Auparfum

Un parfum mystique, entre église et harem

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : pour moi
Âge : 19 ans
Sexe  : homme
Budget  : 130 euros
Ville : Metz

par , le 29 août 2016

Bonjour à tous,

Je suis un jeune homme passionné par le XIXe siècle, et plus particulièrement par le Second Empire et son esthétique. Moustache guidon et khôl sont mes attributs les plus essentiels. J’aime l’art, le théâtre, l’Antiquité, la musique, le latin, et surtout la littérature. Je joue du piano, m’essaye à l’orgue. Voici pour mon portait.

Je recherche un parfum qui retracerait l’odeur d’un encens. Mais pas d’un encens froid comme dans Passage d’Enfer de l’Artisan parfumeur ; un encens chaud, benjoin et vanille, d’une odeur très mystique et sombre, entre église et harem.

Pour vous guider, les notes de fond de Shalimar me rendent fou (alors que ses notes de tête m’écœurent presque). Il en va de même pour L’Instant de Guerlain (en eau de parfum), que je trouve insignifiant dès les premiers instants (sans mauvais jeux de mot) mais dont les notes de fond sont très proches de ce que je recherche, et me font tourner la tête : une odeur mystique, très encens, très chaude, très sciences occultes et tente de voyante. En somme, je crois que si je pouvais trouver un parfum qui ne contiendrait que les notes de fond des deux autres sus-cités, j’aurais trouvé mon trésor.

A l’image de mon pseudonyme, je vois s’enrouler des volutes échappées d’un encensoir d’orfèvrerie, posé sur un bureau Napoléon III, dans un boudoir sombre et rempli de tentures chaudes et orientales lorsque j’imagine la senteur que je souhaiterais découvrir.

Dans une autre catégorie, j’aime les parfums un peu surannés, qui sentent la poussière et la cire, l’amande (qu’elle soit douce, mais surtout amère !), les odeurs poudrées voire très poudrées également. De ce côté-ci j’adule L’Heure bleue (que je porte), Opium, Arpège.

Naturellement, et pour en revenir à ma demande, je vous demande de ne faire cas pour ma recherche d’aucun cloisonnement féminin / masculin en parfumerie : les parfums n’ont pas de sexe ; quant à moi, je vous ai fait part de ce que j’aimais et non de ce que je serais censé aimé en tant qu’homme, ô combien viril et musculeux.

Bien évidemment, tout ce que j’ai dit n’engage que moi, et les quelques jugements de valeur que j’ai pu émettre ne sont que subjectifs. Je débute en matière de parfums et me régale à la lecture des nombreux commentaires des rédacteurs Auparfumistes, que je remercie de leur travail passionné et leur continuelle présence ici.

D’avance, merci pour votre aide,

Volutes.

Post-scriptum : Pour ceux dont la mémoire est plutôt synesthésique, et qu’en plus d’une image seraient également guidés par une musique, je vous propose cette composition de Bach — que j’aime beaucoup — qui, je trouve, illustre bien la senteur que je voudrais trouver.
https://www.youtube.com/watch?v=tOMnhcl7ZP8

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 9 novembre 2016 à 14:28

Bonjour Volutes,

J’ignore si cette proposition vous a déjà été faite, mais je vous conseille absolument de découvrir Casbah de Robert Piguet. En écoutant le morceau de Bach, c’est immédiatement ce qui m’est venu. C’est un encens sublime, très envoutant et par certains traits, très oriental. Je ne vous en dis pas plus, pour vous laisser le découvrir en toute innocence, si ce n’est déjà fait, et en espérant qu’on ne vous l’a pas déjà conseillé.

Belles découvertes à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Anthonymemories

par , le 25 octobre 2016 à 13:51

Shams oud de Memo est envoûtant... je te le conseille fortement tu ne seras pas déçue :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Anthonymemories

par , le 25 octobre 2016 à 13:49

Shams Oud de Memo est envoûtant, je te le conseille fortement, tu ne seras pas déçue :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

2Guermantes

par , le 16 octobre 2016 à 11:33

Bonjour Volutes,

Au risque de rouvrir une quête qui était par-/re-venue à son objet, avez-vous vu qu’il y a en ce moment une vente L’Artisan Parfumeur sur Showroomprive.com, avec L’Ambre extrême et L’Eau d’Ambre ? Votre Shalimar ne saurait vous en vouloir je crois...

Bien à vous.

2Guermantes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 30 septembre 2016 à 17:58

Bonsoir Volutes. En m’offrant Akkad de Lubin hier, parfum dont j’avais toujours retardé l’achat , j’ai subitement pensé à vous, à votre recherche et j’ai trouvé que le mysticisme de cet encens magnifique se mêlait divinement à un ambre sensuel et à une vanille délicate mais ensorcelante. Mais on vous l’a déjà conseillé, ce bel Akkad. Il mérite qu’on y revienne ! Evidemment le flacon de 100 ml dépasse de 10 - 15 euros votre budget ...mais il est si beau, ce flacon ! Du genre qu’on garde toute sa vie. Jetez quand même un oeil sur la critique d’Auparfum. Bon week-end !
http://www.auparfum.com/akkad-lubin-1654

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 septembre 2016 à 18:24

Il demeure dans mes listes. Et, dès que possible je le sentirai, "ce bel Akkad". :)
Merci à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Volutes

par , le 29 septembre 2016 à 13:51

Bonjour à tous !

Je viens clore cette quête de parfum qui, grâce à vous m’a apporté beaucoup. Malheureusement et, vous vous en êtes certainement rendu compte, je ne publie presque aucune nouvelle. La raison en est que la grande majorité des parfums que vous m’avez proposée n’est disponible qu’à Paris ou, du moins dans des parfumeries spécialisées auxquelles je n’ai pas accès. Mais au fond, quelle importance ? J’ai toute une vie pour découvrir ces parfums, et je profiterai de mon prochain séjour à Paris pour me fair une excursion d’une semaine en territoire parfumé.

Surtout, ce qui m’a convaincu à mettre un terme à mon aventure ici — je parle bien évidemment de cete recherche, pas de mon activité sur le site — c’est que je suis retombé dans Shalimar, avec encore plus de passion qu’auparavant. C’est bête, je le connaisais déjà, je l’appréciais déjà énormément mais, chez moi, c’est cyclique. Je porte, puis je ne porte plus ; et ça recommence. Je suis donc bien parti pour une bonne période Shalimarisée en vue. D’où le fait que je stoppe momentanément ma recherche ici : j’ai trouvé le parfum qui se rapproche le plus de ce que je recherche, et au fond, je l’ai toujours connu.

En tous les cas je vous emercie grandement pour votre aide à tous, et vous dit, avec toute la recnnaissance que je peux vous témoigner, à bientôt sur le site d’Auparfum !

Volutes

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2016 à 14:34

Si vous en avez l’occasion il faudra que vous essayez un jour le parfum Volutes de chez Diptyque...
http://www.auparfum.com/volutes,713

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 septembre 2016 à 18:25

Je le ferai ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 septembre 2016 à 16:11

Bonjour Volutes, merci pour ce bilan, si votre " en quête de parfum" vous aura permis de retrouver Shalimar, alors tant mieux ! Et vous n’êtes pas au bout de vos découvertes, lorsque vous aurez l’occasion de venir à Paris !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 septembre 2016 à 18:26

Merci Jeanne, j’espère bien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 septembre 2016 à 13:41

Rebonjour Volutes,
Je ne sais plus si Shaal Nur d’Etro vous a été conseillé dans ces lignes, mais si non, je vous conseille d’aller le sentir ! C’est un peu (même si dans le fond cela ne veut rien dire) une version modernisée et un peu plus unisexe de Shalimar, que vous aimez tant, avec là aussi un mélange entêtant de vanille, épices et résines.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2016 à 20:34

Pas du tout ! Mais s’il ressemble au Shalimar je m’y pencherai évidemment ! Merci :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PuraVida

par , le 19 septembre 2016 à 09:02

Cher Volutes,
Je voudrais que tu te procure un décant de Bois de Copaïba , de Pierre GuillAume.
Un oriental épicé voluptueux ( un seul pshitt suffit) qui, pour moi, est un cousin très germain
de l’Heure Bleue.
Pas très encens mais très baume. A connaitre quand on aime Shalimar...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2016 à 20:37

Pierre Guillaume m’avait très gentiment envoyé un échantillon. Peut-être m’en renverront-ils un ! Merci de votre nouveau conseil Puravida ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Rosabell

par , le 19 septembre 2016 à 05:21

Avez vous teste Dior Homme Le Parfum ?

Un parfum de harem a la fois fort et doux , capiteux, pas niche mais tres bien fait. L’ansamble evoque votre description.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2016 à 20:39

Un parfum vendu en grande distribution ! Je sauterai en boutique dès que possible.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 septembre 2016 à 23:07

Bonsoir Volutes,

J’ai suivi votre quête avec un certain intérêt, étonnée de voir combien nous pouvions avoir des goûts plutôt communs, et pourtant de lire quelques jours plus tard que les parfums que j’aurais pu vous suggérer vous avaient laissé plutôt froid (je pense à Fille en Aiguilles notamment, et à certains Parfum d’Empire). Bref, je cherchais ce qui pourrait convenir à votre rectification : Benjoin Bohème, tout en baumes et épices, me semblait trop calme et trop rangé ; je vous aurais bien conseillé Harem Soirée d’Arte Profumi, parfum qui m’avait beaucoup attiré sans que j’en comprenne grand chose, si ce n’est que son prix explosait votre budget ; dansant aux côtés de Tango, de Masque Milano, probablement pareillement introuvable. Mais ce matin, en portant Le Baiser du Dragon, de Cartier, j’ai pris enfin la décision de vous écrire. Voilà une étrange et riche étoffe de baumes et de chaude fumée, répondant à votre amour de l’amande, dans vos moyens. Voilà un parfum qui ne sera certainement pas facile à sentir, mais qui pourrait en valoir la peine. La critique d’auparfum saura certainement en parler mieux que moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 septembre 2016 à 23:34

Tout d’abord merci pour votre longue recommendation. Je dirais que beaucoup m’ont conseillé tout en étant presque sûrs de leur potentielle "réussite" de nombreux parfums (tels que Dzongha, ambre sultan ou bien, comme vous, fille en aiguille). Pourtant, je ne suis pas proche de ce que je recherchais. Peut-être evoqué-je des images communes mais qui appellent d’autres odeurs en vous ? Peut-être l’odeur que je recherche ne se situe pas là où les images qu’elle m’evoque le laissent paraître ? Je ne sais. Mais je persévèrerai !
Je retiens pour le baume du tigre. Il faudra bien que je continue d’harceler les marques, et je recevrai peut-être un échantillon.
Au fond, je crois que Shalimar reste et restera (dans cette trampe là) mon eternel coup de cœur. Et peut-être est-ce celui qui illustre mieux mon idée d’un fumé baumé sombre. C’est drôle, quand je le porte il me fait penser à mes papiers d’Arménie. Peut-être qu’au final, ma decouverte je l’ai toujours connue ; quand je porte Shalimar je me sens incapable de décoller le nez de mon poignet plus de trente secondes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Quando_rapita_in_estasi

Quando_rapita_in_estasi - Filippo Sorcinelli

Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d'un chypre floral à des émanations d'encensoir, inspiré par l'héroïne d'un opéra de Gaetano Donizetti.

en ce moment

il y a 13 heures

Last but not least, I’m not a perfume snob, I’m a perfume snob snob !

il y a 13 heures

Bien sûr que la niche est snob, ça fait des années que je parle des niniches bidons, s’il y a bien(…)

il y a 13 heures

Gender terrorist ! HIHI

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019