérêt.
La ligne "une ville, un parfum" est sans intérêt, idem pour pour les Elixirs Charnels.
Sweet vaut largement French Kiss sauf que ce dernier est à 185€ les 75ml et donc on est encore plus dans le "foutage de gueule" !
Mais ce n’est que mon avis... :-))
Mais au moins, avec Sweet, on sait où l’on va : c’est kitsh, sucré, pour ados.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 10 décembre 2014 à 19:10

Bonsoir Doblis, Jicky et Neo.

Jicky, merci. ;-)

Doblis, je pense avoir plutôt pas trop mal exprimé ce que ce "parfum", enfin ,parle-t-on de parfum encore ?, me fait ressentir : on sort du domaine des parfums pour aborder, non plus seulement celui des arômes alimentaires cheaps, mais encore celui des arômes agro-alimentaires pour médicaments...
Merveilleux.
La Petite Robe Noire, que pourtant je suis looooin d’adorer, possède des avantages, des effets de matière (une cerise assez réaliste d’abord puis un patchouli un peu rugueux ensuite par exemple) que cet arôme de mauvais produit manufacturé cheapissime ne possède pas du tout.

Il faut effectivement que jeunesse se passe, avec des gourmands, pourquoi pas. Mais, si ce Sweet est une cerise et du chocolat, alors je suis Marie-Thérèse...

Heureusement, il y a des jeunes qui, parfois, portent autre chose, et j’en connais. ;-)

Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 10 décembre 2014 à 19:20

Ah c’est clair que s’ils vendent ça pour de la cerise et du chocolat, on en est loin. On est véritablement dans le bonbon en effet.
En tout cas, sur carton, la note persiste...
Bon, une chose est certaine : il ne figurera pas parmi les parfums cultes des années 2010 et Lolita Lempicka}

lui est bien entendu bien supérieur ! :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lady of Shalott, le 14 mars 2015 à 11:17

Messieurs,

Je me permets une petite intervention. En tant que nez peu éduqué et bien de sa génération, j’ai aimé Sweet lorsque je l’ai testé sur mouillette. Oui, mea culpa mais il faut se rendre à l’évidence, je suis bien la cible de ce type de jus. J’aime tant le caramel ! Malgré tout, je trouve insupportable la vie est belle, inintéressante la petite robe noire (je n’ai pas le nez assez subtil pour y déceler les matières de qualité dont vous parlez, je sais seulement que je l’ai maintes fois essayé pour tenter de comprendre son succès mais sans jamais y trouver quoique ce soit de plaisant). Je trouve que trésor midnight rose schlingue le veinobiase (veintonique effervescent au cassis), Si d’Armani, quelque chose d’indéfinissable, sucré mais sans âme, qui fait flop en retombant. Pourtant, ce Sweet-là ne me choque pas. Pire, il m’attire !

Je sais, mea culpa, mea maxima culpa ! Je vais de ce pas m’enduire d’Opium, brûler du papier d’Arménie et m’administrer la discipline.

J’ai donc tenté d’éduquer mon nez et de comprendre pourquoi ce qui me paraît acceptable et gourmand paraît nauséabond à mes aînés d’Au Parfum. Je retente le test de la mouillette. Et en effet, je reconnais que ce que je prenais pour une pomme d’amour (parce que perso, je ne sans nullement fraise, ni cerise, ni cacao), n’a finalement que le caramel sans la pomme. Et quid de ce caramel, moi qui en cuisine souvent. Effectivement, il a quelque chose du sirop pour la toux. Il est chimique et non authentique mais ce n’est pas évident du tout pour un nez néophyte ! Seule cette habitude récente de sentir des parfums de niche me donne une idée du réalisme dont est capable un parfum.

Ainsi, même si je rejoins Doblis sur son analyse, je constate que l’odeur finale est peut-être cheap comme on l’en accuse. Je serais heureuse de sentir des gourmands de qualité pour comparer (Monsieur Jicky propose de nous en fournir une liste ^^). Lempicka aurait pu sortir une pomme d’amour bien réaliste, au caramel authentique et croustillant avec une pomme fraîche et juteuse en dessous. Ou une amarena de qualité (comme en pâtisserie, la qualité des ingrédients est le socle d’un bon gourmand, n’est-ce pas ?).

Mais je m’égare et ne reste que ce sweet que je commence à trouver moyen à force d’efforts d’analyse. Je sens après le caramel comme une odeur anisée. Quelqu’un peut m’éclairer ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par missmuffin, le 14 mars 2015 à 18:19

bonjour Lady of Shalott,
je ne peux pas vous éclairer sur cette note anisée que vous percevez dans Sweet.
Par contre , je peux vous conseiller un très beau gourmand : "1270" de Frapin, une petite merveille mêlant orange confite, café, tonka, immortelle...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lady of Shalott, le 15 mars 2015 à 09:44

Merci miss Muffin ! Je ne connaissais pas Frapin et, grâce à vous, j’ai exploré le site. Il se trouve que j’apprécie le Cognac aussi cette maison me paraît-elle des plus intéressantes. Reste à sentir ces promesses ! Il me faudra aller au point de vente le plus proche malheureusement mais il me semble que cela vaut le coup.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lady of Shalott, le 15 mars 2015 à 09:50

Finalement, j’ai commandé les échantillons sur le site. Pratique !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par missmuffin, le 15 mars 2015 à 14:34

Bonne découverte alors !! Je me suis laissée séduire par 1270, bien sûr, mais aussi par Caravelle épicée et Passion boisée. Vous verrez/sentirez, ils ont tous beaucoup de personnalité et quelle tenue !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

missmuffin

par missmuffin, le 8 décembre 2014 à 19:27

Un éléphant en tutu rose aura toujours l’air plus élégant et léger que cette chose commise par Anne Flipo... j’ai rarement eut un tel sentiment d’étouffement glucosé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 10 décembre 2014 à 19:04

Bonsoir MissMuffin.
Effectivement...
Je suis dans le même cas, ce parfum m’écœure presque encore davantage que La Vie est Belle. Et pourtant...
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par Thelittlebox, le 8 décembre 2014 à 17:53

Bonjour,

Fruits rouges en plastique made in fukushima en fusion dans un chaudron, lourds et brûlants ! la cerise ne ressemble pas à un fruit naturel mais plutôt aux vagues arômes chimiques indéterminés qu’on peux parfois sentir. Ce cacao serait, quant à lui, muté en un écœurant chocolat blanc premier prix affreux.

Pour ne pas attaquer une fois de plus le sucre, je dirais simplement que Sweet est lourd, sans délicatesse, sans intérêt, sans surprise, qu’il ne vas pas à l’image que renvoi la jeune femme de l’affiche.

Je suis un peu triste que cette marque qui nous a habitué à de subtil gourmand nous propose cette faute de parcours.
Mais bon.... #résignation

les sirops Teisseire seraient surement intéressés par autant de goût dans une seule pulvérisation !

Thelittlebox.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 8 décembre 2014 à 19:00

Bonsoir Thelittlebox.

Je ne sais pas si je préfère me faire une idée ou non de Sweet tel qu’il est ici décrit au final... ;-)

Je préférais, également, lorsque Lolita Lempicka proposait des traitements de notes, pourtant orientales et/ou gourmandes, bien plus élaborées et qualitatives. Mais, l’heure du parfum "noble" a, pour certain(e)s, mais pas tou(te)s heureusement !, vécu son temps, l’ère agro-industrielle alimentaire ne fait probablement que commencer...

Les sirops Teisseire font déjà, je le crains, bien mieux et presque plus "naturel"... ;-)

Bonne "digestion" ! ^^
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par doudou, le 8 décembre 2014 à 21:13

Bonsoir,
Tout à fait d’accord, je crois que désormais la plupart des arômes destinés à l’alimentaire sont plus fins et naturalistes que ce Sweet, qui me fait penser, en terme de grossièreté et d’efficacité émétique, aux parfums développés à la truelle dans les médicaments, et couvrant maladroitement le goût des substances actives...
Voir cette marque atteindre ce point de médiocrité me colle le cafard.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 10 décembre 2014 à 19:02

Bonsoir Doudou.
Bah, tout pareil en fait. ;-)
J’ai même du mal à qualifier cela de "gourmand", tant ce n’est pas tentant ni salivant ni appétissant ; en effet, rien d’appétissant là-dedans, juste l’impression, gamin, d’être constipé et de devoir prendre cette gelée au vague goût de framboise et de fruits rouges tellement plus chimique que de la confiote ou de la gelée de groseilles.
On en est au stade où Le Premier Parfum de Lolita Lempicka pourrait passer pour un summum d’élégance en comparaison. ^^
A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par SOSO, le 30 décembre 2014 à 14:42

Bon, je viens de voir la pub du parfum chez le coiffeur, et j’avais flashé sur le rouge et surtout le nom, en voyant vos commentaires, du coup, je suis toute dépitée, mais tant pis, j’irait quand même le sentir et sans doute l’acheter : pas pour ses notes olfactives mais rien que pour le nom, SWEET , c’était ma chienne adorée, et ça ne n’explique pas !!!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Alafolie

Alafolie

a porté Sweet le 19 novembre 2015

Ma famille, mes parfums, ma vie....
Sa note :
Alafolie

Alafolie

a porté Sweet le 7 novembre 2015

Ma famille, mes parfums, ma vie....
Sa note :

à la une

903

903 - Bon parfumeur Paris

Une création remarquable d'abstraction, où tout se tient et se dévoile avec élégance et subtilité.

en ce moment

Arpege* a commenté Chanel N°5

il y a 19 heures

« Bonjour » LIU est un parfum superbe dans le même esprit que le Numero 5. Il m’avait(…)

Arpege* a commenté Chanel N°5

il y a 19 heures

Bonjour Lucienne ! Je n’avais pas vu votre reponse. Désolée je vous reponds avec 1 mois de(…)

Le Gnou a commenté Fidji

hier

Je me raccroche au wagon Fidji pour évoquer un autre parfum de Guy Laroche : J’ai Osé (1977) ; il(…)

Dernières critiques

Oriental Leather - Memo Paris

Frissons d’ambre

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019