Auparfum

Trésor

Lancôme

Flacon de Trésor - Lancôme
Les Classiques
Note des visiteurs : (31 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Rose précieuse

par , le 10 décembre 2007

Après Paris et Eternity, Sophia Grosjman fut consacrée “reine des roses” avec le succès international de Trésor. Tout en étant très différent des précédents, il les rejoint pourtant dans la simplicité, une certaine sagesse, candeur, mais toujours une grande féminité.

Les notes fruitées étant encore peu habituelles en 90, Trésor innovait avec son accord velouté de pêche et d’abricot qui s’accorde merveilleusement avec la rose crémeuse, la violette poudrée et l’iris soyeux. Le santal, la vanille et les muscs complètent parfaitement ce tableau de douceur, de caresse et de suavité. Isabella Rossellini, Inès Sastre et aujourd’hui Kate Winslet tour à tour les égéries du parfum, incarnent une féminité naturelle, sereine et sage.

Trésor est pour moi un parfum chaste et pudique, dont les notes fruitées, crémeuses et sucrées rassurent, apaisent et bercent, en rappelant les douceurs passées d’une enfance lointaine.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Chanel_5

par , le 8 novembre 2018 à 20:02

Trésor, ce parfum que j’ai senti la première fois au collège, une copine nous avait ramené des échantillons et j’avais eu l’occasion de le sentir. Ce fut un coup de cœur, une fragrance capiteuse, envoûtante, une belle rose abricotée puissante. Un parfum chaleureux, plein de charme, accessible mais original, avec un vrai sillage qui a de la tenue. Je le trouve très féminin et glamour, bien que tendre, il n’est pas mièvre selon moi. S’ajoute à cela un flacon pyramide que j’ai toujours trouvé magnifique et un jus orangé attrayant. Je suis curieuse de ce que donne sa version modernisée "L’eau de parfum lumineuse", il contiendrait une note de praline, je crains que ce dernier soit plus consensuel. Certainement pas aussi réussi que les réinterprétations du N°5, mais à sentir et à tester quand même.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Delph

par , le 16 juillet 2017 à 07:09

Je viens de me commander "Trésor In Love", dégotté pour 3 fois rien en EDP, que je ne connais pas du tout ; j’espère seulement qu’il se rapproche davantage du Trésor tout court que du Trésor-la-nuit (l’ennui).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

neovand

par , le 21 janvier 2016 à 09:37

Celui-ci a été mon premier coup de cœur, à tel point que je me l’étais fait offrir pour mes 16 ans. Du coup j’ai été surprise de voir que certains le considèrent comme un parfum de "mamie" !
Je le trouve doux bien que très présent, et bien sûr extrêmement féminin. Je ne le portais que quand je m’habillais pour sortir.

Je n’ai pas l’impression qu’il ait beaucoup changé en version EDP, même s’il me plaît moins aujourd’hui, mais peut-être est-ce parce que j’étais habituée à l’EDT (qui elle, a changé).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 janvier 2016 à 10:37

Bonjour à tous et à toutes ,
après de nombreuses lectures d’articles sur "au-parfum" , (site que je visite quasi quotidiennement) , j’ai décidé de m’inscrire et d’apporter pourquoi pas ma pierre à l’édifice de cette passion que nous partageons pour le parfum, améliorer ma culture olfactive, échanger et découvrir d’autres pistes.
Je porte aujourd’hui TRESOR de Lancôme qui pendant longtemps fut le parfum de ma mère lorsque j’étais petite et que j’ai redécouvert depuis peu.
Ce parfum lourd et capiteux mérite pour moi ses lettres de noblesse , car je le trouve bien construit et sensuel , sans en faire trop , même si on peu le trouver lourd parfois.
Je lui trouve un coté rassurant , un coté très féminin , très doux , et l’accord pêche-abricotée alcoolisée ( je ne sais pas trop comment décrire ça , mais en reniflant mon col de pull , c’est le mot qui apparait) rappelle une féminité des femmes d’avant mais toujours intemporelle .
Ensuite vient la rose , cette rose assez grasse et charnue , me plait aussi , elle est sensuelle et lourde , comme un regard lourd de désir et d’émotion , mais une émotion qui serait capable de se passer de mots pour dire à l’homme aimé combien sa présence troublante vient imprégner l’âme de douceur.
Je ressens une note de vanille enfin et peut être le secret est il là , dans la simplicité de cette odeur si féminine.
Voilà pourquoi j’aime Trésor de Lancôme , et pourquoi il est intemporel pour moi .
Voilà , je débute pour décrire les parfums et ne possède pas un vocabulaire de "nez" ou de professionnelle , mais je voulais vous parler d’émotions, et de voyages , de chocs et d’ouvertures poétiques , car c’est bien cela que me procurent les fragrances .
Au plaisir de vous lire , de vous avoir découvert , à bientôt .
Amélie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 janvier 2016 à 20:07

Bienvenue Amelie,
Je l’aimais bien Trésor mais je le trouve différent aujourd’hui de celui que portait ma grand-mère quand j’étais enfant. Vous en parlez très bien....cela me fait souvent cela avec les parfums de mon enfance. Est ce ma mémoire qui est infidèle ? Ou une vilaine reformulation ? Je ne saurais dire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 janvier 2016 à 08:32

Bonjour Amélie,

Moi aussi je trouve que vous parler très bien de ce parfum, que je trouve également très maternel et réconfortant.

BillieH, bien sûr qu’il a changé, comme tous. Pour ma part, je ne le trouve pas trop déformé, mais c’est probablement parce que je suis resté longtemps sans le fréquenter. La tenue et le fond sont bien diminués, mais je continue d’y retrouver la rose abricotée si confortable que j’aime.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par , le 10 décembre 2014 à 04:19

C’est amusant car je n’ai absolument pas la meme perception de ce parfum que la plupart des auparfumistes qui l’ont évalué.

J’ai porté Trésor edp pendant des années, toujours pour sortir et parachever ma tenue féminine. Et de fait, pour moi Trésor est un parfum tres féminin, tres sensuel, une tres belle rose habillée, un POAL plus commercial ( et aussi bien plus accessible financierement parlant !)

Alors certes il y a sans doute plus subtil et raffiné mais de là à y voir de la candeur, de la chasteté, de la mievrerie pour jeune fille en fleurs ai-je lu aussi, ca ne me parle pas de tout !

Limite j’ai l’impression qu’ on ne parle pas du meme parfum...

En portant Trésor, je me suis 100 fois sentie séduisante et je pense que ce n’était pas qu’une impression étant donné les feed-back masculins, notamment, que j’en avais... non franchement, ces jours là, je n’étais pas du tout, mais alors pas le moins du monde Laura Ingalls ;)

Tiens ce petit comm me donne furieusement envie de le racheter un de ces jours :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 janvier 2015 à 12:36

Le "Trésor" d’époque est pour moi un ultra féminin, syndrome de la femme romantique mais un peu vamp, une odeur qu’on reconnaîtrait entre mille, une signature très présenté et que j’ai adoré il y a quelques années. Il est définitivement pour moi plein de souvenirs et reste un beau parfum avec une singularité rare. Ce qui est triste c’est de voir ce qu’il est devenu, aujourd’hui le trésor commercialisé n’a plus rien de la bombe qu’il était à sa sortie. Honte à Lancôme qui sacrifie encore un de ses classiques qui a marqué plusieurs générations (trésor, Magie Noire...) pour mieux mettre en avant son nouveau parfum diabétique pour vieilles en quête de modernité de mauvais goût (LVEB NDLR...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PetiteNiçoise

par , le 4 septembre 2014 à 20:02

C’est marrant, on m’avait offert ce parfum une fois pour mon anniversaire, et je ne l’ai jamais aimé.
Je l’ai utilisé jusqu’à la dernière goutte, mais je ne l’aimais pas.
Je le trouvais insipide, trop doux, trop "gentil".
Je le mettait pour aller bosser, et toujours, à chaque fois, je n’avais QUE des compliments.

C’est assez amusant de voir la contradiction qu’on peut avoir avec des parfums !
Je l’ai porté une éternité, et pourtant je ne l’aimais pas, l’aurai-je porté parce que pour une fois on me faisait des compliments ? Je pense que oui !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 septembre 2014 à 22:25

Coucou,

C’est marrant que vous utilisiez les adjectif "insipide, doux et gentil".
Pour moi ce Trésor est une bombe olfactive beaucoup trop puissante, beaucoup trop lourde, beaucoup trop riche. Trésor est la définition même du capiteux et de l’opulent.
Un des seul parfum qui me donne mal au crâne, en 15 minutes c’est systématique.

Thelittlebox

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 septembre 2014 à 00:13

Entièrement d’accord avec vous Thelittlebox. Trésor est une vraie bombe olfactive. Niais, oui, mais insipide, certainement pas. C’est un parfum faussement doux et gentillet qui dégomme tout sur son passage, un vrai mastodonte olfactif, qui peut gêner par sa lourdeur et son aspect très synthétique. Il reprend des codes de la parfumerie classique (la thématique rose-violette poudrée), mais appliquée aux années 80 (bien que sorti en 1990, il garde de lourdes traces de la décennie précédante, mais son discours et sa communication, eux, marquent les prémices d’une parfumerie qui émergera les années suivantes).
Mais j’avoue beaucoup l’aimer malgré tout. J’ai de la bienveillance envers Trésor, car il est lié à des souvenirs d’enfance.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 septembre 2014 à 14:48

Je ne vois pas où se trouve le "faussement doux" dans ce parfum.
Il n’y a pas une once de "faussement quoi que ce soit" tant c’est la définition même du parfum des jeunes filles en fleur naives.
Un peu à la maniere d’Anais Anais

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 septembre 2014 à 22:24

C’est marrant, une fois encore nous n’avons pas la même vision de ce parfum, pour moi c’est pas un parfum de jeune fille mais de mamie !
Comme toi, c’est très subjectif.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 septembre 2014 à 14:20

oups faute de frappe : comme toi = comme quoi ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 septembre 2014 à 15:44

En effet ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ludivine

par , le 12 novembre 2013 à 02:29

mon premier avis en tant que membre de votre communauté sera donc pour ce parfum qui est mon premier souvenir olfactif , ma mère le portait et laissait derrière elle se sillage fort qui que emprunt de douceur . Le souvenir de cette odeur est assitot associé au maquillage , surement du a ses notes poudrées et a l’emplacement du flacon maternel près des poudriers Guerlain et autres blushs , il incarne pour moi une féminité extrème et douce a la fois

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpège

par , le 21 octobre 2013 à 14:11

J’ai vu hier a la tele la nouvelle pub Tresor de Lancome. Depuis le debut, on a toujours eu la jeune femme qui va a la rencontre de l’homme de sa vie (ah, rien n’a pu egaler Isabella Rosselini ! Même si j’ai bien aime l’emotion suscitee par Kate Winslet).

 
La, Penelope se prepare pour retrouver (et mettre K.O. Son Homme grace a son parfum "fatal romantique) sauf que le Monsieur en question - un boxeur- semble bien avoir gagne auparavant, la coupe du vainqueur d’INFECTUS...

 
Bon je plaisante, mais cette pub je l’aurais mieux vue pr illustrer La Vie est Belle.

Vous me comprendrez... (Le boxeur s’approche, embrasse la Belle et tourne de l’oeil...)
Penelope est bien belle, la musique de Tresor inchangee et envoutante mais je suis pas trop seduite par la pub. D’ailleurs Penelope ne m’inspire pas... Ines Sastre était tres bien.

Au fait, quelqu’un a t’il senti le nouveau Tresor Parfum Absolu (qui n’a rien a voir avec l’absolu Desir). Le flacon est carrosse de noir sur le dessus.

Je me souviens du Tresor de 1990 quand il ne sentait pas le synthetique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 15:09

Bonjour Arpège,
La nouvelle pub de Trésor est franchement ratée. On n’y comprend plus rien, un cafouillis total, entre combat de boxe, plans nocturnes de Paris, gala de charité et Pénélope sur grand écran...
Je viens de découvrir trois pub vidéos de 1996 avec Inès Sastre, chacune jouant sur une émotion différente : les larmes, la joie et le rire.

Pas mal du tout. La musique de Philippe Briche nous transporte toujours dans un flot de tendresse. C’est d’ailleurs incroyable et unique qu’une marque conserve le même thème musical pour un parfum durant plus de 20 ans, d’autant plus que Trésor est un parfum constamment relancé et soutenu par d’importantes campagnes publicitaires.
 
http://www.culturepub.fr/videos/lancome-tresor-larmes
http://www.culturepub.fr/videos/lancome-tresor-joie
http://www.culturepub.fr/videos/lancome-tresor-rire
 
Concernant les reformulations, je trouve que Trésor a été franchement épargné. J’ai récemment fait la comparaison entre les versions eau de parfum actuelles et vintages. Et bien elle sont très, très proches, je ne saurais même pas les différencier. Trésor n’a jamais fait franchement naturel en tout cas, mais je l’aime beaucoup. Il demeure, sous ses airs doux et délicats, un vrai tank olfactif implacable, qui écrase tout sur son passage.

Concernant l’Absolu désir et Trésor Parfum Absolu, là encore on est clairement sur le même rendu. On a fait la comparaison ce week-end avec Zab63. Senteurs quasi identiques, seuls les flacons changent vraiment.
La version eau lumineuse (créée par Dominique Ropion) n’est qu’une salade de fruits exotiques, ayant peu de rapport avec la fragrance originale.
 
Ca part dans tous les sens les éditions limitées chez Lancôme, les vendeurs et vendeuses n’y comprennent rien car il y a les deux flankers parfum absolu et eau lumineuse et il reste dans certaines parfumeries des flacons de l’absolu désir. On m’a soutenu vendredi dernier chez Douglas que le parfum absolu (qui vient donc de sortir) était une ancienne édition qui venait d’être supprimée...Bravo ma fille, tu as tout compris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 15:15

à mon nez non plus Trésor n’a jamais brillé par son naturel...

ça ne m’a jamais empêché de l’aimer. Oui, il a un côté facile, n’est pas aussi subtil que..., est un peu trop marqué années ’80 et tout ça. N’empêche que je l’aime beaucoup. En partie à cause de bons souvenirs et en partie à cause de sa bonne grosse tendresse de rose abricotée très maternelle, sans chichi, sans complication, très réconfortante.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 16:20

Concernant la nouvelle pub, il y a eu tellement pire que je me suis préparée à en découvrir une aussi nulle que les précédentes. Je ne la trouve pas si "ratée" que ça, Je la trouve...banale et évidente. Tout à fait dans les codes, avec les même stéréotypes que bien d’autres.
Souvent, je leur reprochais de ne rien dire. Pour moi, une égérie qui marche lascivement dans une rue est le degré zéro de la création à moins de se taire et parfois, le silence est d’or.
Il y a une "histoire", une matière certes bien pauvre dans cette vidéo, et je ne peux le nier, c’est complètement neuneu. La consommatrice que je suis ne se retrouve absolument pas dans cet énième écran de fumée qui fait la part belle aux penchants les plus niais du thème amoureux. Il y en a eu et il y en aura d’autres. Je l’ai donc regardé avec le plus de recul possible, sans malveillance ni enthousiasme. Je que ce thème sera utilisée encore longtemps. Aujourd’hui, j’en viens à regretter des pub comme celle de Poème, qui m’aurai surement anesthésiée à l’époque. Alors je me dis que le jour où on verra des strings à l’écran, je regretterai surement celle-ci.

Emeline

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 19:53

Merci pour ces 3 liens que je ne connaissais pas. Cela me fait vraiment plaisir.

Tresor moi, c’est le flacon pyramide, le jus de sophia grosjman (mon premier parfum était Eternity puis Paris avant de fondre sur Arpege). Donc j’ai porte 3 parfums de sophia grosjman.
4 !!! J’oublie l’ancien Jaipur Boucheron.

Tresor a ete le parfum de l’une de mes grand meres. Ca lui allait si bien !

 
Oui la pub est ratee. Je suppose qu’on veut instiller dans notre esprit que le parfum peut mettre K.O debout par ses notes feminines et poudrees.

Y’a un parallèle entre le boxeur et la jeune femme amoureuse (l’amour =combat ?) Sauf que ce n’est pas et ca n’a jamais ete l’image du parfum Tresor : douceur, feminite, rencontre, attente, et ce morceau de piano comme tu le dis, si unique et reconnaissable. Ca me chavire a chaque fois (je suis romantique, c’est dit !)

 
Et enfin, la panique dans les flankers avec des noms ressemblants. Et deux flankers qui sortent en même temps en + !

 
Tresor c’est l’emotion avant tout. La, je trouve que la pub est hors sujet. On pourrait dissequer longtemps les messages que Lancome veut faire passer.

Je ne peux m’empecher de le faire d’ailleurs mais une pub doit avoir un impact (comme en boxe) et la, on s’y perd.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 20:06

J’ai énormément d’affection pour Eternity !! J’ai un souvenir olfactif qui me ramène à la crèche ! C’est vous dire...

D’ailleurs, cette crèche était à 3 minutes à pieds de l’ancien siège de IFF... Pas de hasard dans la vie ?

 

Et si vous voulez, mon shampoing préféré joue beaucoup sur les notes rose-œillet typiques d’Eternity, avec un petit côté aldéhydé en plus : je vous le recommande c’est le "Dessange Âge Sublime Orchidée pour cheveux mature" (une bouteille bleue et or).

C’est d’ailleurs intéressant parce que ce shampoing vise plutôt une clientèle féminine "mature" et que le parfum de ce shampoing est hyper qualitatif (un Eternity avec des facettes N°5) là où les autres tombent dans le Coco Mad hyper fruité moche...

(tu sais que tu es perfumista quand même en tant que monsieur de 19 ans tu utilises un shampoing pour dame mature juste parce que le parfum est canon !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 20:19

Jicky, bonsoir !
Ah eternity... Il a morfle ces derniers temps. Autant que l’air du temps.

 
Je vais chercher ce shampooing partout ! Tu as un don de commercial ! Tu donnes envie d’acheter de la facon dont tu en parles. J’ai déjà achete un gel douche cottage a l’huile d’argan d’ailleurs... ^^

Ces parfums sont peut etre tres "années 90" mais je les aime.

Ps : ca me fait penser a mon frere cadet (19 ans) qui est militaire et qui pour demeler sa chevelure (5 mm tout au plus) utilises le baume super demelant pantene !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 octobre 2013 à 22:02

Jicky, juste pour dire que j’ai teste le shampooing moi aussi ! Su-per-be !
Une odeur a tomber.

Je retrouve même des facettes de mon Arpege et de mon "Madame Rochas" Vintage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 20:09

Dau, je partage votre ressenti de ce parfum enveloppant et tendre.
Cuir Felide (joli nom !) Ca m’a fait rire le coup du string a venir dans la pub !
J’ai aussi regarde en essayant de distancier mon ressenti perso et la pub helas c’est si eloigne de ce que j’ai comme souvenirs des pubs d’avant que je suis restee sideree et decue.

 
Alors il faudrait ignorer les pubs. Aimer les parfums sans ce support commercial. C’est sur ! Beaucoup le font. Le souci c’est qu’a la base, c’est fait pour vendre eet faire connaitre un parfum (pr ceux qui le decouvriraient).

 
Égalité Hommes Femmes, chacun avec ses armes ? Lui, les gants de boxe, elle, le parfum de seduction ? Sauf qu’il semble etre l’element "sensitif" de la pub alors qu’elle est conquerante.

On melange tout.
Cette pub relativement longue va subir des "coupes sombres" et qu’en restera t’il ?
Le STRING minimum : une pub ratee.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 20:47

J’ai moi aussi énormément de tendresse pour Eternity ! J’en ai un peu en extrait, vbs. Que c’est joli. Pétillant, fruité, épicé, rosé et musqué. L’oeillet a disparu de l’actuelle version qui ne sent plus que les muscs blancs à foison. De manière générale, j’adore le travail de Grosjman (Trésor, Paris, Jaïpur, Spellbound, Beautiful, Kashaya de Kenzo, White Linen....). Ses parfums sont toujours généreux, parfois un peu lourds, mais j’aime ça.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 21:21

Grojsman pardon...Je me plante tout le temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 21:22

Je savais pas que Spellbound était de Sophia G.

Je l’ai mis peu de temps, il avait une note qui me faisait penser au dentiste. Exactement cette note que je sens dans Vanille absolument.

J’essaye de travailler ma tolerance aux epices. Aucun souci avec Cuir mauresque et Feminite du bois. La, je porte Dolce Vita mais d’autres parfums tels que L de Lolita lempicka, sables, vanille absolument, ca ne passe pas. Mais je m’entraine et mon nez aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 21:49

Pour Spellbound, le problème vient peut-être du clou de girofle, du piment ou de la cardamome.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 octobre 2013 à 16:22

Je viens de sentir Tresor absolu et Newyorker a parfaitement decrit plus haut le parfum. Tres proche de l’absolu desir. Perso, je n’aime pas. Mais c’est mon gout. Eau lumineuse tresor bof bof. De la soupe.
 

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2013 à 23:53

Après les reformulations et les discontinuations, voir un parfum que l’on aime assimilé à une pub qui ne lui correspond pas est une autre épreuve pour les perfumistas.
N’ayant pas le même attachement que vous pour Tresor, je parviens à être un plus distancée.
Je reste encore admirative du travail artistique construit autour du premier Bottega Veneta, notamment sa très poétique publicité. J’aurai probablement réagi de manière bien différente si l’axe eût été plus "conventionnel" à l’image des positions actuelles de Lancôme.
Un thème aussi hasbeen que le strass-paillette peut-il encore convaincre ? Si Lancôme réussi ce nouveau parti-pris après Tresor Midnight Rose et La Vie est Belle (à mon avis ce sera le cas) alors le string, devenu lui aussi hasbeen depuis le retour de la guêpière et de la gaine, pourrait devenir la nouvelle arme de la marque ^^
Emeline

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 octobre 2013 à 10:39

J’avais un merveilleux souvenir du Trésor des années 90 (il faut dire aussi que je le sentais dans le cou de ma mère... ça aide !) Noël approchant j’ai voulu je ressentir et là : catastrophe ! J’ai l’impression qu’on m’a violemment mis le nez dans une tarte pêche-abricot chimique. Je n’en avais pas un souvenir si "synthétique"... A-t-il changé à ce point ou c’est juste ma perception ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 octobre 2013 à 10:49

Bonjour Jenni, j’ai peu d’éléments de comparaison mais une question : avez-vous senti la bonne version ? En ce moment il y a un flanker, edp lumineuse ou un nom du genre. J’ai senti ça hier et c’était bien fruité ! Le flacon est mis en avant systématiquement et ressemble à s’y méprendre à son grand frère....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 octobre 2013 à 11:07

C’est bien possible que ça soit ça ! Il m’a sauté dans les mains dès que je suis entrée dans la parfumerie et j’avoue que je n’ai pas fait très attention... Merci beaucoup pour l’information : je vais y retourner pour tirer ça au clair ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 octobre 2013 à 12:06

Bonjour Jenni,
Vous m’avez mis le doute car vous n’êtes pas la première à vous plaindre d’une reformulation de Trésor qui lui aurait donné un aspect synthétique lourd, ce sujet a déjà été soulevé sur des forums américains.
J’avais fait il y a quelques mois la comparaison entre la version vintage et l’actuelle, je l’ai refait il y a quelques jours et ce matin encore et vraiment je ne perçois pas de grosse différence. En se collant le nez sur le poignet, et pour chipoter, on peut déceler quelques nuances, la version actuelle possède un peu moins le côté duveteux-peau de pêche, il est très légèrement moins caressant en tête et le santal est un peu moins joli et davantage mis en avant aujourd’hui, aux côtés d’autres notes boisées de synthèse (iso e super...). Mais dans l’évolution les parfums sont très proches, et dans le sillage, ils sont identiques. Laissez lui quelques minutes, et je suis sûr que vous retrouverez le parfum que vous avez aimé. :) Il me berce aujourd’hui encore avec une infinie tendresse.
En ce moment, j’essaie de mettre la main sur un flacon d’extrait de Trésor.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 octobre 2013 à 21:56

J’ai lu y’a quelques mois qu’une personne qualifiait Tresor de "febreze synthetique".
J’avais ete surprise. Je l’ai connu toujours a peu pres comme ca. Bon, Newyorker, tu le dis tres bien : il était plus duveteux. Peau de peche.

Mais pr moi, il n’a pas change.
Par contre l’Absolu desir est ecoeurant (la note Cedre) et l’Absolu tout nouveau est presque comme l’Absolu Desir. J’aime pas. Mais c’est mon gout.

Je le porte en eau de parfum. Mais l’extrait je l’ai connu. Une merveille de poudre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 octobre 2013 à 22:32

Bon, il me faut cet extrait, tu me fais envie, je ne le connais pas. Je suis en pourparler avec des vendeurs collectionneurs là.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 octobre 2013 à 10:24

Ah la la ! C’est toi qui me fait envie, la !
Tresor c’est un parfum magnifique, comme mon Arpege, comme Nahema. Je n’aurais jamais trouve l’adjectif "duveteux" mais c’est ca.

La je me cherche une Rose poudree pour mixer avec FOR HER de NR que je mets a mini doses (2 gouttes). J’ai achete l’eau de parfum (j’aimais ce cote plus "sombre et gras" ) et j’ai eu un echantillon de l’eau de toilette. Mais c’est une merveille ! La même note mais plus aerienne, sans etre legere. Car le sillage est canonique. Je regrette presque de pas avoir pris l’EDT qui laisse entrevoir un cote floral tout en delicatesse.
J’ai pris l’habitude quand je me parfume de mettre une goutte dans la nuque. Et sur les Poignets.

Je me souviens d’une Edition cristal de l’extrait Tresor.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 octobre 2013 à 10:58

Arpège, je ne peux que vous conseiller de succomber à l’EDT For Her que je préfère à l’ EDP !
C’est le déclic de mes 15 ans, la première fragrance qui a suscité l’envie d’en découvrir d’avantages sur la parfumerie. Je l’ai porté non-stop à 17 ans et c’est à ce jour le seul flacon que j’ai terminé. Pendant longtemps j’ai cherché un dupe de celui-ci, en vain. Il aura d’ailleurs fallu sentir Serge Noire pour que d’autres perspectives s’ouvrent.
Même si il s’agit de Tresor sur ce post, je ne pouvais rater une telle aparté. J’aurai voulu qu’il me soit encore confidentiel mais cette édition moderne du musc égyptien mérite son succès. J’hésite à le racheter car les récents projets de normes européennes, absurdes, me poussent à craindre pour son identité qui a été la mienne auparavant.

Quant à Trésor, j’avoue ne pas avoir su le comprendre. A vous lire, il semble si beau pourtant, en le sentant, j’ai eu l’impression de rester sur ma faim. Peut-être que ses notes ne me correspondent pas et c’est bien là mon problème : quand je ne me reconnais ou que je ne suis pas piquée au vif, je tourne vite le dos.

Emeline

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 octobre 2013 à 13:41

Merci Emeline ! Je suis ravie de pouvoir discuter de FOR HER. A la parfumerie, j’ai hesite entre les 2 concentrations, j’aimais le cote "lacte" de l’eau de parfum (santal) et le cote + "huileux" en ressenti. Mais la, en sentant l’eau de toilette, c’est la revelation. Même si basiquement les deux concentrations ont un fort air de ressemblance, l’eau de toilette est exceptionnelle.

 
J’ai un mini echantillon de l’eau de toilette et je sens que je vais craquer... Y’a un coffret chez Sepho avec un gel et lait (je cherche l’huile partout, l’edition limitee est ressortie parait-il, après des années d’arret).

Avec For Her j’ai l’impression de remonter le temps et d’etre sous Louis XIV, avec une crinoline. C’est grave ?
C’est animal. Vraiment addictif. Je crains cependant qu’il n’ait subi une reformulation comme tous les autres. Toi, tu pourrais me le dire, ca m’interesse.
Je te retrouve sur la page FOR HER pour continuer a echanger nos ressentis.
Ok ?
Pour Tresor, il est beau, feminin mais en ce moment j’ai des envies de musc egyptien.

Bise
Caro

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 octobre 2013 à 19:29

Bonsoir Doudou et NewYorker,
Après vérification j’avais bien mis le nez sur Trésor et non son flanker (Trésor Eau de Parfum Lumineuse qui sent effectivement beaucoup le sucre et la vanille...)

Mais en revenant sur Trésor, une fois passé le choc des premières secondes (qui m’ont paru des minutes la première fois tant ma déception était grande ;) j’avoue que nous avez raison NewYorker : le sillage est identique à celui de mon souvenir. Je ne lui avais pas laissé sa chance assez longtemps !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 octobre 2013 à 19:40

Bonsoir Jenni, vous m’en voyez ravi ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mado33

par , le 4 septembre 2012 à 07:50

Hello,
Je suis bien plus âgée que vous, mais je vous comprends. Jeune, j’étais attirée par les " parfums de vieux " comme vous dites, interdiction de se parfumer au lycée pour nous ( en tout cas les règles étaient plutôt strictes de ce point de vue là ), pourtant je n’avais qu’une chose en tête : " Nocturnes ", " Je reviens ", " Vol de Nuit ", " Farouche " et bien d’autres dont " KL " qui a été évoqué ici. Il me semble que " Courrèges in blue " aavait beaucoup de succès, mais ma mémoire se perd au milieu des allées et stands des Nouvelles galeries qui n’existent plus depuis longtemps. " Cercle des parfums disparus "... "Ringarde du collège", oui ça dès que l’on ne rentre pas dans le moule !
A mon époque, c’était vivable Sephora ressemblait encore à quelque chose ( accueil, tenue impeccable, pas de musique à fond etc... ) et on pouvait sentir un parfum sans être dérangée ou prise pour une ringarde. Le code a changé pour ainsi dire, et si on me reproche parfois virulents c’est peut être pour ça. Se révolter parce que l’univers du parfum se rapproche plus de la GD qu’autre chose me semble légitime. Ce n’est pas tant la " consommatrice " qui est visée que ceux qui tirent les ficelles et de belle manière ! Allez aujourd’hui c’est la rentrée, rappelons nous ce petit pincement au coeur si vivant et bien sûr "vive l’odorat" pour reprendre Jicky, ici nous en mesurons le sens et la valeur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Opaline

par , le 4 septembre 2012 à 00:09

Bonjour,
Je sais c’est un peu étrange pour une nouvelle venue de commencer par poster sur un parfum qui n’a pas fait parler de lui depuis presque un an mais c’est celui-ci qui a motivé mon inscription ! J’ai découvert votre site hier soir. Quel bonheur de trouver des gens qui parlent le même langage ! En revanche, je vous ai découverts dans de tristes circonstances : après une journée de honte à sentir le Fébrèze pêche / abricot attirant tous les regards et les quolibets du bureau. M’incommodant moi-même au point de ne pas pouvoir finir mon repas !
Quelle odeur synthétique ! J’ai senti dès la première pulvérisation que quelque chose clochait. Une effluve un peu trop piquante et acide qui chatouillait les narines à l’instar d’un déo bon marché. Au fil des heures, la catastrophe, plus la peau se réchauffait plus l’odeur devenait sirupeuse et artificielle. En sortant du bureau j’ai couru chez Sephora persuadée que ma peau faisait tourner le parfum. Verdict de la vendeuse : "Ah non ça sent toujours comme ça". Même sentence avec ma mère chez qui je dinais ce soir-là : oui cette fragrance est bien celle de Trésor. Quelle déception.
Bien sûr ce n’est que mon avis. D’ailleurs je ne pense pas qu’il existe de "parfums de la honte" mais des odeurs propres à émouvoir chacun d’une certaine façon ou en écoeurer d’autres. Personnellement j’attendais beaucoup de Trésor qui est un souvenir d’enfant émerveillée devant ces beaux flacons et des dames élégantes au sillage racé. N’en reste que l’amertume d’un souvenir chéri qui s’estompe dans une effluve de canard WC fruitée...
J’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de cette critique un peu acerbe dès le premier jour !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 septembre 2012 à 00:17

Bonjour Opaline et bienvenue !
 
Bon, Trésor a été reformulé il faut dire, mais la description que vous en faites est assez réalistes. C’est assez synthétique dans le rendu, très "effet boule qui dégomme sa race". Apparemment, la formule de Sophia Grojman serait faite à 80% avec des éléments de synthèse (ce qui n’a rien de négatif), mais le rendu a marqué son époque, certes, mais n’est pas des plus élégants.
 
Je suis né à une époque où on le sentait beaucoup pour ma part. Je lui préfère les souvenirs que j’ai de Calvin Klein Eternity (de la même Sophia).
 
Soyez la bienvenue en tout cas :D !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 septembre 2012 à 00:48

Merci Jicky ! Je suis née en 85 et c’est vrai que c’était le parfum en vogue chez les "grands" dans mon enfance. Avec Poême. Comme vous le dites donc votre courte biographie, moi aussi j’aime les "parfums de vieux" ! Mon premier parfum fut l’Air du Temps de Nina Ricci en 5ème, suivi par Van Cleef de Van Cleef and Arpels (mon parfumeur chouchou, mon idole de toujours !) et Tocade. De quoi passer pour la ringarde du collège à une époque où Angel’s tient le haut du pavé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

neovand

neovand

a porté Trésor le 3 août 2020

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 29 janvier 2020

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 3 décembre 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 29 août 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :

Stéphanie06

a porté Trésor le 29 mai 2019

Sa note :

Stéphanie06

a porté Trésor le 12 mai 2019

Sa note :

Stéphanie06

a porté Trésor le 4 mai 2019

Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 12 mars 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 4 décembre 2018

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 30 août 2018

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :

Noctys

a porté Trésor le 27 décembre 2017

Les odeurs et moi, c’est une longue histoire. Enfant à paternel en perpetuelle vadrouille, c’est le chien de la famille qui me servait de père de substitution. Alors, encore maintenant que j’ai passé (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 22 septembre 2016

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 20 août 2016

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
neovand

neovand

a porté Trésor le 1er mars 2016

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :

amelie2A

a porté Trésor le 20 janvier 2016

Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Trésor le 21 avril 2015

_pascale

_pascale

a porté Trésor le 26 février 2015

patty80

a porté Trésor le 16 janvier 2015

Sa note :
Arpège

Arpège

a porté Trésor le 31 octobre 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
zab63

zab63

a porté Trésor le 5 août 2014

Sa note :

à la une

Quando_rapita_in_estasi

Quando_rapita_in_estasi - Filippo Sorcinelli

Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d'un chypre floral à des émanations d'encensoir, inspiré par l'héroïne d'un opéra de Gaetano Donizetti.

en ce moment

il y a 12 heures

Il y a du vrai dans vos observations. Le cynisme peut être une affectation pour attirer(…)

il y a 18 heures

C’est dur d’acheter des cadeaux de Noël sans donner son argent aux milliardaires ;) Audrey Vernon(…)

hier

Pour avoir été le premier à dépasser ce cap, dans le sens inverse (j’ai porté des parfums "pour(…)

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019