Auparfum

Un premier parfum mystérieux, envoûtant, poétique

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : Pour moi
Âge : 22
Sexe : Un homme
Budget : Peu importe
Circuit : Peu importe

par , le 1er novembre 2014

Bonjour à tous,

Je suis un jeune homme de 22 ans et j’avoue ne pas connaître grand chose au monde du parfum ... Je me perds pourtant souvent dans les boutiques des artisans parfumeurs de ma ville natale : Lille. J’ai été captivé par les articles et commentaires des auparfumistes et j’ai décidé de m’en remettre à vous pour mon "premier vrai parfum".

Je portais jusqu’ici Allure pour Homme de Chanel, un cadeau. Ce dernier ne me déplaît pas, loin de là, mais ce n’est pas non plus un véritable coup de cœur ...

Mes senteurs préférées ? Le papier, l’encre, la nature après un violent orage, les bois usés d’une pièce pleine d’histoire, l’encens, l’odeur musicale d’un atelier de luthier...

Me concernant, je suis grand, blond et les cheveux en bataille, pâle et rêveur. J’aime écrire et lire, je suis un grand romantique. On me dit souvent nonchalant, à l’image d’un Colin Firth (Monsieur Darcy) dans Orgueil et Préjugés...

Je cherche un parfum assez mystérieux, envoûtant, poétique. Quelque chose qui serait fait à base des "Fleurs du Mal". Un parfum qui se détache, qui sied à l’écrivain, à la plume, à la mélancolie de Debussy. Je n’aime pas les fragrances trop “sportives”, les “parfums de vestiaires”, ni les choses “bling-bling”.

J’ai déjà fait un premier tour dans les allées des grandes chaînes... J’ai retenu surtout L’Homme Idéal de Guerlain et Bleu de Chanel, ils restent toutefois assez "classiques" pour moi ... Là encore, pas de coup de cœur (ou de nez, en l’occurrence) !

J’espère vous avoir inspiré au travers de ces quelques mots, merci d’avance !

« Comme d’autres esprits voguent sur la musique, le mien, Ô mon amour ! nage sur ton parfum. » Baudelaire (La chevelure, les Fleurs du Mal)

Hadfang

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

_Freyia_

par , le 2 novembre 2014 à 19:07

Bonjour Hadfang, je suis ravie de découvrir un membre lillois sur le site, et en plus de ma génération ! Bienvenue !
Je ne sais pas si l’on vous l’a déjà conseillé, mais avez-vous senti Eau de Narcisse Bleu d’Hermès ? Je trouve que, peut-être, il pourrait correspondre à l’univers olfactif que vous évoquez. Un parfum très élégant, tout en raffinement.

Sinon pour ce qui est de l’ambiance boisée (par cela j’entends pièce avec parquet, boiseries...), j’ai découvert Messe de Minuit, -je ne sais plus de qui- à la parfumerie du Soleil d’Or, cette semaine. C’était très agréable, et plutôt mystérieux.
Toujours dans cette parfumerie, il y a aussi Cèdre Blanc, de Creed, qui est très beau et délicat.

Les parfums Lubens pourraient vous plaire, je crois, mais ils sont loin, à mon sens, d’être discrets. Sans être bling-bling, cependant. La parfumerie Hemera, dans le Vieux-Lille (rue d’Hermès, près de Gérard Darel) les distribue. Il y avait Galaad, en particulier, à qui vous devriez accorder une chance.
Cette parfumerie propose également une gamme, crée par je ne sais plus quel nez, dont l’idée a été d’élaborer un parfum correspondant à l’univers d’un écrivain. On a donc un parfum pour Tolstoi, Sand, Colette... Je ne saurais plus vous dire s’il y avait Baudelaire, mais le XIX n’était pas en reste !

J’espère que mes conseils vous seront utiles ! Tenez moi au courant !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 22:55

Si je puis me permettre, je pense que vous parlez de Lubin et non de Lubens (une petite confusion avec Lutens ?)...

Sans gravité mais juste pour que notre ami ne soit pas perdu, arrivé dans la boutique...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 22:03

Bonsoir Solance !
Vous avez raison, et merci de m’avoir corrigée tout de suite !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 10:23

Bonjour Freyia (Soeur jumelle de Freyr ?),

Un grand merci pour votre réponse, c’est un "plus" d’être conseillé par quelqun qui connaît la ville dans laquelle je vais faire mes recherches.

Si vous avez des bonnes adresses ... Pour l’instant je traîne dans les grandes chapines (Sephora, Nocibé), au Soleil d’Or et chez Hemera (que je connais via leur salon de massage :D ). Ou si vous savez où essayer du IUNX ou autres marques moins distribuées ?

Pour mon avis sur l’Eau de Narcisse Bleu, je vous invite à lire ce que j’ai répondu à Jicky un peu plus bas, le parfum y est passé, quelque part au milieu de mon pavé.

Je garde en mémoire le reste de vos conseils et ferai un compte rendu de mes essais !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 10:47

Bonjour, Hadfang,

je ne connais pas bien Lille ni ses parfumeries, mais une chose est sûre : les Iunx ne sont vendus qu’à la boutique Iunx, à côté de l’hôtel Costes à Paris (et pas de VPC ni de vente en ligne ni d’échantillons, hélas)...

Il n’y a donc pas 50 solutions si vous souhaitez les découvrir (et je ne peux que vous y encourager, car ce sont de petites merveilles !! Mes préférés : l’Eau frappée, une délicieuse eau fraîche, suivie par le Splash forte, un mélange d’épices) :
- soit vous vous rendez à leur boutique (et si vous allez à Paris, vous DEVEZ prévoir d’y passer une demi-heure pour découvrir leurs merveilles, parce que vous les trouverez nulle part ailleurs),
- soit vous achetez des décants sur BT.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 11:34

Merci pour votre réponse. Je ne vais pas pouvoir me rendre sur Paris avant un petit moment, hélas. IUNX est donc à éliminer pour le moment...

Je ne vous ai pas suivi cependant : des décants sur BT ? Je crains de ne pas comprendre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 12:14

J’en ai parlé, ce matin-même, ici : http://www.auparfum.com/Tubereuse-Criminelle#forum42939 (désolé pour le doublon)

Je pense que ça pourrait rendre service à beaucoup de monde, notamment à tous les provinciaux cherchant comment découvrir les parfums qui ne sont vendus qu’à Paris...

D’ailleurs, plein d’auparfumés sont aussi des BTesteurs, ou inversement, au choix ;-)
Non, non, n’insistez pas, je ne donnerai pas de noms : ça n’est pas mon genre de dénoncer, surtout pas Aryse, Aaricia, Patrice, Newyorker, Youggo, Cuirblond, Bianca, Corto Maltese, Babouboba, Hermeline... (et moi, et tous ceux que j’oublie !)
(Vais-je oser le "spéciale dédicace" ? ;-p

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 12:40

Merci ! Ca va m’être très utile ! Il suffit de s’inscrire et dire ce que l’on recherche ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 12:55

Non non non : ça n’est pas un supermarché ! ;-p

Il faut prendre le temps de parcourir les discussion, lire les avis (c’est aussi passionnant qu’AP), voir comment ça marche, apprendre à connaître les gens,

et ensuite, mais seulement ensuite (sauf si l’on est un rustre et un malotru qui croit que BT est un service "presse-bouton"), on peut aller dans le forum "petites annonces parfums" pour :

- poster sa liste de recherches sur le fil intitulé "recherche parfums" ;

- répondre aux propositions du fil "troc et ventes décants" où les BTesteurs indiquent les décants qu’ils vendent ;

- s’incrire pour les décantages en cours. Un décantage est l’achat en commun d’un flacon de parfum qui sera ensuite partagé, par la personne qui le décante, entre les tous les BTesteurs qui se sont inscrits afin d’en acheter un petit volume.
Chacun recevra donc un petit vapo avec la quantité qu’il a pré-commandée : ça permet de découvrir des parfums pour pas trop cher, ou bien de se faire des petites réserves (30 ou 50 ml) si on n’a pas l’envie ou les moyens d’acheter un gros flacon en entier.

N’hésitez pas à me re-questionner si ça n’est pas clair !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 14:33

Je vous rassure c’est très clair, je vais pouvoir essayer les parfums les moins communs et alimenter le fil sur auparfum !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 14:43

Et aussi sur BT, le forum vit grâce aux interventions de chacun, autant qu’Auparfum ! Et si vous accrochez, vous serez aussi irrémédiablement perdu que nous !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 15:17

heu....ne pourrait-on arrêter de vanter ces lieux de perdition et de débauche alors que j’essaie désespérément de (re)devenir raisonnable.... :-)

Mais, d’un autre côté, Oscar Wilde a dit : "Le seul moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder." ?????????????????

Et la vie est une question de choix....lol

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 16:14

"Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder." Et non de résister ! Oscar Wilde continue ainsi : "Essayez de lui résister, et votre âme aspire maladivement aux choses qu’elle s’est défendues." ;-)) Alors, cédez donc ! Cédons !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 19:32

Bonjour Hadfang,

un décant c’est un échantillon fait par un particulier (en général), on "décante" le parfum dans un mini vaporisateur ou autre et BT = Beauté-Test.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 22:15

Bonsoir Hadfang !

Oui, Freyia, soeur jumelle de Freyr, et épouse d’Odr, réfugiée en un mont lointain depuis que les peuples se sont tournés vers le Christ et ont cessé de la prier.

Personnellement, j’aime beaucoup l’équipe de la Parfumerie du Soleil d’Or, je les trouve très sympas, mais il est certain que ce n’est pas l’endroit qui a le plus de choix à Lille.
Hemera se défend, mais j’ai découvert la parfumerie Ombres Portées, près de la cathédrale de la Treille, dans le Vieux-Lille, qui propose beaucoup, beaucoup de marques. Elle se situe dans la rue du restaurant Fuxia, ou de la nouvelle enseigne du Pain Quotidien (où se trouvait auparavant Calvin Klein). Perpendiculaire, donc à la rue d’Agnès B.
Je suis désolée, je me repère toujours par rapport aux enseignes et non aux noms des rues.

Si vous avez envie d’une initiation au monde de la parfumerie "différente", la parfumerie du Soleil d’Or reçoit l’équipe des parfums Annick Goutal le 27 Novembre. Il suffit d’appeler pour s’inscrire (rapidement, le nombre de places est limité) et c’est gratuit ! IL y aura deux séances d’atelier, une à 14h, une à 18h.

Tenez moi au courant de vos essais !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 2 novembre 2014 à 12:46

Je suis assez surpris que personne n’ait proposé Iris Silver Mist de Serge Lutens (ou alors je ne l’ai pas vu), Il est pour moi une très bonne représentation du titre de cet article.

Je le trouve mystérieux, envoûtant et poétique certes un peu froid, distant mais très beau.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 10:17

Bonjour et merci !

Je l’essaye des que je peux, je sens que je vais faire une overdose de Lutens !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par , le 2 novembre 2014 à 12:14

Mitsouko en edp est à tester !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Youggo

par , le 2 novembre 2014 à 10:43

Bonjour Hadfang,
Vos références (papier, encre, encens, atelier de lutier...) m’ont tout de suite fait penser à Autoportrait de chez Olfactive Studio. C’est un boisé fin, un peu poudré, qui m’évoque d’abord un atelier d’ébéniste, avec ses odeurs de sciure, de bois blond, de vernis, de résine et de papier... C’est feutré, intime, serein et mélancolique. Mais il a un petit quelque chose de "sacré", profond, avec des touches d’encens.

Sinon je pense également à Hinoki chez Comme des Garçons. Entre bois sec, résine, nature humide.
Evidemment l’odeur d’encens appelle tout de suite M/Mink de Byredo, mais ce parfum est une expérience en soit et certains (des mauvaise langues !) diront qu’il faut avoir le coeur bien accroché.
Et pourquoi ne pas essayer également Bois d’Ombie chez Eau d’Italie. Ici c’est un sous bois dont l’humus, les feuilles mortes et les écorces sont imprégnées de la pluie d’orage qui s’est abattue quelques minutes plus tôt.
Et bien entendu je pense également à Chêne de Serge Lutens, avec son évocation d’une salle sombre, bureau ou bibliothèque d’un vieil hôtel particulier, au parquet usé et ciré. Et chez le même Lutens : Serge Noire ou Fille en Aiguilles.

Le soucis, c’est que vos précédents tests se concentrent sur des parfum frais, légers, héspéridés souvent, et qui n’évoquent en rien les images que vous décrivez. Parfois l’écart est grand entre les atmosphères olfactives que l’on aime et les parfums que nous pourrions porter. Ainsi on peut aimer l’odeur d’un parquet ciré ou d’une église, sans pour autant vouloir se parfumer avec quotidiennement. Espérons donc que nous ne faisons pas fausse route avec nos conseils. Mais pour le coup, Autoportrait pourrait vraiment coller.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 12:19

Pour M/Mink, je parle d’odeur d’encens, mais c’est d’encre dont il s’agit. Lapsus totalement révélateur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 10:16

Bonjour et merci pour votre aide,

Comme beaucoup d’autres vous m’avez conseillé du Lutens, que j’essairai sous peu.

Pour le reste, Autoportrait m’a lair interessant, la description que vous en faites me parle beaucoup. Je vais essayer de lire quelques articles/critique dessus et de l’essayer si je le trouve !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par , le 2 novembre 2014 à 01:33

Bonjour Hadfang et bienvenue sur auparfum !

La mission du premier parfum (bon, le deuxième pour vous mais on va dire que) est toujours délicate et je suis toujours ravi de voir que des personnes comme vous prennent le temps de la réflexion, se posent un instant et réfléchissent sur le parfum. En tout cas, vous êtes au bon endroit.

Avant quelques suggestions, je vous suggère d’aller fouiller dans trois enquêtes publiées précédemment :
- un parfum mélancolique pour un jeune homme de 17 ans
- un parfum impressionniste et à l’esprit littéraire
- un parfum contemplatif et rêveur (ici pour une femme mais vous apprendrez assez vite que le classement genré en parfumerie a d’énormes limites et dans tous les cas, les propositions pourraient vous plaire)

Ce qui est amusant, c’est que, olfactivement, Bleu de Chanel, c’est un peu le roi des parfums sportifs de vestiaire et L’homme idéal est quand même bien bling-bling ^^. Mais c’est normal de se faire avoir quand les publicités matraquent pour faire croire que ce sont les parfums les plus distingués jamais créés.

La difficulté pour nous (mais c’est là le challenge !) c’est qu’il va falloir tâtonner pour trouver quels types de parfums vous aimez vraiment car vous avez un passé parfumé assez léger et qui ne vous emballait pas plus que ça et que si on peut facilement voir des ambiances avec vos odeurs fétiches, parfois les préférences en parfum sont complètement différentes (parfois, on peut lire des personnes qui aiment les choses éthérées et aériennes et qui finalement aiment les grosses tubéreuses, c’est amusant).

(mon dieu que je suis bavard... mais j’essaye de poser un contexte, j’espère que vous serez clément avec mes petits détours :p).

Bien, venons en aux parfums.
Pour ma part, quand je vous ai lu j’ai pensé à l’ambiance de L’Eau Sento de IUNX, un parfum boisé et minéral construit autour d’un encens humide et délicat. J’ai vu qu’il avait été déjà proposé, ce qui est plutôt bon signe. Petit problème : il n’est distribué qu’à Paris et vous habitez Lille.

Pour vos goûts, le côté Baudelairien, XIXème et poétique, vous retrouverez tout ça dans l’univers de Serge Lutens (comme l’a conseillé L’orpheline qui, si elle conseille du Serge Lutens à n’importe qui et pour n’importe qu’elle raison, a quand même vu juste). Je vous oriente vers Serge Noire et le récent L’orpheline, qui ont des constructions autour de l’encens. Selon mes goûts personnels, je trouve L’orpheline plus abouti et plus fin que Serge Noire, mais ce dernier est très bien aussi. Enfin, si olfactivement je ne suis pas sûr que ça vous plaira, il y a bien aussi Vitriol d’Oeillet à l’inspiration dandy.

Enfin, à chaque fois qu’une personne recherche un parfum masculin un peu mélancolique, rêveur, sensible et réfléchi, je conseille souvent Déclaration d’un soir de Cartier qui est une rose boisée et épicée très belle et très intelligente ainsi que l’Eau de Narcisse Bleu d’Hermès qui est un parfum vert, boisé, poudré et légèrement fleuri.

Enfin, en grand classique, testez Après L’ondée de Guerlain. Même s’il ne vous plait, ce parfum est un indispensable de la culture olfactive ;)

Bon courage pour ces tests. Afin d’affiner les recherches, surtout revenez nous dire ce que vous avez pensé des parfums que vous avez testé.

Bon dimanche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 03:18

Je vous ajoute à tout ça Encre Noire de Lalique, une évidence, il est incroyable, élégant, facile d’accès, rapport/qualité prix remarquable et son bois pouvait vous séduire autant que son nom.
Eau des Baux d’Occitane, pour les mêmes raisons, plus rustique, viril, et le fait que je le trouve sexy à en crever doit aider, hein. Un petit bijou sensuel que chaque beau gosse devait au moins essayer et au prix riquiqui en plus.

Comme Jicky l’a précisé, vous n’avez pas des réelles préférences au niveau de notes, alors, commenter ce que vous avez essayé pouvait nous aider à vous diriger. Puis c’est toujours marrant de lire ce que des autres pensent de nos parfums chouchous.
Si possible, essayez sur la peau pour voir si vous appréciez leur évolution. Personnellement, je trouve que 3 sur chaque bras est ma limite. Petits pshits, svp. Les mouillettes notées dans un livre, pour faciliter le transport.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 07:01

Complètement pour Encre Noire ! Merci Anna. Je voulais vous le mettre en plus au début mais j’ai oublié dans le déroulé. On pourrait y voir de la facilité avec l’odeur de l’encre (qui se fait plus sur la suggestion magique de l’odorat superposé aux mots que sur une réelle odeur d’encre), mais il a la lumière sombre et chaleureuse d’un atelier de luthier, des notes boisées calmes et une élégance qui ne pourrait que vous séduire !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 21:08

Vous ne m’intéressez pas, je trouve vos posts d’un pompeux !... mais peu importe, je vous prie d’avoir l’obligeance d’éviter de viser ma propre personne avec vos petits commentaires. Merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 10:12

Bonjour et merci d’avoir pris le temps de me conseiller,

Effectivement il va falloir tatônner mais c’est le jeu, n’est ce pas... J’avais effectivement consulté les autres demandes sur le site et m’étais partiellement retrouvé dans quelques unes (dont celles que vous avez citées). Mais il reste difficile de prendre pour soi ce qui est conseillé à un(e) autre.

Pour revenir sur Bleu de Chanel ou L’Homme Idéal de Guerlain, ce sont des parfums que j’ai aimé sentir, comme je le disais, mais loin du coup de coeur. Je voulais simplement signaler que ce ne sont pas des choses que me répugnent. Je suis tout à fait d’accord, entre ce que l’on souhaite ,ce que l’on pense aimer et ce que l’on apprécie vraiment, il y a un monde.

L’Eau de Sento et la amrque IUNX revient souvent dans les propostions (Ether également), y a t’il un moyen de se procurer un échantillon "à distance" ? Via une quelconque boutique peut être ? En lisant les articles, les avis, il est vrai que l’esprit associé aux parfums IUNX m’attire et pourrait correspondre à ce que je recherche... A voir donc !

Comme dit plus bas, je vais essayer les Lutens au plus tôt et reviendrai faire un descriptif de mes essais.

Après l’Ondée de Guerlain, que j’ai déjà senti et essayé sur mon poignet, m’avait intrigué. Je le trouve assez féminin au final, ce qui ne me déplaît pas forcément, mais j’aurais préféré quelquechose d’un peu plus "brut", plus "viril" ... J’ai cru déceler un peu de Violette (je dis peut être une grosse bêtise) ? Qui n’est pas mon doeur favorite. Quand je le sens, je visualise un Jardin, après la pluie, mais comme enfermé. C’est assez difficile à décrire mais j’ai une impression d’enfermement (une serre ? :) ) ce qui m’a fait éliminer ce parfum.

Pour Déclaration d’un soir et même Déclaration, de Cartier, je n’ai pas du tout aimé ! Trop épicé je pense, j’ai senti une rose, mais trop grasse, trop lourde, saignante ... J’en garde un mauvais souvenir mais effectivement j’y avais pensé aussi ! Comme quoi, vous m’avez bien cerné.

J’ai aimé l’Eau de Narcisse Bleu, qui m’a paru très "simple" sur le moment. Je ne l’ai toutefois pas porté moi-même, peut être devrais-je lui donner une chance. Je reviendrai faire une description de la tenue du parfum sur moi, et de mon ressenti.

Merci encore !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par , le 2 novembre 2014 à 00:34

Bonsoir cher amoureux de la littérature... Peut-etre dans votre recherche pourriez-vous etre intéressé par l’Ether de IUNX, dont auparfum possede une critique et des commentaires que je vous suggere de lire...

Sinon il y a une marque qui s’appelle Jardins d’écrivains et qui possede un site internet.

Bonne chance à vous dans vos découvertes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 09:50

Bonjour et merci pour vos propositions,

Effectivement la gamme Jardins d’écrivains me parle, ça c’est pour le côté marketing... reste à sentir !
Pour IUNX, à priori la distribution ne se fait que sur Paris ? Je vais avoir du mal à essayer ... A moins qu’on ne puisse trouver/commander des échantillons quelque part ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 12:46

Bonjour hadfang !

J’ai trouvé un décant de l’Ether de IUNX sur surrendertochance.com (la livraison est en plus beaucoup plus rapide que sur The Perfumed Court, testé également et qui m’a l’air d’être la référence en matière de sites de décants). Malheureusement l’Ether donne quelque chose d’un peu trop savonneux sur moi mais peut-être aurez vous plus de chance !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 16:21

Merci ! Je vais voir de suite !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ancien membre

par , le 1er novembre 2014 à 21:19

L’orpheline de Serge Lutens avec son fragile accord fougère encens vous ira à merveille et sublimera votre coté poétique et rêveur.

Le parfumeur et l’homme du mystère et des « Fleurs du mal », la encore inutile de tergiverser, un seul nom s’impose, Serge Lutens, qui bien souvent évoque mots pour mots le mystère et les fleurs du mal pour ses parfums...Tubéreuse Criminelle, La Myrrhe...mystérieux mais plus exotiques, Fumerie Turque, Ambre Sultan, El Attarine, Chergui, Muscs Koublai Khan...sans oublier les boisés de Serge Lutens, Chêne, Un Bois Sépia, Miel de Bois, Bois Oriental...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 22:54

Ma parole, elle est pire qu’un témoin de Jéhovah celle-ci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 22:58

Elle est peut-être juste passionnée par l’univers Lutens et cherche à partager cela.

Laissons lui le bénéfice du doute...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 novembre 2014 à 23:54

Me laisser le bénéfice du doute ?... Non mais je rêve ou quoi ?? Je ne vous dois rien à ce que je sache !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 08:49

J’ignore pourquoi vous m’agressez alors que je cherchais à défendre votre point de vue et votre dévotion lutensienne, mais vous le savez sans doute, vous...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 00:08

Le mieux serait sans doute de ne pas attirer l’attention sur le sujet... et que la discussion demeure sereine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 04:40

Absolument ! J’ai l’impression d’être la Christine Angot de ce site, qui se fait attaquer de toutes part par de tristes individus qui la cherchent à fond sachant très bien qu’elle a du répondant et qui ne la comprennent pas de toutes façons. C’est amusant sans doute...

Oui j’aime l’univers de Serge Lutens, oui je n’écoute que Wagner, je ne lis que Céline... et alors ! Ne comptez pas sur moi pour parler du dernier Mademoiselle Guerlain rose bonbon !

Have a fantastic day !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 08:53

Alors tout va bien.

Parlez nous des parfums qui vous touchent, de ce qu’ils évoquent pour vous... peut-etre possedent-ils d’ailleurs des synergies avec vos gouts artistiques ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 22:04

C’est bizarre les goûts et les couleurs, personnellement les deux seuls Lutens qui ont chatouillé mon nez en parfumerie m’ont fait tourner les talons ! En attendant de me refaire un avis à l’approche des fêtes, dans l’optique d’offrir pas de porter.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 novembre 2014 à 17:14

Moi je la trouve rigolote

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 09:43

Merci pour vos propositions ! J’essaye dès que je peux l’univers de Lutens, en particulier les fragrances citées ci dessus.
J’avoue, jusqu’à ce jour, ne jamais avoir senti un seul de ces parfums ... Heureusement je vais me rattraper.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Milena

par , le 1er novembre 2014 à 19:06

Bonjour Handfang,
Je vous conseille de tester Comme des garcons 2 (http://www.auparfum.com/Comme-Des-G...) ou sa version féminine (qu´on peut considérer comme unisexe), qui contiennent ce que vous cherchez (le papier, l´encre...). Ce sont les parfums fragiles comme la poésie, mais en meme temps assez forts et "éloquents".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jovi

par , le 1er novembre 2014 à 19:05

Bonjour Hadfang,
à la lumière de tout ce que vous avez écrit je pense que vous devriez tester pour trouver votre bonheur ;
- l’Heure Fougueuse de Cartier c’est à ce que j’ai pensé en premier quand vous avez dit aimé l’encre et le papier.Recherchez sur le site il y a un article à son sujet dans lequel je pense vous allez vous y retrouver.
- un autre parfum me vient à l’esprit c’est M/Minsk By Redo mais c’est un parfum tout à fait particulier,son inspiration est l’encre mais ce n’est pas forcément ce qui ressort selon votre type de peau.Il y a aussi un parfum hommage aux fleurs du mal qui s’appelle Baudelaire.
- L’Eau Sento de Iunx,je trouve que l’eau ,l’encens et le bois après l’orage peut se laisser sentir dans ce parfum.
Enfin Chêne de Serge Lutens est un parfum qui m’évoque l’odeur de l’atelier de menuisier de mon voisin pas d’un luthier mais je pense qu’il doit y avoir des similitudes.
Bonne chance dans vos recherches.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er novembre 2014 à 19:09

J’ai revérifié tous les parfums ont un article qui leur ait consacré sur le site.A lire absolument.Bonne chance.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er novembre 2014 à 19:31

excusez hadfang,je me suis trompé je vous jure y’a des jours comme ça je ne pensais pas à L’Heure Fougueuse mais à son jumeau maléfique lol La Treizième Heure ah oui il n’y pas d’article pour Baudelaire sur le site c’est dommage d’ailleurs,je suis pas sûre que les notes vous séduisent mais j’ai voulu vous le signaler parce que c’est un hommage à ce grand écrivain et que c’est un parfum de la même maison By Redo

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 novembre 2014 à 09:40

Bonjour et avant tout merci pour votre réponse,

Je ne suis pas certain de pouvoir trouver ces parfums par chez moi (à part Chêne de Lutens), toutefois si j’en croise un au détour de mes essais je reviendrai aussitôt vous dire ce que j’en ai pensé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Mon père, rapportez-moi une rose...

Mon père, rapportez-moi une rose...

J'aime l'aspect vert et naturel de la rose, celle que j'imagine est tout en ombre et lumière, vénéneuse et verdoyante, velouté et viride, sans oud ni accord chypré.

en ce moment

il y a 1 minute

J.U.S est une toute nouvelle maison de parfum, très très niche, et très cher ;), Je me rappelle(…)

il y a 1 minute

Connaissez-vous Une Rose d’Édouard Fléchier chez Frédéric Malle ? C’est la seule pour moi. Sombre,(…)

il y a 45 minutes

Merci pour toutes ces roses qui correspondent, au moins dans leurs descriptions, davantage à ce(…)

Dernières critiques

Posthume - Son Venïn

Brasier viking

Audacious - Nars

Songe du lys

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019