Auparfum

Très Russe

Institut Très Bien

Flacon de Très Russe - Institut Très Bien
Coup de cœur
Note des visiteurs : (11 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Babooshka

par , le 29 octobre 2017

Le fondateur d’Institut Très Bien voulait réinterpréter le fond ambré et poudré de sa Cologne à la Russe, création séculaire à l’origine de la marque artisanale.

C’est ainsi qu’est né ce parfum remarquable, qui honore sa filiation tout en affirmant une identité singulière. L’ouverture, une bouffée fraîche de bergamote et de citron où pointe la verveine, n’est pas sans rappeler la trame de sa grande soeur. Mais dans cette variation intense (concentrée à 25%), la fève tonka déploie très vite ses effluves amandés. Comme une toile de fond, elle est toujours présente, sublimant sans leur faire d’ombre les éléments qui s’y rencontrent : un cœur floral poudré réchauffé par un magnifique accord oriental cuiré. Le benjoin crémeux, rehaussé de vanille, tempère le caractère fumé du bouleau et les notes ambrées sèches et un peu animales du ciste. Un véritable parfum de sillage à l’élégance noble, rétro juste ce qu’il faut.

Parfum, 150 euros /60ml

Très Russe fait partie de la sélection de la Box#5 Auparfum, datée septembre-octobre 2017

Achat en boutique

La marque Institut Très Bien est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Santa Rosa

Toulouse (31)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 2 mars 2019 à 19:19

En tout cas merci à Jeanne et à toute l’équipe. C’est grâce à vous ou a cause de vous que je me retrouve avec trente parfums dans mon armoire de toilette ! Moi qui portait "Pour un homme " depuis 40 ans ! Vous m’avez fait découvrir un univers sans limite, extrêmement riche et passionnant et votre site a la chance d’avoir des intervenants de grande qualité. Vous m’avez fait découvrir un monde merveilleux que je ne connaissais pas et je vous en exprime toute ma gratitude. La parfumerie est un art et vous en êtes les artistes.....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2019 à 15:17

Merci Barmassa ! Nous aimons être la cause de tels malheurs :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 mars 2019 à 14:04

Je m’associe à cette complainte, chère Jeanne, car à moi aussi AuParfum a causé bien des maux, à force de tentation ! De l’incitation à la débauche, parfaitement. Je voudrais vous en vouloir, mais je ne suis qu’éperdue de plaisir... ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 mars 2019 à 17:03

Ah, ah ! Qui l’eût cru ? Ap site de débauche ... financière ! C’est pourtant bien vrai. Et dans le fond personne ne s’en plaint vraiment puisque chacun est responsable de ses actes ... et se délecte de ses découvertes. Merci Ap !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 février 2019 à 13:49

Merci Farnesiano pour votre gentil "welcome back "
Que deviennent les Jicky Opium Hangten Newyorker et tous les "vieux de la vielle" ?
J’ai l’impression que le côté " joyeux lurons" des débuts a un peu disparu.....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 février 2019 à 08:36

Eh oui, cher Barmassa, la bande des " joyeux lurons" des débuts a quelque peu disparu d’Auparfum mais vous pouvez les retrouver tous, en grande forme, en pleine maturité dans la revue NEZ ainsi qu’en excellents contributeurs du Grand Livre du Parfum paru aux Éditions Le Contrepoint, ouvrage devenu rapidement" de référence ". Çà et là, nous les retrouvons ici pour des critiques ou des avis pertinents et toujours nuancés. La folie de naguère a fait place à plus de sérieux. Mais quand on voit le nombre de nouveautés présentées et analysées, par Jeanne et de nouvelles plumes, on ne peut que se réjouir. C’est aussi aux internautes eux-mêmes à revitaliser et animer ce site, non ? Passez un bon week-end ! Et vive l’odorat ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 février 2019 à 15:14

Ce Farnesiano est incroyable ! On pense une réponse, mais parfois on est un peu fainéant, on se dit qu’on la postera plus tard. Eh là, on revient sur le forum et Farnesiano a répondu exactement ce qu’on avait en tête... Alors MERCI !

Je voulais ajouter simplement que les joyeux lurons ont grandi... ils ont participé aux forums d’Auparfum, mais pour ceux qui "débarquent", il faut dire que les débuts, c’était en 2007 ! Depuis, ils sont pour certains devenus parfumeurs, auteurs, conférenciers. Et Auparfum a été pour eux un marche-pied vers une nouvelle vie. Qui pour certains se poursuit notamment à travers Nez.

Alors bon retour ici Barmassa - vous qui êtes un joyeux luron des années 2010 :). Je me demande à quoi ressembleront nos joyeux lurons des années 2020 !

Petite précision (il faut bien que je serve à quelque chose) : les choses changent un peu car on peut désormais dire : Nez éditions !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 février 2019 à 13:54

Merci, Domik. Peut-être assisterons-nous un jour à la création de Nez Parfums  ?
Jicky, au boulot ! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 février 2019 à 14:43

Et on l’appelera ARFI : un antidote à l’IFRA.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 février 2019 à 16:45

ARFI, acronyme d’arôme rare de fleurs intemporelles ?
Bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 février 2019 à 15:43

Dans les notes de fond je ressens un peu de "Pour un homme" de Caron....
Amusant quand on sait que Daltroff était russe...!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 février 2019 à 11:17

Bonjour Barmassa. Heureux de vous retrouver sur Auparfum, je confirme votre impression : Très Russe peut évoquer en fin de course, et aussi dans sa structure, Pour Un Homme de Caron, avec ses notes de fond souples, chaleureuses, profondes, la vanille en moins et qui serait remplacée par une fève tonka ambrée. Petite merveille que cet opus " très lavande " de l’Institut Très Bien.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Duolog

par , le 16 novembre 2018 à 23:23

Passer une journée d’automne avec Très Russe est un véritable plaisir. Le sillage est très beau et sait souffler le chaud et le froid, j’entends par là que le parfum reste chaud sur la peau avec son côté "baumé" et qu’il parvient à garder un côté aérien, lumineux, jamais écrasant ou entêtant en s’évanouissant dans l’air. Rares sont les parfums qui ont cette souplesse, cette élégance !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 janvier 2019 à 20:17

Le départ est très verveine-citron, tellement que j’ai eu un moment de répulsion : non, je n’ai vraiment pas envie de sentir la tisane ! Et puis, très vite, le parfum se poudre, devient un nuage cotonneux amandé, mais un nuage dense, texturé, on sent presque sous la langue la résistance du fruit, tant il est présent. Et le parfum s’accroche à la peau et aux vêtements, j’en ai pulvérisé avant-hier soir sur mon bras, ma manche dégage toujours au détour de mes mouvements les effluves légers et puissants à la fois. Un très beau parfum, évolutif, à la fois original et classique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 24 août 2018 à 15:23

Quel merveilleux parfum ! Une petite folie sans doute, qui a son prix, mais une réelle splendeur. Le parfum évolue lentement, et tout en douceur, vers un fond chaleureux, riche, confortable, à la fois sombre et lumineux, d’une rare beauté, aussi noble, racé que profond et sensuel. Je me réfrène ici à prolonger la liste des qualificatifs. Son auteur nous avait déjà offert de si belles choses pour Lubin, Le Galion et Patou (Joy forerver, collection Héritage e. a.) S’il m’arrivait de reconnaître en rue Thomas Fontaine, je n’hésiterais pas à l’aborder pour le féliciter de vive voix. Un grand, un beau, un vrai parfum, comme on aimerait en découvrir plus souvent et l’un de mes gros coups de cœur de l’année que j’aimerais voir être récompensé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2018 à 15:04

Bonjour Farnesiano,
Je me joins à vos éloges et à ceux de Donald Bovy...je suis tombée sous le charme de ce parfum captivant et enveloppant. J’aime son envolée citronnée et aromatique et sa course qui finit dans la poudre et les baumes qui se fondent sur la peau. Oui il est beau, élégant, et c’est un vrai plaisir de retrouver sa flagrance au détour d’un geste ou sur un vêtement oublié. Il est également un de mes gros coups de cœur de l’année dernière !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 mars 2018 à 19:08

Superbe parfum proche de Cuir de Russie de Chanel par son côté poudré mais aussi dans la droite ligne de Tabac Blond de Caron version années 80. Mais il y a une vrais dimension à lui. Superbe parfum de peau qui vous accompagne avec une discrétion et une élégance rare. Parfaitement unisexe mais très sexe tout de même.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

simba

par , le 30 octobre 2017 à 19:11

Je l’ai testé aujourd’hui grâce à la Box. J’ai du mal avec les Cologne. Enfant, lorsque j’étais un peu "patraque", ma mère me tapotait les tempes avec de la cologne, un bisou (effet placebo garanti) et c’était guéri ! Seulement, désormais, la cologne s’associe dans mon esprit aux "médicaments ". Très Russe n’y coupe pas. Surtout que les notes citron verveine durent longtemps sur moi. C’est bien dommage, car les notes épicées baumees qui s’alanguissent à la fin sont délicieuses.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aberystwyth

par , le 30 octobre 2017 à 10:01

Eh bien, je me coucherai moins bête... Je ne savais pas que "effluve" était masculin, et ce même au pluriel !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 octobre 2017 à 11:23

Tout comme fleuve... mais pas fleur :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 octobre 2017 à 11:33

Le féminin est accepté au pluriel, c’est le Petit Larousse qui le dit...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 octobre 2017 à 13:59

Je vois qu’on a les mêmes références... Là où je me coucherais moins bête, c’est que je pensais que "effluve" était uniquement féminin (ne l’ayant probablement entendu qu’au pluriel), alors qu’en réalité il n’est que masculin, sauf exception (je ne sais pas d’ailleurs dans quel cas !). En tout cas l’article était parfaitement juste, sans contestation.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 octobre 2017 à 17:21

Bonsoir, selon le dictionnaire de l’Académie française effluve est un nom masculin (parfois employé à tort au féminin). Votre article m’a donné envie d’aller sentir ce parfum dont je ne connais pas la marque.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 octobre 2017 à 18:20

La langue évolue, comme le monde du parfum. Et on accepte des compositions sans la bonne dose de mousse de chêne, de cannelle, de bergamote...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2017 à 12:37

Oui, Effluve est du masculin. Utilisé au féminin, même au pluriel, il m’écorche les oreilles. Aïe !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

Farnesiano

a porté Très Russe le 8 décembre 2019

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Très Russe le 1er janvier 2019

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Duolog

Duolog

a porté Très Russe le 16 novembre 2018

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Très Russe le 25 août 2018

Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Loblue

Loblue

a porté Très Russe le 9 mars 2018

Sa note :
Loblue

Loblue

a porté Très Russe le 1er novembre 2017

Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Très Russe le 31 octobre 2017

Sa note :
ivoparac

ivoparac

a porté Très Russe le 31 octobre 2017

Sa note :

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

il y a 15 heures

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

sigisbée a commenté Loulou

il y a 2 jours

Bonjour Chloé, C’est avec bonheur que je lis votre poste. En France, nous avons la chance(…)

Jicky a commenté Folie bleue

il y a 3 jours

Bonjour Absinthe, j’imagine que vous le connaissez déjà et que vous avez déjà une opinion à son(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019