Auparfum

The Orchid Man boxe chez Frapin

par , le 3 août 2015

En octobre 2015 la marque Frapin sortira sa dixième création, The Orchid Man, un parfum inspiré par le boxeur Georges Carpentier.

The Orchid Man se veut une évocation de la masculinité traditionnellement associée à la boisson puissante qu’est le cognac dont l’univers inspire la marque. Cette masculinité a été pensée, pour ce parfum, en lien avec l’art de la boxe. The Orchid Man est en effet le surnom donné à un célèbre boxeur du début du XXème siècle : Georges Carpentier.

Champion de boxe française jusque dans les années 1930, médaillé pour son action dans l’armée de l’air durant la Première Guerre mondiale, Georges Carpentier ouvrit à la fin de sa vie l’un des premiers bars à cocktails de Paris.

Pour David Frossard, fondateur de la marque, la boxe- qu’il pratique- est un art réglé, fait de rituels, de règles, de gestes étudiés, et d’une violence qui se doit d’être élégante et respectueuse. The Orchid Man, créé par Jérôme Epinette, se veut ainsi un parfum masculin, élégant, puissant et viril. Bergamote, poivre noir, jasmin, ambre et mousse de chêne s’accompagnent d’un fond cuiré évoquant les traditionnels gants de boxe, tandis que le patchouli retranscrit l’ambiance chaude et humide d’un ring.

L’Eau de parfum The Orchid Man sera disponible à partir d’octobre 2015 en format 110 euros / 100ml.

Où acheter ?

La marque citée dans l'article (Parfums Frapin & Cie) est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire des points de vente parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 16 décembre 2015 à 18:32

bonsoir à toutes et tous,
quelqu’un a t il mis son nez sur ce "nouveau" Frapin ? j’aimerais avoir vos impressions, car l’annonce de sa sortie ici-même sonnait pour moi comme la promesse d’un grand chef-d’oeuvre et je n’ai hélas pas encore fait la démarche d’aller y frotter mes narines ! L’univers de la boxe est il explicite ? comment est il traité ?
suis tombée par hasard sur l’Humaniste de la même maison, et je l’ai de suite beaucoup aimé, au point de m’en procurer quelques ml. Il me rappelle "Argentella" de la jolie maison corse Casanera Made in Maquis dont la tenue est malheureusement dérisoire. avec l’Humaniste on a un sillage plus puissant mais moins marqué par l’immortelle, plante emblématique des maquis corses.

un post un peu fourre-tout, je l’admets, mais si quelqu’un pouvait donné son opinion sur The Orchid Man, ça ferait une heureuse !
belle soirée à toutes et tous.
SC

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 décembre 2015 à 08:53

Bonjour Sandracha, difficile pour moi de vous donner mon avis détaillé sur Orchid Man sans "spoiler" une future publication de critique :)
Je peux simplement vous dire qu’il est assez différent des autres Frapin, avec une fraîcheur qui peut paraître, disons, plutôt masculine. A suivre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 décembre 2015 à 17:00

Génial ! Hâte de vous lire sur ce sujet ! Et qui sait, peut-être aurai-je trouvé le temps d’aller me faire une idée avant votre critique...
"Fraîcheur plutôt masculine", c’est déjà une information qui attise encore plus ma curiosité sur la façon dont le thème de la boxe est traité... du camphre, pas de camphre ??? mais chut chut, vous avez raison... affaire à suivre, oui, quel suspense ;)
bonne fin d’après midi, et merci encore.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2015 à 20:44

de la même maison
que pensez vous de passion boisee

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 août 2015 à 17:57

Je ne sais si l’univers de la boxe avait déjà été abordé par une maison de parfums, mais je trouve que c’est une excellente nouvelle. Qui a déjà fréquenté les abords d’un ring ou d’un vestiaire sait à quel point l’air est chargé de puissants parfums et de belle énergie.
Ravie également de constater que les notes camphrées, que l’on associe volontiers à l’odeur de la peau du boxeur (surtout en boxe thaï), sont absentes de la composition. Cela traduit une interprétation un peu plus subtile de l’atmosphère du ring qu’une simple retranscription trop terre à terre mettant bout à bout différents ingrédients. De toutes façons, ça aurait probablement foutu par terre cet accord assez chaud et mat (en tous cas ce que j’en imagine...)

J’avais aimé le propos de Panhaligon’s autour de la danse classique pour Iris Prima, j’ai l’impression de retrouver un élan semblable de la part de Frapin, avec un sport et un état d’esprit pas moins empreint de poésie ; la danse et la boxe ont cela en commun qu’elles demandent à la fois force de caractère et conscience de sa vulnérabilité, à la fois abandon presque total et recentrement sur soi.

Bref, j’ai hâte de découvrir ce nouveau jus ! Je ne pense pas être la seule à me sentir particulièrement en confiance, bien dans mes baskets en ponctuant ma panoplie de jeune femme assumée de quelques détails dit "virils". Comme un équilibre personnel entre féminité et masculinité. Nul besoin de vous demander si vous ressentez vous aussi une part de la sensibilité du sexe opposé, car j’en suis convaincue, mais je serais curieuse de savoir quels sont les petits détails qui vous permettent de trouver cet équilibre (à proportions variables) entre féminité et masculinité...?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 août 2015 à 18:31

Il y a Boxeuses de Serge Lutens mais plus cuir,donc plus rapprochant des gants de boxes et son univers,probablement sans comparaisons avec Frapin.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 août 2015 à 19:13

Boxeuses c’est grossièrement Féminité Du Bois avec du cuir, de la réglisse, une prune peut être un peu plus confite et moins de cèdre.

L’entrée en matière est un peu goudronnée, pétrole.

Je pense en effet qu’il n’aura rien à voir avec le Frapin.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

il y a 23 heures

Bonjour Est-ce que quelqu’un se souvient d’un parfum très musqué porté par une amie dans les(…)

il y a 2 jours

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019