Auparfum

Tubéreuse Couture

Pierre Guillaume Paris

Flacon de Tubéreuse Couture - Pierre Guillaume Paris
Note des visiteurs : (5 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Tubéreuse Collection Andros

par , le 1er juillet 2013

"/>

La tubéreuse n’est pas l’élément de composition le plus marquant de la signature assez gourmande de la marque Parfumerie Générale, par certains aspects proche de la guerlinade avec ses traits appuyés de notes ambrées vanillées. Il aurait pu sembler plus "logique" de nous intéresser à Tonkamande, Praliné de Santal ou à l’hommage par Pierre Guillaume, le créateur de la marque, à L’Heure Bleue, intitulé Bois de Copaïba. Pourtant, c’est à sa Tubéreuse Couture, sortie en 2006, que les quelques lignes qui vont suivre seront consacrées.

Avant même l’inauguration du flacon ou de l’échantillon, alors que la vaporisation n’a pas encore été activée, déjà les traits caractéristiques de l’absolu tubéreuse s’imposent. Du camphre vert, mentholé, amer, fumé et assez âcre se fait sentir, mais en retrait, aux côtés de notes immédiatement plus fruitées, douces et confites en filigrane, on est bien chez Parfumerie Générale et ses notes douces !

L’envol décolle dans l’habituel souffle d’air camphré, suffocant - mais vaguement seulement car mis sous contrôle, contrairement à celui qu’inflige à ses "sujets" Tubéreuse Criminelle.
Immédiatement, une rondeur un peu grasse, épaisse, celle des pétales charnus de la fleur solaire, proche de l’ylang, nous rappelle des senteurs plus lascives et narcotiques. En contrepoint, une douce verdeur croquante dissimulée se fait à peine remarquer.
L’originalité principale de Tubéreuse Couture réside dans un traitement des notes fruitées qui fait cohabiter, à côté des habituelles odeurs lactées de fruits exotiques proches d’un Malabar "Bi-Goût" ou à saveur "Exotique" (dues à l’accord entre une molécule, l’anthranilate de méthyle, contenue en fortes proportions dans certains jasmins, la fleur d’oranger et... la tubéreuse, et une note fruitée de noix de coco typique de la tubéreuse), avec des notes confiturées. Le traitement nous immerge dans un univers proche de celui de Serge Lutens, et ses notes de fruits confits. Tubéreuse Criminelle croise Datura Noir et Une Voix Noire. La touffeur des pétales de Tubéreuse Couture n’est d’ailleurs pas sans rappeler la moiteur de certains gardénias. Ou, de manière plus juste chronologiquement, l’hommage de Serge Lutens à la chanteuse Billie Holiday partage certains airs de famille avec la tubéreuse très confite de Parfumerie Générale, dont les pétales caramélisés collent dans la casserole en cuivre ayant servi à les confire.
Malgré tout, un aspect pimpant et joyeux par les notes fruitées sucrées, vaguement coco, mais plutôt flan que lait, rend cette création très proche dans son équilibre euphorisant de Fracas, tout en lui octroyant la séduction ultra glamoureuse plus contrôlée de Beyond Love de By Kilian, une tubéreuse plus-que-parfaite tenant un rôle principal d’équilibriste se promenant sur un fil à la frontière entre "funitude" tubérosée (ou funitude "über osée" ?) et "sex appeal" solaire, note qui sera le final en blanc, vert et or de la clôture du défilé de la "Couture".

Couture cette tubéreuse ? Alors, Haute-Couture néo-classique réinterprétée par un Galliano au meilleur de sa créativité chez Dior plutôt qu’une sobriété rigoureuse en N&B à la Chanel ou un expérimentalisme radical comme Viktor & Rolf savent le jouer. Et, indéniablement, plutôt couture du soir que tailleur gris ou débardeur-pantalon de jour. Une assez belle tubéreuse décomplexée ; en somme, comme il se doit. A porter en ton-sur-ton, avec robe du soir ou tailleur graphique, ou en jeans, t-shirt et baskets, pour un contre-emploi totalement décalé.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

S9

par , le 16 décembre 2018 à 13:36

Bonjour Anna
Je vous réponds donc sur la page de Tubéreuse Couture ^^
Je ne suis pas experte en tubéreuse mais c’est une fleur que j’apprécie de plus en plus en parfumerie.
Petite digression avant de parler de Tubéreuse Couture : quel dommage que votre peau ne rende pas hommage à Carnal Flower qui réussit la prouesse technique d’allier fraîcheur et opulence, un vrai délice. Le plaisir, en tout cas pour moi, en est décuplé, et il est un des rares parfums que je pourrai autant apprécier par grand froid que par températures estivales (sans être suffocantes).
C’est un ravissement constant, et c’est drôle car j’ai cette image en tête depuis plusieurs jours (je précise à l’avance que je ne suis ni fan de cette émission, et que je n’ai rien fumé d’illégal avant d’écrire ce qui suit) bref ce ravissement est le même que celui ressenti en voyant (il y a deux ans je crois ?) Laurent Ournac danser avec tant de grâce et de légèreté à THE émission du samedi soir en prime time de ti èfe wane .
Ou comment un homme avec une certaine corpulence arrive à s’exprimer de manière si jolie et avec tant d’aisance, à faire passer tant d’émotion en bougeant naturellement son corps.
Voilà, Laurent c’est dit, sors de ma tête maintenant ^^
Désolée si ce parallèle avec la danse ne sera pas parlante pour certain(e)s, mais c’est vraiment cette sensation que j’éprouve en portant Carnal Flower, véritable chef d’oeuvre dont je ne suis pas prête de me lasser.

Pour en revenir à Tubéreuse Couture, j’aime beaucoup la description qu’en avait fait Opium dans sa critique. Elle est écrite avec justesse, précision et argumentation sans oublier comparaison pertinente avec d’autres parfums.
J’en profite au passage pour dire, sait-on jamais s’il nous lit encore ... que sa présence sur le site me manque et je j’adorais ces longues digressions, ses connaissances, sa bienveillance, bref les véritables dialogues qui s’instauraient avec lui autour de notre passion commune.

Anna si tu aimes la tubéreuse et que tu aimes aussi Fracas, je pense que tu devrais apprécier ce PG17.
Attention, on n’est plus dans l’admirable équilibre de Carnal Flower, qui, tout en restant bien présente de nombreuses heures durant, et bien plus sur tissu, reste à sa place et frappe avant d’entrer.
Tubéreuse Couture arrive avec ... fracas j’ai bien envie de dire, enfonce les portes de part son camphre dévastateur, puis occupe bien l’espace et n’en bougera pas. On est dans une certaine exubérance, beaucoup de rires éclatants, une féminité aguicheuse et assumée. Faut aimer.
Curieusement je n’ai jamais racheté Fracas, cela doit faire une dizaine d’années que je ne l’ai pas ressenti, mais avec Tubéreuse Couture les souvenirs sont vite remontés. Le nez évoluant et les goûts changeant aussi parfois, peut être n’aurais-je pas aimé Tubéreuse Couture 10 ans plus tôt. Peut être aussi pourrais-je reporter avec plaisir Fracas maintenant...
Je ne peux le comparer avec Tubéreuse Criminelle, jamais sentie... mais apparemment les deux se ressemblent.
Sinon pour finir, j’ai récemment lu tout un fil de discussion très intéressant "la plus belle tubéreuse" sur beauté test, peut être cela répondra à certaines questions.
Bonne fin de journée ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2018 à 09:49

Merci infiniment S9,
j’ai découvert un bon nombre d’incroyables parfums grâce à ce site et j’en ai acheté des merveilles à l’aveugle. J’ai appris à me fier à vos avis étonnamment justes.
Fracas a un côté débordant qui fait parti de son charme, mais qui peut être aussi très fatiguant. Tubéreuse Couture risque de l’être aussi. A essayer.

Je vais probablement racheter Carnal Flower, 10 ml ne va pas me ruiner.
Je lorgne aussi du côté de Tubereuse Hedonie de Roger & Gallet qui me rappelle La Chasse aux Papillons de l’Artisan Parfumeur que j’ai porté le temps d’un été. Je ne les considère pas vraiment comme des tubéreuses, plus comme simples compositions florales aussi légères que lumineuses mais parfaitement réussis. J’aimerais une tubéreuse naturelle, verte et mordante, mais dépourvue de drame, je crois que vous comprenez ce que je veux dire. Je jetterais un coup d’oeil sur beauté test.
Merci de votre aide, c’était un plaisir de vous lire.
Anna

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 décembre 2018 à 16:24

Bonjour Anna,
C’est également un plaisir de vous lire depuis toutes ces années !
Je connais La chasse aux papillons mais pas Tubéreuse Hédonie ... et puisque l’on parle de l’Artisan Parfumeur, peut être avez-vous essayé Nuit de Tubéreuse ? Je ne connais pas ce parfum mais il semble être une tubéreuse "fraîche", "dépourvue de drame" comme vous le dîtes si joliment ; j’avoue ne pas avoir relu les avis de ce parfum sur ce site, l’idée me vient à l’instant ...
Vous nous direz lorsque vous aurez trouvé votre perle ^^
Bonne fin de journée et à très bientôt :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par , le 8 février 2015 à 11:31

Je ne m’étais encore jamais penchée sur la critique de Tubéreuse Couture (joli nom ;) ) et je comprends que j’ai eu tort...
Ce jus semblant à la croisée de parfums magnifiques comme Une Voix Noire, Fracas, Tubéreuse criminelle ou Datura Noir, j’ai une furieuse envie de le sentir.... Et son prix me parait raisonnable pour le coup, plus que ne l’est Carnal Flower, autre tubéreuse splendide mais cheeeeere ! ...

Je vais m’intéresser à la distribution de cette maison que je ne connais pas et aller sniffer tout ca un de ces jours !
Merci Opium de m’avoir donné l’eau à la bouche et asticoté mes narines ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

dau

par , le 4 novembre 2014 à 07:16

J’aime beaucoup cette tubéreuse équilibriste qui fait le choix d’être au centre, la où généralement, le parfumeur prend l’une ou l’autre direction. C’est ce qui la rend portable en la plaçant loin des grands drames hystériques dont la dame est coutumière. Du coup, certain lui trouveront des airs de demi-mesure et regretteront un manque de parti pris, mais ça lui va plutôt bien à la tubéreuse d’être un peu"sous calmants." Effectivement, l’adjectif couture est bien choisi tant c’est une histoire de millimètres qui lui donne ce tomber parfait et parfaitement élégant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 novembre 2014 à 20:50

Bonsoir Dau.

Je suis totalement d’accord avec toi à propos de cette tubéreuse dont la tenue a été créée au millimètre.
Beyond Love est un peu comme cela aussi, à la différence près que Beyond, elle, elle continue à avoir des accidents de décolleté (vertigineux) comme Sophie Marceau, pas forcément totalement accidentels, alors que Tubéreuse Couture ne laisse rien dépasser/déborder. Poison et Fracas, elles, sont totalement incontrôlables ! ;-)

A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 3 novembre 2014 à 21:19

J’ai beaucoup aimé cette tubéreuse (sentie la même journée que Carnal and co) mais elle n’a pas réussi à éclipser les Frédéric Malle, cependant à lire cet article il faut que je la sente une nouvelle fois, sans vouloir la comparer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 novembre 2014 à 20:42

Bonsoir à nouveau Calygo.

Ne voulant pas vous sursaturer d’informations, je n’ai pas proposé Tubéreuse Couture hier car il y avait déjà Beyond Love, mais, indéniablement, celle-ci aussi mérite que vous lui consacriez un peu de temps. ;-)

Bons tests encore !
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 février 2015 à 22:03

Salut Opium, et bien c’est chose faite, je lui ai consacré du temps et deux jours au porté.

Ce parfum est une pure merveille, au point de finalement éclipser Carnal Flower qui après moult essais ne dure pas assez longtemps sur ma peau... j’en deviendrais malade de ne pas pouvoir le porter tant il ne veut pas de moi ! Donc je pense garder mon gros échantillon et ne pas en acheter un flacon entier.

Pour en revenir à Tubéreuse Couture, il a une odeur que je n’arrive pas à définir et me rappelle quelque chose, une odeur chaude et orientale, presque parfum d’ambiance. Il tient très bien et n’évolue pas beaucoup, il s’éteint à petit feu en restant assez stable, il a un charme très particulier que je ne retrouve pas dans les autres tubéreuses. Pour avoir Une Voix Noire et Datura Noir, la ressemblance ne m’a pas vraiment frappé, le premier a une odeur qui lui est vraiment propre, le "gardénia" est quand même au second plan, derrière les fruits confits brûlés et la fumée de tabac. Le second est un soliflore Brugmansia au final, avec un côté gourmand plus présent et de l’amande.

Je pense par contre que Tubéreuse Couture aurait pu être un Lutens, ça ne m’aurait pas choqué et j’aurais trouvé ça plausible.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jean-David

par , le 1er juillet 2013 à 15:25

Mon cher Opium, plus tu écris, mieux tu écris. Continue !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juillet 2013 à 17:04

Bonjour Jean-David

Après avoir lu plusieurs de vos commentaires sur d’autre articles, ainsi que votre profil, je souhaitais vous poser quelques questions sur la disponibilité des parfums en Israël.
Pourriez-vous me faire parvenir votre adresse e-mail svp ?

PS : je ne suis pas dangereux

Merci à vous et salutations parfumées

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 juillet 2013 à 13:22

Bonjour à vous ! Désolé de ma réponse tardive, c’est seulement aujourd’hui que j’ai trouvé votre message. Vous pouvez m’écrire à l’adresse jdhamou arobase gmail point com. Cela dit, je crains de ne pas pouvoir vous en apprendre beaucoup : les marques de niche sont peu distribuées en Israël, à l’exception de certaines, comme L’Artisan Parfumeur ou Lorenzo Villoresi, et encore, dans de rares points de vente à Tel Aviv. Même une marque comme Hermès : on ne trouve que certains parfums très populaires, comme Terre. Quant à la création, j’ai bien l’impression que tout est à faire ; je n’ai pas trouvé un seul parfumeur ici, du moins pour le moment.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 juillet 2013 à 13:44

Bonjour Jean-David.

 

Merci beaucoup pour ton chaleureux compliment. ;-)
Content de te lire, d’autant plus que cela fait un petit moment que cela n’avait pas été le cas. J’espère que tu vas bien.

 

Encore merci.
Je te souhaite une très belle journée parfumée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 juillet 2013 à 13:28

Salut à toi, Saint-Thomas des Opiacées ! Compliments pour ce que tu écris, de nouveau ; c’est bien mérité ! La journée est parfumée par l’Eau du ciel d’Annick Goutal, avec le petit pincement au coeur de se dire : cela aura une fin, après ce demi-flacon qui me reste... (l’un de ces parfums que j’ai achetés pour Yolande, mais qu’elle m’a refilés pour mon usage propre !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 27 avril 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 22 avril 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 1er avril 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 8 février 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 22 décembre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 24 novembre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 11 février 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 11 décembre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Tubéreuse Couture le 9 novembre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

atlas

a porté Tubéreuse Couture le 4 mars 2015

atlas

a porté Tubéreuse Couture le 23 février 2015

Calygo

Calygo

a porté Tubéreuse Couture le 4 février 2015

Sa note :

à la une

Posthume

Posthume - Son Venïn

Volutes brûlées, épices consumées et vanille fumée : un hommage aux vikings tout droit venu de Norvège.

en ce moment

helianthe a commenté Youth-Dew

il y a 9 heures

Bien que je vous conseille de tester L’Âme Perdue avant de vous laisser tenter par un achat, vous(…)

Oriande a commenté Youth-Dew

il y a 9 heures

Merci de ces conseils. Je ne connais pas la marque Le Galion, qui n’est pas commercialisée où je(…)

helianthe a commenté Youth-Dew

il y a 10 heures

La vraie alternative à Opium n’est pas Youth Dew mais Cinnabar d’Estée Lauder. C’était l’époque la(…)

Dernières critiques

Audacious - Nars

Songe du lys

Bloom Ambrosia di Fiori - Gucci

Que ma joie demeure

Le Ciel - Floratropia

Beauté céleste

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Divine Bordeaux

Divine Bordeaux

Bordeaux (33)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019