Auparfum

Thierry Mugler lance Angel Muse, un parfum en orbite

par , le 25 février 2016

Thierry Mugler dévoilera en avril Angel Muse, un « gourmet futuriste » qui viendra s’ajouter à la longue lignée d’Angel, lancé en 1992.

Définie par la marque comme « en orbite autour de l’étoile Angel », Angel Muse s’affiche dans un nouveau flacon de couleur chair et argenté, aux formes arrondies, et, à l’instar des autres parfums de la marque, ressourçable..

Quentin Bisch a composé un parfum décrit comme le « premier vétiver gourmand pour femme », qui stimulerait l’appétit olfactif, mariant le vétiver à un accord de crème de noisette.

Georgia May Jagger incarnera cette nouvelle eau de parfum, prenant ainsi la relève symbolique de sa maman, Jerry Hall, égérie d’Angel.

Angel Muse, disponible en avril
Eau de parfum 45,50 euros/30ml, 65,50 euros/50ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 9 mai 2016 à 22:45

Je l’ai senti aujourd’hui et je dois avouer que j’ai été tout d’abord surprise par une odeur de chocolat over-sucré qui m’a prit de court. Par la suite le parfum a évolué est est devenu plus crémeux, discret (boisé je dirais ?)
Je l’ai trouvé au départ finalement plus sucré qu’Angel (après je suis débutante) et par la suite équivalent... Mais pas moins sucré.

En réalité il me rappelle une odeur (un parfum ? une bougie ? Un produit ? Je ne m’en souviens plus)... Et comme j’aimerai absolument faire le lien entre ce qui se ressemble (c’est très frustrant de pas savoir ..) donc pourriez vous me dire à quoi ce parfum vous fait penser, surtout à quels autres parfums ?

Merci :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2016 à 09:10

Il te rappelle le nutella ? ;-p
En tous cas, c’est ce qu’il m’a immédiatement évoqué quand je l’ai testé... (chocolat et noisette)
Autant Angel est magnifique avec son envolée de cacao amer et son patchouli, autant la version muse est trop sucrée pour moi : elle me donne faim, mais pas du tout envie de m’en pschitter !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 avril 2016 à 18:01

N’étant pas fanatique d’Angel, j’attendais beaucoup de ce nouvel opus. Vétiver et noisette, joli programme...
Je le porte depuis 2 jours : une merveille ! Ça sent Angel et puis finalement non, le vétiver n’arrive sur peau qu’après l’extinction du pamplemousse, amer et juteux. Et le relais est pris, subtilement - ce qui me fait plus Hermes que Mugler dans le traitement (en faisant abstraction de l’overdose sucrée gourmande) - par l’accord presque fumé, racine et noix. Fond crémeux oriental lumineux, vanille/vétiver. J’ai un clin d’oeil habanita sur peau après 5 heures.
Un oriental boisé sucré salé fumé je ne saurais dire, étrange, très lumineux jusqu’en fond, un patchouli-vetiver confit dans du sucre de canne...
Tenue dingue - parfum dans les cheveux hier à 16h, ce matin au réveil le lit est imprégné. Effets shalimarisants sur l’oreiller d’ailleurs !
Belle surprise que cette muse là !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2016 à 13:14

Senti !
Ma première impression : j’ai du mal à me faire un véritable avis, car c’est un parfum extrêmement évolutif, qui arrive comme par vagues successives, certains Guerlain anciens me font un peu cet effet là, mais de manière plus fondue, plus progressive, alors que là, c’est comme si ces vagues ne se mélangeaient pas ...
Au début, je sens bien l’impression "pointue" du vétiver, avec une incursion du côté de la parfumerie masculine.
Puis vient la crème de noisette, très réaliste.
Enfin le fond, qui a de mon point de vue une très bonne tenue : un aspect patchouli chocolaté qui rappelle l’original. Je l’ai fait sentir à mon compagnon au bout de plusieurs heures, sans lui dire ce que c’était, et il a reconnu Angel.
Il est, comme son grand frère, très sucré.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2016 à 13:20

Petit rectificatif : je ne sais pas finalement si c’est le vétiver que je sens en tête, en tout cas, l’effet "pointu", épicé, me fait penser effectivement à un parfum "masculin".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par , le 1er avril 2016 à 23:34

Belle variation sur le thème d’Angel.
Si les notes de départ son assez fidèles à Angel, la note de noisette apporte une facette assez intéressante je trouve.
En ce qui concerne le vétiver, je le trouve très léger quand même. Que ce soit sur touche ou sur peau, sa présence est, pour moi, recouvert par les notes plus chaudes et gourmandes (comme une impression de fève tonka très trop à la mode actuellement comme dans la nouvelle version d’A*Men). Par certains cotés, il se rapproche presque des "parfums masculins" à la mode actuelle (chargés en fève tonka). A porter par un homme donc !
Quant à la tenue... bof On pourrait s’attendre à mieux de la part d’un tel parfum.
Mais bon, c’est quand même assez joli.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

POUPY

par , le 31 mars 2016 à 12:53

Reçu aujourd’hui, que dire c’est mon préféré, plus subtil et plus équilibré tout en gardant un sillage, je le trouve plus classe et moins envahissant que Angel EDP.
On retrouve néanmoins la petite note addictive du Angel classique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2016 à 12:14

Bonjour,

Je ne porte pas les parfums Mugler mais en ai reçu plusieurs car je travaille avec la marque.

Je vends donc 3 parfums Thierry Mugler, authentiques et encore sous blister.

- ANGEL collection cuire - valeur 72€. Je le cède à 55€

- ANGEL liqueur de parfum / édition limitée eau de parfum sublimée en fût de merisier - valeur 75€. Je le cède à 55€

- ALIEN - les pierres ressourçables - valeur 105€. Je le cède à 75€.

Les trois : 170€

Contactez moi : christelmil@msn.com

Cordialement,
CB

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

népoursentir

par , le 1er mars 2016 à 17:56

Dans la lignée d’un Angel mais plus caressant sur la peau. L’accord pâte à tartiner est délicieux sans être écoeurant. Un parfum gourmand pour la nouvelle Génération Angel.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 25 février 2016 à 21:08

"Premier vétiver gourmand pour femme", Le Baiser Du Dragon fait un petit coucou du fond de la salle.

Sinon petite coquille dans l’article, "cette nouvelle eau de parfum". :0)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 février 2016 à 23:24

Corrigé, merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mars 2016 à 22:56

Le baiser du dragon gourmand ?? Oriental certes mais pas gourmand... Aahh ses volutes de benjoin et de baumes. Beau souvenir olfactif que celui-ci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mars 2016 à 03:25

Je l’ai en extrait de parfum, dans cette concentration il y a un gros effet amande alimentaire/"caramel", un peu comme un chouchou mais sans l’odeur de graillon/brûlé. En plus de l’amaretto.

Avec un fond vétiver, patchouli (qui a d’ailleurs un effet chocolat ici), baumes poudrés, qui lui permettent de ne pas trop sombrer dans l’écœurant. Mais on est sur le fil un peu comme avec un Rahät Loukoum.

Oui, pour moi c’est un oriental gourmand, il est simplement infiniment plus intelligent qu’une simple praline dégoulinante.

Je l’ai également senti en EDP ou EDT, je ne sais plus laquelle des deux, c’était plus ou moins la même chose, en plus light et sec.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mars 2016 à 07:54

Petit détail qui pour moi a son importance : est-ce un parfum à sillage ? C’est pour moi chose importante de laisser un nuage parfumé...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 mars 2016 à 16:27

J’ai commandé sur le site Mugler un échantillon voilà plus d’une semaine, et je n’ai toujours rien reçu...
En tout cas, cette nuit, j’ai RÊVÉ que je sentais cet échantillon, et que le vétiver dominait la fragrance avec une désagréable impression "pointue".
C’est grave, docteur ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2016 à 09:03

J’ai également pensé à ce fameux Baiser, mais malgré la note amande, je ne le qualifierais pas de gourmand ; je dirais qu’elle lui apporte de la rondeur. Il est vrai que je ne connais que l’eau de parfum.
Allez, hop, je sais ce que je vais porter aujourd’hui ... Ou alors Dragée de Réminiscence, ou Amande persane... Mais attention, je n’aime pas les "parfums gourmand", hein !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

L'enseigne du groupe LVMH dévoile une nouvelle collection d'eaux de parfum présentées comme unisexes, à petit prix.

en ce moment

hier

Je suis bien d’accord. Le langage, c’est une production sociale, et en tant que le parfum et les(…)

hier

"même si l’odorat est dénué d’un langage qui lui est propre" Ce n’est pas parce qu’on a de la(…)

il y a 3 jours

Un petit bijou ce parfum, d’une profondeur et d’une très bonne tenue. En effet il fait penser à(…)

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Divine Nantes

Divine Nantes

Nantes (44)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019