Auparfum

Une tendresse teintée de gaîté

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui  : pour moi
Âge : 48
Sexe : une femme
Budget : 100€
Villes : Narbonne, Montpellier

par , le 3 avril 2015

Mon nez se sent bien seul !
Aprés s’être trompé pour choisir une eau de toilette pour l’été à venir (Turquoise Summer par Escada) où il avait cru déceler une corbeille de fruits tropicaux, il bougonne et n’est pas loin de me faire une déprime.
J’attends impatiemment un peu de vos expériences en voyages olfactifs pour lui donner à nouveau le goût de l’odeur !...

Mais que cherche-t-il, ce nez ? Il cherche une douceur, une tendresse teintée de gaîté, quelque chose qui ne soit pas envahissant, qui arrive après moi plutôt qu’avant, un truc charmant et pourquoi pas mystérieux, pour rester dans l’intime.
Ou alors, du fruité , comme une invitation à croquer la vie, à partager, à ouvrir ses sens.
Je suis une vraie terrienne, humeur stable, une têtue qui ne fait pas de bruit, le sens des responsabilité et du bon sens à la pelle... mais heureusement, j’ai un joker : je suis aussi un peu artiste. Curiosité, exploration, intuition, la création est un savant mélange. Et parfois aussi, ça ne va nulle part. Et même ça, ça peut servir.

J’ai porté Flower de Kenzo pendant plus de dix ans, mes années maternantes, un ravissement.
En vrac, aussi :
Miss Dior (impossible de me souvenir de cette odeur)
Tocade (mes jeunes années)
Habanita (trop c’est trop)
L’Heure Bleue (un choc, une soie olfactive mais un peu trop fatale)
Alchimie de Rochas, dont la commercialisation n’a pas duré.
En ce moment, c’est l’Eau Duelle de Diptyque qui m’accompagne.
Un échantillon de Guerlain m’a ravie : Aqua Allegoria Mandarine Basilic.
Je suis déstabilisée par Opium, la violette, trop de fleurs blanches ou les odeurs dites marines.

Depuis Flower de Kenzo, jamais plus un parfum n’a collé à ma peau. Sans doute aussi parce que je n’ai pas assez rempli ma bibliothèque de senteurs, décontenancée par la caramélisation de tant d’odeurs nouvelles.
Je me dis que grâce à vos conseils motivés, de nouveaux chemins pourront me guider vers une rencontre tant recherchée .
Je les attends avec curiosité .
J’habite dans l’Aude et il n’y a ici pas de produits rares. Si je peux me rendre à Narbonne rapidement, aller à Montpellier est moins fréquent (100km). Mais ce sera un plaisir de m’y rendre avec l’objectif impatient de la découverte de senteurs.

A bientôt.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

PuraVida

par , le 9 octobre 2015 à 19:22

Chers Auparfumistes,
Je viens vous demander vos impressions toujours bien lumineuses à mon sens (quel délice de vous lire ) car jvoilà une jolie chose de Parfumerie Générale qui croise ma route.
De la douceur, de la lumière, comme une plume qui chemine au vent et qui parfois traverse des endroits plus sombres, plus mystérieux, Toute une histoire !
C’est Louanges Profanes.
Et je ne connais pas cette maison.
Quid dudit parfum ? Sa tenue ? ...
Dans l’attente de vous lire

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2015 à 20:08

Bonsoir PuraVida,
Je suis personnellement très attachée à la marque Parfumerie Générale. Louanges Profanes est une jolie fleur d’oranger assombrie par du benjoin. C’est un très joli parfum mais l’ayant peu porté je ne me souviens pas de sa tenue. Toutefois une amie le portait aujourd’hui même et je l’ai reconnu à un mètre d’elle, trois ou quatre heures après qu’elle se soit parfumée. Il ne doit donc pas être trop éphémère.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 octobre 2015 à 08:08

Merci Clara Muller, les autres PG que j’ai approché semblaient aussi être tenaces.
Bon signe...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PuraVida

par , le 12 juin 2015 à 07:26

Absolument rien à voir avec ma recherche ici posée.
Mes promenades sur Auparfum m’ont guidées vers Aromatics In White de Clinique.
Des notes ambrées , boisées, musquées , plutôt douces forment une étole confortable et tiennent assez longtemps.
Un sentiment d’ouvrir un coffre ciré , qui contiendrait des secrets .
Pour les soirs d’été, c’est top.
Je n’ai pas noté d’évolution sur moî.
Petit plus : le flacon , comme un galet blanc translucide, est une caresse pour la main.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mara

par , le 27 mai 2015 à 16:58

Bonjour PuraVida,

Connaissez-vous EAU de PARFUM FLEUR de FIGUIER de ROGER GALLET ?

Sympa pas si on a la vaporisation légère .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mai 2015 à 14:45

Hello Mara, je tenterai Fleur de Figuier même si les notes de ce fruit ne matchent pas en général.
Chez eux, je me suis régalée avec Cédrat et Bois d’Orange ( le top aussi pour la douche !).
Je vais à Lyon pour quelques jours et irai à la recherche de vos propositions d’avril.
J’ai hâte et vous tiens au courant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mai 2015 à 16:42

Bonjour,

Commentaire un peu intrusif dans votre discussion, mais...bienvenue à Lyon et bonnes recherches dans notre belle ville ( si cela peut vous intéresser, une adresse parmi d’autres à Lyon : http://atelierparfume.com/parfums/) ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mai 2015 à 17:29

Tyssit, j’ apprécie votre intervention au plus haut point car j’allais justement chercher des lieux lyonnais pour promener mon nez ! Vous l’avez senti ! Merciii

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mai 2015 à 18:44

Oh, j’en suis ravie alors ! :) Dans ce cas, vous pourrez passez par exemple chez Diptyque (Rue du Président Herriot - 2ème), Annick Goutal (Rue du Président Herriot - 2ème), Santa Maria Novella (Rue Auguste Comte - 2ème), la Mûre Favorite (Cours Franklin Roosevelt - 6ème)ou encore au Printemps (Rue de la République - 2ème).

Si vous sortez de Lyon et vous balladez dans le Rhône, vous pourrez passer chez Aristide à Thonon-les-Bains.

Très belles promenades, autant pour votre nez, que pour vos yeux !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 00:13

Je vous propose un petit parcours lyonnais qui vous fera beaucoup sentir et peu marcher (refonte d’un article que j’ai écrit sur un forum masculin)
- on commence Place Bellecour. Montez rue des archers ou vous trouverez la boutique Lalique (je ne connais qu’encre noire qui est masculin mais sublime)
- pour les gourmands, juste en face il y a la minuscule boutique de chocolats Dufoux, de très loin la meilleure de Lyon
- ensuite vous remontez rue Édouard herriot, ou vous croiserez tour à tour :
- réminiscence à droite : petit rayon parfum au fond derrière les bijoux - les gourmands sont sublimes (et ultra féminins)
- jo malone, vendeuse très sympa et disponible, parfums pour le corps et la maison
- en face, hermès : c’est un peu impressionnant de rentrer dans cette boutique avec le vigile à côté de la porte. Une fois passé ce cap, vendeur très agréable, qui connaît bien ses produits. Venez sentir la collection hermessences que vous ne trouverez qu’ici, de très beaux parfums élégants (sentez Vetiver Tonka)
- à peine plus haut en face : diptyque, parfums pour le corps et la maison
- on repart à gauche, au niveau du passage de l’argue, la mini boutique Annick Goutal. Très beaux parfums, palette très diversifiée
- si vous n’êtes pas fatiguée, traversez le passage de l’argue, destination le Printemps rue de la Republique, avec de beaux corners specifiques
- et enfin pour les plus motivés prenez le métro À jusque Foch, destination la mure favorite - superbe parfumerie très pointue, les parfums y sont présentés sur des carrés de gaze dans des verres, idéal pour sentir les notes de cœur - vendeuse passionnée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 08:56

Apetitdeux, vous êtes génial ! Je vous nomme officiellement Guide de Balades des Sens, puisqu’il y a dans votre proposition de quoi voir, respirer, gouter et échanger. Je n’en connais qu’un point : les corners du Printemps, où nous avons testé les senteurs d’Aerin Lauder, jamais vues ailleurs. Je garde donc ce précieux itinéraire pour un prochain séjour lyonnais et vous encourage à partager ici vos découvertes, car si vous dites que vous avez une modeste culture du parfum, il me semble que votre gourmandise du beau a déjà bien rempli votre bibliothèque d’émotions. Et c’est bien cela que je viens chercher ici ! Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 08:59

Hello mara, Fleur de Figuier testé : agréable , un peu trop sirop pour moi. Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 juin 2015 à 23:21

Bonjour PuraVida,

Je suis d’accord, Fleur de Figuier est trop sucré. Pourtant il m’était apparu moins chargé lorsque je l’ai testé en pharmacie. Roger Gallet, pour son premier parfum, n’a pas manqué le coche des fruits au sirop dont on inonde le marché depuis quelque temps.

Si vous passez à la boutique Réminiscence, comme le dit Apetitdeux, il y a la gamme gourmande qui peut être intéressante. Mais ne manquez pas non plus LOVE ROSE. C’est un beau floral fruité dans un écrin de patchouli.

J’aime beaucoup comme vous Flower de Kenzo. Et il est vrai que quand j’ai besoin d’autre chose que mes grands orientaux, je me tourne souvent vers des parfums qui se situent dans la veine de Flower. Et j’ai trouvé Indian Holy de Kenzo, Love Rose et Natsumi d’Annayaké.

J’espère que vous tromperez bien vite la solitude de votre nez.
Mara

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par , le 8 mai 2015 à 12:34

PuraVida, je viens de lire sur le livre "Parfums rares" (aux Editions Terre bleue de l’Osmotheque) la description d’un jus qui m’a fait penser à votre quete. Je vous le livre simplement, tout en avouant ne pas le connaître du tout mais peut-etre vous donnera-t-il envie de partir à sa découverte :

Bahiana de Maître Parfumeur et Gantier : la modernité pour exprimer à la fois la nature brésilienne, mais aussi sa culture et sa gaieté, avec cet accord hespéridé effervescent, notes vertes bien croquantes, coco et bois de gaiac, qui plaît aussi bien aux hommes qu’aux femmes
... et moi qui ai le visuel du flacon sous les yeux, il est tres joli et festif :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 mai 2015 à 10:17

Merci Solance. Une nouvelle maison à tester !
Mon dernier autour du coco était Cocobello de Heeley et ça n’a pas collé.
A voir donc.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PuraVida

par , le 27 avril 2015 à 13:36

Chanel test aujourd’hui ( merci la Maison Chanel, qui envoie des échantillons sur simple demande par mail) :
- COROMANDEL : un voile chaud, musqué, épicé mais si équilibré qu’il n’est pas trop présent. Juste un pschitt, et me voilà nimbée d’un foulard élégant aux effluves orientales discrètes. Une excellente tenue évolutive et riche . En un mot...une tuerie !
Qui trouve aussi un lien avec Shalimar ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 mai 2015 à 12:25

Pour moi aussi Coromandel a été un coup de coeur Puravida... je lui trouve un sillage infiniment racé, mystérieux, il a la capacité de nous faire voyager à lui seul... bref, je zyeute sur lui pour un achat à moyen terme ;)

Par contre je ne lui trouve aucune parenté avec Shalimar qui personnellement me donne littéralement la nausée et que je trouve "agressant" là où Coromandel est "transportant".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 mai 2015 à 13:14

Pour moi aussi, Coromandel était un coup de coeur, c’est d’ailleurs assez rare que je trouve un parfum qui me plaise au premier abord ET qui continue à me ravir sur la durée (plusieurs année à présent). Par exemple, Traversée du Bosphore, qui est un de mes autres favoris, n’était pas un coup de coeur immédiat, en revanche, c’est un de mes préférés au quotidien. A l’inverse, j’ai adoré Bijou Romantique, mais sur la durée, il m’écoeure (même si je trouve toujours que c’est un beau parfum...)
Je ne trouve pas non plus de parenté avec Shalimar, le patchouli donne vraiment son identité olfactive propre à Coromandel.... En revanche, j’adore également Shalimar, particulièrement dans la version "Ode à la Vanille", que je possède et porte régulièrement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 mai 2015 à 10:22

Mes souvenirs de Shalimar datent un peu : ma soeur le portait il y a 25 ans.
Et justement, déçue aujourd’hui , elle s’en est détournée mais n’a jamais retrouvé ailleurs cette attache qu’elle avait avec ce parfum.
Je compte bien lui faire part de ma trouvaille Chanel et lui ai trouvé un decant de Coromandel, qui j’en suis sûre, ne va pas la laisser indifférente.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PuraVida

par , le 20 avril 2015 à 17:18

Tests du jour, jour de rêve, rêves tout en soie...

- Aprés l’Ondée, Guerlain : embarquement immédiat à bord d’un calme navire, rétro et enchanteur, dont les bois cirés nous dessinent un cocon... J’ai enfin mis un nom sur ce voile parfumé, resté gravé dans ma mémoire d’enfant. Cette senteur qui m’était apparue comme une rivière, je l’ai croisé rarement mais à chaque fois, une rencontre intense. De celle qu’on voudrait suivre au nez peut importe l’endroit.
Grâce à billieH, je vais pouvoir tester, re tester, re re tester en souriant . C’est la magie de Guerlain.
Tellement embarquée qu’il m’est impossible de détailler mes impressions. C’est un tout, c’est Aprés l’Ondée.
Si, un baume, de l’encaustique, un rien de thérébentine qui me mène à un atelier d’artiste. Quelles histoires sans fins avec cette merveille.
Pour me plaire, il devient discret ensuite et je le cherche à mon poignet. Il est bien là. Compagnon charmant.
Ma réserve : mon look habituel plutôt Jean/Converses ne m’apparaît pas à la hauteur.
Mais, ça pourrait évoluer...

-Infusion d’Iris en EDP, Prada : un départ plus piquant, plus épicé que l’EDT. Le principal reste là, qui m’enchante. L’impression de laque a disparue. Me voilà encore dans de la soie...je plane....

Dure journée, aujourd’hui ! Lol

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 avril 2015 à 19:37

Vous n’avez pas vu mon look PuraVida surtout quand je le portais il y a dix ans à l’âge de la petite vingtaine ! On s’en fiche, c’est encore mieux décalé ! Alo est un parfum juvénile malgré son grand âge, charmant, même si vous savez tous ici que le trouve aussi un brin tordu !
J’ai visé juste avec vous, j’en suis ravie ! S’il vous plaît n’hésitez pas à vous le procurer, se chuchote une affreuse rumeur à son sujet...
Pour Infusion d’Iris, je préfère aussi l eau de parfum !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PuraVida

par , le 18 avril 2015 à 14:04

Tests du jour :

- Infusion d’Iris , Prada : : du pur rève , en fait !
Un parfum qui n’en dit pas trop au début pour se révéler soie ensuite.
Dans la lignée de l’Heure Bleue, pour moi. un grand momment que je suis heureuse d’avoir découvert.
Reste un lien avec de la laque qui me retient un peu mais il pourrait tout à fait me gagner bientôt.
- la Robe Pétale , Guerlain : Heu... à quoi sert-il, celui là ! j’ ai fait des efforts pourtant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 avril 2015 à 15:25

Bonjour Pura, j’ai un affreux doute à vous lire, j’espère ne pas avoir inversé l’étiquette d’Apres l’Ondee avec celle d’infusion d’Iris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PuraVida

par , le 16 avril 2015 à 11:30

Tests du jour :

- Idylle, Guerlain :
La rose vite surpassée par le muguet m’entête vraiment. Ça se calme et vient l’image d’une grand mère (j’adore les mamies) qui se prépare pour aller le dimanche midi au restaurant ...un peu désuet, non ? La rose, peut être ?
- Acqua Allegoria Limon Verde, Guerlain :
une corbeille tropicale, où se mèlent différents citrons , de la noix de coco (?) , du bois. J’aurais bien rajouté un peu de rondeurs à ce cocktail brésilien un peu trop vert.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mara

par , le 15 avril 2015 à 17:09

Petite rectification : l’Eau Claire des Merveilles vient d’être supprimée. Il ne reste plus qu’à chercher les "fonds de tiroir" !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mara

par , le 15 avril 2015 à 13:55

Bonjour PuraVida,

Si vous aimez Eau Mandarine Ambrée, pourquoi ne pas essayer EAU DES MERVEILLES et EAU CLAIRE DES MERVEILLES d’ Hermes ?

Il y a aussi AMBRE DES MERVEILLES toujours chez HERMES. Peut-être pas assez frais et trop présent pour ce que vous recherchez,mais qui sait ?! En vaporisant en brume légère parfois on est agréablement surpris.

Encore bonne recherche.
Mara

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Louis Vuitton égrène les Heures d'absence

Louis Vuitton égrène les Heures d’absence

Le sellier présente cette onzième addition à sa collection féminine comme « une invitation à se laisser aller et à profiter des moments où le temps est en suspens ».

en ce moment

il y a 13 heures

« #memeespoirdecu » A ne pas lire trop vite.

hier

Quoique je préfère de loin les fesses des Kardashians que celles des mannequins anorexiques(…)

hier

Et a ma maigre petite échelle, je boycotte ces marques ou ces groupes, a cause de leurs(…)

Dernières critiques

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

Divine Nantes

Divine Nantes

Nantes (44)

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019