Auparfum

UNUM, la marque de parfums mystique

par , le 10 décembre 2015

Unum est une nouvelle marque de parfums de niche italienne dont le fondateur et co-directeur, Filippo Sorcinelli, est également le directeur créatif. Il a commencé son parcours artistique par une Master en Art et a parallèlement étudié la musique à l’Institut Pontifical de Musique Sacrée à Rome.

En 2001, Filippo Sorcinelli créé un atelier, appelé LAVS, qui produit des robes religieuses mais aussi des fournitures et accessoires pour la liturgie de la foi catholique. Très vite, cet atelier devient la référence pour la confection de vêtements liturgiques, et réalise d’ailleurs les robes des deux derniers papes, Benoît XVI et François.

La maison de parfums Unum est ainsi née de ces univers artistique et mystique. Elle se veut « une maison olfactive caractérisée par une âme forte dont les fondations sont ancrées à une pensée mystique qui va au-delà des religions ». Filippo Sorcinelli parle aussi de sa marque comme « une nouvelle collection qui explore le sensoriel et définit de nouvelles limites de la parfumerie artistique. »

Unum a déjà sorti trois extraits de parfum : LAVS, Opus 1144 et Rosa Nigra. Chacun raconte un « moment de la vie mystique ».

Voici la description qu’en fait Nose sur son site :

LAVS est un « boisé ambré » et « a été inspiré des huiles sacrées de la Messe chrismale, lequel fut initialement utilisé afin de parfumer les ornements des vêtements sacrés. »

Opus 1144 est un « boisé oriental » et « évoque la naissance officielle du gothique en France. »

Rosa Nigra est un « floral fruité » et « s’inspire de la pierre parfumé des bâtiments gothiques. »

Mise à jour 2018 : la marque s’appelle désormais Filippo Sorcinelli, et Unum est devenu une collection au sein de la marque.

— 
Disponible chez Nose à Paris
Extraits de parfum 100ml / 175€

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Chanel de Lanvin

par , le 14 décembre 2017 à 14:12

Je reviens sur ma réaction parue il y a quelques temps au sujet de ce parfum ( le 10 décembre 2015 )
Est-ce que la période de fin d’année avec ces fêtes m’inspire d’avantage l’odeur d’encens religieux que l’été,je n’en sais trop rien,mais il est un fait que certains parfums ont plus d’âmes à certaines périodes que d’autres.
Ayant découvert Messe de Minuit de Etro à cette même période il y a quelques temps,puis Passage d’Enfer de L’Artisan Parfumeur ainsi que Bois d’Encens de Armani Privé,ma quête de cet encens vient de se poursuivre avec Lavs de Unum.
Dans le premier cité,le miel,le citron,la bergamote,la myrrh et le labdanum configurent une atmosphère mystique très aérée.
Passage d’Enfer,du musc,de l’encens ( au sens le plus large ) un très beau parfum également.
Bois d’encens,vetiver,poivre et l’oliban dont ce dernier paufine la création tout au long de sa tenue.
Alors Lavs ...aucunes mauvaise surprise,c’est une réalisation très personnelle sur le thème favori de son créateur Filippo Sorcinelli qui l’a décline également en parfum de maison.
Bien qu’il soit composé de jasmin,de poivre,de cardamone,c’est l’eleni qui faisant partie du jus et il m’accompagne sur toute la durée.
Attention,les parfums d’encens ne sont pas des odeurs aux puissants sillages,et je pense que c’est non seulement une bonne chose,car certaines personnes réagissent mal à cette éffluve quand ils se trouvent dans une église où les fumées vous transportent sur un nuage de résine,mais restent plutôt confidentiel,ils vous suivent de près et vous accompagnent à vos moindres déplacements.
Cela dit,je pense avoir fait le tour des encens en flacons,ils sont assez ressemblant,sauf si on se dirige vers des créations où le labdanum considéré également comme encens à une aura plus importante,pour rappel : Amber Absolute et Sahara Noir de Tom Ford,et Black Cashmere de Donna Karan qui font également partie de ma collection.
Vous l’avez compris,à réserver uniquement à celles et ceux qui sont passionés par l’encens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 décembre 2017 à 19:41

Cher Beer luc, vous m’avez donné envie de porter quelque chose avec beaucoup de l’encens ce soir. Je ne le fait pas souvent.
Aujourd’hui encore, je regrette la disparition de l’encens de l’Infusion d’Iris donc je m’asperge outrageusement depuis 2 jours. Pour certaines compositions il a apporté tellement de caractère, charme, mystère. Des fois un simple touche et l’ensemble est transformé.
Merci pour le résumé de vos encens préférés. Et c’est vrai, ils s’expriment le mieux en intimité.
Au plaisir de vous lire au nouveau...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jovi

par , le 12 décembre 2015 à 01:33

Heureux de voir qu’enfin un rédacteur de chez Auparfum s’intéresse aux chefs d’oeuvres parfumés italien Lavs d’Unum est le summum de la puissance de l’encens meilleur que Cardinal d’Heeley,Avignon et de toute la série d’encens de Comme des Garçons et que Bois d’encens d’Armani.
J’espère un jour voir un article d’Auparfum consacré à Bogue Profumo et à l’extraordinaire Maai ainsi qu’à Montecristo,Russian Tea,Romanza de Masque Milano.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nymphomaniac

par , le 11 décembre 2015 à 15:26

opus 1144 tient aisément la journée sur peau et plusieurs jours sur vêtement ; sur peau je suis moyennement fan de l’ouverture et de la première heure mais j’aime beaucoup l’évolution plus-que-shalimaresque ; en ce sens je ne trouve pas le parfum particulièrement "gothique"

lavs est un encens d’une pureté extrême ; s’il ne délivre presque aucun sillage j’imagine, il enveloppe le corps d’une irrépressible aura léoninesque à pérotinesque ; il tient plusieurs jours sur vêtement également

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par , le 10 décembre 2015 à 22:59

Quelque chose me fait sourire avec cette marque comme j’en ai fait les frais ( mais j’étais consentent ) avec la marque Tiziana Terenzi ( Lilipur ) 100ml pour 135,00€.
Je m’étais dit que pour la quantité et le prix pratiqué c’était une affaire,eh bien non.
J’ai comme l’impression que les Italiens aiment le grandiose avec rien,je m’explique :
Il est question d’extrait de parfum,du moins ce qui est renseigné sur le flacon,mais vu son prix qui semble une aubaine pour une telle quantité on remarque vite que ce n’est qu’une eau de parfun classique,de bonne tenue si on veut mais qui n’a vraiment rien de comparable avec l’extrait de parfum qui devrait coûter beaucoup plus cher.
Par exemple : Chanel Allure Extrait de Parfum 7,5 ml : 107,50€ - Idylle de Guerlain Extrait de Parfum 11 ml 96,50 € et Bal à Versailles 7,5ml de Jean Desprez à 91,00€ sont assez coûteux,dès lors 100ml pour 175€ faut m’expliquer comment ils peuvent avec les matières de qualités pratiquer un tel prix de vente.
Vous allez me dire que je suis un rabat joie,je veux bien l’admettre mais ce que je n’admet pas c’est qu’on nous vendent un produit avec une appellation mensongère,étant un dingue de parfum mon experience vécue avec Lilipur m’a servi une fois mais pas deux.
Par contre Bal à Versailles respecte sa dénomination,c’est bel et bien un extrait et 2 gouttes suffisent pour vous rendre heureux toute la soirée.
Je pense qu’il serait bon de décortiquer la codification dans la parfumerie avec un article précis qui non seulement metterait en garde les consommateurs mais les éduqueraient avant de donner leurs argents parceque le flacon est beau,le nom fait rêver et surtout la littérature utilisée pour donner l’impression d’obtenir le parfum du siècle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 décembre 2015 à 09:38

Bonjour Beer Luc

A peu de choses près, ce que vous réclamez existe déjà :
http://www.auparfum.com/l-obscurantisme-des-parfums
article très intéressant et commentaires également


peace

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 décembre 2015 à 10:11

Bonjour ghost7sam,merci pour le lien de l’article sorti en 2013 que je ne connaissais pas vu que je suis sur Auparfum depuis 1 an.
J’ai eu plaisir à le parcourir ainsi que les réactions,qui correspondent à ma vision du monde de la parfumerie qui devient selon moi du n’importe quoi et dont certains ici n’ont pas appréciés.
Une relecture du sujet serait un bienfait pour celles et ceux qui s’interessent réellement à cette substance magique que nous aimons porter sur nous,sentir autour de nous,bref l’Art du parfum à la place qui lui est due.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 décembre 2015 à 10:10

L’essentiel du prix du parfum repose sur la communication, la distribution et le packaging. Le prix des matières premières est finalement assez faible.
Le raisonnement par comparaison économique est à mon avis erroné : pourquoi une marque niche devrait gonfler ses prix pour convaincre de la qualité du produit quand sa clientèle est justement sensée pouvoir faire la distinction entre le bon et le moins bon ?
En revanche je suis d’accord au sujet de la codification, au lieu de jouer avec des noms de flanker évocateurs (eau d’été, brume d’hiver, souffle du matin...) mieux vaudrait étiquetter le pourcentage d’application pour mieux éduquer le public.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 décembre 2015 à 13:23

Si je puis me permettre Evergaan ce que voulait dire Beer Luc c’est je crois qu’il serait appréciable que le prix de vente de la substance ait un rapport avec la substance.
A ce prix là ça ne peut être de l’extrait de parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 décembre 2015 à 15:12

Je ne connais pas la stratégie de UNUM et peut-être qu’effectivement il s’agit d’une affirmation mensongère. Cependant il est important de garder à l’esprit que si le choix se porte vers une réduction de la marge il est tout à fait possible d’avoir de l’extrait à ce prix et même moins. Le prix de vente des sociétés de composition pour des projets niche dépasse très rarement les 500€/kg de concentré.
Encore une fois, c’est à cause de cette mentalité que le parfum reste un produit hors de la portée de nombre de gens. Mais il revient à chacun d’estimer s’il est préférable que le parfum soit apprécié seulement en tant qu’oeuvre d’art ou aussi comme un produit de luxe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Savant mélange entre tabac et vanille

Savant mélange entre tabac et vanille

Je cherche un parfum mêlant notes de tabac et de vanille, mais moins onéreux que Tobacco Vanille de Tom Ford.

en ce moment

2Guermantes a commenté 1000

il y a 51 minutes

Je relance un fil de commentaires un peu anciens sur ce somptueux 1000ésime. Je souscris à tous(…)

il y a 3 heures

Bonjour ian_melt, je pense que vous pouvez rajouter dans votre liste déjà bien remplie de jolies(…)

il y a 11 heures

Il y a aussi Teresa de Teresa Helbig : tabac, Ylang-ylang, épices, benjoin... Une création(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Saint-Malo

Divine Saint-Malo

Saint-Malo (35)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019