Auparfum

Une élégance audacieuse pour la danse d’un acrobate

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : Pour moi
Âge : 22
Sexe : Un homme
Budget : Peu importe
Circuit : Peu importe
Lieu : Paris

par , le 31 janvier 2015

Bonjour à tous.

Je tenais avant tout à féliciter l’existence de ce site internet et la communauté qui le fait vivre. Le connaissant depuis plusieurs années, à chaque fois que j’y passe, c’est un réel plaisir de lire les critiques et les commentaires toujours humbles et soucieux de partager avec générosité des avis, conseils et questionnements.

Je vous écris désormais pour obtenir une aide à la navigation et à la découverte dans le monde si vaste et mystérieux de la parfumerie qui laisse « parfois sortir de confuses paroles ».
Mon parcours et mes rencontres avec les parfums se résument assez facilement : lorsque j’étais adolescent on m’avait offert Fuel for Life de Diesel, qui à ce moment me convenait bien parce qu’il a une bonne tenue et me permettait d’assumer une identité olfactive désignée, dont le mariage entre ma propre odeur et celle du parfum était agréable, un parfum qui tenait les heures et se logeait facilement dans mes vêtements ; en somme j’y trouvais un repère.
Et puis je l’ai fini, et puis je m’en suis lassé, il m’avait accompagné au lycée, en Bretagne, et il ne trouva plus sa place lorsque j’arrivai à Paris. C’est ainsi, en parcourant ce site il y a plusieurs années, que, suivant mes sensibilités et préférences olfactives, je découvris la critique enthousiaste sur la Cologne de Mugler. C’est alors que je partis la sentir pour finalement l’adopter. La fraîcheur de ce parfum et les tonalités vertes, toujours un peu sucrées me séduisaient pour leur image de rosée voluptueuse tel du sirop sur de l’herbe. Et puis pour une triste anecdote d’aéroport viennois en février dernier je dus me séparer de mon magnifique et colossal flacon... Point de budget à ce moment-là, je n’en ai pas racheté et commence désormais à manquer d’une odeur à marier.

Or si je m’adresse à vous c’est que j’aimerais changer. Cologne se marie très bien à ma peau, je n’ai eu que des compliments lorsque je le portais, mais il tient très peu et se faisait très discret assez rapidement, devenant un parfum intimiste que je ne pouvais partager qu’avec moi-même.

Je recherche un parfum frais, je suis un inconditionnel du citron, mon gâteau fétiche que j’aime tant cuisiner étant une tarte au citron meringuée relevée de gingembre et de menthe.
J’aimerais trouver un parfum qui associe une audace expérimentale, une singularité (loin des blockbusters) à une élégance affirmée.
Danseur contemporain/acrobate je m’inspire de poésie telle que Baudelaire, Mallarmé et suis touché par l’écriture plus contemporaine d’Allen Ginsberg. J’aime écouter de la musique minimaliste (Philip Glass, Steve Reich) comme classique en passant par des artistes contemporains proche de l’expérimental telles les CocoRosie. J’ai, vestimentairement, le style d’un artiste parisien vêtu grâce aux friperies, avec des pantalons bouffants à triple pinces, chemise blanche un peu déboutonnée et foulard crème, comme des fois je me retrouve avec une chemise bleue électrique, une veste queue-de-pie et des baskets de skateur. J’aimerais me parfumer d’une odeur élégamment audacieuse, poétiquement insolente.

De ce que j’ai parcouru, j’ai trouvé que Orange and Lemons say the Bells of St Clément de Heeley correspondait de beaucoup à ce que je cherchais, j’irai le sentir bientôt à mon retour sur Paris. J’avais été très séduit par Cologne Royale de la collection privée de Dior (si quelqu’un pouvait m’en parler plus savamment j’en serai ravi), en effet la menthe donnait ce petit côté d’insolence à cette Cologne qui s’épousait parfaitement à ma peau et dont je n’ai eu que des compliments. Pour le budget pour le moment je ne me donne aucune limite, je veux avant tout découvrir des odeurs et m’aventurer pour le plaisir.

Merci d’avance à vous tous !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Marco

par , le 31 décembre 2015 à 00:38

Décidément ,le plaisir montant en écrivant sur le dit parfum m’a totalement fait oublier de citer son nom . Il s’agit donc de colonia intensa de chez Aqua Di Parma.
Marco.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Marco

par , le 31 décembre 2015 à 00:34

Bonjour,en vous lisant , je ne peux que penser à ce citron le plus extraordinaire que j’ai pu sentir et le verbe sentir devient faible au regard des sensations que m’a procuré ce parfum. A savoir que le citron n’est pas le citron que l’on couperait en 2 dans sa cuisine et porterait au nez , mais un citron magistrale , nous somme transporté au bord de la Méditerranée avec ce citron entouré d’une somptueuse oxygénation naturelle de ce grand et bel air marin qui transportent subtilement de manière authentique les fragrances en 3 dimensions comme si l’on y était. Même sans fermer les yeux j’ai eu le décor en mouvement dans ma tête , avec ma propre personne évoluant le long d’une plantation de citroniers en bordure de mer avec cette légère brise caressante .La merveille avec ce parfum , c’est non pas de sentir du citron , mais del e sentir dans son environnement naturel en le visualisant sur la branche avec tout le décor et l’aration naturelle des lieux. Un pure bonheur ! Rien que d’y repenser , malgré les nombreux parfums aquis récemment , je ne peux faire l’impasse sur celui ci sous peu.Marco.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par , le 6 février 2015 à 10:36

Si vous avez le budget pourquoi pas le superbe MITO EDP de Vero Profumo, comptez tout de même 150€ les 50 ml.

C’est un chypre ultra vert absolument magistral dans lequel vous trouverez un bonbon au citron explosif, des fleurs blanche solaire d’une splendeur émouvante !
Une merveille de parfum ! (Je n’ai aucune objectivité)

Disponible chez Jovoy et Marie-Antoinette à Paris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aaricia

par , le 3 février 2015 à 14:18

Un citron ? Original ?
Foncez chez IUNX, et testez donc l’Eau Frappée, s’il vous plait !!
Vous allez adorer ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mars 2015 à 23:53

Merci Aaricia pour ce conseil !

Je suis allé découvert la gamme de IUNX et j’ai été à vrai dire séduit par presque chacune de leurs eaux !

L’Eau Frappée m’a en effet plu pour cette fraîcheur qui m’a rappelé les glaces granitas.
Séduit également par l’Eau Baptiste dont la tendresse m’a ramené dans le confort du jardin de mes années d’enfance (formulation qu’ils vont changer d’ailleurs d’ici deux semaines pour le rendre plus frais m’ont-ils dit).
L’Ether m’a intrigué, l’Eau Argentine attisé ma gourmandise et enfin l’Eau Sento m’avait sur le moment le plus marqué. C’était donc celle-ci que je décidai de tester. Or l’Eau Sento m’avait finalement peu séduit, elle avait évolué sur ma peau vers une tonalité salée, qui n’arrivait plus trop à s’épouser à ma propre odeur mais avait plus l’air d’une odeur ajoutée, dissociée.

Raison de plus pour retourner à la boutique et essayer cette fois-ci l’Eau Frappée ! Une très belle découverte que cette collection, merci !
_

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

milouze

par , le 3 février 2015 à 14:00

bonjour
Pour son coté citron tout en subtilité ,
je vous conseillerais d’aller sentir light blue de dolce & gabbana :
la version soit disant pour femme .
Mais elle est totalement mixte à mes yeux :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 2 février 2015 à 23:02

Bonsoir Maxime,
Vous avez déjà reçu de nombreuses propositions que je vous aurais moi-même suggérées, je n’en rajouterai donc que très peu :
Wilde de Jardins d’Ecrivains
Lux de Mona di Orio
Azemour Parfum d’Empire
L’Eau d’Hadrien de Goutal
Bonnes recherches !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 mars 2015 à 01:06

Bonsoir Jeanne et merci pour vos propositions de parfums !

Lux de Mona Di Orio est l’un de ceux qui m’avaient le plus séduit en boutique. J’aime ses notes de tête qui me font penser à une petite gorgée de Limoncello, du citron plus proche d’une liqueur que d’une fraîche et légère citronnade... Et puis il évolue vers une senteur gourmande, sans doute la vanille. Cette fragrance me ramène à des saveurs délectables, et si elle me renvoie à Allure Homme Edition Blanche de Chanel pour son côté gourmand, crémeux, légèrement épais, je lui trouve quelque chose de moins convenu, plus audacieux, plus assumé dans sa provocation à une gourmandise presque boulimique. Or c’est un parfum que je ne porterais pas notamment parce qu’il m’évoque un registre trop proche du gustatif, un effet quasi-automatique lorsque je sens de la vanille ! :)

Wilde m’a déçu, son entrée de jeu un peu bucolique a été charmante, et puis son évolution m’est apparue ennuyante, et par association libre je dirais que je l’ai trouvé "simplet". Un peu convenu. Les quelques parfums dont la figue est un élément majeur m’ont toujours laissé de marbre sauf un où la figue était complètement fumée mais dont je n’arrive pas à retrouver ni le nom ni la marque - une fragrance qui m’avait été conseillée à Sens Unique lorsque j’avais évoqué mon attrait pour Fumerie Turque de Lutens.

Pour Azemour j’ai trouvé l’odeur tout à fait agréable, mais je ne saurais comment dire... J’ai ressenti que ce parfum "voulait" sentir la fraîcheur. Alors oui, on attend bien d’un parfum qu’il soit odorant me direz-vous... et je ne pourrais pas non plus dire d’Azemour qu’il était caricatural car il n’en faisait pas trop, là n’est pas mon idée. Mais sans doute m’est-il apparu un peu trop volontaire. J’y retournerai parce qu’il faudrait bien que je puisse mieux verbaliser cette histoire de volontarisme excessif haha :)

Et je n’ai pas encore pu découvrir L’Eau d’Hadrien de Goutal mais il sera dans mes prochaines aventures !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 mars 2015 à 10:33

Merci Maxime pour votre retour ! J’espère que vous allez trouver votre bonheur parmi toutes les autres propositions suggérées, notamment chez Iunx, si j’ai bien compris .. ;) Très bon choix !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 février 2015 à 21:44

Peut-être un peu sage et pas assez "insolent", mais effectivement la tarte au citron meringuée, c’est définitivement Allure Homme Edition Blanche, de Chanel...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 2 février 2015 à 20:57

Bonsoir à nouveau. Rouge de confusion, je me rends compte à ma grande honte que vous avez déjà testé les James Heeley et de fait, Cardinal est superbe ! Mille fois désolé. Comme quoi, écrire impulsivement peut engendrer quelques désagréments... :-(

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 février 2015 à 23:43

Voyons Farnesiano ! Nul besoin de vous excusez ni d’avoir honte !
Je vous remercie pour vos conseils et j’irai donc rapidement sentir l’Eau Noble puisque vous me le conseillez également. :)
Et je retournerai volontiers re-découvrir les parfums Heeley, car comme vous le soulignez Sel Marin est extraordinaire, il m’avait subjugué par sa convocation marine très réaliste et particulièrement sublimée !
_

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 février 2015 à 09:13

N’hésitez pas à ré-essayer Cardinal de Heeley : il n’est pas forcément facile d’accès, j’ai dû l’essayer 7 ou 8 fois sur près de 6 mois avant d’être conquis (mais je sentais qu’à chaque sniffette, je l’aimais davantage) et maintenant, je l’adore !!! (je le porte ce matin)

Dans le même style (et proche de Sancti, aussi) : une fois que vous serez chez Jovoy, essayez donc la Liturgie des heures de Jovoy ! Je le trouve plus "froid" et moins agréable à porter que Cardinal, mais il est aussi plus "réaliste" pour moi, et c’est vraiment lui qui représente le souvenir olfactif des messes orthodoxes dans les églises grecques et arméniennes de mon enfance ;-)

Et loin de moi l’idée de vouloir faire le lourd, mais ne passez pas à côté de l’Allure homme édition blanche de Chanel qui est une merveille, qui est finalement peu porté (je ne le croise quasiment jamais dans la rue), qui a une très bonne tenue, et qui est très classe (et le flacon 100 ml est très agréable à prendre en main, ce qui ne gâche rien).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 février 2015 à 00:48

Bonsoir Euskalpyth !

Pour Cardinal je m’étais mis il y a quelques semaines à m’en parfumer grâce à l’échantillon parce qu’il me questionnait, chaque jour je retentais l’expérience parce que je savais qu’il y avait quelque chose qui me donnait envie de l’emmener avec moi. Et, comme vous, je ne fais que l’aimer davantage à chaque fois que je le porte à nouveau. Je le trouve moins "bas" qu’auparavant et trouve désormais qu’il a cette élévation que je ne trouvais pas au début. Il m’évoque toujours le grimoire ou la vieille malle, mais cette fois-ci attise mon désir de les ouvrir, créant une rencontre inspirée-inspirante !

Et je vous rejoins tout à fait pour la Liturgie des heures de Jovoy à propos de son réalisme - assez époustouflant ! Et vous rejoins aussi à propos de l’aspect plus "froid" : autant Cardinal m’évoque le fond d’un vieux grenier familier, autant La Liturgie des heures m’évoque les églises qui me forçaient le respect tout en me mettant mal à l’aise.

Et loin de vous l’idée d’être lourd haha ! Si tant de personnes me le conseillent c’est bien qu’il y a une quelconque résonance à découvrir ! Je l’ai trouvé très agréable et m’a rappelé le plaisir de la meringue italienne, dorée, tiède et crémeuse sur le lit de crème au citron. Ce serait un parfum que j’aimerais découvrir sur une peau autre que la mienne qui attiserait ma gourmandise... :)
Je le trouve, comme le souligne Troudujol juste au-dessus, trop sage (sans doute l’aspect crémeux vanillé) et selon ce que j’attends d’un parfum à porter, pas assez audacieux.

Je vous remercie pour vos pistes ! J’ai beaucoup aimé pouvoir comparer Cardinal et La Liturgie de heures.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 2 février 2015 à 20:54

Bonsoir, MaximeJ. J’allais aussi vous conseiller L’Eau noble de Le Galion. Jetez un oeil également sur la collection James Heeley, dispo je crois chez Jovoy. Quelques noms : Saint Clements, Esprit du Tigre, Menthe Fraîche et pour la belle saison, l’extraordinaire Sel Marin. De très beaux parfums, faussement simples, très élégants et dont on ne se lasse pas. Bon vent, toutes narines dilatées ! Farnesiano

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 février 2015 à 15:39

Bonjour MaximeJ,

Je rejoins Mylittlebox pour Miller Harris et Acqua di Parma (avantage Miller Harris malgré tout ;) ).
J’ajouterai également Aqua Viva chez Profumum Roma. De mémoire, je n’ai jamais senti un parfum qui évoque autant le citron et ces différentes facettes (sucrée, acidulée et confite). Une vraie bombe olfactive et qui, parte sa riche composition en huiles essentielles, tient très longtemps !

En lisant votre description, j’ai aussi pensé à autre chose : Géranium pour monsieur chez Frédéric Malle. Pourquoi ? Parce que vous recherchez l’élégance intemporelle, je pense, celle qui ne "s’achète" pas mais qui se vit comme un style, comme un don inné. Alors point de citron, plutôt de la bergamote, une belle dose de fraîcheur avec une menthe verte, et un géranium délicat et facetté de citronelle, pour un effet "propre" et classe en toute circonstance. Votre curiosité devrait vous pousser à aller le sentir. Ils ont aussi une Bigarade Concentrée, en eau de toilette, qui vaut le détour.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mars 2015 à 00:36

Bonsoir Moonkyn !

Quelle belle découverte que ce Géranium pour monsieur !! Vous avez perçu la motivation de ma quête de parfum, et votre pensée pour ce parfum de chez Frédéric Malle me réjouit. Alors que la Menthe Fraîche de chez Heeley ne m’avait pas séduit par une menthe monolithique, GpM lui me séduit par sa composition plus hybride et sa vivacité ! Et quelle tenue ! Le lendemain, même après une douche, mon poignet portait encore cette belle odeur :)
Du frais, chic, et un peu d’audace c’est tout à fait ce que je recherchais !

Pour la Bigarade Concentrée je l’ai trouvée très belle, mais l’orange fait partie des rares odeurs qui ne me touchent pas, ni en mal ni en bien, du coup c’était juste agréable de la découvrir.

Et pour le reste c’est sur ma liste de prochaines découvertes !

Bonne fin de soirée :)
_

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Savant mélange entre tabac et vanille

Savant mélange entre tabac et vanille

Je cherche un parfum mêlant notes de tabac et de vanille, mais moins onéreux que Tobacco Vanille de Tom Ford.

en ce moment

2Guermantes a commenté 1000

il y a 17 minutes

Je relance un fil de commentaires un peu anciens sur ce somptueux 1000ésime. Je souscris à tous(…)

il y a 3 heures

Bonjour ian_melt, je pense que vous pouvez rajouter dans votre liste déjà bien remplie de jolies(…)

il y a 11 heures

Il y a aussi Teresa de Teresa Helbig : tabac, Ylang-ylang, épices, benjoin... Une création(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Sens Unique - Paris

Sens Unique - Paris

Paris (75)

Smell Stories

Smell Stories

Bruxelles (01)

Divine Saint-Malo

Divine Saint-Malo

Saint-Malo (35)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019