Auparfum

Vœux 2015 !

par - - - - - - - , le 31 décembre 2014

Alexis / Jicky

Un des parfums les plus importants de la parfumerie d’aujourd’hui est sorti en 2014. Avec son flot continu d’idées, de références, d’émotions et de beauté, La Panthère a offert un message plein d’espoir à la belle parfumerie. Oui, il est encore possible de créer un parfum grand public cohérent, intelligent et accessible. Ce débordement de joie et d’enthousiasme face à une nouveauté, je souhaite à tous les lecteurs et rédacteurs d’auparfum de le vivre une nouvelle fois pour 2015. Les nouveautés ne sont pas les seules à régir mon quotidien. En 2014, c’est aussi la démarche de Guerlain vis-à-vis de son patrimoine qui m’a animé, m’a enflammé et donc, en toute logique, m’a poussé à crier et à danser dans la rue (parfois seul et parfois accompagné, au détriment de ces personnes, qui se reconnaîtront). Que la parfumerie puisse susciter encore des pages et des pages de discussions, de textes enflammés sur des parfums disparus (tapés à 2h23 du matin une nuit d’été, à l’heure où seule une tisane froide est capable de comprendre les passionnés que nous sommes) ; voilà ce que je souhaite pour 2015.

Auparfum grandit et je suis heureux et fier de participer, parfois de près, parfois de (trop) loin, à son épanouissement. Donc, à tous, lecteurs et rédacteurs, de l’ombre comme du jour, je vous souhaite une très belle année 2015 !

Aurélien / PoisonFlower

2014 a été une année inoubliable pour au moins une bonne raison. J’aimerais vous dire que c’est parce que j’ai adoré plein de nouveautés (tout au plus, je compte trois parfums qui ont vraiment retenu mon attention...), mais ce ne sera pas cette fois encore.

Non, ce qui rend cette année écoulée si spéciale pour moi, c’est le vœu que j’avais secrètement formulé depuis des années et que Guerlain a exaucé comme par magie.
La vénérable maison a en effet offert un très beau cadeau à ses admirateurs en leur permettant de pouvoir enfin associer une odeur, un souvenir olfactif à ces noms de parfums trop tôt disparus, tantôt poétiques, tantôt kitsch, souvent mystérieux et fascinants, restés trop longtemps indéchiffrables : Fleur qui Meurt, Voilà Pourquoi J’Aimais Rosine, Atuana, Bouquet de Faunes, pour n’en citer que quelques-uns.

Ainsi, elle leur a également permis de découvrir, grâce à cette vingtaine de fragrances issues de son patrimoine, quelques étapes de la gestation de cette signature olfactive que l’on a coutume d’appeler depuis une vingtaine d’années la guerlinade.

Si 2015 nous réserve au moins une belle de surprise de ce type, alors elle ne sera pas foncièrement mauvaise ! Déjà, en reniflant mon échantillon de cet Aromatics in White sur le point de sortir, je me dis que tout n’est pas perdu et tente de me convaincre qu’en matière de parfums, 2015 me comblera davantage que l’année qui s’achève... L’espoir fait vivre, paraît-il.

Sur ce, je vous souhaite, à toutes et tous, lecteurs, rédacteurs et grands manitous du site, une superbe année 2015 !

Cécile / Doudou

En me posant près de mon sapin, avec une tasse de thé et la flamme d’une jolie bougie, essayant de porter un regard sur l’ensemble de cette année 2014, le premier mot qui me vient est : contraste.

Contraste ; entre une morosité ambiante, l’incapacité de nombre de marques à prendre le moindre risque, préférant comme nous l’avons largement déploré la flankerisation en série et le taux de glucose en augmentation constante à la création de propositions réelles, racées, qui demanderaient certainement un peu de pédagogie, prendraient peut-être un peu de temps pour se faire leur place dans le marché, mais qui pourraient s’installer dans la durée et se faire une place dans nos cœurs, nos histoires, nos chemins…

Contraste, disais-je, car 2014 nous a également, et heureusement, offert son lot de petites lumières : je retiens avec beaucoup d’émotion la remise des prix de l’Olfactorama et ma rencontre avec Mathilde Laurent : une femme animée d’une passion sincère, généreuse et vraie, qui nous fait espérer en la parfumerie de demain… Je me dis aussi que les belles marques assument leur rang avec brio, Chanel qui met en valeur ses "Exclusifs" et accueille ses clients avec chaleur, bienveillance et un conseil fin et pertinent, Hermès qui nous offre un magnifique cuir tombé du paradis… On aimerait la même distinction, la même force créative et le même respect du public chez d’autres…

Je termine avec, en vrac, mes rêves pour 2015 : un VRAI nouveau féminin mainstream chez Guerlain et non un énième flanker de La Petite Robe Noire, une eau de toilette pour La Panthère de Cartier aussi émouvante que sa grande sœur, et puis des surprises, de l’envie, du sentiment… Et surtout, mes souhaits pour vous tous : la santé bien sûr (pour garder vos petits nez en pleine forme !), beaucoup d’amour, de partage, de découvertes, de passion… Sentez bon, avec douceur et bonheur !

Yohan / Newyorker

Je suis passionné par l’Histoire de la parfumerie et en 2014, quelques belles découvertes m’ont permis de croire en son avenir (Cuir d’Ange, Cuir Cannage, Terre Eau Très Fraîche, La Panthère...). 2014 fut également pour moi placée sous le signe du partage et de l’échange, et je retiendrai ainsi la très belle initiative du Nez Bavard, et notre conférence, à Thomas (Opium) et moi, sur les parfums vintages, où nous avons pris beaucoup de plaisir à faire découvrir des création anciennes. Je garde un souvenir mémorable et ému de ces dimanches passés entre amis (petit clin d’œil à Isabelle, Géraldine, Juliette, Thierry, Patrice, Thomas, Alexis, Anthony, Andrea...) à écumer les brocantes et les salons spécialisés, pour tenter de dénicher des petites merveilles. 2014, c’est aussi la révélation d’un patrimoine fabuleux, celui de Guerlain, qui a ressuscité des trésors du passé, pour notre plus grand bonheur. Enfin, cette année fut marquée par le développement d’Auparfum, qui rassemble une communauté toujours plus large, et nous permet de nous exprimer, d’apprendre, de transmettre, dans un cadre toujours aussi plaisant et généreux.

Que 2015 vous apporte son lot de (bonnes) surprises, de belles nouveautés, de redécouvertes, de précieux vintages cachés au fin fond des greniers, et de classiques reformulés avec soin. En 2015, continuons à partager, à débattre et échanger sur ce qui nous rassemble, et résistons à l’invasion de bois ambrés et d’éthylmaltol.

Je vous souhaite à tous, chers amis auparfumistes, une très belle nouvelle année.

Juliette / Poivrebleu

Chers Auparfumistes,

Permettez-moi tout d’abord de m’excuser pour les possibles redondances que vous trouverez dans mon texte, par rapport à ceux que vous aurez lu précédemment et qui suivront. Je rédige en effet ces quelques lignes à l’aveugle (comme lors d’une bonne séance d’olfaction), pour ne pas être influencée par les dires de mes complices.

Cette année, parmi le tsunami habituel des lancements de parfums, il faut reconnaître que 2014 fut un millésime plutôt intéressant en grand public du côté des féminins, comme du côté des masculins. Avec l’arrivée de La Panthère chez Cartier, le plaisir est revenu parmi nous, annonçant peut-être une prise de conscience générale du secteur pour plus de qualité, de créativité. Burberry Brit Rythm, Knot chez Bottega Veneta ou encore Terre Eau Très Fraîche chez Hermès sont venus confirmer ce sentiment, éclipsant presque les blagues ridiculement sucrées de Bonbon et de Sweet, pour ne citer qu’eux.

En niche, les sensations sont contrastées. Car on sait que ce petit monde là bouillonne, empruntant de plus en plus les travers devenus habituels en grand public : lancements rapprochés, déclinaisons... Des frontières se tracent sensiblement, entre certaines maisons qui n’ont plus de confidentielles que le nom (on pense à L’Artisan Parfumeur ou à Diptyque), et les petites marques d’auteurs et de parfumeurs où l’expérimentation et l’émotion se lisent sur les contours du flacon (Vero Profumo, Parfum d’Empire, Olfactive Studio). Mais il faut reconnaître que c’est encore là, années après années, que les émotions et les plaisirs sont les plus intenses : Cuir Cannage de Dior, Jersey Extrait de Chanel, London de Tom Ford, Cuir d’Ange d’Hermès… La niche “envoie du lourd”, alors on s’empoigne, on s’embrasse, puis on refait la Parfumerie.

Car une chose est sûre, la parfumerie se cherche, depuis un moment déjà et continuera de le faire en 2015. Les attaques réglementaires se font de plus en plus inquiétantes, la loi du marché brouille les repères, la quête de sens et d’authenticité est désormais une priorité pour de nombreuses maisons. Alors… Réjouissons-nous ! 2014 était une amorce de changement, 2015 le verra peut-être s’affirmer et s’accomplir, pour notre plus grand bonheur. C’est en tout cas ce que je nous souhaite à tous, nous autres qui aimons tant le parfum et travaillons à le porter plus loin en tous lieux et toutes circonstances. Et pour les quelques heures qui nous restent encore en 2014, je vous souhaite à tous un joyeux passage en 2015, plein de promesses et de douceurs !

Thomas / Opium

Les parfums forment un univers si divers et fascinant qu’il parvient à m’étonner encore et encore. Je retiens de cette année écoulée des lancements qui s’améliorent un peu en parfumerie grand public, avec quelques très beaux lancements et de bien plus banals, et une parfumerie de niche qui se distingue plus difficilement.
Je retiens également un nombre : 123 000.

C’est le nombre que vous avez été à nous suivre entre mi-octobre et mi-novembre derniers. Qui aurait un jour imaginé que vous puissiez être si nombreux... ?
Cela me fait... extrêmement, énormément, beaucoup, très plaisir !
Nous tâcherons durant l’année à venir de tenter de répondre, au mieux, à vos attentes et à votre recherche de qualité.

Alors, tout simplement, Bonne Année à tou(te)s !

Jeanne Doré

En 2014, des belles choses, j’en ai vu sur de grands écrans : Saint Laurent, Mommy, Maps to the Stars, Gone Girl (après avoir lu Les Apparences),...
J’en ai aussi beaucoup écouté, même si ce n’était pas forcément tout nouveau : The Dø, Suuns, Vachti Bunyan, Pearls before Swine, Moutain Man, Judee Sill... m’ont fait frissonner.

Et puis j’en ai senti, des parfums qui redonnent l’espoir, qui font sourire, qui rendent heureux et optimistes : un félin hypnotisant, un cuir céleste, un maquisard furieux, une Orpheline émouvante (pour bientôt promis !), et j’ai même (re)découvert des marques dont je n’ai pas encore eu le temps de vous parler : Oriza Legrand, La Manufacture, Detaille, Le Galion, Technique Indiscrète...

En 2014, il y a eu aussi : des Exclusifs en extrait, le Bain et la Maison d’Hermès, une mini-avancée sur la protection intellectuelle du parfum, une Commission Européenne plus clémente que prévu la création d’un comité de défense des parfums rares, le patrimoine Guerlain transformé en saga de l’été, les débuts de Nez Bavard...

Je souhaite tout simplement que tout cela se consolide, mûrisse et grandisse en 2015, et qu’auparfum puisse en être le témoin, le moteur, voire un des acteurs de toutes ces métamorphoses positives et surtout... olfactives !

Domik

Merci à nos rédacteurs pour 2014, et les années précédentes.
Merci à nos lecteurs, assidus ou passagers...
Merci à... mes nombreux fans sur Facebook. :)
Vivement les prochains articles !
Et en 2015, nous vous réservons plein de surprises !

PS : pour Opium - En décembre, nous avons atteint les 143 000 :).

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

S9

par , le 17 janvier 2015 à 11:21

Je ne sais pas trop où placer ce commentaire, donc ça sera pour la nouvelle année :
pour ceux et celles qui aiment acheter de jolis timbres au tarif normal pour changer des Mariannes, j’ai trouvé sur le site de la poste un carnet de 12 timbres autocollants sur le thème de l’odorat !
Des illustrations naïves et colorées pour illustrer des expressions comme "flairer une trace", des odeurs de cuisine comme "l’arôme de café", "l’odeur du poulet rôti", ou celles moins agréables comme "le fumet de poisson" ou "putois apeurés : bouchez-vous le nez" ; l’odorat au sens figuré n’est pas oublié avec "respirer l’amour" ; "effluves amoureuses" , "fragrances" ou "le parfum de la rose" rappellent que la notion de plaisir est indissociable de l’odorat.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par , le 4 janvier 2015 à 01:06

Merci à tous les rédacteurs pour vos articles extrêmement bien rédigés, documentés et aux descriptions soignées.
Merci également aux Auxparfumistes pour leurs critiques, leurs évocations pertinentes.
A vous tous, vous m’avez permis de découvrir des marques, des parfums.
Vous m’avez également permis de m’arrêter plus sur les parfums pour essayer de les décomposer un peu plus, en percer leurs mystères.
Mais à cause de vous, je me couche de plus en plus tard... lol
Mais bon, c’est pour la bonne cause alors vous êtes pardonnés.
2014 aura été l’année de La Panthère, Terre d’Hermès Eau Fraîche et Cuir d’Ange.
Elle aura été également l’année de la redécouverte de Le Galion (merci aux rédacteur de m’avoir informé que cette marque était à nouveau disponible), avec un choc olfactif qui m’obsède depuis : Special for Gentlemen !
Et la dernière semaine de décembre, j’ai aussi découvert Aromatics in White que je trouve assez intéressant, et à la tenue remarquable.

Espérons donc que 2015 soit une grande année en matière de parfums.
J’espère que Vacances et Colony resteront fidèle à mon souvenir.
Et mes plus grand vœux : qu’Hermès sorte une édition limitée de Doblis pour ses 60 ans.
Et si Guerlain pouvait rééditer Djedi, là je serais aux anges...

Bonne année parfumée à toutes et à tous, et excellente santé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Quelques fleurs

par , le 3 janvier 2015 à 21:50

Bonne et heureuse année et merci pour votre fantastique travail. Grâce à vous je vais de découvertes en découvertes et même si je ne suis pas toujours d’accord avec vos enthousiasmes, vous offrez un vrai beau regard sur le parfum qu’on ne trouve quasiment plus dans les magazines.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

NinaB

par , le 3 janvier 2015 à 12:09

Merci pour ce site élégant et passionnant qui personnellement me fait découvrir tant de choses inattendues. Grâce à votre rubrique idoine j’ai abouti dans la recherche d’un nouveau parfum qui m’accompagne avec bonheur. Très belle année aux perfumistas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 janvier 2015 à 12:25

Merci pour tout votre travail. Auparfum réussit un exercice délicat en proposant un contenu de grande qualité tout en étant basé sur l’échange et le partage, ce qui est loin d’être évident. C’est l’une des lectures les plus inspirantes et les plus stimulantes que j’ai eu depuis longtemps. Merci pour tout et une très belle année à vous tous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par , le 2 janvier 2015 à 11:43

Bonne et heureuse année 2015 à tous l’équipe d’Auparfum.

J’ai senti Auparfum évoluer ces derniers mois, sans pouvoir l’expliquer. Pour moi c’est une aventure passionnante guidée par le partage, et j’espère que cela continuera !

Merci donc à tous de votre « travail » formidable, et également à tous ceux qui interviennent sur le site !

Je vous souhaite plein de bonnes choses à tous !

Thelittlebox

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mara

par , le 2 janvier 2015 à 00:39

Pour cette année qui commence, que les vents vous soient à tous favorables et puissiez-vous succomber aux charmes de merveilleuses muses olfactives.

Je suis toute nouvelle sur le site et franchement j’ai rarement rencontré autant de gens si passionnés. C’est un vrai régal !

Merci aux rédacteurs dont le savoir n’est certes pas à démontrer et à toutes les personnes qui s’expriment chacune selon ses connaissances et sa personnalité.

Mara.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Neo

par , le 2 janvier 2015 à 00:01

Bonne et heureuse année à tous en vous remerciant pour tous ces moments richement parfumés en 2014 ! Et comme dit le proverbe "Etre inspiré est bien, mais inspirer les autres est incroyable" Alors merci à vous de nous permettre de vivre encore l’incroyable en 2015 ! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Noenrys

par , le 1er janvier 2015 à 19:30

Bonne année à vous, merci pour ce que vous apportez en matière de connaissances, d’informations, de découvertes, de communauté, autour du parfum !

Et bonne années aux perfumistas qui écument ce site ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

potra

par , le 1er janvier 2015 à 16:21

Très bonne année à toute la rédaction et aux lecteurs !
Auparfum aura accompagné une année 2014 riche en émotions parfumées (même si j’aurais aimée avoir plus de temps pour m’y consacrer), mais ça restera surtout pour moi l’année des rencontres humaines, j’ai eu la chance de croiser en vrai plusieurs rédacteurs et lecteurs, quel plaisir de mettre des visages sur les mots qu’on aime tant lire, et de rencontrer de si belles personnes :-)
Et quelle joie également de voir le beau succès d’Auparfum, même si il me semble plus que normal étant donné l’investissement de la rédaction (qui en fais toujours plus, et toujours aussi bien, vous êtes impressionnants !).
Merci à tous pour 2014, et je vous souhaite plein de bonheur pour 2015 :-)
Potra

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

il y a 9 heures

Bonjour Est-ce que quelqu’un se souvient d’un parfum très musqué porté par une amie dans les(…)

il y a 17 heures

Merci, cela permet aussi de se replonger dans cet excellent article !

il y a 2 jours

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Theodora - Genève

Theodora - Genève

Genève (01)

Divine Nantes

Divine Nantes

Nantes (44)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019