Auparfum

Une Voix Noire

Serge Lutens - Collection du Palais Royal de Serge Lutens

Flacon de Une Voix Noire - Serge Lutens
Note des visiteurs : (13 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Gardénia Criminel

par , le 13 octobre 2012

Une Voix Noire ? Titre intriguant pour une fleur aux pétales d’un blanc immaculé. Mais, assez joliment trouvé pour une orchestration qui joue pianissimo sur les velours...

Je ne connais qu’un peu la musicographie de Billie Holiday. Je me souviens juste que j’apprécie d’écouter sa voix quand il m’arrive d’écouter du jazz. Quant au sieur Lutens, j’ai appris à me méfier de ses effets d’annonces. Il manie fort habilement, outre les images poétiques, la communication autour de chacune de ses sorties ; bien qu’il en exaspère certain(e)s ou les laisse parfois perplexes. Depuis que son "œillet au vitriol" s’est révélé être une fort jolie violette poivrée à peine décoiffée, et que son santal la jouant "majuscule" a plutôt baissé d’un demi-ton en bémol au profit d’autres éléments dans son avant-dernière composition à ce jour, je ne me fie plus aux éléments de langage fournis par Serge Lutens. Mais, s’agissant d’un gardénia, fleur que j’apprécie beaucoup car si proche, bien que pas exactement la même malgré tout, de la tubéreuse que j’adore, j’étais intrigué et avais hâte de savoir à quoi ressemblait cette "voix noire" chantée par une fleur blanche. Célèbre pour sa musique, sa vie, et connue pour arborer un gardénia dans ses cheveux afin d’y masquer une brûlure, quel pouvait être le lien entre la chanteuse à la voix de velours et la fleur devenue son symbole et son ornement ?

Il s’agit, encore une fois ici, comme dans nombre des meilleures compositions de la gamme Lutens, d’une mise en scène pour le moins chargée et baroque de la fleur et de ses atours divers. Le gardénia se situe, dans une famille florale haute en couleurs olfactives (bien que les pétales soient blancs), entre la tubéreuse et le jasmin. S’il a la verdeur décoiffante, un peu du fruité racoleur, et une partie du coffre de la première, il a le crémeux et le corps du second. Et, afin de bien marquer sa différence avec chacun de ces membres envahissants et de mieux s’en distinguer, le gardénia développe une note de champignon très caractéristique, donnant de la profondeur aux « truffes »/nez qui ont l’occasion de le déceler. Tous les éléments précédents servent de décor à la représentation olfactive, visuelle, musicale, presque tactile, à laquelle nous convie Une Voix Noire .

Lors des premières minutes, des fruits comme n’importe quel mainstream rêverait de le faire : donc, beaucouuuuup. Trop pour certain(e)s. C’est bruyant. Entre cerise, fruits rouges sirupeux, pâtes de fruits et sirop d’érable. Les fruits, brûlés, ont collé aux casseroles durant leur cuisson pour en faire des confitures. Cette note de fruits brûlés reviendra tel un thème musical lancinant. Des airs du fruité de la lutensade, comme dans Datura Noir et beaucoup d’autres, mais, en bien plus puissant. Billie chante fort. Elle a de la voix. Mais, elle chante bien. C’est une excellente chanteuse. L’impro vient de débuter, bruyante, mais, intéressante.

Très vite, cette note fruitée devient une note chewing-gum, entre les Malabars arômes "bi-goût" et "exotique". On retrouve cette note, rapidement identifiable, dans la tubéreuse de Rubj de Vero Kern ou la ... Couture de Pierre Guillaume Paris. Cette note, que je distingue dans mon champ chromatique personnel de perception des odeurs, comme "rose", "fluorescente", chante aussi dans le Gardénia de Chanel et, surtout, dans Fracas de Robert Piguet, mais, de manière bien moins puissante. On pourrait croire sombrer dans l’écœurement, mais, très rapidement, une nouvelle facette peut parvenir et, alors, nous sauve de ce fruité concentré : LA note caractéristique du gardénia. Une note de « truffe » apporte sa moiteur et sa touffeur, un peu suffocantes, et, paradoxalement, pourtant libératrices, car recouvrant l’aspect fruité. Là, c’est la vitupérance brouillonne en ébullition de Velvet Gardenia qui vient à l’esprit. Ou, encore, la moiteur saline douceâtre des pétales gorgées d’eau des fleurs mutantes Black Orchid et la violence de jeu de la diva exubérante Womanity. Cacophonique pour certain(e)s, harmonieux pour les autres. Pour ma part, quand la note "champignon" apparaît, le meilleur moment de la représentation est joué. Tout devient plus subtil, plus fondu, plus profond. Imaginer qu’une note de ce type soit belle doit surprendre certain(e)s lecteurs/trices. Pourtant, c’est ainsi qu’elle est ressentie. La suffocation sauve de l’asphyxie ! #paradoxe

Imaginez, pour cette représentation surréaliste, être dans l’Opéra du Cinquième Elément : en guise de diva, une sorte d’androïde affublée d’une longue robe rétro-futuriste, une tête de champignon en guise de collier. Une femme girafe revue et corrigée par l’imagerie d’Heroïc Fantasy en somme. Hallucinant ? Probablement. Mais, utile aussi. Le moelleux spongieux du champignon "absorbe", en quelque sorte, le reste de l’orchestration, étouffe les stridences suraigües de la voix incontrôlable. Eponge le trop-plein fruité et les sucs brûlés des premiers instants et apporte une aura plus sombre. De la même façon que peut le faire la mousse de chêne quand elle se révèle lors de l’évolution d’un chypre fruité, passant de la clarté de la douceur lumineuse initiale à l’obscurité des sous-bois au fur et à mesure que l’on s’enfonce entre les plantes. Le jeu des lumières, en clair-obscur, offre à peu près les mêmes impressions ici, dans ce concert qui a évolué du jazz vers une représentation plus moderne de musique acoustique agressive.

Des bois fumés et un encens assez froid permettent de maintenir la vibration musicale, en sourdine, durant des heures. La fleur se fait détrempée. Sa moiteur rappelle alors Tubéreuse Criminelle quand elle s’assagit après avoir hurlé dans sa rage dévastatrice durant près d’une heure.

Peut-être est-ce ma peau qui développe cette note, mais, à la toute fin de l’évolution, une note de peau animalisée subsiste en traces, comme un musc charnel, dernier "rappel" avant l’arrêt de la représentation.

Depuis des années, les créations de Serge Lutens se répondent souvent en échos, plus ou moins audibles et flagrants. Certains "tics" de composition signent un style baroque parfaitement affirmé et identifiable. Des ressemblances sont nombreuses et s’entrecroisent dans les compositions. Or, depuis quelques temps, je me disais que la tubéreuse et le datura étant proches, les deux soliflores les mettant en scène devaient avoir un lien. Jusqu’ici, il n’existait pas. Une Voix Noire a tracé un trait d’union entre la Tubéreuse Criminelle, hurlante et criarde, et le Datura Noir, poison qui aurait dû être mortel et s’est révélé plutôt sage... Dans le concert de la "Voix Noire", rauque, étouffée, grave, du gardénia, les fruits du "datura" ont trouvé une partition à jouer de manière plus ostensible, plus "criminelle". Bien-sûr, j’ai pensé à Fracas par l’aspect bubblegum exotique de cette tubéreuse (presque un gardénia) bavarde et un peu étouffante. Mais, ici, on a un beau bris de glace en guise de Fracas, "light" donc. Poison s’est rappelée à mes souvenirs : noctambule allumée, partenaire idéale de la Criminelle dans ses échappées nocturnes, et modèle d’exubérance pour la trop sage Datura, déguisée en garçonne discrète le jour venu, je vois dans cette "chanson parfumée" quelque chose de l’ordre du toxique, derrière la douceur apparente, comme la diva criarde des années 80.

En comparant Datura Noir et Une Voix Noire, cette dernière, à la voix plus rauque, me plaît davantage aujourd’hui. La mélodie de Datura Noir est celle d’un fruit très reconnaissable, une cerise amarena qui se fait amande, comme souvent dans la gamme Serge Lutens. Mais, le filet de voix est mince comme un fil, comme la peau de cette cerise ou de cette amande que l’on entend. On a l’impression d’un filet de voix huileux, extrêmement délicat, un peu collant, mais, très peu couvrant. Une sorte de voile alcoolisé et fruité liquoreux. L’interprétation de Une Voix Noire est, comme souvent en matière de jazz, plus étoffée. Rien de cristallin ici. Rien de fin et étroit. On a, plutôt, l’impression d’un timbre au vibrato lancinant, mais, surtout, épais, comme enfumé. L’impression de s’enfoncer dans un édredon, sous une couette. La facette champignon et les épices rendent les fruits plus sourds. Bien que plutôt exotiques et variant entre pomme, poire et bien d’autres, on les reconnaît difficilement, cachés qu’ils sont sous l’épais vibrato de touffeur champignonnée. Les épices (cannelle, cumin ?) approfondissent encore le registre de chant. La voix, si elle est puissante, n’est pas claire, mais, plutôt, un peu abîmée, ce qui la rend encore plus touchante. Il y a comme un effet « fourrure », mais, pas trop à l’ancienne, si ce n’est par une sorte d’effet « mutant de chypre » dont j’ai écrit quelques lignes ci-dessus. Ici, la fourrure est en matériaux un peu rêches, mais, la profondeur est bien là. Cela m’évoque une laine épaisse, chaude, mais qui pique un peu malgré sa douceur. Cette sensation d’épaisseur, de matière dense, on la retrouve dans Black Orchid et dans Portrait of a Lady, où une note de « truffe » (c’est plus joli que « champignon ») joue, pour ce dernier, le même rôle avec la rose qu’ici avec le gardénia. Le bar où a lieu la représentation pue presque le tabac, la voix qui y a chanté durant trop d’années en souffre un peu. Mais, reste magnifique.

Les fruits hurlants, la facette bubblegum, les bois fumés rappelant le tabac, la moiteur et la touffeur des pétales exhalant leur odeur caractéristique de champignons, pourraient être des éléments complètement désaccordés, dissonants, comme certaines improvisations en jazz. Mais, le génie créatif du duo Lutens et Christopher Sheldrake permettent à la partition, bruyante, presque discordante, de défiler sans accros.

Certain(e)s se plaignent du trop-plein de bruit olfactif du fait du volume sonore des fruits, du tabac, des bois et des pétales qui embaument littéralement, comme dans un bar musical enfumé en sous-sol, où l’interdiction de fumer ne serait pas respectée, à deux heures du matin. Pour ma part, et cela faisait assez longtemps dans cette gamme (depuis Bas de Soie et Boxeuses, il y a deux ans), je suis conquis. Maîtriser une partition aussi risquée, parvenir à la jouer sans accros, surcharger les éléments à ce point, sans sombrer dans le ridicule, malgré la surabondance fruitée qu’il faut faire cohabiter harmonieusement avec toutes les facettes plus sombres du gardénia, tout cela me fait crier (... moi aussi, pas de raison qu’y en ait que pour Billie et le gardénia !) d’enthousiasme, et applaudir, debout, à cette représentation périlleuse mais réussie.
Parfois, on peut réussir ET la fragrance (le rendu olfactif global) ET le parfum (en mettant en cohérence une image, un titre et une forme olfactive). C’est le cas, d’après moi, ici. Mais, je sais que beaucoup seront insupporté(e)s par le registre au vibrato fruité élevé. J’y trouve les subtilités de variations interprétées pianissimo qui évitent de sombrer dans le médiocre.
La partition est casse-gueule. Mais, elle est interprétée avec maestria !

PS : Conseils importants. Ici, je ne vous recommanderai pas d’enfiler des boules Quiès avant le concert. Ni d’éteindre portables et cigarettes. Je vais plutôt insister, très lourdement, sur la nécessité absolue de réaliser un premier test sur peau et un autre grandeur nature durant au moins une journée.

La part des naturels doit être importante, ce qui implique une variabilité inter-individuelle élevée dans les facettes révélées. Celles fruitées sont si bruyantes qu’elles risqueront de filer des migraines à certain(e)s. Tou(te)s n’ont pas la chance de voir/sentir les aspects fumés, boisés et champignonnés se développer de la même façon. Parfois, ces facettes se sont révélées totalement muettes. Dans ce cas, pas de gardénia complexe, juste un floral vague au vibrato fruité hors de contrôle.
Alors, il est impératif, avant de prendre un abonnement pour la saison de représentation de Une Voix Noire, de bien en maîtriser le registre vocal sur soi.
Je vous quitte, je vais écouter un peu de Billie Holiday.

Achat en boutique

La marque Serge Lutens est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Santa Rosa

Toulouse (31)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 18 octobre 2019 à 19:53

J’adore cette description d’“Une Voix Noire“...
Je l’ai senti récemment rue de Valois...et je trouve ce parfum superbe.
Cette fleur et ces fruits enfumés me parlent. Prochain achat chez Lutens !!!
J’ai acheté “Boxeuses“ il y a trois semaines et j’adore.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 31 août 2015 à 00:43

Ça c’est un digne représentant de Fracas pour moi, pas comme le caramel mou de Madonna qui a été encensé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par , le 9 juin 2015 à 21:17

Je t’attends, je t’attends...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par , le 6 juin 2015 à 18:11

Merci !!!!! Vous êtes adorables !
Je recevrai Une voix noire lundi, il y a eu un problème au paiement (je n’ai pas le même nom que ma maman, j’ai du le justifier !)
Je vous embrasse tous !!
BillieH

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par , le 2 juin 2015 à 22:22

Bon ben voilà, j’ai choisi Une Voix Noire...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 22:32

Très bon choix ! Et tu pourras toujours t’offrir ou te faire offrir POAL plus tard ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 22:37

Cela n’a pas été facile mais ma petite soeur l’adore et je lui réserve un décant. Cela a emporté ma décision lol Le manque d’évolution de POAL a aussi joué contre lui en dépit de son sillage.
Merci Calygo pour cette belle découverte et pour tes conseils...bonne soirée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 22:39

L’intéret de POAL ne réside pas vraiment dans son évolution, il devient sur moi de plus en plus "confit" et "biquette" il évolue certes peu.

C’est son odeur tout bêtement et son sillage nucléaire qui sont intéressants !

De rien pour la découverte, du coup y faut aussi remercier Alexis vu que c’est grâce à lui que je l’ai découvert puis acheté. :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 22:47

Merci alors Alexis ;)
L’évolution est importante pour moi, j’aime qu’un parfum me surprenne, change, virevolte. Alors certes POAL a un sillage incroyable. Et j’ai adoré le porter une soirée...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 22:51

Je trouve que parfois il n’y a pas vraiment besoin d’évolution pour qu’un parfum soit beau/surprenant, POAL est un bon exemple, Alien aussi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 23:03

Pour moi Alien n’est jamais un bon exemple mais tu le sais...
Tu as raison mais il fallait bien trancher ! Et j’ai aimé aussi Une Voix Noire parce qu’elle change, me surprend. Oh et puis zut, si je trouve que c’est un défaut un parfum trop monolithique ! Ceux que j’aime ont tous ce point commun...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 juin 2015 à 10:01

j’adore ces joutes entre vous 2 billie et Calygo... Bon bah je vois que j’arrive après la bataille mais l’issue me plaît bien !

Moi aussi, je remercie Alexis de m’avoir permis de porter à quelques reprises UVN... je le trouve injustement moins connu que d’autres Lutens qui sont pourtant moins originaux et somptueux à mon nez... et je fais tous les soirs des incantations pour qu’il sorte un de ces jours en flacon export afin qu’il devienne plus accessible à tous ! :)

Comme je le disais dans un autre message, peut-être peux-tu acheter un petit décant de POAL et voir ce qu’il te raconte comme "histoire" et "émotion" sur le long terme... ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 juin 2015 à 10:35

Pas facile de jouter avec Calygo ! Il a une super analyse des parfums et j’aime sa radicalité que je partage souvent. Le choix a été difficile tu sais, évidemment je regrette déjà POAL mais il se peut que je suive ton conseil de décant.
Allez au boulot Solance ! Moi je ne travaille pas ce matin ! Bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 16:00

Bon anniversaire billie.Il ne peut qu’être réussi avec ce beau Lutens ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 14:48

Très joyeux anniversaire chère BillieH, belle journée avec ton nouveau compagnon de peau ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 15:03

Oui joyeux anniversaire Billie ! Et pas de stress, les envois Lutens restent dès fois au stade "en cours d’envoi" et autre, mais ils sont tout de même envoyés...

Je me souviens que mon envoi d’UVN avait pris un peu de retard (pas de stock dans l’immédiat ?) c’est un parfum qui je crois ne fait pas un franc succès en terme de ventes, donc leur stock est peut être moins important...

Dans tous les cas tu le recevra ils sont très sérieux (je n’ai eu aucuns problèmes en 7 exclus commandés).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 15:22

Bon anniversaire, Billie ! Et s’est malin de choisir ses cadeaux...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

par , le 27 mai 2015 à 23:56

C’est très simple, j’adore Billie Holiday, j’essaye à ne pas faire crever les gardénias en pot trop vite depuis des années et l’univers de gentil tonton Lulu me bote. Une autre Billie m’a envoyé un fond d’échantillon de cette délicieuse affaire. Merci, ma belle.
Crémeuse gardénia, dont les pétales sont légèrement caramélises aux bords dans une pièce enivrée par le chant de cette dame au cœur brisé et dans laquelle des amants repus partagent une cigarette...oui, je sais, mais c’est mon trip, trouvez vous un autre.
Dommage que cette ambiance dure qu’une heure sur moi et pour moi. Ensuite le fameux caramel devient de plus en plus présent et lourd au point de noyer la pauvre gardénia. Vers la fin, après environ 4 h, j’ai l’impression de porter sirop de Liège. C’est collant, fruité, avec un arrière gout de brûlé et écœurent.
Nous nous sommes pas faits l’une pour l’autre...Mais pour la première heure, ça valait (presque) la peine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mai 2015 à 07:38

Anna Bonjour, je retrouve le plaisir de te lire au petit déjeuner. Bon, il faut l’admettre tu fais partie de ceux sur qui Uvn sombre dans le sucre poisseux mais sur d’autres, moi une fois n’est pas coutume, il est sublime, rauque, vibrant, foisonnant...je l’aurai d’ailleurs dans quelques jours pour mon anniversaire (25 ans...)
J’en profite pour te répondre pour Carnal qui dure des heures sur moi voire plusieurs jours.
Estee me plaît vraiment, je le porte assez souvent. Par contre rien à faire avec le Narcisse Bleu. Dommage.
La bonne nouvelle est que Vol de Nuit me parle davantage, il m’a même manqué l’autre matin mais il m’aura fallu Jicky avant. Une étape nécessaire. Et la encore, j’ai mis un peu de temps mais il y a quelques jours il était d’une beauté incroyable ! Je l’ai mis pour aller me coucher, mon conjoint a pensé que j’étais folle.
Bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 mars 2015 à 21:26

Désolée mais cette revue de parfum, impossible de suivre, quasiment rien sur Billie Holiday, par contre après, tout y passe... de Mugler Womanity à Datura Noir, du Cinquième Élément au style baroque, des champignons à Tom Ford et Tubéreuse Criminelle... vibrato, pianissimo... J’ai l’impression de nager en plein délires.

En tout cas, mon ressenti de ce parfum n’a absolument rien à voir avec ça.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 mars 2015 à 21:40

Je trouvais cette critique un peu alambiquée mais je la comprends parfaitement à présent et j’aurais aimé avoir le talent de l’écrire. Pour moi, c’est tout cela ce parfum. Pour Womanity je vois le lien, idem pour Datura Noir...
En tout cas, j’ai eu envie de le découvrir grâce à ces lignes du fond de ma province...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par , le 27 mars 2015 à 21:14

Je le porte depuis 2h, tenue parfaite. Belle découverte grâce à Calygo...chose rarissime, il sent exactement ce à quoi je m’attendais à la lecture de sa critique ici même. Une voix noire très sensuelle comme savait l’être cette chanteuse...Solance a raison quant à son côté "so sexy".
C’est beau, bien orchestré, lutensien quoi. J’ai l’impression de porter une truffe confiturée sur un pain fumé et j’aime cela. Wouah

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mars 2015 à 00:44

Rhooo Billieh, ça me fait un p.... de plaisir de te voir fondre, toi aussi, devant Une Voix Noire, mon coup de coeur lutensien absolu !....

A chaque fois qu’un perfusmita le découvre et l’aime, j’en suis toute chose, c’est con, hein ? ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 31 décembre 2014 à 08:59

*beuglements hystériques*

*saute partout*

*sniffage frénétique du poignet depuis 30 bonnes minutes*

*ne vire pas*

*re-beuglements hystériques*

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 09:06

Génial !! Félicitations Calygo !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 09:09

Merci ! Ce parfum est pour l’instant un pur bonheur. :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 10:17

Rhaaaaaa, j’adore t’imaginer dans cet état :) :)

Dans ton euphorie, n’oublie pas l’administratif de l’assoc dont je parle plus bas et pour laquelle je te vois en bonne voie d’occuper un poste stratégique pour la diffusion de la culture ´ unevoixnoirienne ´ dans le monde ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 10:28

Salut Solance !

Je confirme qu’il ne tourne pas !

Il a une odeur pour l’instant plus fumée et sèche qu’en concrète sur ma peau, il est moins sucré (et j’adore !). Il a quand même un côté très bonbon en tête, qui revient par moment et qui n’est pas du tout cheap, presque une odeur de fraise mais sans jamais tomber dans le synthétique.

Vraiment le mélange de toutes les matières est d’une profondeur et d’une singularité, je ne regrette rien, 2h que je l’ai au poignet il n’a pas perdu d’intensité.

Concernant l’association, je suis plutôt dans l’idée de garder ce parfum pour nous, j’aime bien le fait qu’il soit très confidentiel. :D

(de plus les gens s’arrêtent souvent aux notes de tête, et franchement il envoie)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 10:43

Calygo, me concernant, je pense n’avoir pas testé depuis des mois un parfum qui tienne mieux sur ma peau qu’ Une Voix Noire ! J’ai un petit carnet de bord de perfumista où j’avais noté lors de mon essai le 09/05/14 : " Aspergé sur ma main à 11h30, encore imprégné le lendemain à 13h !" Entre temps bien entendu, je m’étais lavé les mains, sans décaper bien sur, mais j’avais trouvé cela hallucinant ! Donc tu m’étonnerais beaucoup si tu me disais qu’en qqs heures, pfffuit, plus rien ;)

Sinon, je trouve qu’une diffusion massive d’ Une Voix Noire dans le métro en lieu et place de certains jus à tendance suffocante serait limite un bien pour l’humanité ! Tu n’aurais pas envie de participer à une vraie avancée pour l’humanité Calygo ? ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:24

Peu de parfums tiennent vraiment longtemps sur moi, je suis obligé de me reparfumer en milieu de journée (sauf gros mastodonte).

Personnellement, je préfère que les Lutens restent confidentiels, et puis y a pas de métro chez moi, alors je fais mon gros égoïste et je vous laisse vous faire fumer comme des saumons à LVEB ou à 1 Million. :P

Parce que bon, outre les jus originaux, l’autre charme des parfums de niche, c’est quand même qu’ils ne sont pas portés par tout le monde. :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:36

Tu nous rediras pour la tenue d’ Une Voix Noire sur toi ? ca m’intéresse quand meme parce que sa longévité sur ma peau m’a marquée...

Personnellement, j’ai la chance de travailler pres de chez moi et de n’avoir pas à emprunter le métro pour cela, parfois le vélo aux beaux jours, c’est sympa...

Ne revons pas, les tres beaux parfums ne seront jamais portés massivement, ne serait-ce que parce que leur caractere affirmé et leur originalité ne conviendront pas à un esprit moutonnesque de fashionista ! J’avoue que si je croise un de mes congéneres parfumé en Une Voix Noire, il partira avec un avantage certain en termes de capital sympathie... ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:59

Pour l’instant il reste présent, il est plus fruits confits que tout à l’heure, un peu plus rond.

Sur tissu par contre il a l’air de très très bien tenir, on dirait que je viens de le vaporiser.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er janvier 2015 à 11:14

Au final sur moi il ne tient ni plus ni moins que les autres parfums que j’ai, pas de tenue extraordinaire à signaler. :) Il tient très très bien sur les vêtements.

Par contre il évolue sans cesse, il progresse, il régresse, à chaque sniffage on a presque l’impression qu’il a changé ! C’est pour moi un point positif. :)

Je suis vraiment conquis, je ne regrette pas cet achat à l’aveugle encore une fois... je pense déjà à mon prochain exclusif dans les mois à venir, La Myrrhe ou Douce Amère ? T.T

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 24 décembre 2014 à 22:28

Commandé ce soir pour Noël et pour fêter ça, je ne peux plus rien ingurgiter je suis fourré comme une dinde, manque juste le dessert.

Les fruits confits d’Une Voix Noire sont juste ce qu’il me faut pour finir la soirée.

Mon dernier parfum pour cette année, parmi les nombreux que j’ai pu découvrir grâce (à cause ?) de vous sur ce site, et une grosse passion naissante et envahissante. :P

Un beau gardénia confit et enfumé pour finir l’année, je n’aurais pas pu rêver mieux !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 décembre 2014 à 19:30

Bonsoir Calygo.

J’espère que les fruits confits d’Une Voix Noire n’auront pas été en trop avec les mets pas si légers qui accompagnent en général le réveillon... ;-)

Profite bien de ta nouvelle et dernière acquisition en cette fin d’année, que la passion dure longtemps ! ^^
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 décembre 2014 à 19:54

Je te dirais ça Lundi Opium !

J’attend mon dessert pour Lundi matin... j’ai faim !

Oh oui elle va durer longtemps, j’ai une liste longue comme.. le bras. :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 décembre 2014 à 16:30

Bonjour Calygo.
A demain pour ton rapport ! ;-)
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2014 à 11:22

Je suis vraiment ravie pour toi, Calygo, de cette commande qui clôt admirablement cette année 2014 ! J’espere que cette Voix Noire va t’ensorceler pour longtemps et placer parfois 2015 sous le signe d’ une douce langueur canaille pour toi ! ;)

Tiens moi je ne l’ai pas encore ( enfin il me reste moins d’1 ml je pense de mon échantillon ;)) mais avec ton achat, c’est comme si je vivais ca en partage avec toi ! hihihi.... suis contente quand un amoureux du parfum craque pour ce jus sublime en fait :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2014 à 15:14

Et moi, je bave d’envie devant vos commentaires, et vous ne connaissez pas votre chance : je suis trop jaloux que vous puissiez le porter en toute tranquillité, car Une voix noire est l’un des rares parfums à tourner sur ma peau ;-(((((

J’admire donc Une voix noire sur touche ou au goulot, mais sans pouvoir le porter (aaaaargh !!!) parce qu’il développe sur moi une note aigre très désagréable, au bout d’une petite demi-heure (c’est fourbe : ça n’est pas tout de suite, ça vient peu à peu...).
Je ne perçois pas cette note aigre quand je sniffe sur touche, mais je la retrouve quand je pschitte sur mon bras Horizon d’Oriza L Legrand, Mitsouko ou Coromandel : il doit y avoir une note commune à ces parfums que ma peau n’aime pas...

Calygo, profite bien de ton auto-cadeau (on n’est j’amais mieux servi que par soi-même...) : tu ne connais pas ta chance, qu’il ne vire pas sur toi !
Je me contenterai de 5 o’clock, Féminité du bois et Bois et fruits...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 décembre 2014 à 01:54

Salut Solance et Euskalpyth !

Petit contretemps dans la livraison elle se fera Mercredi, J’AI FAIM !!! :(

Pour info je ne l’ai jamais testé sur peau, (simplement senti sur touche et en concrète), donc c’est un peu à l’aveugle ( comme avec Tubéreusee Criminelle et tous les exclusifs que j’ai acheté en flacon de table ^^ ).

Toute manière, si jamais il vire sur moi, je saurais comment faire une heureuse à tarif préférenciel... :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 décembre 2014 à 03:06

J’en connais une qui va prier pour que tu ne l’aimes pas sur toi ;).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 01:01

Hihihi, non vraiment, suis pas comme ca ! lol

Je serais ravie qu’il aille parfaitement à Calygo ce parfum ! je vais vivre mon plaisir par procuration ! non, non, suis pas maso ^^.

Par contre, un jour, on pourra monter l’"association des amoureux d’ Une Voix Noire", avec comme membres fondateurs au moins Opium, Calygo, Irisfleur, Jicky et Solance ;) mais non, ne riez pas, c’est pas plus saugrenu que le Front de libération des nains de jardin et completement pacifique ^^.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 10:47

Houlala ! ^ ^
T’aimes le risque...

Je viens de lire qu’il ne tourne pas sur toi (heureusement !!!) mais je t’admire (ou je te trouve inconscient ? je n’arrive pas à trancher ;-p)
car jamais je n’achèterais un parfum sans l’avoir préalablement testé sur peau : il peut virer, il peut n’avoir aucune tenue, bref, au prix du flacon, ça me calme...

Si tu n’arrives pas à avoir d’échantillon de la part de la boutique, demande un décant sur BT : ça sert AUSSI à ça !
 ;-p

En tous cas, ravi qu’il te plaise !!!!
Comme Solance, j’en profite par procuration (et moi, c’est pour de vrai, car je n’aurai jamais la chance de pouvoir le porter, du fait qu’il vire sur ma peau...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 10:56

Bah y’a plus qu’à changer de peau Euskalpyth ! Si, si, je suis sérieuse, je trouve qu’ Une Voix Noire mérite ce geste -somme toute modeste- eu égard à sa splendeur ;) ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:17

Bon, ben je vais essayer de changer de peau pour 2015...

Non, non, pas en muant, à la manière des serpents, mais en changeant de régime alimentaire, par exemple... (si, si : je suis sérieux !)
J’en parlais l’autre jour avec Opium qui m’expliquait que nos aliments influaient sur le Ph de notre peau, donc en adoptant l’alimentation idoine, j’arriverai peut-être à modifier ce maudit Ph qui m’interdit de porter Une voix noire (et quelques autres)^ ^

Mais je vais réfléchir, car tout compte fait, j’ai une peau pas si mal qui m’autorise le port de 99,99 % des parfums existants, donc n’allons pas courir le risque de perdre la possibilité de porter une Eau d’Hermès, un Moustache ou un Sycomore...
 ;-p

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:43

Arghhh, il faut savoir prendre des risques dans la vie ;) Au pire, tu sais comment reprendre ton ancienne peau si elle te joue des tours pendables avec les parfums que tu chéris déjà ! Oui, je me doute bien que le régime alimentaire joue sur le ph de la peau...

Bon perso, j’adore les fruits et légumes, j’en mange beaucoup meme si je ne suis pas vegetarienne, le fromage aussi... peu de viande, pas mal de poisson et d’oeufs, des pains spéciaux, des légumes secs ...un peu de biscuits/gateaux/chocolat.... bon, ca donne quoi niveau Ph peau tout ca, les spécialistes ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:18

Salut Euskalphyt. :)

Vu le lot de rombières pas sympathiques pour deux sous qu’il y a sur BT (de vrais cactus :P), je ne risque pas de m’y risquer longtemps. Et puis les décants, bof bof, c’est cher et moche, je préfère vraiment avoir le flacon entier de la marque, même si je dois avoir moins de parfums différents au final (et que je finirais sans doute jamais le flacon :P). ^^

Concernant mon inconscience, elle a commencé depuis Tubéreuse Criminelle (pour le coup je ne l’avais jamais senti, même pas en concrète), puis s’en est suivi 5 autres exclusifs et je n’ai jamais eu de mauvaise surprise (sauf De Profundis qui tient pas des masses, mais je m’en fous je le savais déjà, je l’ai acheté en connaissance de cause ^^).
Et puis je trouve que ce genre de risque donne encore plus d’importance au déballage du colis et au sniffage du parfum sur peau. :)

Je n’ai plus peur de rien après avoir acheté toutes ces bizarreries plus ou moins à l’aveugle !

Concernant ton problème avec ce parfum, pourquoi tu n’essaierais pas de le vaporiser exclusivement sur tes vêtements ? (j’ai fais un test sur mon t shirt pourrit blanc, il marque légèrement, sur de la couleur ça se verrait pas du tout. :) n’est pas Sarrasins qui veut, celui-là c’est vraiment affreux tellement il tache) Il en vaut vraiment la peine !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:40

C’est vrai qu’il y a des rombières sur BT (comme partout ailleurs), mais il y a aussi des gens très bien et très agréables (nous !!! ;-p et pas seulement)

et c’est vrai que les décants, c’est pas glamour, mais c’est le meilleur moyen de découvrir à peu de frais des parfums souvent chers et souvent distribués uniquement à Paris...
Bon, je suis parisien, donc j’ai conscience d’être super-privilégié (je vais faire un saut aux jardins du Palais-Royal ce midi, pour re-tester Une voix noire, au cas où, par miracle, ma peau aurait changé et l’accepterait...), mais pour tous ceux qui sont loin de la capitale ou d’une grande ville, j’imagine que c’est bien utile !

Quant à porter un parfum sur fringues, j’y ai déjà pensé, mais je ne suis pas fan...
Indépendamment des soucis de tâches pour les parfums colorés, j’ai besoin d’un contact physique avec le parfum (oui, c’est chelou, mais c’est comme ça !) et il faut que je m’en vaporise, dans le cou, dans la nuque, sur les poignets : si c’est uniquement sur vêtements, ça n’a rien à avoir et j’ai l’impression de ne pas être parfumé :-(((

Ceci dit, tu as raison : ça serait probablement la solution pour les rares parfums que ma peau fait virer, mais tant pis...
Je fais l’impasse sur ces rares parfums que ma peau m’interdit (5 ou 6 à ce jour) et je profite des milliers d’autres qu’il me reste !!! ;-p

Profite bien de ta nouvelle acquisition !
Je vais passer mon week-end à tester tous les Lutens en concrètes, car je ne les connais pas tous, loin de la, or j’ai le livret depuis le printemps et je n’ai pas pris le temps de l’ouvrir (honte à moi !!!)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2014 à 11:55

Plus qu’ailleurs quand même. :P
Je me sens bien mieux ici.

Tu as vraiment de la chance de pouvoir aller dans la boutique... J’aimerais vraiment pouvoir tester Douce Amère (un lys de folie !) et La Myrrhe sur peau, qui sont mes derniers coups de foudre en flacons de table (sauf peut être Borneo aussi...), après ce sera fini pour les exclusifs :)
Dire que tu peux tous les avoir à portée de nez ! Profites-en pour tester ceux qui te tentent le plus, au final en concrètes ils restent pas mal bridés.

Je comprend ce que tu veux dire pour la relation avec la peau et le parfum, mais perso, pour renforcer un peu le parfum je m’en vaporise toujours un coup sur le col et/ou mon écharpe. Comme j’ai beaucoup de problèmes de tenue dans le temps, ça compense.

Amuse-toi bien avec les concrètes (si tu en aimes vraiment une, tu devrais encore plus être subjugué en vrai, ils sont tellement plus vivants et profonds en liquide !). :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Helianthe

a porté Une Voix Noire le 5 avril 2020

Sa note :

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 25 mars 2018

ana

ana

a porté Une Voix Noire le 8 octobre 2016

Sa note :

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 3 février 2016

ana

ana

a porté Une Voix Noire le 20 décembre 2015

Sa note :

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 23 novembre 2015

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 20 novembre 2015

Jasminora

Jasminora

a porté Une Voix Noire le 1er novembre 2015

Solance

Solance

a porté Une Voix Noire le 27 octobre 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 11 octobre 2015

Sa note :

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 29 septembre 2015

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 26 septembre 2015

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 24 septembre 2015

Walkyrie

a porté Une Voix Noire le 14 septembre 2015

Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 10 septembre 2015

Sa note :

Belle du seigneur

a porté Une Voix Noire le 7 septembre 2015

Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 18 juillet 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 2 juillet 2015

Sa note :
billieH

billieH

a porté Une Voix Noire le 10 juin 2015

ana

ana

a porté Une Voix Noire le 23 mai 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 13 avril 2015

Sa note :
billieH

billieH

a porté Une Voix Noire le 27 mars 2015

Lanou

Lanou

a porté Une Voix Noire le 24 mars 2015

Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 3 mars 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 10 février 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 16 janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 15 janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 15 janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 13 janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 12 janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 10 janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 4 janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 1er janvier 2015

Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Une Voix Noire le 31 décembre 2014

Sa note :
lrisfleur

lrisfleur

a porté Une Voix Noire le 15 décembre 2014

24 ans, passionnée d’écriture, de cinéma (Almodovar, Kubrick, Tim Burton...) et de parfums ! Toujours à la recherche de nouvelles merveilles, j’ai du mal à rester fidèle à une seule fragrance, préférant (...)
Sa note :
lrisfleur

lrisfleur

a porté Une Voix Noire le 28 octobre 2014

24 ans, passionnée d’écriture, de cinéma (Almodovar, Kubrick, Tim Burton...) et de parfums ! Toujours à la recherche de nouvelles merveilles, j’ai du mal à rester fidèle à une seule fragrance, préférant (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Une Voix Noire le 27 octobre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Une Voix Noire le 27 octobre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
lrisfleur

lrisfleur

a porté Une Voix Noire le 21 octobre 2014

24 ans, passionnée d’écriture, de cinéma (Almodovar, Kubrick, Tim Burton...) et de parfums ! Toujours à la recherche de nouvelles merveilles, j’ai du mal à rester fidèle à une seule fragrance, préférant (...)
Sa note :
lrisfleur

lrisfleur

a porté Une Voix Noire le 10 octobre 2014

24 ans, passionnée d’écriture, de cinéma (Almodovar, Kubrick, Tim Burton...) et de parfums ! Toujours à la recherche de nouvelles merveilles, j’ai du mal à rester fidèle à une seule fragrance, préférant (...)
Sa note :

Luliberine

a porté Une Voix Noire le 8 octobre 2014

Sa note :

à la une

Wanted girl

Wanted girl - Azzaro

Une fleur d’oranger sucrée caramélisée arrosée de muscs propres, à la créativité proche d'un pétard mouillé.

en ce moment

il y a 20 heures

Oui, La Cologne Mugler en vaporisateur

il y a 2 jours

« #memeespoirdecu » A ne pas lire trop vite.

il y a 2 jours

Quoique je préfère de loin les fesses des Kardashians que celles des mannequins anorexiques(…)

Dernières critiques

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019